Témoignages relatifs à kybun et interviews vidéo

Consultez ici tous les témoignages des clients à propos de nos produits. Vous avez ensuite le choix parmi plusieurs catégories.

Kategorien Auswahl (Reset)

kybun Témoignages

Samuel Schilt chef de la technique et du service d’entretien au centre de formation médicale de Berne, Suisse

Avant, mes jambes étaient fatiguées et marcher sur le sol dur m’épuisait. À présent, j’ai l’impression d’être sur des nuages et c’est vraiment formidable.

Samuel Schilt chef de la technique et du service d’entretien au centre de formation médicale de Berne, Suisse

Hansruedi Siegrist de la Suisse

Ces chaussures ont considérablement réduit mes douleurs. Mon genou droit m’élançait quand je portais des chaussures de marche normales non-amortissantes. Grâce aux kyBoot, je n’ai plus mal. Je ne ressentais que quelques légères douleurs quand je marchais pendant longtemps. Avec des chaussures normales, je n’aurais jamais pu réaliser mon rêve. C’est l’avantage des kyBoot.

Hansruedi Siegrist de la Suisse

Karin Lüchinger, l’auberge de montagne Staubern, Suisse

Tous les employés aiment les kyBoot et les portent avec plaisir. Tous disent qu’elles sont très confortables. Les premiers jours surtout, on n’arrêtait pas de s’exclamer : « Oh, comme c’est souple ! »

Karin Lüchinger, l’auberge de montagne Staubern, Suisse

Alex Zenhäusern spécialiste en télématique, Elektro Frei Rheintal AG, Suisse

Être debout après le repas ou la digestion est clairement préférable. Avec un support aussi confortable sous les pieds, c’est toujours agréable de travailler après le déjeuner.

Alex Zenhäusern spécialiste en télématique, Elektro Frei Rheintal AG, Suisse

Marco Sessa de la Suisse

J’apprécie d’avoir cette sensation et de me sentir léger lorsque je marche. Je ne boîte plus suite à mes deux opérations de la hanche et je ne transpire pas des pieds. J’ai une sensation de fraîcheur permanente. Mes pieds sont en pleine forme, je me sens bien et me tiens droit. Je ne ressens plus aucune douleur dans le dos. La kyBoot remplit bien son rôle de chaussure spéciale.

Marco Sessa de la Suisse

Judith Lüchinger, l’auberge de montagne Staubern, Suisse

J’avais des problèmes de dos. J’ai l’impression que ces chaussures atténuent les douleurs. Je me sens très bien dedans.

Judith Lüchinger, l’auberge de montagne Staubern, Suisse

Daniel Lüchinger, l’auberge de montagne Staubern, Suisse

C’est tout simplement mieux et plus confortable. On reste debout plus longtemps et avec plaisir.

Daniel Lüchinger, l’auberge de montagne Staubern, Suisse

Kurt Zemp de la Suisse

Je souffrais de problèmes de dos et depuis que je porte les kyBoot, les douleurs se sont atténuées. On a surtout l’impression d’être en léger déséquilibre mais en réalité, le corps est beaucoup plus stable. Cela se voit et je suis vraiment très satisfait.

Kurt Zemp de la Suisse

Esther Unternährer de la Suisse

La première fois que j’ai porté ces chaussures, je me suis sentie légère comme une plume. La sensation qu’elles procurent est très agréable, c’est comme être sur une balançoire !

Esther Unternährer de la Suisse

Stefan Suter de la Suisse

Je pense que les kyBoot conviennent parfaitement à des personnes sportives comme nous.

Stefan Suter de la Suisse

Thomas Bumann de la Suisse

Dès le début, j’ai ressenti une sensation très agréable et inédite qui me fait me sentir léger quand je me tiens debout. Je suis vraiment conquis.

Thomas Bumann de la Suisse

Edwin Barmet de la Suisse

Avant, je portais des chaussures MBT et je dois dire que je n’en étais pas pleinement satisfait. Les kyBoot, en revanche, me procurent une sensation très agréable. En position debout, le corps est détendu comme sur un sol meuble. Les chaussures sont très agréables à porter.

Edwin Barmet de la Suisse

Monsieur et Madame Düby de la Suisse

Qu’avez-vous pensé de la visite du monde de kybun ? Monsieur Düby: C’était super. J’ai appris beaucoup de choses, notamment au sujet des fascias. Comment avez-vous entendu parler de la visite ? Monsieur Düby: Andreas Brönnimann nous a proposé de l’accompagner. Il nous a permis de découvrir le site de production. Que pensez-vous des kyBoot ? Madame Düby: Ces chaussures sont formidables. J’en ai besoin chaque jour au travail, elles ont fait disparaître mes douleurs aux genoux et aux hanches. Depuis quand portez-vous des kyBoot ? Madame Düby: Depuis deux ans, mais des amies me les ont fait découvrir il y a plus longtemps. Monsieur Düby: Un jour, j’ai acheté des MBT lors d’une formation. Elles prennent aujourd’hui la poussière dans un placard. Depuis que j’ai des kyBoot, je ne porte plus rien d’autre.

Monsieur et Madame Düby de la Suisse

Monika Kühlwein de l'Allemagne

Bonjour Jürgen, comme promis, je te renverrai demain (à contrecœur) les chaussures d’essai. Je ne suis pas encore une coureuse active, mais même sur de courtes distances, je vois une énorme différence entre mes chaussures et les kyBoot. Je ne me tiens pas du tout de la même manière et j’ai beaucoup moins de mal à rester debout. Je suis conquise. Je ne jure plus que par les kyBoot, je n’aurais jamais imaginé l’assurance et le confort qu’offrent ces chaussures. Récemment, mes kyBoot étaient mouillées et j’ai dû porter des chaussures ordinaires, ça n’allait pas du tout. Je me suis mise à marcher en étant raide comme un piquet. Pour l’amour du ciel, plus jamais ça !

Monika Kühlwein de l'Allemagne

Susanne Michel de l'Allemagne

Je n’ai que des expériences positives avec les chaussures kyBoot. J’ai rencontré Jürgen Zeller chez mon orthopédiste peu de temps après mon amputation, et c’est par son intermédiaire que j’ai obtenu ma première paire de kyBoot. Ma jambe droite a également été affectée lors de l’accident, c’est pourquoi les kyBoot m’ont immédiatement convaincue. J’ai essayé d’innombrables chaussures de sport mais, aussi coûteuses soient-elles, aucune ne vient égaler la kyBoot ! Les kyBoot sont souples au niveau du talon, elles me donnent de l’assurance. Je peux marcher longtemps sans ressentir de douleurs à la jambe ni de brûlures au niveau de la plante du pied. Avec les kyBoot, je n’ai pas à avoir peur de glisser lorsque le sol est humide ou mouillé. Toutes les autres chaussures me font très vite mal au pied et provoquent une sensation de brûlure à la plante du pied. Par ailleurs, je ne marche pas avec autant de confiance lorsque je porte d’autres chaussures, loin s’en faut. Je ne trouve pas du tout que les kyBoot manquent de stabilité. Elles m’aident en toute situation et me donnent de l’assurance. Au début, il faut peut-être s’habituer à trouver le bon équilibre. Mais j’ai vite remarqué que les chaussures m’aident à marcher. Pour moi, les kyBoot sont les chaussures idéales, en particulier pour les personnes qui apprennent à se déplacer avec une prothèse, car elles apportent un soutien énorme durant la marche.

Susanne Michel de l'Allemagne

Evelyne Will, aide-soignante en gériatrie

J’ai pu tester les kyBoot pendant quelques jours. En les portant, j’avais l’impression de flotter sur un nuage. Je marchais tout en douceur et me déplaçais rapidement malgré ma petite taille. Je m’achèterai une paire de kyBoot après mon déménagement, car c’est une expérience formidable !

Evelyne Will, aide-soignante en gériatrie

Un client d’Allemagne

J’ai 71 ans et j’ai récemment été amputé de la jambe gauche, au-dessus du genou. J’ai découvert les kyBoot sur Internet et je me suis renseigné par téléphone auprès de M. Zeller. Deux jours plus tard, je recevais chez moi une paire de kyBoot d’essai. J’ai eu le droit de les porter chez moi pendant deux semaines avant de décider de les garder ou de les renvoyer. Trois minutes après avoir marché avec les kyBoot, j’ai pris le téléphone et j’en ai acheté une paire ! Je n’ai jamais eu de chaussures aussi souples, ajustées et tendance que celles-ci. Je les porte quotidiennement depuis 14 jours et elles sont géniales. Je marche nettement plus qu’avec mes anciennes chaussures ! Il y a cinq jours, ma femme a commandé des sandales kyBoot auprès de M. Zeller, et elle ne les enlève que pour aller se coucher... Elle est tout simplement ravie de ses sandales. Je ne peux que recommander les kyBoot ! Merci beaucoup, M. Zeller.

