Épine calcanéenne/fasciite plantaire (fasciitis plantaris)

L'épine calcanéenne et la fasciite plantaire chronique sont les conséquences les plus fréquentes de la surcharge permanente de la plante des pieds dans les pays industriels. La dureté des sols couplée à la rigidité des chaussures a pour effet de transférer une grande partie du poids du corps sur les talons, aussi bien pendant la marche qu'en position debout.
Cette sursollicitation du talon entraîne souvent des douleurs à long terme.
Les solutions proposées par la médecine et l'industrie de la chaussure sont extrêmement coûteuses ou aggravent la situation à long terme, car elles ne ciblent que les symptômes, et non leurs causes.

Définition

Fasciitis Plantaris
Il s'agit d'une inflammation de la plante du pied, plus précisément à l'endroit où le tendon du muscle plantaire se rattache au calcanéum. À la suite d'une inflammation persistante, une excroissance osseuse en forme d'épine peut se former : on parle alors d'épine calcanéenne.

Exostose de Haglund
Ce syndrome désigne l'ossification et la déformation de la partie postérieure du tendon du talon. Il se caractérise par des douleurs provoquées par le frottement ou la pression des contreforts de la chaussure.

Peu importe l'endroit où l'épine ou l'ossification survient. Le traitement est le même pour les deux tableaux cliniques : il faut en effet pouvoir dérouler le pied correctement et mobiliser les muscles et/ou les tendons raccourcis voire collés. Les chaussures et tapis kybun sont parfaitement indiqués dans ce cas.

Causes

Cliché radiologique d'une épine calcanéenne

Causes

L'inflammation du fascia plantaire est une réaction du corps en cas de sollicitation excessive de cette zone. La fasciite plantaire est généralement causée par une pression trop forte sur la zone douloureuse. Il en résulte un raccourcissement, voire une adhérence du fascia plantaire (le corps a tendance à vouloir renforcer ce phénomène afin de compenser la sursollicitation), ce qui accroît encore la pression sur la zone douloureuse.
L'une des principales causes du raccourcissement du fascia plantaire est la perte de motricité des pieds dans nos activités quotidiennes. Étant donné que, la plupart du temps, nous nous déplaçons sur des sols durs tels que le béton, et que nous portons des chaussures rigides, par exemple des chaussures de travail avec des semelles raides ou des chaussures à talons, la mobilité de nos pieds est largement réduite. Cela freine la mobilisation de la plupart des articulations du pied, que le corps perçoit alors comme des éléments inutiles : peu à peu, le pied, très mobile à l'état naturel, commence à s'adapter à notre mode de vie civilisé, c'est-à-dire qu'il se stabilise ou se « raidit ».

Conséquences à long terme

Lorsque les douleurs persistent pendant des mois sans que les causes soient traitées, le corps met en place des mécanismes d'évitement afin de soulager la zone douloureuse. Le pied sain est alors davantage sollicité, une claudication apparaît et la mauvaise posture engendre une sollicitation néfaste d'autres articulations (genou, hanche, dos...). Les réactions varient d'un individu à l'autre, ce qui explique que les mécanismes de compensation et les articulations affectées ne sont pas les mêmes.

Traitement conventionnel

La plupart des médecins prescrivent un coussinet à placer sous le talon.
Certains prescrivent également des semelles orthopédiques.
En kinésithérapie, les épines calcanéennes sont traitées par ultrasons et/ou par électrothérapie, ou bien on a recours à un traitement des points trigger ou à des massages. Les muscles du pied et de la jambe sont étirés et renforcés par des exercices spécifiques.

