Métatarsalgie (douleurs du métatarse)

Lorsque les pieds sont sollicités de manière excessive, des douleurs se manifestent lors de la marche et de la station debout. Ce sont surtout les femmes qui ressentent le plus souvent des douleurs au niveau de l'avant-pied. Étant donné l'interaction complexe des os, des muscles, des nerfs et des tendons, il est souvent difficile de trouver une cause unique.
Dans les chaussures kybun/ sur le tapis kybun, le pied peut de nouveau se dérouler naturellement et se remettre des douleurs. Les muscles et les tendons sont étirés en douceur et renforcés, les articulations sont mobilisées.

Définition

La métatarsalgie est le terme médical désignant les douleurs, souvent liées à la sollicitation, qui se manifestent au niveau des métatarses, généralement de la deuxième à la cinquième phalange (orteils et os métatarsiens correspondants). Il convient d'établir une distinction entre la métatarsalgie et les maladies de la première phalange.

Un diagnostic différentiel consiste à faire la différence entre les métatarsalgies primaires, dont la cause est localisée au niveau des métatarses, et les métatarsalgies secondaires présentant des tableaux cliniques systémiques (p. ex. rhumatismes, goutte, hémorragies artérielles chroniques).

Causes

En voici des causes possibles :

 

  • Malpositions du pied et muscles du pied trop faibles : « pied plat », « faiblesse des muscles de l'avant-pied », « voûte plantaire transversale aplatie », « pied étalé »
  • En pratique, la déformation dite du pied étalé est nettement plus répandue et peut tout aussi bien provoquer différents troubles au niveau des os, des articulations que des parties molles.
  • Maladies du squelette du métatarse et de l'avant-pied, des articulations des orteils, des parties molles et des ongles
  • Faiblesse du tissu conjonctif
  • Talons très hauts
  • Chaussures serrées et étroites
  • Sollicitations importantes
  • Augmentation importante du poids du corps
  • Maladie neurologique : « névrome / métatarsalgie de Morton », « névralgie de l'avant-pied »

Causes possibles en cas de douleurs à l'avant-pied / au niveau des métatarses dans les chaussures kybun:

 

  • Réaction initiale dans les chaussures kybun: Hypersollicitation des muscles de l'avant-pied et de la voûte plantaire transversale
  • Relâchement des muscles : « orteils en griffe » (la plupart du temps, on positionne ainsi les orteils de manière inconsciente, afin de stabiliser le pied)

Conséquences à long terme

Si la malposition du pied n'est pas traitée de manière active, elle s'accentuera et des douleurs se manifesteront dans d'autres articulations, par exemple au niveau des genoux, des hanches ou du dos.

Traitement conventionnel

  • Chaussures orthopédiques avec un large espace pour les orteils
  • Semelles intérieures spécifiques
  • Pelotes (élévations au niveau de l'avant-pied, adaptées à la chaussure)
  • Injection d'un stupéfiant local et/ou traitement à la cortisone
  • Gymnastique régulière du pied
  • Traitement
  • opération chirurgicale

La plupart du temps, les malpositions du pied sont traitées de manière traditionnelle avec des semelles intérieures passives. Parfois, les semelles intérieures passives améliorent les symptômes à court terme, mais à long terme, les muscles du pied s'affaiblissent et la malposition du pied s'accentue.

Le principe d'efficacité selon kybun : être proactif

La tâche principale des chaussures kybun est de déplacer sur les pieds les forces qui agiraient sinon sur le dos, les hanches et les genoux. Cela permet de soulager le dos et les articulations et de détendre les muscles tendus. En contrepartie, les pieds sont bien plus sollicités. Cela est normal, car les principales forces requises lors de la marche et de la station debout concernent les pieds.
Dans les chaussures kybun, votre pied peut naturellement bouger dans toutes les directions, ainsi les muscles profonds et stabilisateurs du pied s'entraînent de manière coordonnée et la mobilité du pied est améliorée. De cette façon, le pied peut mieux supporter les sollicitations et est plus stable. Les malpositions du pied résultant d'une faiblesse des muscles s'améliorent voire disparaissent.

Ce n'est qu'avec un entraînement actif et fréquent des pieds que vous pouvez agir à long terme sur les douleurs de l'avant-pied et des métatarses. Les semelles intérieures améliorent la situation uniquement à court terme, car les pieds sont soutenus de manière passive. De cette manière, les pieds ne se renforcent pas, au contraire, ils s'affaiblissent progressivement, tout en sollicitant d'autres articulations en même temps.

Réactions initiales

Réactions initiales spécifiques en cas de métatarsalgies :

les problèmes de métatarses, qui entraînent une répartition des forces durant le processus de guérison, peuvent causer au début une augmentation de la douleur. Dans ce cas, nous vous conseillons les semelles Hallufix que vous pouvez par exemple acheter ici . Nous nous tenons à votre disposition pour toutes questions concernant leur utilisation ou pour tout autre demande de renseignement.