Un client d’Allemagne

Oliver Decker de l'Allemagne

La grande classe ! Comment j’ai découvert les kyBoot ? Jürgen a posté un lien vers son site dans notre groupe Facebook. Cela a éveillé ma curiosité. Pourquoi ? J’ai été amputé de la jambe gauche, au-dessus du genou, et je me suis cassé une articulation de la cheville qui continue de me faire mal régulièrement. J’ai pensé que ces chaussures pourraient soulager mes douleurs. Après un premier contact par e-mail, Jürgen m’a tout de suite proposé de me prêter une paire de chaussures d’essai. Au bout de 14 jours, j’étais conquis et j’ai commandé une paire. Ce qui m’a convaincu ? La sensation de marcher sur un nuage ! Les kyBoot permettent de se déplacer tout en douceur, contrairement à mes chaussures Salo... avec lesquelles j’ai l’impression de marcher au pas de l’oie. Le déroulé du pied est très agréable. J’ai aussi moins de mal à poser un seul pied sur chaque marche lorsque j’emprunte des escaliers. Mes pas sont plus silencieux (je peux désormais m’approcher à pas de loup). De même, marcher dans la rue est nettement plus agréable. Et ce ne sont que mes premières impressions, après quelques semaines d’utilisation. Il est vrai que ces chaussures ont un prix, mais elles me font du bien. Je suis donc persuadé d’avoir fait un bon achat, et je ne peux que recommander les kyBoot.   Jürgen, je te remercie du fond du cœur ! De nombreuses personnes découvriront les kyBoot grâce à ton engagement total, et j’espère qu’elles se laisseront convaincre de les porter.

Oliver Decker de l'Allemagne

Une cliente d’Allemagne

Les kyBoot sont les meilleures chaussures du monde, elles m’offrent une nouvelle qualité de vie. Je n’ai pas été amputée, mais j’ai commencé à me déplacer très péniblement à cause des douleurs névralgiques très intenses qui me tiraillaient. En ne sollicitant qu’un seul côté du corps, j’ai également eu un pied plat valgus du côté gauche. Ainsi, la cheville ressort nettement du côté intérieur. Il m’est devenu impossible de marcher normalement. Mes orteils sont devenus insensibles et j’ai eu des troubles sensitifs aux deux pieds. Mais tout cela est révolu.
Je porte les kyBoot depuis deux mois et j’en ressens déjà les bienfaits. Mes douleurs se sont nettement atténuées, je peux marcher rapidement et sans boiter la plupart du temps. Mes douleurs névralgiques et la sensation d’insensibilité dans les orteils ont fortement diminué. Je peux de nouveau sentir ce qu’il y a sous mes pieds (les cailloux, le sol, les plis des chaussettes). La nuit, je ne ressens presque plus aucune douleur.
Dès que j’enlève les chaussures, c’est une autre histoire.
J’espère toutefois que la situation va s’améliorer. Jürgen, je te remercie du fond du cœur ! De nombreuses personnes découvriront les kyBoot grâce à ton engagement total, et j’espère qu’elles se laisseront convaincre de les porter.

Une cliente d’Allemagne

Maria Klein de l'Allemagne

Je porte les kyBoot depuis quelques semaines aussi bien à la maison que dans la rue, et j’en suis entièrement satisfaite. Sept ans après mon amputation, je retrouve presque mon ancienne qualité de vie grâce à ces chaussures. Elles sont si légères qu’on a l’impression de marcher pieds nus, oubliant qu’on les a aux pieds. Grâce à elles, mon dos est détendu et ne me fait plus mal. De plus, les semelles antidérapantes offrent une sécurité totale. Certes, elles ont un prix, mais le bien-être passe avant tout !

Maria Klein de l'Allemagne

Udo Wiedenhöft de l'Allemagne

J’ai découvert les formidables kyBoot après avoir passé des années à chercher de bonnes chaussures. C’est grâce à M. Jürgen Zeller. Je suis très sportif et j’ai été amputé au niveau du genou en 2009. Je dois dire que les kyBoot sont un véritable ATOUT pour ma prothèse (Genium).

Udo Wiedenhöft de l'Allemagne

Elisabeth Bolleter de Cham, Suisse

J’ai un hallux aux deux pieds, ce qui provoque des douleurs intenses et m’oblige à porter des semelles dans mes chaussures depuis des années. Les douleurs étant revenues, j’ai voulu essayer les chaussures sur coussin d’air que j’ai découvertes dans une publicité. Et voilà, depuis que je porte les kyBoot, je peux à nouveau faire de courtes randonnées sans ressentir de douleurs, celles-ci étant presque inexistantes lors d’une longue randonnée. Je porte également ces chaussures aussi souvent que possible pendant la journée car mes pieds fatiguent moins. Je peux ainsi recommencer à porter des chaussures « normales » de temps à autre, notamment pour sortir, ce qui est assez important pour une femme. Je porte les kyBoot depuis déjà plusieurs années.

Elisabeth Bolleter de Cham, Suisse

Norbert Strittmatter de Wutachtal, Allemagne

En portant les kyBoot, marcher avec une prothèse se révèle bien plus naturel et soulage le dos. J’ai surtout beaucoup moins de mal à descendre les escaliers avec ces chaussures. M. Zeller m’a extrêmement bien conseillé et a répondu à toutes mes questions. Je serais prêt à racheter ces chaussures à tout moment.

Norbert Strittmatter de Wutachtal, Allemagne

Beate Strittmatter de Wutachtal, Allemagne

Je souffre d’un lymphœdème au pied et à la jambe droites ainsi que de problèmes de dos. Depuis que je porte les kyBoot, j’ai beaucoup moins de douleurs au dos et à la jambe. Je sens que mon corps est plus sollicité quand je marche, sans que ce soit désagréable. Bien au contraire, j’ai l’impression de marcher sur des nuages.  M. Zeller m’a très bien conseillée et accompagnée, faisant preuve d’une grande compétence professionnelle. En ce qui concerne mes problèmes spécifiques, il m’a donné de nombreux conseils dont j’ai grandement bénéficié. Au début, j'ai pu tester les chaussures pendant seulement quelques jours, ce qui est inespéré. 

Beate Strittmatter de Wutachtal, Allemagne

Birthe Eikmeier, associée gérante de l’entreprise rutec à Syke, Allemagne

Depuis que j’utilise mon tapis kybun, je ne ressens plus les problèmes de dos qui faisaient suite à mon hernie discale. Mes muscles du dos se sont renforcés, et cette position debout « active » a aussi eu des effets positifs sur mes jambes. 

Birthe Eikmeier, associée gérante de l’entreprise rutec à Syke, Allemagne

Rosalba Jäggi de la Suisse

Je dois à nouveau renforcer mon corps. C’est un long processus, mais je dois prendre le temps nécessaire. Les chaussures m’ont redonné confiance, car je remarque que je peux à nouveau me déplacer. Ainsi, j’ai de nouveau foi en mon propre corps. Il me fait ressentir que les chaussures me font du bien. J’aimerais arriver à me sentir mieux, même si ça doit prendre du temps.

Rosalba Jäggi de la Suisse

Michael Krüsi de la Suisse

Elles sont incroyables et procurent une formidable sensation de marche. M. Müller a raison sur toute la ligne, il faut avoir l’impression de bouger, de ne pas être trop stable. On ne ressent aucune douleur, je suis tout à fait d’accord.

Michael Krüsi de la Suisse

Hugo Keller de la Suisse

Elles sont très confortables, c’est comme si l’on marchait sur un nuage. Je me sens vraiment bien et je vais les garder si elles sont disponibles.

Hugo Keller de la Suisse

Gabi Staub  de la Suisse

J’aime l’idée de pouvoir essayer ces chaussures, surtout quand on ne les connaît pas. J’aurais peut-être hésité à tester ce produit moi-même, mais la possibilité m’est offerte ici. Ce n’est pas forcément le genre de chaussures qui aurait attiré mon attention dans une boutique, mais je trouve ça génial de pouvoir les porter ici pendant un long moment.

Gabi Staub de la Suisse

Dominik Hundsbichler de la Suisse

La visite guidée était parfaite et très bien organisée. Les différents stands donnent un bon aperçu du produit, et celui-ci m’a convaincu.

Dominik Hundsbichler de la Suisse

Armin Würth de la Suisse

L’expérience vécue à Sennwald ne laisse pas indifférent. J’ai été avant tout fasciné par la production, notamment par l’implantation en Suisse des usines.

Armin Würth de la Suisse

Andreas Bischof  de la Suisse

M. Müller apporte beaucoup, nous l’avons bien vu ces dernières années en réhabilitation dans la physiothérapie, comme l’a expliqué Simon Storm. Les effets prophylactiques et thérapeutiques sur les articulations usées sont également considérables. Les idées de K. Müller sont très bonnes et promises à un bel avenir, ceci n’est plus à prouver.

Andreas Bischof de la Suisse

Andi Schmal de la Suisse

On a vraiment l’impression de flotter dans ces chaussures. Bien sûr, on est fatigué le soir. Lorsqu’on enfile les kyBoot en rentrant du travail, on se sent nettement mieux que dans les chaussures portées durant la journée.

Andi Schmal de la Suisse

Peter Zwahlen de la Suisse

Ils m’ont même prêté les chaussures pendant une semaine pour faire un essai. J’ai été totalement convaincu, à tel point qu’une semaine plus tard je m’en suis acheté une paire.