Le principe d'efficacité selon kybun : être proactif

En cas d'inflammation du fascia plantaire (avec ou sans fissurations de l'aponévrose) ou d'épine calcanéenne, il est essentiel que la zone lésée soit sollicitée en douceur afin qu'elle puisse guérir. Dans une chaussure kybun, le pied reproduit un mouvement de déroulement naturel grâce à la semelle souple et élastique, ce qui permet de mobiliser et d'étirer le fascia plantaire en douceur. Ce mouvement intervient largement dans la guérison, car il stimule la circulation sanguine au niveau du fascia plantaire. Cela facilite l'élimination de l'inflammation dans les tissus tandis que la bonne oxygénation accélère le processus de guérison. Voilà comment traiter les causes des douleurs du fascia plantaire. En outre, dans une chaussure kybun ou sur un tapis kybun, le poids du corps est réparti sur toute la plante du pied, ce qui permet de réduire la pression et de soulager la zone douloureuse du talon.
Ce n'est qu'à la mise en place du traitement par étirement et mobilisation du fascia plantaire que la zone douloureuse (épine calcanéenne au niveau du tendon) pourra être soulagée et que l'inflammation pourra être calmée.

Réactions initiales

Réactions initiales spécifiques en cas d'épine calcanéenne :

En cas de rétrécissement préexistant des muscles de la cuisse et de l'aponévrose, une forte élongation peut se manifester et provoquer une réaction inflammatoire. Si cela se produit, faites impérativement une pause et/ou intégrez une petite marche tranquille avec vos chaussures kybun dans votre planning quotidien. Il est plus efficace de porter les chaussures kybun pour marcher que pour rester debout, mais il est ABSOLUMENT indispensable de les porter régulièrement.

Si les chaussures kybun ne sont portées que de temps en temps, l'étirement ne sera que ponctuel et les douleurs inflammatoires récidiveront.

 

Pour consulter les principales réactions initiales observées chez les nouveaux utilisateurs du tapis et des chaussures kybun, veuillez cliquer ici : Réactions initiales

Exercices kybun

Pour obtenir des informations sur les exercices spécifiques aux chaussures kybun et les exercices fondamentaux réalisés avec le tapis kybun, veuillez cliquer ici : exercices kybun

Lesajustementssuivants dans la réalisation standard de la marche par intervalles sont importants en cas d'épine calcanéenne  :

  1. Pour ne pas aggraver les douleurs, faire des petits pas et ne pas dérouler le pied en appuyant trop fortement sur le talon.
  2. Privilégier les exercices lents
    - en cas de douleurs intenses, marcher également à reculons.
  3. Si vous optez pour un rythme plus rapide : ne pas dérouler le pied exagérément, vous éviterez ainsi de raviver les douleurs.

Conseils d'utilisation

Veillez avant tout à éviter au maximum les chocs sur la zone douloureuse du talon ! La meilleure façon d'y parvenir, c'est de commencer par faire de petits pas dans vos chaussures kybun ou sur le tapis kybun, en posant votre talon doucement.
Déroulez ensuite tout le pied jusqu'au gros orteil, ce qui permettra d'alterner entre les phases d'étirement de l'aponévrose contre la semelle et de relâchement en phase d'oscillation (lorsque la jambe est en l'air).
Si vous ressentez une crispation au niveau de la plante du pied, nous vous conseillons de maintenir le pied en l'air et de le décontracter : faites des mouvements circulaires, remuez les orteils, bougez votre pied dans toutes les directions possibles, en fonction de ce qui vous soulage.

Nous vous conseillons également de porter les chaussures kybun sans semelles. Si vous possédez des semelles orthopédiques, utilisez-les dans vos chaussures « normales » et portez-les lors des pauses chaussures kybun afin de soulager vos pieds de manière passive. De nombreux utilisateurs de chaussure kybun qui portaient des semelles auparavant nous rapportent qu'ils ne s'en servent plus du tout aujourd'hui. Mais attention : les réactions peuvent varier d'un individu à l'autre !