Pour consulter les principales réactions initiales observées chez les nouveaux utilisateurs du tapis et des chaussures kybun, veuillez cliquer ici : Réactions initiales

Exercices kybun

Pour obtenir des informations sur les exercices spécifiques aux chaussures kybun et les exercices fondamentaux réalisés avec le tapis kybun, veuillez cliquer ici : exercices kybun

Conseils d'utilisation

  • En cas d'aplatissement important de la voûte plantaire transversale, nous vous conseillons, si vous avez des douleurs dans les chaussures kybun, de porter une semelle fine et rigide au niveau de l'avant-pied. Cela permet de réduire la souplesse de la semelle kybun, votre avant-pied sera de cette façon mieux soutenu.
  • Si l'ajout d'une telle semelle intérieure plus dure, provenant d'un magasin de chaussure, n'apporte aucune amélioration pour l'avant-pied, nous vous recommandons d'alterner le port des chaussures kybun comme « chaussures actives » avec des « chaussures dures normales avec des semelles ». Ainsi, votre pied peut se reposer d'un entraînement intensif dans les chaussures kybun avant que les douleurs ne se manifestent au niveau de l'avant-pied.
  • Assurez-vous de vous tenir bien droit et corrigez l'éventuel affaissement latéral de vos pieds lorsque vous utilisez les chaussures ou le tapis kybun. Regardez bien droit et rectifiez l'éventuelle rotation du pied vers l'intérieur ou l'extérieur avec les chaussures kybun.
  • Les pieds doivent pouvoir bouger librement dans les chaussures kybun! La pointure et le modèle des chaussures peuvent faire une différence considérable. C'est normal que vous vous sentiez moins stable dans les chaussures kybun que dans des chaussures « normales ». Prenez le temps d'essayer ; les professionnels kybun en boutique sont là pour vous aider.
    Relâchez les orteils dans les chaussures / sur le tapis kybun (on positionne souvent les orteils en griffe sans s'en rendre compte).
  • Déroulez naturellement votre pied sur toute sa longueur (en posant d'abord le talon puis en prenant appui sur votre gros orteil).
  • Évitez de faire de trop grands pas, ainsi les articulations sont sollicitées de manière axiale, ce qui requiert moins d'efforts. De plus, il est ainsi plus facile d'équilibrer le corps sur la semelle kybun.
  • Certaines personnes perdent l'équilibre dans les chaussures kybun. Si c'est votre cas, essayez plusieurs modèles kybun: certains possèdent une tige plus haute et offrent donc une meilleure stabilité. En outre, nous conseillons à ces clients d'utiliser la semelle de 2e génération, plus large au niveau de la zone médiane du pied, ce qui confère plus de stabilité et donc plus d'assurance (demandez conseil à un distributeur kybun).
  • Si vous ne vous sentez toujours pas ferme sur vos jambes dans les chaussures kybun, essayez le tapis kybun. Le tapis kybun est disponible en 3 épaisseurs : vous pouvez ainsi choisir l'épaisseur sur laquelle vous êtes le plus à l'aise (plus le tapis est épais, plus il est instable et plus l'entraînement sera intensif).
    Par ailleurs, lorsque vous êtes débout sur le tapis kybun, vous avez la possibilité de vous tenir à quelque chose de fixe afin de mieux garder l'équilibre.

Avis/Témoignages des clients

Bonjour, je m’appelle Susanne Bogedaly. Je souffre depuis environ un an et demi d’une fasciite plantaire chronique des deux côtés et d’une épine calcanéenne au pied gauche. J’ai essayé d’innombrables méthodes pour m’en débarrasser. J’ai eu recours à toutes les thérapies conventionnelles. Les médecins disent qu’il n’y a plus aucune piste thérapeutique à explorer pour moi. J’ai essayé les semelles orthopédiques, les semelles sensorimotrices, les analgésiques ainsi que la thérapie par ondes de choc. Tout cela n’a eu aucun résultat, et les douleurs chroniques sont restées intenses. Dans ma détresse, j’ai voulu tenté encore autre chose. J’ai découvert les kyBoot sur Internet et je les ai essayées. Après quelques recherches, je me suis décidée pour ce modèle. J’en suis tout simplement ravie, d’autant plus qu’elles étaient mon dernier espoir. On ressent exactement la sensation décrite dans la publicité : celle de marcher sur un nuage. C’est formidable pour moi, car en tant qu’éducatrice, je dois marcher beaucoup chaque jour. Je reste debout pendant de longues heures, et je porte actuellement ces chaussures aussi bien au travail qu’à la maison, comme chaussons. J’ai déjà commandé le modèle suivant, les « Arosa ». Ce sont des bottines noires à lacets qui montent jusqu’en haut. Elles sont très chics. Je conseille ainsi à tous les désespérés qui partagent le même sort que moi d’essayer ces chaussures. Cela en vaut vraiment la peine. Je suis comblée, je peux de nouveau marcher normalement sans ressentir presque aucune douleur. Je ne lâche rien et garde le sourire. Je vous salue tous, et surtout ne baissez pas les bras !
"À l'occasion de ma fonction de médecin sportif de l'équipe nationale de bob au Canada, j'ai pu tester à fond la kyBoot pour l'usage quotidien et les activités sportives légères. Le concept de la kyBoot m'a entièrement convaincu. Il est très agréable de marcher avec cette chaussure qui demande un engagement actif du corps. Elle amortit très bien et on sent les mouvements tridimensionnels de la semelle qui ne donne toutefois jamais un sentiment instable ou désagréable. Surtout moi qui ai un pied creux prononcé avec des pointes de pression en partie très nettes au niveau des têtes du métatarse, je suis une personne avec des pieds dits « à problèmes ». Dès le début, la chaussure a été parfaite pour ma forme de pieds et mes besoins et elle m'a permis, pour la première fois depuis des années, de porter des chaussures sans semelles orthopédiques."

Expériences / questions supplémentaires sur les problèmes de métatarses

No FAQ's found.

Vers le haut