Peter Zwahlen de la Suisse

Événement au centre de retraite Guggerbach de Davos

La chaussure me donne un sentiment très agréable. Pour le corps, je pense qu'elle est plus exigeante que la MBT.

Événement au centre de retraite Guggerbach de Davos

Judith Brunschwiler de la Suisse

Je connaissais déjà les anciennes MBT, et des amis m’ont fait découvrir le nouveau modèle. J'ai immédiatement été convaincue. J’adore cette impression de marcher sur du sable ou de la glaise. C’est ce qu’on ressent en pleine nature, et le fait de retrouver cette sensation en portant des chaussures toute la journée est tout simplement génial.

Judith Brunschwiler de la Suisse

Duc Huynh de Interlaken, Suisse

Il y a un an et demi, j’ai subi une lourde opération du tendon d’Achille et on a également dû opérer le muscle. Je n’avais alors plus aucune sensation dans l’articulation du pied et je ne pouvais plus dérouler le pied correctement. J’avais donc besoin d’une chaussure qui se charge de dérouler le pied pour moi. Comme les MBT sont faites pour cela, j’ai commencé à en porter au début. L’avantage avec la kyBoot, c’est qu’elle ne m’aide pas seulement à dérouler le pied, mais qu’elle est également très souple. Cela m’a énormément aidé à surmonter les obstacles du quotidien.

Duc Huynh de Interlaken, Suisse

Oliver Künzler de Saint-Gall, Suisse

J’avais essayé des MBT, mais j'avais l'impression de porter des blocs de bois. Les Kybun sont plus jolies, et d'autres modèles sont disponibles à Roggwil. Elles donnent une allure très sportive. Elles me plaisent et ne cessent d’évoluer.

Oliver Künzler de Saint-Gall, Suisse

Hans-Peter Schmid de Zurich, Suisse

J’ai également remarqué que lorsque je pose le pied sur une irrégularité du sol, la semelle de mes kyBoot l’absorbe. J’ai l’impression que je ne risque pas de me tordre le pied, comme ce serait sans doute le cas avec une semelle traditionnelle dure : les cailloux et racines sur lesquels je marche sont tout simplement amortis et absorbés par la semelle. Je peux donc marcher tranquillement, comme si le sol était parfaitement régulier.

Hans-Peter Schmid de Zurich, Suisse

Heidi Hanselmann, conseillère d’État, directrice du département de la santé du canton de Saint-Gall

La visite du « World of walk-on-air » a démontré de façon saisissante que de simples mesures ont un effet positif sur la santé. La découverte de ce monde captivant a permis de transmettre des informations contextuelles, d’ouvrir des pistes de réflexion et de montrer à quel point le mouvement influe sur la santé et la qualité de vie. Nous vous remercions pour votre engagement dans le domaine de la promotion de la santé et espérons que de nombreux visiteurs curieux viendront explorer le « World of walk-on-air ».

Heidi Hanselmann, conseillère d’État, directrice du département de la santé du canton de Saint-Gall

Oliver Martin gérant Martin Confiserie, Suisse

C’est très moelleux, comme sur du coton ou des nuages. C’est très confortable. J’ai d’abord essayé la chaussure de marche et c’était comme un chausson. Je n’ai encore jamais trouvé de chaussures aussi confortables, ou rarement. Même lorsque l’on marche, le pied se déroule autrement. C’est vraiment confortable, tout simplement.

Oliver Martin gérant Martin Confiserie, Suisse

Sandra Haffa employé Martin Confiserie, Suisse

C’est très moelleux, comme sur du coton ou des nuages. C’est très confortable. J’ai d’abord essayé la chaussure de marche et c’était comme un chausson. Je n’ai encore jamais trouvé de chaussures aussi confortables, ou rarement. Même lorsque l’on marche, le pied se déroule autrement. C’est vraiment confortable, tout simplement.

Sandra Haffa employé Martin Confiserie, Suisse

Michael Eugster propriétaire de l’entreprise Albert Suhner AG, Suisse

L’autre jour, un client m’a demandé ce que je portais comme chaussures et si c’était pratique. Il lui arrive d’avoir les mêmes douleurs que moi. Je lui ai donc dit que j’en étais extrêmement content. Depuis, lui aussi en a acheté une paire et il ne le regrette pas.

Michael Eugster propriétaire de l’entreprise Albert Suhner AG, Suisse

Rosalba Jäggi de la Suisse

Je dois à nouveau renforcer mon corps. C’est un long processus, mais je dois prendre le temps nécessaire. Les chaussures m’ont redonné confiance, car je remarque que je peux à nouveau me déplacer. Ainsi, j’ai de nouveau foi en mon propre corps. Il me fait ressentir que les chaussures me font du bien. J’aimerais arriver à me sentir mieux, même si ça doit prendre du temps.

Rosalba Jäggi de la Suisse

Hans Studer, Président de l’association de vente du lac de Constance, Suisse

Je tiens au nom des visiteurs d’hier soir à remercier chaleureusement votre entreprise kybun pour sa formidable organisation et la visite extrêmement intéressante et professionnelle qu’elle nous a offerte. Je n’ai entendu que des compliments de la part des participants. Vous nous avez démontré qu’avoir des produits modernes et remarquables ne suffit pas pour avoir du succès : il faut également fournir des efforts importants. Le parcours est ce que j’ai vu de mieux en matière de soutien à la vente jusqu’à présent. Je suis ravi de voir que vous pouvez présenter vos produits avec un soutien si exceptionnel. Cordialement

Hans Studer, Président de l’association de vente du lac de Constance, Suisse

Ursula Buehrer de la Suisse

L’excellent après-midi passé chez vous au World of walk-on-air a été riche d’enseignement et d’expérience. Il s’est avéré particulièrement intéressant d’apprendre tant de choses nouvelles, et le soutien que vous nous avez apporté a été précieux et très apprécié. Votre grande patience et la possibilité d’essayer nos chaussures en toute sérénité ont rendu notre visite extrêmement agréable. Pour ma voisine, l’après-midi fut particulièrement enrichissant car elle ne connaissait pas bien les chaussures et n’avait jusqu’à présent essayé que mes chaussons pendant quelques jours. J’ai moi-même appris beaucoup de choses que j’ignorais. Continuez ainsi. Votre large gamme de produits alliée à vos conseils avisés et sympathiques est tout simplement exceptionnelle. Je vais chaudement recommander le World of walk-on-air et - qui sait - y retourner avec des amis intéressés.

Ursula Buehrer de la Suisse

Caroline Winter de la Suisse

Je peux intégrer le kyBounder dans mes activités quotidiennes. Par exemple quand je repasse. Pour ce que je dois faire de toute façon, c’est incontournable. J’installe le kyBounder et je fais d’une pierre deux coups, comme le dit l’expression. Je repasse tout en m’entraînant.

Caroline Winter de la Suisse

Werner Keusen vend des spécialités italiennes, Suisse

Elles sont tout simplement confortables et rendent n’importe quelle marche agréable. On peut marcher sur des pierres, monter et descendre des escaliers sans problème.

Werner Keusen vend des spécialités italiennes, Suisse

Haeme Ulrich, intervenant et formateur de la Suisse

Il y a deux raisons à cela. La première, c’est le bien-être et l’autre, c’est tout simplement le mouvement. Moi qui suis plutôt un employé de bureau et qui bouge trop peu, je fais ainsi automatiquement plus de mouvements.

Haeme Ulrich, intervenant et formateur de la Suisse

Katharina Mayer-Steinhäusl from Vienne, Autriche

Trente ans d’activité dans le commerce à porter des chaussures élégantes mais malheureusement bien trop inconfortables ont laissé leurs traces sur mes jambes. En plus d’une métatarsalgie de Morton, d’un hallux valgus, de douleurs dans les genoux et les vertèbres lombaires, une fracture du col du fémur est venue s’ajouter à la liste l’été dernier, après un accident. Il m’était presque impossible de marcher ou me tenir debout sans douleur malgré le port de semelles et de chaussures plates. Heureusement, mon amie m’a conseillé les kyBoot, qu’elle-même possède depuis un certain temps et dont elle a appris à apprécier les bénéfices.
Pour moi, c’est certain que l’achat a valu la peine. La semelle sur coussin d’air fait de la marche un plaisir, on a l’impression de marcher sur du coton. De plus, je trouve la chaussure particulièrement élégante, on m’a aussi très souvent abordée à ce sujet. J’ai eu du mal à me décider pour le modèle avec tout ce choix, je crois que ce n’est pas la première ni la dernière paire que je vais m’acheter. 

Katharina Mayer-Steinhäusl from Vienne, Autriche

Roland Diewald de l' Allemagne

J’ai découvert les kyBoot par hasard, à vrai dire. J’ai essayé les chaussures et j’ai marché très facilement avec. Désormais, ce sont tout simplement mes chaussures. Je peux vraiment poser le talon et dérouler mon pied jusqu’à la pointe. J’ai une meilleure position dans ces chaussures et elles équilibrent mes mouvements au niveau du moignon. C’est tout simplement formidable pour marcher. Le plus gros avantage est surtout que je ne trébuche plus, alors que cela m’arrivait tout le temps avec mes autres chaussures.  Dans les rues au sol inégal, la pointe de mes pieds restait accrochée et je trébuchais.