Avis/Témoignages des clients

Avant, elle avait de fortes douleurs dues à un éperon calcanéen lorsqu'elle marchait et restait debout. Son médecin lui a recommandé de ne pas marcher plus de 30 minutes par jour. Si elle avait suivi ses conseils, elle ne pourrait plus travailler aujourd'hui en tant que guide de musée. Pour Dora Huguenin, ça aurait été une tragédie, car elle adore son travail. Par hasard, elle a découvert la chaussure suisse coussin d'air kyBoot à Berne. Grâce à cette chaussure, elle profite à nouveau de la vie sans douleur. La semelle coussin d'air molle et souple lui permet à nouveau de marcher et de rester debout pendant plusieurs heures, sans le moindre problème. 
J'ai cherché des chaussures confortables pendant toute ma vie. Et je les ai trouvées par hasard après 20 ans. Lorsque je les ai essayées, j'avais un problème aigu au pied droit, un éperon douloureux qui me faisait boiter. Dès que j'ai mis les chaussures, j'ai cessé de boiter. Depuis, je ne les enlève plus et je n'en porte pas d'autres. Ces chaussures ont changé et amélioré ma vie. Elles me permettent d'être debout et de marcher pendant 12 heures. Je n'ai pas de douleurs. Mes problèmes orthopédiques sont encore là, mais ne pèsent pas.
Mes talons me font moins souffrir et je peux désormais marcher presque sans avoir mal à l’articulation de la hanche.
Bonjour, je m’appelle Susanne Bogedaly. Je souffre depuis environ un an et demi d’une fasciite plantaire chronique des deux côtés et d’une épine calcanéenne au pied gauche. J’ai essayé d’innombrables méthodes pour m’en débarrasser. J’ai eu recours à toutes les thérapies conventionnelles. Les médecins disent qu’il n’y a plus aucune piste thérapeutique à explorer pour moi. J’ai essayé les semelles orthopédiques, les semelles sensorimotrices, les analgésiques ainsi que la thérapie par ondes de choc. Tout cela n’a eu aucun résultat, et les douleurs chroniques sont restées intenses. Dans ma détresse, j’ai voulu tenté encore autre chose. J’ai découvert les kyBoot sur Internet et je les ai essayées. Après quelques recherches, je me suis décidée pour ce modèle. J’en suis tout simplement ravie, d’autant plus qu’elles étaient mon dernier espoir. On ressent exactement la sensation décrite dans la publicité : celle de marcher sur un nuage. C’est formidable pour moi, car en tant qu’éducatrice, je dois marcher beaucoup chaque jour. Je reste debout pendant de longues heures, et je porte actuellement ces chaussures aussi bien au travail qu’à la maison, comme chaussons. J’ai déjà commandé le modèle suivant, les « Arosa ». Ce sont des bottines noires à lacets qui montent jusqu’en haut. Elles sont très chics. Je conseille ainsi à tous les désespérés qui partagent le même sort que moi d’essayer ces chaussures. Cela en vaut vraiment la peine. Je suis comblée, je peux de nouveau marcher normalement sans ressentir presque aucune douleur. Je ne lâche rien et garde le sourire. Je vous salue tous, et surtout ne baissez pas les bras !
En été, j’avais des problèmes au talon. Je suis allé à la droguerie en gémissant et ai demandé des comprimés. À la place, le vendeur m’a donné une kyBoot. Je ne l’ai plus quittée. Par la suite, j’ai appris qu’il y avait un kybun Shop à Rüti et  j’ai à nouveau acheté deux paires.
En tant que formateur en vente, je travaille debout près de 8 à 10 heures par jour. Il y a quelques années, cela m'a posé de vrais problèmes : j'ai eu de violentes douleurs aux pieds. Cela a commencé par une douleur aiguë que je ressentais dès le premier pas en sortant du lit le matin et qui devenait plus forte au cours de la journée, à tel point qu'à midi je ne pouvais presque plus me concentrer sur mon travail. Mon médecin m'a dit que c'est une affectation dont sont fréquemment atteintes les personnes qui sont beaucoup debout ou qui marchent beaucoup : la fasciite plantaire. J'ai essayé toutes sortes de choses pendant des années. Chaussures plus souples, inserts réduisant les chocs au niveau du talon, rester assis pendant mes