Céphalées

Outre les douleurs au dos, les céphalées comptent parmi les problèmes de santé les plus fréquents : Environ 4 à 5 % de la population allemande souffrent de céphalées quotidiennes et près de 70 % souffrent de céphalées par crise ou de céphalées chroniques (récurrentes).

kybun s'attaque aux causes de nombreuses formes de céphalées en décontractant la musculature des épaules et de la nuque par un maintien droit et naturel et en améliorant ainsi la circulation sanguine de la tête. Les céphalées apparaissent moins vite et les céphalées existantes diminuent.

Définition

Les sensations de douleurs au niveau de la tête sont décrites comme des céphalées (maux de tête). Elles reposent sur l'irritation des organes de la tête sensibles à la douleur (crâne, méninges, vaisseaux sanguins dans le cerveau, nerfs crâniens, nerfs spinaux supérieurs). La substance cérébrale en elle-même (une partie du système nerveux central) n'est pas sensible à la douleur.

Plus de 250 différents types de céphalées sont connus par la médecine actuelle.

Dans les céphalées primaires, la douleur en elle-même constitue la maladie. Sa cause n'est pas encore tout à fait connue et ne peut donc pas toujours être évitée. La prévention a pour objectif d'éviter les déclencheurs et facteurs dont on sait qu'ils jouent un rôle dans son apparition. Le traitement consiste à soulager rapidement et durablement la douleur.

Les céphalées secondaires, c'est-à-dire les céphalées qui accompagnent une autre maladie, sont bien plus rares. Toutefois, elles doivent être examinées attentivement et leurs causes doivent, le cas échéant, être rapidement traitées. Par exemple, une cause d'une céphalée secondaire peut être un dysfonctionnement crânio-mandibulaire, provoquant des tensions suite à une malposition des dents et de la mâchoire, ce qui peut entraîner des migraines ainsi que des maux de dos.

Causes

90 % des céphalées sont attribuées aux deux formes de céphalées primaires, les migraines et les céphalées de tension, qui peuvent également apparaître ensemble.

  • Causes primaires : Migraines, algies vasculaires de la face et autres céphalées autonomes du trijumeau, céphalées de tension, céphalées associées à des médicaments.
  • Causes secondaires : Céphalées suite à un traumatisme, dues à une tumeur intra-crânienne, une hémorragie, etc.

Traitement conventionnel

Étant donné la grande diversité des céphalées, les traitements sont également très nombreux. L'automédication présente de nombreuses possibilités, avec un large choix dans le domaine des médicaments phytothérapeutiques, homéopathiques et chimiques.

Le principe d'efficacité selon kybun : être proactif

En préventif :

Grâce à la matière souple et élastique, le pied retrouve un mouvement de déroulé naturel et ses muscles sont renforcés. Les pieds supportent tout le poids du corps et doivent amortir tous les chocs qui surviennent lors de la marche. Une base solide (pieds) soulage les articulations situées au-dessus (genou, hanche, dos) et redresse automatiquement le corps.
Grâce à la position droite que l'on adopte pour marcher dans les chaussures kybun, le corps est d'aplomb et les muscles du dos et de la nuque ont moins à travailler contre la gravité. Ainsi, les tensions des muscles peuvent se relâcher et la plupart des céphalées diminuent, particulièrement les céphalées de tension, elles surviennent également moins souvent.

Lorsque vous travaillez dans un bureau, vous pouvez remédier à une mauvaise position assise en vous tenant debout sur le tapis kybun et éviter ainsi que la musculature de la nuque se contracte dans la journée et/ou entraîne des céphalées. De plus, vous vous fatiguez moins vite et pouvez mieux vous concentrer pendant le travail. Le soir, grâce à l'entraînement kybun sur le tapis kybun, vous vous sentez en forme pour la fin de journée.