Roland Diewald de l' Allemagne

Angie Papadimitriou de la Grèce

Se déplacer avec les meilleures chaussures sur le plus beau sentier. La récompense est incroyable.

Angie Papadimitriou de la Grèce

Dominik Engeli, pharmacien de Weinfelden, Suisse

Cela fait six ans que je suis devenu un adepte de la kyBoot ! En tant que pharmacien, je suis contraint de rester debout derrière mon comptoir quasiment toute la journée. Avec la kyBoot, heureusement, je n’ai plus du tout mal aux pieds ni les jambes lourdes après une longue journée. 

Dominik Engeli, pharmacien de Weinfelden, Suisse

Kurt Inderbitzin de la Suisse

En décembre 2013, alors que j’assistais (sans porter de kyBoot !) à un match de hockey sur glace dans les gradins, je me suis fait une hernie discale. Les douleurs liées à mon hernie discale ont peu à peu diminué grâce notamment au port prolongé des kyBoot et aux exercices effectués sur mon kyBounder. Aujourd’hui, mon quotidien n’est plus rythmé par les souffrances.

Kurt Inderbitzin de la Suisse

Samuel Schilt chef de la technique et du service d’entretien au centre de formation médicale de Berne, Suisse

Avant, je portais des chaussures de basse qualité, mais cela n’en valait pas la peine. Il est important d’avoir de bonnes chaussures. Et maintenant, j’ai trouvé les meilleures.

Samuel Schilt chef de la technique et du service d’entretien au centre de formation médicale de Berne, Suisse

Josef Städler souffleur de verre de la Suisse

J’ai des problèmes de dos. Que je passe toute la journée assis ou debout, j’ai toujours aussi mal. Je me sens mieux quand je peux alterner entre les deux.

Josef Städler souffleur de verre de la Suisse

Susanne Bogadely de l' Allemagne

Bonjour, je m’appelle Susanne Bogedaly. Je souffre depuis environ un an et demi d’une fasciite plantaire chronique des deux côtés et d’une épine calcanéenne au pied gauche. J’ai essayé d’innombrables méthodes pour m’en débarrasser. J’ai eu recours à toutes les thérapies conventionnelles. Les médecins disent qu’il n’y a plus aucune piste thérapeutique à explorer pour moi. J’ai essayé les semelles orthopédiques, les semelles sensorimotrices, les analgésiques ainsi que la thérapie par ondes de choc. Tout cela n’a eu aucun résultat, et les douleurs chroniques sont restées intenses. Dans ma détresse, j’ai voulu tenté encore autre chose. J’ai découvert les kyBoot sur Internet et je les ai essayées. Après quelques recherches, je me suis décidée pour ce modèle. J’en suis tout simplement ravie, d’autant plus qu’elles étaient mon dernier espoir. On ressent exactement la sensation décrite dans la publicité : celle de marcher sur un nuage. C’est formidable pour moi, car en tant qu’éducatrice, je dois marcher beaucoup chaque jour. Je reste debout pendant de longues heures, et je porte actuellement ces chaussures aussi bien au travail qu’à la maison, comme chaussons. J’ai déjà commandé le modèle suivant, les « Arosa ». Ce sont des bottines noires à lacets qui montent jusqu’en haut. Elles sont très chics. Je conseille ainsi à tous les désespérés qui partagent le même sort que moi d’essayer ces chaussures. Cela en vaut vraiment la peine. Je suis comblée, je peux de nouveau marcher normalement sans ressentir presque aucune douleur. Je ne lâche rien et garde le sourire. Je vous salue tous, et surtout ne baissez pas les bras !

Susanne Bogadely de l' Allemagne

Margrith Sibold de la Suisse

En janvier 2014, je me suis fait opérer de l’articulation interne du genou et par la suite, j’ai eu l’impression de très bien marcher avec la kyBoot. Je ne ressentais plus autant les irrégularités du sol et il m’a semblé que marcher avec les kyBoot me faisait beaucoup de bien après l’opération.

Margrith Sibold de la Suisse

Roger Christen de la Suisse

J’ai pu remarcher normalement dès le premier jour. En être capable à 100 %, c’est ce qui compte le plus pour moi. Je dois pouvoir me déplacer sans problème, et j’y suis arrivé dès le premier jour. J’ai ri, j’étais tellement heureux. Et depuis le premier jour, c’est ça mon programme.

Roger Christen de la Suisse

Liz Tödtli de la Suisse

Ce qui est sûr, c’est que tout me semble amorti. C’est comme si la grossesse donnait l’impression de marcher sur un terrain à la fois souple et élastique : en marchant ou en restant débout, la kyBoot apporte une réelle sensation d’amorti. Je n’ai jamais les jambes ou les pieds enflés. Je me sens en forme. Je suis plus sûr sur mes jambes quand je sais que je vais devoir marcher sur une assez longue distance. Je sais que je vais y arriver.

Liz Tödtli de la Suisse

Remo Pedron de la Suisse

Depuis que j’ai ces chaussures, je peux marcher et rester debout sans problème. De plus, quand je suis dans mon lit, je ne ressens plus de douleurs.

Remo Pedron de la Suisse

Caroline Winter de la Suisse

Depuis que j’utilise le kyBounder dès que je repasse, en transférant mon poids sur le côté droit, là où se manifestent mes douleurs, j’ai nettement moins mal.

Caroline Winter de la Suisse

Lussia Zäch de la Suisse

Je ne les rendrais pour rien au monde. Hors de question ! Même si vous vous acharnez, je ne céderai pas.

Lussia Zäch de la Suisse

Nicola Phillip de la Suisse

Le fait de bouger m’a donné une sensation de relative liberté. Je suis toujours en train de me balancer d’une jambe sur l’autre et j’ai essayé de faire attention à répartir mon poids de manière égale sur mes deux pieds, ce qui était très agréable.

Nicola Phillip de la Suisse

Nathalie Signer de la Suisse

La sensation est agréable tout de suite. Mais je pense que cela doit certainement être encore mieux en station debout prolongée. À un moment donné, j’ai remarqué que je commençais à fatiguer et que j’avais besoin de bouger pour éviter cette sensation et d’avoir besoin de m’asseoir. Au final, cela s’est très bien passé.

Nathalie Signer de la Suisse

Leandra Kissling de la Suisse

C’était une super découverte pour moi qui ai mal au dos lorsque je reste longtemps assise et qui ai du mal à garder les yeux ouverts lorsque je fatigue : on reste en mouvement en permanence, avec l’impression de ne pas être passif et de rester plus attentif, plus éveillé. J’ai eu le sentiment de bénéficier d’un massage des pieds, car j’ai ressenti des picotements juste après.J’ai trouvé ça génial.

Leandra Kissling de la Suisse

Priscilla Werner de la Suisse

La sensation est intéressante, cela me rappelle le sol moelleux d’une forêt ! Il faut rester en mouvement pour garder l’équilibre et compenser la différence avec le sol.

Priscilla Werner de la Suisse

Ursi Rieder de la Suisse

Je trouve cette sensation très plaisante car j’ai l’habitude de rester souvent debout, je travaille d’ailleurs debout au bureau et j’apprécie de ne pas rester immobile. Pour travailler et de manière générale, cela me fait du bien de pouvoir rester mobile.

Ursi Rieder de la Suisse

Wilfried Franz de Berlin, Allemagne

Cela fait maintenant plus de deux ans que je porte des kyBoot, pour deux raisons : premièrement, je n'ai plus aucune douleur au niveau des genoux et deuxièmement, je ressens une nouvelle joie de vivre en marchant dans ces chaussures sur coussin d'air.

Wilfried Franz de Berlin, Allemagne

Nina Zimmermann de l'Allemagne

J'aimerais beaucoup avoir ce type de chaussures. En tant que physiothérapeute, je fais beaucoup d'allées et venues. Comme je suis souvent debout, elles me seraient très utiles. Ce n'est pas comme si j'étais assise devant un ordinateur toute la journée. Je serais ravie d'en avoir une paire !

Nina Zimmermann de l'Allemagne

Matthias Schmid, entrepreneur de Goldach, Suisse

Ce n’est pas pour soigner mes problèmes de dos que j’achèterais aujourd’hui des kyBoot. Pour moi, marcher avec ces chaussures est plus reposant. C’est un grand soulagement, tout simplement.

Matthias Schmid, entrepreneur de Goldach, Suisse

Josef Lingenhöle, gynécologue de la Suisse

Je viens du domaine de la recherche et j’aime essayer les choses par moi-même. J’ai vu les bienfaits de ces chaussures. Ce qui m’a convaincu, c’est lorsque ma femme m’a dit qu’elle ne pouvait plus s’imaginer marcher sans ces chaussures et qu’elle devait changer ses autres paires. Elle en est ravie. Je pense avant tout aux femmes enceintes qui ont déjà souffert des problèmes mentionnés. En cas de douleurs au niveau de l’appareil locomoteur ou de problèmes neurologiques, les kyBoot peuvent être très utiles. Je pense que les femmes enceintes peuvent également en profiter. Que ce soit pendant la grossesse ou durant l’allaitement, lorsque les articulations sont encore très élastiques et qu’il faut être attentif, ces chaussures peuvent leur être bénéfiques.