présentations, et même de l'acuponcture. Cela n'a servi à rien. J'ai dépensé des milliers pour ces soi-disant « cures » sans le moindre soulagement. Puis un jour, en marchand (avec mes douleurs) dans les rues d'Oakville, au Canada, je suis passé à côté d'un petit panneau publicitaire vantant l'énorme confort de marche de nouvelles chaussures suisses. À l'intérieur de la pharmacie, une très gentille dame m'a présenté la kyBoot. Wow ! J'ai porté la kyBoot pendant quelques heures seulement et les douleurs aux talons avaient déjà diminué. À mon retour en Suisse, j'ai immédiatement acheté une paire et j'ai commencé à les porter lors de mon travail quotidien. Après deux semaines, j'ai remarqué une chose extraordinaire : je ne sentais plus mes pieds au cours de la journée. Ils étaient tout simplement là, confortablement chaussés et heureux. Aucune douleur, même le soir après avoir enlevé mes chaussures. Aucune douleur le matin en sortant du lit. J'avais de la peine à le croire. Les douleurs aux pieds ont disparu et ma vie a changé. Les douleurs ne dominent plus mon quotidien, que ce soit debout ou en marchant. Pendant mes séminaires, je peux rester debout toute la journée dans un confort absolu. Je suis heureux d'avoir découvert cette incroyable invention. Ce sont les plus formidables chaussures. Et elles ont réellement changé ma vie !
Que dit le spécialiste de l'orthopédie et de la chirurgie traumatologique sur le concept kybun ?
On peut dire que je suis emballée par ces chaussures. J’avais une épine calcanéenne et je ne compte plus les consultations que j’ai pu enchaîner pour me soigner. Ce qui, soit dit en passant, m’a coûté une vraie fortune. J’ai utilisé tous les moyens remboursés par ma caisse, et pour être honnête, je reconnais que depuis un an et demi, je traîne cette épine calcanéenne très douloureuse, sans plus savoir vers qui me tourner. Mon mari et moi adorons faire de la randonnée. J’ai du y renoncer et laisser mon mari partir seul, à mon grand regret. J’ai toujours pensé qu’il devait bien exister une solution et c’est alors que j’ai découvert ce magasin. Je me suis dit que j’allais jeter un œil et j’ai décidé de m’acheter les chaussures. Au début, j’ai eu quelques petits problèmes avec ces chaussures parce que mon pied était encore enflammé. J’ai du attendre que cela passe, mais cela n’a pas duré, quatre jours peut-être, puis mes douleurs ont disparu. Cela fait maintenant environ trois mois que je porte ces chaussures, et rien d’autre. Je ne peux que les conseiller tant j’en suis enchantée. Ce sont vraiment les chaussures idéales pour moi.
La kyBoot a un grand avantage pour moi. Elle a soulagé mes problèmes de genoux ainsi que mes problèmes d’éperon calcanéen. C’était le plus important. Même les douleurs de genoux ont diminué. Et elle stimule la circulation du sang.
Il y a six mois environ, j’ai eu une épine calcanéenne. Ma mère m’a d’abord donné des crèmes apaisantes après les matchs, mais ça n’a rien changé. Pour m’amuser, j’ai enfilé les kyBoot de ma mère. J’ai porté ces chaussures pendant un match et après, ça allait tout de suite mieux.
Les kyBoot offrent l’avantage d’absorber tous les chocs lors de la marche et sollicitent ainsi beaucoup moins les talons et les articulations des hanches et des genoux.
La kyBoot a un effet positif sur mon talon. Il me fait toujours mal, mais je peux marcher normalement.
Pourquoi portes-tu ces chaussures ? Elles sont spéciales. Ce sont des kyBoot. Sur coussin d’air, je les adore. En faisant une longue marche pieds nus sur la plage, je me suis fait une épine calcanéenne, une sorte d’excroissance au niveau du calcanéum. Je n’ai pas pu marcher normalement pendant des mois. Puis j’ai découvert les kyBoot et j’ai pu les tester. Et vous voyez, je remarche. Depuis, je porte des kyBoot, en randonnée et dans la vie de tous les jours.

Articles de presse/Études

Pas d'article dans la liste.

Expériences/Questions supplémentaires sur les douleurs du talon/l'épine calcanéenne

No FAQ's found.

Vers le haut