Reprendre plaisir à marcher grâce à la chaussure suisse sur coussin d‘air

Système d’aération du pied
La structure gaufrée et aérée de la semelle kybun forme un coussin d’air entre le pied et le sol. Un cinquième du volume d’air est pompé à chaque pas dans l’espace du pied, ce qui apporte une sensation agréable dans la chaussure.

Technologie de capteurs
La semelle trampoline souple et rebondissante de la kyBoot permet aux pieds de sentir toutes les fines structures du sol, qui favorisent l’épanouissement des récepteurs des pieds et son effet positif sur la santé.

Semelles coussins d’air
La toute nouvelle semelle kybun est fabriquée à partir d’un polyuréthane (PU) spécialement développé qui contient un nombre important de petites bulles d‘air. Ce rembourrage aéré souple et élastique permet un amortissement idéal.

kybun Modèles(sortable)


Swiss made Amorti au talon Elastique et résilient Répartition optimale de la pression

Avis/Témoignages des clients

Carlo Bachmann de Suisse

Carlo Bachmann de Suisse

Par exemple, dans un supermarché, les sols sont durs. Mes pieds se fatiguent vite et sont difficiles à contrôler. Grâce à cette chaussure, mon pied ne subit plus de chocs.

Randy Ang, directeur d’In Touch Systems Pte Ltd, Singapore

Randy Ang, directeur d’In Touch Systems Pte Ltd, Singapore

Porter des kyBoot, c’est comme marcher dans les airs. Je les porte quand je voyage, ce qui me permet d’être à l’aise lors des longs trajets. Les kyBoot m’ont surtout été d’une grande aide pendant toute la course de Formule 1 à Singapour. En tant que commissaire de terrain bénévole, je dois toujours être alerte, contraint de rester debout et de marcher chaque jour pendant 15 heures durant tout le week-end de la course. Les kyBoot m’ont permis de profiter pleinement de cette expérience car j’ai ressenti beaucoup moins de fatigue.

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Vu les différentes soirées, c’est super pour moi. Par exemple la soirée des amis du musée, ou la nuit du musée. On est alors debout jusqu’à minuit, et ceci après une journée de travail. C’est super pour moi, car je n’ai aucune douleur aux pieds ou aux genoux. Parfois, lorsque je vois mes collègues plus jeunes totalement épuisés - je suis la plus âgée du musée - c’est agréable d’affirmer: « Je n’ai vraiment aucun problème, et je vais bien. »