Josef Lingenhöle, gynécologue de la Suisse

Liz Tödtli de la Suisse

Très confortables, elles en font presque oublier la dureté du sol. Elles donnent l’impression de marcher sur un nuage.

Liz Tödtli de la Suisse

Michael Knus, étudiant de la Suisse

Je trouve cela décontractant. Ça détend le dos et les coussins sont très confortables. C’est agréable de travailler comme ça.

Michael Knus, étudiant de la Suisse

Bänz Fiechter de la Suisse

À mes yeux, cette chaussure peut convaincre tout le monde, même les non sportifs.

Bänz Fiechter de la Suisse

Lydia Zurfluh de la Suisse

Aujourd’hui, je dis que kybun et Dieu m’ont guérie, ou Dieu et kybun, peu importe !

Lydia Zurfluh de la Suisse

Louis Engler de la Suisse

Je n’aurais pas cru que des chaussures pourraient avoir autant d’effet. C’est pourtant le cas, et je les recommande à tout le monde, en particulier aux personnes âgées qui ont des problèmes à marcher. Achetez-vous en une paire.

Louis Engler de la Suisse

Jürgen Zeller de l'Allemagne

J’effectue de plus grands pas avec les kyBoot, environ six à huit pour cent. J’ai calculé que sur 100 kilomètres, je marche six à sept kilomètres de moins avec ces chaussures. C’est incroyable.

Jürgen Zeller de l'Allemagne

René Meier de Suisse

Ces chaussures m’ont donné un sentiment d’assurance. En effet, elles adhèrent très bien sur les rochers, ce qui m’a permis de gravir la montagne sans glisser.

René Meier de Suisse

Duc Huynh de Interlaken, Suisse

Est une expérience indescriptible. C’est comme si l’on était porté. Elle est si fine et souple qu’il n’y aucun moyen de comparaison, et c’est comme ça que doit être une chaussure.

Duc Huynh de Interlaken, Suisse

Hansruedi Poschung de Thun, Suisse

Aujourd’hui, je ne ressens presque plus aucune douleur. Mon sang circule mieux, surtout dans les jambes. Mes crampes aux mollets et dans les muscles des jambes ont disparu. Comme je le disais tout à l’heure, je marche sans aucun problème.

Hansruedi Poschung de Thun, Suisse

Ursula Langel de Thun, Suisse

C’est simple, j’ai plus d’assurance sur mes pieds, j’ai moins de mal à marcher sur des types de sols différents, et mon dos va beaucoup mieux. Je peux de nouveau marcher droit et avec un sentiment de sûreté. L’état de mon dos s’est entièrement amélioré, notamment celui des muscles. Aujourd’hui, je pense pouvoir dire que je suis guérie.

Ursula Langel de Thun, Suisse

Tobias Sturzenegger, Suisse

Il y a six mois environ, j’ai eu une épine calcanéenne. Ma mère m’a d’abord donné des crèmes apaisantes après les matchs, mais ça n’a rien changé. Pour m’amuser, j’ai enfilé les kyBoot de ma mère. J’ai porté ces chaussures pendant un match et après, ça allait tout de suite mieux.

Tobias Sturzenegger, Suisse

Judith Lüchinger, l’auberge de montagne Staubern, Suisse

Je trouve qu’on se fatigue bien moins vite. Le soir, on se sent mieux et on n’a plus les pieds brûlants. En fait, cela ne m’arrive quasiment plus.

Judith Lüchinger, l’auberge de montagne Staubern, Suisse

Samuel Schilt, chef de la technique et du service d’entretien au centre de formation médicale de Berne, Suisse

J’ai l’impression d’être comme un ballon de gymnastique. C’est mou et ça rebondit. Néanmoins, c’est une sensation tout à fait agréable. Auparavant, quand je montais et descendais les escaliers, je sentais chaque marche ainsi que le sol. Maintenant, je ne sens plus rien. Tout est amorti, c’est magnifique.

Samuel Schilt, chef de la technique et du service d’entretien au centre de formation médicale de Berne, Suisse

Arnold Graf de Rheintal, Suisse

J’avais entendu parler de leur action positive sur les muscles et les ai donc achetées. Je ne savais pas qu’elles étaient également bénéfiques pour les articulations.

Arnold Graf de Rheintal, Suisse

Lydia Zurfluh de Uetendorf, Suisse

Lorsque je travaille debout, je trouve automatiquement l’équilibre. Ces chaussures sont agréables, souples, élastiques... tout simplement formidables !

Lydia Zurfluh de Uetendorf, Suisse

Christine Weisskirchen de Thun, Suisse

J’avais été très bien informée à Thoune. On m’a prévenu que ces chaussures pouvaient donner le vertige et provoquer d’autres réactions. Mais ce n’était pas bien grave, et je suis très satisfaite des kyBoot.

Christine Weisskirchen de Thun, Suisse

Duc Huynh de Interlaken, Suisse

Au début, je portais les kyBoot surtout au travail, car je suis beaucoup debout. Désormais, chaque occasion est bonne pour porter des kyBoot. Je les porte même à la maison, comme chaussures d’intérieur, pendant mon temps libre et aussi comme baskets, ce qui est tout nouveau. En fait, cela dépasse largement le cadre de mon travail.

Duc Huynh de Interlaken, Suisse

Heidi Sommer de Berne, Suisse

Ma fille connaissait ces chaussures et m’a conseillé d’aller à Zurich pour en essayer une paire. L’idée ne m’a pas enthousiasmée, car j’étais convaincue que cela ne servirait à rien. Lorsque j’ai du être hospitalisée à cause de mon pied, ma fille m’a reparlé de ces chaussures. Elle s’était renseignée pour savoir si on trouvait les kyBoot à Berne. C’est ainsi qu’elle m’a dit que qu’il y avait une boutique juste à côté. En passant devant, nous avons décidé d’en essayer une paire. On m’a proposé un joli modèle rouge. Dès que je les ai enfilées, mes douleurs de genou ont disparu.

Heidi Sommer de Berne, Suisse

Ursula Langel de Thoune, Suisse

L’avantage de ne pas avoir à me rendre en thérapie mais de porter chaque jour une chaussure thérapeutique est bien sûr le facteur temps. Cela signifie que je n’ai pas besoin d’aller chercher la voiture et de me rendre en ville pour la thérapie, ni de marcher jusqu’à la station de bus. Je gagne ainsi un temps considérable.

Ursula Langel de Thoune, Suisse

Oliver Künzle de Saint-Gall, Suisse

J’ai l’impression de me tenir plus droit quand je les porte. Les porter m'a aussi permis de me renforcer sur le plan musculaire. Mes muscles réagissent plus vite qu’avant lorsque je bouge. Les chaussures ont permis cela.

Oliver Künzle de Saint-Gall, Suisse

Giovanni De Vito de Biel, Suisse

Je n’aurais jamais pensé qu’une simple chaussure pourrait avoir autant d’effet. Et pourtant, elle améliore fortement la qualité de vie dans son ensemble. Il suffit juste d’en enfiler une paire et de marcher normalement, comme tout le monde ! J’insiste, cela relève presque du miracle pour moi.

Giovanni De Vito de Biel, Suisse

Sandra Haffa employé Martin Confiserie, Suisse

J’ai aussi porté les chaussures de randonnée pour le nettoyage. J’étais tout le temps les pieds dans l’eau avec ces chaussures. Le sol est toujours mouillé là-bas. Avant de connaître kybun, je portais des chaussures ordinaires. Je devais en changer à chaque saison. La semelle finissait toujours par se décoller. Les kyBoot sont imperméables, bien sûr, je les ai traitées comme on traite des chaussures. J’avais toujours les pieds au sec et au chaud, même en automne et en hiver. Les kyBoot sont encore en bon état après trois ans.

Sandra Haffa employé Martin Confiserie, Suisse

Margrit Keller de Bassersdorf, Suisse

Après quelques pas dans des kyBoot, mon scepticisme s’est rapidement envolé. On a l’impression de marcher sur un sol couvert de mousse, comme en forêt. J’ai immédiatement compris que c’était le type de chaussures qu’il me fallait. Ç’a été le coup de foudre au premier regard, ou plutôt au premier pas.

Margrit Keller de Bassersdorf, Suisse

Andy Martin, chef de chantier à Sennhof, en Suisse

Je n’aurais jamais pu imaginer qu’il existerait de meilleures chaussures que les MBT. C’est pourtant le cas des kyBoot. En tant que chef de chantier dans la construction de routes, j’ai besoin de chaussures dynamiques qui ont toutefois une apparence décente pour pouvoir les porter lors des réunions. J’ai trouvé exactement le modèle de kyBoot qu’il me faut, et j’en suis très satisfait

Andy Martin, chef de chantier à Sennhof, en Suisse

Sherin E. Weitnauer, Maître-nageur de la Suisse

En tant que maître-nageur, je marche sur un sol carrelé huit heures par jour, c’est pourquoi ces chaussures sur coussin d’air sont pour moi la solution idéale. En outre, elles sont parfaites pour une utilisation privée.

Sherin E. Weitnauer, Maître-nageur de la Suisse

Rainer Hardegger de la Suisse

Je porte les kyBoot depuis qu’elles existent et j’en suis très satisfait.