Pour les céphalées existantes :

  • La semelle souple et élastique des chaussures kybun amortit les chocs dus à la dureté du sol. C'est très agréable en cas de céphalées.
  • La sensation agréable ressentie lors de la marche avec les chaussures kybun permet de rester actif au quotidien, même en cas de céphalées. Ainsi, la circulation sanguine est stimulée et les substances déclenchant la douleur, qui sont produites en cas de céphalées, peuvent être évacuées. Lorsque vous portez les chaussures kybun ou utilisez le tapis kybun, les céphalées sont ainsi atténuées.
  • Grâce au maintien droit avec les chaussures / sur le tapis kybun, les muscles du dos et de la nuque se détendent. Ainsi, les muscles sont mieux irrigués et les tensions musculaires qui entraînent des céphalées diminuent.

Réactions initiales

Réactions initiales spécifiques en cas de céphalées :

Au début, les céphalées sont susceptibles de s'intensifier, car le corps doit s'habituer à une utilisation active des chaussures / du tapis kybun. Ce phénomène s'améliore rapidement, parfois seulement après quelques pas, parfois au bout de quelques heures, jours ou semaines. Veuillez lire les « conseils d'utilisation » ci-dessous.

 

Pour consulter les principales réactions initiales observées chez les nouveaux utilisateurs du tapis et des chaussures kybun, veuillez cliquer ici : Réactions initiales

Exercices kybun

Pour obtenir des informations sur les exercices spécifiques aux chaussures kybun et les exercices fondamentaux réalisés avec le tapis kybun, veuillez cliquer ici : Exercices kybun

Conseils d'utilisation

  • Adoptez une posture redressée lorsque vous portez les chaussures kybun ou utilisez le tapis kybun. Évitez de faire pivoter votre pied vers l'intérieur ou l'extérieur en corrigeant cette posture activement. Pour plus d'informations à ce sujet, consultez la rubrique « Rotation des pieds vers l'intérieur ou l'extérieur ».
  • Relâchez les épaules (ne les remontez pas). De temps à autre, pensez à décontracter vos épaules et votre tête en faisant des mouvements de rotation et en relevant puis en abaissant les épaules, et en tournant la tête vers la droite et la gauche et en l'inclinant de haut en bas. Vous éviterez ainsi les tensions musculaires.
  • Veillez à ce que votre nuque/cou soit redressé (e) et que votre tête ne soit pas penchée vers l'avant (ce qui arrive la plupart du temps lorsque l'on travaille pendant des heures sur un ordinateur).
  • Effectuez régulièrement les exercices kybun.
  • Au quotidien/Pendant votre temps libre : Utiliser aussi souvent que possible les chaussures ou le tapis kybun. Faire attention à la fatigue > Effectuer les exercices kybun régulièrement et prévoir de courtes pauses si besoin.
  • Au travail : Éviter le plus possible la position assise. Au départ, alterner la position assise et la station debout et prévoir une paire de chaussures de rechange.
  • Si vous avez un pupitre, essayez d'utiliser le tapis kybun aussi souvent que possible pendant plusieurs heures par jour. Vous pouvez réaliser plusieurs tâches de bureau sans pupitre sur le tapis kybun (p. ex. téléphoner, lire un document imprimé, réunions d'équipe, planifier quelque chose... et même faire votre pause café :-))
  • Après un essai, si vous vous sentez toujours peu assuré(e)/trop chancelant(e) dans les chaussures kybun, nous vous recommandons d'opter pour un modèle kybun de deuxième génération. Ces modèles disposent d'une semelle un peu plus large au niveau de la zone médiane, ce qui améliore leur stabilité. Demandez conseil aux spécialistes kybun en boutique.
  • Si vous n'êtes toujours pas à l'aise avec un modèle kybun de deuxième génération ou si vous travaillez à un bureau, nous vous recommandons de privilégier le tapis kybun. Vous avez le choix entre deux épaisseurs (plus le tapis est épais, plus l'entraînement sera intensif) et si vous manquez d'assurance, vous pouvez vous tenir à quelque chose de fixe.
  • Ne faites pas de trop grands pas.
  • Adressez-vous à un distributeur kybun de confiance si vous avez d'autres questions, si vous ne vous sentez pas à l'aise ou si l'utilisation des chaussures / du tapis kybun provoque des douleurs persistantes malgré la prise en compte des conseils d'utilisation.

Avis/Témoignages des clients

Pas d'article dans la liste.

Expériences/Questions supplémentaires sur les céphalées

No FAQ's found.

Vers le haut