Réactions initiales possibles chez les nouveaux utilisateurs kybun

On désigne par le terme « réaction initiale » une réaction du corps désagréable au port des kyBoot ou à la position debout sur un kyBounder. Cette réaction peut revêtir 3 formes : fatigue, douleur ou « sensation désagréable ».

D'une manière générale, chaque personne réagit différemment à la sensation « walk-on-air » fantastique, mais inhabituelle. Neuf personnes sur dix peuvent tout de suite porter la kyBoot pendant toute la journée et adorent cette sensation ainsi que son efficacité. Une personne sur dix connaîtra des « réactions initiales » et il est utile de savoir ce qu'il faut faire dans ce cas. Il n'est pas possible de prédire de manière absolue les effets qu'aura la kyBoot sur vous et après combien de temps vous pourrez observer les premiers résultats, car le port de kyBoot « transforme » le corps.

La marche ménageante : la marche avec des chaussures normales sur des surfaces plates ménage le corps, plutôt que de le renforcer. Elle l’affaiblit, plutôt que de l’entraîner. Les muscles se raccourcissent et perdent notamment leurs capacités sensorimotrices, etc. Les articulations sont soumises à des charges non appropriées. L’ensemble du système devient sujet à des douleurs dues à une sollicitation excessive.

La marche naturelle : À chaque pas, la marche pieds nus sur des surfaces naturelles accidentées, par exemple dans le sable, entraîne l’ensemble de l’appareil locomoteur en ce qui concerne la force, la coordination, la sensorimotricité, l’endurance, l’étirement, etc. Les articulations sont préservées, les muscles, les ligaments et les tendons deviennent sains et résistants.

Le port de kyBoot permet un « passage » de la marche ménageante à la marche naturelle. Dans 90 % des cas, ce passage se déroule sans problème. Dans 10 % des cas, il peut exister à court terme des réactions de sollicitation excessive d’articulations raides, de muscles, de ligaments ou de tendons affaiblis, car la nouvelle liberté de mouvement et les forces plus importantes dans la kyBoot demandent une période d’acclimatation après des années de préservation corporelle.

Une réaction initiale n’est pas fondamentalement négative, car elle montre que la kyBoot sollicite l’appareil locomoteur et débusque dans le même temps les points faibles du corps, respectivement les déficits musculaires ou de coordination.

Si des troubles surviennent après un laps de temps plus long ou occasionnellement, il ne s’agit probablement pas d’une réaction initiale générale.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Réactions initiales généralement observées

Réaction de sollicitation excessive due à l'abandon de la posture de soulagement

Il est possible qu'en raison d'une douleur, la « partie saine » ait pendant longtemps été inconsciemment sollicitée plus fortement et qu'elle le soit encore. C'est ce que l'on appelle la posture de soulagement. Lors des positions debout et de la marche, la semelle à coussin d'air permet de compenser la posture de soulagement, ce qui est judicieux. Mais cela signifie également que la partie qui était jusqu'à présent soulagée - et qui était indolore depuis longtemps - est plus fortement sollicitée, ce qui est tout à fait indiqué pour que la partie saine, à long terme, ne soit pas à son tour source de problèmes. Toutefois, la partie qui était jusqu'à présent moins sollicitée doit tout d'abord s'habituer à la nouvelle sollicitation et peut donc réagir, au début, par de la fatigue et même par des douleurs. C'est pourquoi, dans de tels cas, il convient de respecter des temps de pause et d'effectuer des exercices de base avec le kyBounder, ainsi que des exercices spéciaux avec la kyBoot.

Réaction de sollicitation excessive due à une augmentation trop brutale de la charge

Il est possible que, grâce à la semelle souple et élastique, un soulagement immédiat des douleurs aiguës soit perceptible. L'enthousiasme peut être tel que quelqu'un qui ne pouvait marcher que quelques centaines de mètres se mette immédiatement à effectuer de longues balades. Étant donné que l'ensemble du corps (articulations, pieds, dos, muscles ainsi que les parties encore douloureuses) n'est plus habité à des parcours d'une telle longueur, d'importantes douleurs sont susceptibles de survenir. C'est pourquoi il est important de prêter immédiatement attention aux moindres signaux d'avertissement tels que la fatigue, des mouvements désagréables et même de petites douleurs, de respecter des temps de pause et d'effectuer les exercices de base kyBounder ainsi que les exercices spéciaux kyBoot jusqu'à ce que la réaction ait de nouveau disparu. Souvent, de petites pauses de 30 minutes sont suffisantes et permettent de poursuivre l'activité.

Réaction de sollicitation excessive en raison d'une musculature trop faible

Au départ, une musculature très faible ne peut pas suffisamment stabiliser l'articulation lors de la marche. Dans un premier temps, cela peut entraîner une irritation accrue de l'articulation. Le port durable de la kyBoot améliore la proprioception, la sensorimotricité et la musculature et permet rapidement une stabilisation du pied et de l'ensemble du corps. Mais la musculature affaiblie doit tout d'abord s'habituer à la nouvelle sollicitation et peut donc réagir, au début, par de la fatigue et même par des douleurs. C'est pourquoi, dans de tels cas, il convient de respecter des temps de pause et d'effectuer des exercices de base avec le kyBounder ainsi que des exercices spéciaux avec la kyBoot.

Pour une transformation rapide et continue des structures de musculation et de mouvement, nous recommandons la marche par intervalles (« Intervall Walking ») et « micro-intervalles sur place ».

Vous trouverez ici des informations supplémentaires relatives aux exercices kybun.

Remarque importante destinée aux nouveaux utilisateurs présentant des articulations enflammées ou douloureuses (p. ex. genou ou cheville)

Au début, l’effet d’entrainement lors de la marche avec les kyBoot est susceptible d’aggraver l’inflammation. Pour éviter ce désagrément, il est nécessaire d’améliorer la qualité des mouvements des chevilles, c’est-à-dire les réaliser avec plus de lenteur, de précision et de douceur. Assurez-vous que vous ne marchez pas trop longtemps, en particulier au début, même si vos douleurs diminuent considérablement lorsque vous portez les kyBoot et que la marche est plus aisée. Sans que vous ne vous en rendiez compte, cela provoquerait des sollicitations excessives pouvant se traduire par une aggravation des inflammations ou par des douleurs se manifestant quelques jours plus tard seulement. Il vous faudrait alors vous passer des kyBoot pendant quelques jours.
Visionnez la vidéo suivante pour voir comment éviter les inflammations et les douleurs et améliorer au plus tôt votre marche avec les kyBoot.

Important lors de toutes les réactions initiales : Écouter le corps et faire des pauses en cas de réaction. Lorsque la réaction disparaît, on peut de nouveau porter la kyBoot. Ainsi, il est possible de réduire et de raccourcir successivement les pauses (voir image).