Rainer Hardegger de la Suisse

Regula Stricker de la Suisse

Porter les kyBoot, c’est comme effectuer un entraînement de base au quotidien sans même m’en apercevoir, afin d’améliorer ma démarche, ma posture, renforcer mon plancher pelvien et avoir une meilleure allure physique générale.

Regula Stricker de la Suisse

Helen Hardegger de la Suisse

J’aime porter les kyBoot pour me promener en forêt. J’ai l’impression qu’elles amortissent bien les pas et qu’elles font le plus grand bien à mon dos.

Helen Hardegger de la Suisse

Eugen Jud, Droguiste de la Suisse

Je porte les kyBoot toute la journée. Dès que j’enfile des chaussures normales, j’ai l’impression que le sol est dur comme de la pierre. Je me tiens debout toute la journée, et pourtant je n’ai pas mal aux jambes ni aux pieds le soir, et je ne suis pas fatigué.

Eugen Jud, Droguiste de la Suisse

Tamara Langel, Danseuse de la Suisse

Avec les kyBoot, j’entraîne mon corps pour danser. Non seulement j’ai beaucoup plus de force dans les pieds, mais mon corps est aussi beaucoup plus souple.

Tamara Langel, Danseuse de la Suisse

David Reichmuth, Droguiste de la Suisse

Je ne peux plus m’imaginer aller à un salon sans porter de kyBoot. Après une journée de travail, plutôt que d’avoir les jambes lourdes et des douleurs au dos, je me sens en forme et actif.

David Reichmuth, Droguiste de la Suisse

Ivan Bucher, Mister Universum Athletic 2011, Kerns, Suisse

À l’issue de mon opération des ligaments croisés, j’ai pu retrouver une certaine stabilité dans le genou grâce à un entraînement ciblé sur le kyBounder !

  • 2012 - WFF Universe : 1re place, catégorie Couple
  • 2012 - W.A.B.B.A. World Champion : 1re place, catégorie Couple
  • 2012 - W.A.B.B.A. Swiss Champion : 1re place
  • 2011 - WFF Universe : 1re place, catégorie Athletic over 35 et vainqueur général dans la catégorie Athletic
  • 2010 - Championnats du monde de fitness : vice-champion du monde en binôme et 6e place en solo
  • 2009 - WFF Universe : 4e en finale
  • 2008 - Champion du monde au test « Kraft – Ausdauer – Beweglichkeit » (Force – Endurance – Mobilité) de Strenflex
  • 2008 - Championnats du monde de fitness : vice-champion du monde en solo et en binôme
  • 2007 - Championnats du monde de fitness : champion du monde en binôme
  • 2006 - Champion du monde de fitness de Strenflex et champion d’Europe de fitness
  • 2003 - Champion du monde de fitness de Strenflex
  • 1999 - Vainqueur de Mr. Fitness à Stuttgart
  • Champion de gymnastique artistique dans le canton d’Obwald à plusieurs reprises, champion de gymnastique primé en Suisse

Ivan Bucher, Mister Universum Athletic 2011, Kerns, Suisse

Margret et Uwe Prix, Neuwied, Allemagne

kyBoot - sinon, nous ne recevons rien sur vos pieds!

Margret et Uwe Prix, Neuwied, Allemagne

Hans-Peter Schmid de Zurich, Suisse

Après avoir couru un semi-marathon l’automne dernier, je souffrais de fortes contractures musculaires et de tendinites. J’éprouvais des douleurs aiguës en marchant. Et grâce aux kyBoot, elles ont presque entièrement disparu. J’avais le plus grand mal à reporter des chaussures normales. J’étais vraiment devenu accro à mes kyBoot. Il faut vraiment les connaître ou les avoir essayées soi-même pour savoir de quoi je parle. Je suis toujours aussi émerveillé de voir à quel point les kyBoot arrivent à compenser et soulager les douleurs de l’appareil locomoteur.

Hans-Peter Schmid de Zurich, Suisse

Hansruedi Siegrist de la Suisse

Elles se sont même révélées parfaites dans la neige, je n’ai jamais glissé. Elles tiennent bien la distance.

Hansruedi Siegrist de la Suisse

Samuel Schilt chef de la technique et du service d’entretien au centre de formation médicale de Berne, Suisse

Je ne savais pas vers quelle solution m’orienter. Je suis heureux d’avoir trouvé la kyBoot. Je me suis senti revivre.

Samuel Schilt chef de la technique et du service d’entretien au centre de formation médicale de Berne, Suisse

Rosalba Jäggi de la Suisse

Je m’aperçois que même s’il n’est plus très fonctionnel, mon pied cherche à discerner la nature du sol. Des semelles rigides ne transmettent pas ces informations, ce qui a été pour moi à l’origine de plusieurs chutes. Avec ces chaussures, je sens bien le sol sous mes pieds, même s’ils sont moins sensibles. Le pied arriveà trouver un équilibre grâce au soutien de la semelle, ce qui est génial. Ma qualité de vie s’est nettement améliorée. Cela me redonne de l’espoir et de la confiance en moi pour faire bouger les choses.

Rosalba Jäggi de la Suisse

Thomas Bumann de la Suisse

Je les porte aussi au bureau, où il y a des tables hautes. Depuis que je possède ces chaussures, mon quotidien professionnel a changé. Je suis en effet beaucoup moins assis qu’avant. Je trouve cela fantastique.

Thomas Bumann de la Suisse

Karin Lüchinger, l’auberge de montagne Staubern, Suisse

En un mot, ce sont de super chaussures pour le travail. Elles sont vraiment idéales quand on doit rester debout toute la journée. C’est fantastique.

Karin Lüchinger, l’auberge de montagne Staubern, Suisse

Alex Zenhäusern spécialiste en télématique, Elektro Frei Rheintal AG, Suisse

La différence est énorme, je ne pourrais plus m’en passer. C’est bien plus léger et souple. On peut se détendre plus facilement sur le kyBounder.

Alex Zenhäusern spécialiste en télématique, Elektro Frei Rheintal AG, Suisse

Marco Sessa de la Suisse

Ces chaussures me permettent de me déplacer très facilement sans me fatiguer. Je peux travailler toute une journée sans ressentir de douleurs le lendemain. Avant, sans la kyBoot, j’avais des crampes et je pouvais à peine tenir debout le lendemain. L’avantage est que je me sens en forme et que j’ai toujours l’impression de planer.

Marco Sessa de la Suisse

Hans-Peter Schmid de Zurich, Suisse

La kyBoot offre de multiples avantages, dont tous, voyants comme non-voyants, peuvent profiter. Les kyBoot sont très souples à la marche et absorbent les chocs et les vibrations.

Hans-Peter Schmid de Zurich, Suisse

Werner Keusen vend des spécialités italiennes, Suisse

Porter ces chaussures est primordial pour être actif. Je ne sais pas comment j’ai pu vivre sans. Échanger mes kyBoot contre des chaussures normales serait une immense perte.

Werner Keusen vend des spécialités italiennes, Suisse

Michael Eugster propriétaire de l’entreprise Albert Suhner AG, Suisse

J’ai toujours eu des problèmes au niveau de la plante des pieds, ils me faisaient mal au bout d’un certain temps. J’avais souvent les pieds fatigués. J’avais l’impression de marcher sur un coussin. Je me suis dit que c’était certainement une bonne chose. Depuis, je ne ressens plus de douleurs plantaires et je n’ai plus les jambes lourdes. Mon nerf sciatique s’est parfois manifesté, mais c’est terminé aujourd’hui.

Michael Eugster propriétaire de l’entreprise Albert Suhner AG, Suisse

Haeme Ulrich, intervenant et formateur de la Suisse

Au tout début, j’avais quelques courbatures, et ce même à des endroits où je ne savais pas qu’on avait des muscles. Désormais, je porte ces chaussures tous les jours. Le matin, j’ai plusieurs chaussures à disposition dans le placard mais je finis toujours par prendre les kyBoot.

Haeme Ulrich, intervenant et formateur de la Suisse

Peter Zwahlen de la Suisse

Je suis extrêmement satisfait de ces chaussures. Elles m’ont débarrassé d’un grand poids, même lorsque je me promène sur des terrains accidentés comme cette colline herbeuse ou tout autre type de sols irréguliers. Je porte toujours ces chaussures, que ce soit lors de mes sorties, dans les pâturages ou pour jardiner. Je les ai toujours aux pieds. Elles m’épargnent de grandes souffrances.

Peter Zwahlen de la Suisse

Josef Städler souffleur de verre de la Suisse

Je me tiens beaucoup plus droit et je me sens aussi plus agile. On marche sur une semelle souple. J’ai trouvé ça génial de ne plus me sentir raide comme un piquet et de pouvoir me déplacer sans problème.

Josef Städler souffleur de verre de la Suisse

Werner Keusen vend des spécialités italiennes, Suisse

Si quelqu’un disait par exemple que les chaussures sont chères, je ne serais pas du tout d’accord. En effet, si on prend en compte la durée de vie des kyBoot, elles sont très abordables, et les bienfaits qu’elles apportent n’ont pas de prix.

Werner Keusen vend des spécialités italiennes, Suisse

Margrith Sibold de la Suisse

Mais quand j’y pense, ce prix est parfaitement justifié. Des chaussures bon marché s’usent en un an et ne sont pas agréables à porter. Avec les kyBoot, on a l’impression que le prix est justifié puisqu’on peut en profiter longtemps.

Margrith Sibold de la Suisse

Hans-Peter Schmid de Zurich, Suisse (Kopie 1)

J’ai également remarqué que lorsque je pose le pied sur une irrégularité du sol, la semelle de mes kyBoot l’absorbe. J’ai l’impression que je ne risque pas de me tordre le pied, comme ce serait sans doute le cas avec une semelle traditionnelle dure : les cailloux et racines sur lesquels je marche sont tout simplement amortis et absorbés par la semelle. Je peux donc marcher tranquillement, comme si le sol était parfaitement régulier.

Hans-Peter Schmid de Zurich, Suisse (Kopie 1)

Hans-Peter Schmid de Zurich, Suisse

Je me déplace beaucoup à pied et j’aime faire de l’exercice. Quand j’ai commencé à porter les kyBoot, j’ai eu une autre agréable surprise : elles soulageaient aussi mon arthrose du gros orteil ! Elles ont énormément atténué mes douleurs, jusqu’à les faire disparaître complétement. J’ai réalisé que j’avais tout intérêt à m’acheter ces chaussures.

Hans-Peter Schmid de Zurich, Suisse

Werner Keusen vend des spécialités italiennes, Suisse

Elles sont tout simplement confortables et rendent n’importe quelle marche agréable. On peut marcher sur des pierres, monter et descendre des escaliers sans problème.

Werner Keusen vend des spécialités italiennes, Suisse

Jürgen Zeller, amputés de l'Allemagne

Comme je craignais que les coussins d’air si moelleux ne résistent pas à cette sollicitation extrême, j’ai porté les kyBoot tous les jours pendant six mois, sans les enlever une seule fois. Après cette période, il ne semblait y avoir aucune trace d’usure et elles étaient toujours aussi confortables.

Jürgen Zeller, amputés de l'Allemagne

Hôtel invité Paladina Tessin, Suisse

Je porte les kyBoot depuis seulement une semaine pour faire mon jogging et j’ai déjà constaté une amélioration. J’ai toujours eu des douleurs aux genoux qui m’obligeaient à les bander pour aller courir. En une semaine, j’ai remarqué que mes genoux ne sont plus douloureux pendant la course. C’est vraiment génial !

Hôtel invité Paladina Tessin, Suisse

Hôtel invité Paladina Tessin, Suisse

Michele, tu portes de nouvelles chaussures, des kyBoot. De quel genre de problème souffrais-tu aux pieds ? Je parvenais difficilement à marcher tout au long de la journée. Cela me faisait très mal, mais grâce aux kyBoot je dois dire que je vis un véritable rêve. Je peux à nouveau me déplacer normalement, et même sauter. Bien sûr, cela nécessite un temps d’adaptation. Quel genre de problème avais-tu ? Un pied étalé. Depuis quand portes-tu ces chaussures ? Il y a bien trois mois que je les porte. Et je dois dire que c’est vraiment le top. Tes douleurs ont-elles disparu ? Dans la journée oui, je n’en ai plus. Mais quand je marche à nouveau pieds nus le soir, mon problème refait surface.

Hôtel invité Paladina Tessin, Suisse

Oliver Martin gérant Martin Confiserie, Suisse

Je n’ai jamais eu froid aux pieds, même par -5 degrés, ce n’est pas un problème. Il suffit de mettre de bonnes chaussettes et d’imperméabiliser de temps à autre. Quand il a beaucoup neigé, j’ai commencé à imperméabiliser. Cela m’a beaucoup aidé d’avoir les pieds au sec et au chaud.

Oliver Martin gérant Martin Confiserie, Suisse

Louis Engler de la Suisse

Ces chaussures sont relativement chères, mais elles valent bien leur prix, que ce soit au niveau de leur qualité ou de l’effet qu’elles exercent pendant la marche.

Louis Engler de la Suisse

Roland Diewald de l' Allemagne

Les chaussures sont très importantes, c’est une partie très importante de la prothèse. Comme je le disais, je n’ai jamais trouvé les chaussures qui me convenaient de toute ma vie avec la prothèse. Les kyBoot sont tout simplement les meilleures chaussures pour moi. J’ai découvert la kyBoot parce que j’ai pris le bus à une autre station. Derrière la station se trouvait le magasin kyBoot, qui avait une présentation attrayante diffusant une vidéo. Le lendemain, je suis allé au magasin et j’ai demandé si elles étaient aussi destinées aux porteurs de prothèse. Monsieur Meier m’a renseigné et a été très compétent et aimable. Il m’a dit qu’il n’avait pas d’expérience avec les porteurs de prothèse et m’a proposé d’essayer les chaussures une journée si je le souhaitais. J’en ai donc profité et depuis ce jour, je suis ravi de ces chaussures.

Roland Diewald de l' Allemagne

Hans-Peter Schmid de Zurich, Suisse

J’ai immédiatement été très surpris et bluffé : l’effet promis était là et j’ai compris comment cela fonctionnait. Quand je me tiens debout sur un caillou ou une aspérité, je les sens, mais de manière amortie, car la semelle les compense.

Hans-Peter Schmid de Zurich, Suisse

Josef Lingenhöle, gynécologue de la Suisse (Kopie 1)

Je viens du domaine de la recherche et j’aime essayer les choses par moi-même. J’ai vu les bienfaits de ces chaussures. Ce qui m’a convaincu, c’est lorsque ma femme m’a dit qu’elle ne pouvait plus s’imaginer marcher sans ces chaussures et qu’elle devait changer ses autres paires. Elle en est ravie. Je pense avant tout aux femmes enceintes qui ont déjà souffert des problèmes mentionnés. En cas de douleurs au niveau de l’appareil locomoteur ou de problèmes neurologiques, les kyBoot peuvent être très utiles. Je pense que les femmes enceintes peuvent également en profiter. Que ce soit pendant la grossesse ou durant l’allaitement, lorsque les articulations sont encore très élastiques et qu’il faut être attentif, ces chaussures peuvent leur être bénéfiques.

Josef Lingenhöle, gynécologue de la Suisse (Kopie 1)

Hôtel invité Paladina Tessin, Suisse

C’est la première fois que je porte des kyBoot pour la randonnée. Celle que je viens de faire a duré 2 h 30. J’avais l’impression de marcher sur de la mousse, c’était génial. J’ai les jambes en forme de « X » et là, je n’ai eu aucun problème, même sans porter de semelles. Je suis ravie.

Hôtel invité Paladina Tessin, Suisse

Hôtel invité Paladina Tessin, Suisse

Je suis fan de ces chaussures kybun. J’ai souffert pendant des années d’arthrose à la cheville droite. D’habitude, je suis toujours à la recherche de bonnes chaussures. Et depuis quatre ans, je porte des kyBoot et je ne peux plus m’en passer. Il y a peu, j’ai essayé les chaussures de marche. Depuis deux jours, je les ai aux pieds toute la journée. Je ne ressens aucune douleur et j’en suis très satisfaite. Je peux faire des randonnées dans des lieux magnifiques sans avoir mal. C’est le paradis !

Hôtel invité Paladina Tessin, Suisse

René Meier de la Suisse

Le groupe de randonneurs nous a souvent approchés, mon épouse et moi, pour admirer les chaussures, surtout parce que la semelle s’adapte très bien au sol, et pour nous féliciter parce que nous marchions si bien. Ils avaient du mal à croire que j’avais eu une opération du genou en janvier.

René Meier de la Suisse

Beat Jäger de Thurgau, Suisse

Je les trouve géniales, elles donnent l’impression de marcher sur de la mousse. Je suis très satisfait de ces chaussures.

Beat Jäger de Thurgau, Suisse

Wilfried Franz de Berlin, Allemagne

Marcher dans ces chaussures est nettement plus agréable, ce qui fait que je marche plus qu'avant.

Wilfried Franz de Berlin, Allemagne

Barbara Stach de l'Allemagne

Je suis très heureuse d’avoir découvert les kyBoot dans une maison de santé à l’occasion d’un voyage en Suisse. C’est là que j’ai acheté ma première paire, il y a environ 3 ans. Auparavant, j’avais l’habitude de porter des chaussures MBT. Comme je souffrais de plus en plus d’une arthrose du genou évolutive avec désaxation en varus, j’ai cherché un point de vente en Allemagne mais c’est sur la boutique en ligne que j’ai finalement trouvé mon bonheur ! Je suis devenue une adepte de ces chaussures car elles absorbent la pression qui s’exerce sur mes genoux. Je les porte partout : à la maison, au bureau, pendant mes loisirs... Entre leur confort incomparable, leur semelle absorbant les chocs et leur design élégant, les kyBoot sont devenues un accessoire irremplaçable de mon quotidien ! 

Barbara Stach de l'Allemagne

Dr med. Heinz Lüscher, médecine des substances vitales, de Herisau, Suisse

Chausser des kyBoot permet de pratiquer une activité physique saine au quotidien. Que ce soit en station debout ou en marchant, les muscles profonds sont mobilisés, les articulations préservées, les muscles renforcés. Les kyBoot permettent également de détendre la colonne vertébrale, d’activer la circulation sanguine et de réduire la fatigue.

Dr med. Heinz Lüscher, médecine des substances vitales, de Herisau, Suisse

Arthur Rusch de Wasserburg, Allemagne

Alors que je souffrais énormément d’un hallux valgus (déformation de l’os situé au-dessus du gros orteil) et que j’avais envisagé de me faire opérer, j’ai d’abord voulu tester les kyBoot. C’est ainsi que le 06/02/2016 à 15h, je suis entré dans la boutique spécialisée kyBoot de Constance, au 29 Bodanstrasse. Comme j’étais très sceptique, j’ai posé une multitude de questions. À ma grande surprise, j’ai dû reconnaître que la vendeuse qui m’avait conseillé et qui avait su répondre à toutes mes questions était à la fois aimable, compétente, efficace et extrêmement patiente. Un grand merci à elle ! J’ai arrêté mon choix sur le modèle homme Jindo Tobacco, taille 43 1/2) et l’ai immédiatement porté pour continuer ma balade dans Constance. J’ai immédiatement constaté que je me sentais plus à l’aise dans mes chaussures. Cette sensation de confort m’a réconforté et nous aurions presque raté le bac si nous n’avions pas piqué un petit sprint. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé qu’avec mes anciennes chaussures, je n’aurais pas pu courir de la sorte ou que si je l’avais fait, j’aurais eu très mal aux pieds. Mais les kyBoot m’ont surtout bluffé parce qu’elles m’ont permis de pouvoir sprinter sans ressentir de douleurs, ce qui ne m’était plus arrivé depuis longtemps. Depuis ce jour, ce confort à la marche me permet d’oublier les douleurs de mon hallux. Pour couronner le tout, avant les kyBoot, ma cheville me faisait souffrir car je sollicitais trop mes muscles. Ces douleurs ont disparu très vite elles aussi. Ces chaussures m’ont permis d’échapper à l’opération et je recommande à tous ceux qui sont dans mon cas de tester le confort extraordinaire des kyBoot avant d’envisager la chirurgie.

Arthur Rusch de Wasserburg, Allemagne

Tarja Moilanen de Finlande

« Grâce à ces chaussures, je vis des expériences entièrement nouvelles en marchant. Quelle que soit la surface sur laquelle je marche, chaque pas est flexible. Elles sont confortables à porter, aussi bien sur des trottoirs glacés couverts de neige fondue que par -30 degrés. Ces chaussures ne me font pas transpirer et mes pieds restent bien au chaud si je porte des chaussettes en laine, c’est incroyable ! Ces chaussures sont absolument fantastiques ! »

Tarja Moilanen de Finlande

Veikko Huovinen, propriétaire d’un restaurant à Suomussalmi, Finlande

Mes pieds ont souffert pendant des années, mais j’ai enfin trouvé des chaussures avec une semelle assez flexible pour ma situation. Dans mon travail, je dois souvent rester debout dans le restaurant et la cuisine, où l’eau et d’autres liquides peuvent rendre le sol glissant, mais je me sens en sécurité car mes kyBoot ne glissent pas du tout. Dans ces chaussures, mes pieds ne fatiguent pas comme dans des chaussures de travail normales, même après une longue journée.

Veikko Huovinen, propriétaire d’un restaurant à Suomussalmi, Finlande

Heidi Sommer de Thun, Suisse

Jamais je n’aurais cru cela possible. J’étais une habituée des pommades et je faisais de la gymnastique. J’ai tout essayé, mais on me disait qu’il n’y avait pas grand chose à faire.

Heidi Sommer de Thun, Suisse

Michael Eugster propriétaire de l’entreprise Albert Suhner AG, Suisse

Si je ne veux pas sortir longtemps, je mets d’autres chaussures, du coup, j’ai mal aux pieds et je rentre plus tôt à la maison. Mais si je veux prolonger la soirée, je porte ces chaussures, parce qu’avec elles, je peux rester debout toute la nuit.

Michael Eugster propriétaire de l’entreprise Albert Suhner AG, Suisse

Peter Zwahlen de la Suisse

J’avais évidemment beaucoup de réticences, car j’avais du mal à m’imaginer leurs bienfaits. Je pensais que c’était difficile et me demandais : peut-on marcher partout avec les kyBoot ? L’air s’échappe-t-il de la semelle après un certain temps ? Ce n’étaient que des suppositions pessimistes qui ne se sont pas vérifiées.

Peter Zwahlen de la Suisse

Roland Diewald de l' Allemagne

C’était une sensation douce et agréable. En fait, je me suis senti bien dès le début. J’ai marché un quart d’heure dans le magasin pour essayer les chaussures. Je suis ensuite sorti dans la rue et j’y ai passé toute la journée. J’ai parcouru de toutes petites distances à la fois et je me suis senti bien dans les chaussures. L’avantage principal, en tout cas, c’est que je ne trébuche plus. Avant, je butais toujours sur le sol, soit avec la pointe de mes pieds,  soit derrière au niveau du talon, si bien que je perdais l’équilibre. La marche est très agréable, très douce, également pour le moignon. On ne sent plus de chocs durs dans la région du genou et du moignon. Cela procure vraiment une sensation de bien-être complet.

Roland Diewald de l' Allemagne

Werner Keusen vend des spécialités italiennes, Suisse

Au bout de quatre ou cinq heures, je remarquais qu’une fatigue et une douleur se faisaient sentir, mais je devais rester debout encore pratiquement 10 heures. Tenir jusqu’au soir était une véritable torture. Mais en réalité le problème ne venait que de mes pieds.

Werner Keusen vend des spécialités italiennes, Suisse

Josef Städler souffleur de verre de la Suisse

Je vais continuer à les porter pour le travail et aussi pour me déplacer au quotidien. Elles sont très confortables, je me sens parfaitement bien dedans. Je me sens aussi plus léger.

Josef Städler souffleur de verre de la Suisse

Oliver Martin gérant Martin Confiserie, Suisse

J’ai toujours rêvé de marcher dans les airs. J’aimerais aussi pouvoir dormir dans les airs, un jour. Cela me fascinait, j’ai donc voulu essayer les chaussures aussitôt. Cela fait maintenant huit ans que j’y suis fidèle.

Oliver Martin gérant Martin Confiserie, Suisse

Hans-Peter Schmid de Zurich, Suisse

Le prix est certes élevé, mais les sensations et les bienfaits de ces chaussures sont uniques. Le choix est simple : soit on met le prix pour retrouver le plaisir de marcher, soit on rate une expérience incroyable.

Hans-Peter Schmid de Zurich, Suisse

Jürgen Zeller de l'Allemagne

Je suis pleinement satisfait des kyBoot. Je n’achèterai plus jamais d’autres chaussures. C’est impossible. kyBoot un jour, kyBoot toujours ! De mon point de vue, elles n’ont que des avantages. Je le répète, je ne porterai plus d’autres chaussures.

Jürgen Zeller de l'Allemagne

Hansruedi Poschung de Thun, Suisse

Je les mets au travail et à la maison, pour faire de la randonnée, de la marche nordique et du sport. En fait, je les porte en permanence.

Hansruedi Poschung de Thun, Suisse

Madame et Monsieur Mpalastos de Mantoudi Evoias, Grèce

Depuis début janvier 2015, à 77 ans, je ne pouvais plus marcher plus de 50 mètres à cause d’engourdissements et de douleurs aux jambes. On m’a diagnostiqué une sténose centrale du canal lombaire et de nombreux médecins m’ont dit que je devrais me faire opérer de la colonne vertébrale. Ma femme Stavroula (72 ans) a eu un problème similaire il y a un an. Elle ne pouvait plus marcher plus de 30 mètres à cause de douleurs dans la jambe gauche et on lui a diagnostiqué une sténose latérale.  Elle a surmonté ce problème après une intense kinésithérapie, de l’acuponcture, de l’exercice et en remarchant progressivement avec des chaussures kyBoot, recommandées par son kinésithérapeute. Après ce long traitement, elle pouvait marcher 2 km sans s’arrêter et m’a donc suggéré de faire de même. Après 4 mois de thérapie, je pouvais marcher jusqu’à près d’un kilomètre. J’ai hésité à acheter des kyBoot, même si elles m’avaient beaucoup plu lorsque je les ai essayées pendant une journée. Ma femme a essayé de me convaincre de les acheter, en disant que ce n’était pas des chaussures ordinaires, mais de l’équipement de grande valeur. J’ai surtout hésité à cause du prix qui représentait presque la moitié de ma pension.  Mais maintenant, après deux mois à porter ces merveilleuses chaussures, je suis ravi d’avoir pris la décision de les acheter. Je marche tous les jours avec ma femme pendant 75 minutes à un rythme soutenu. Nous faisons la course pour savoir lequel arrivera en premier. Notre but est de marcher 10 km par jour avec les kyBoot dans quelques années pour célébrer nos 50 ans de mariage. 

Madame et Monsieur Mpalastos de Mantoudi Evoias, Grèce

Mägi Schöpf de la Suisse

Ces chaussures sont d’un confort extrême, elles donnent l’impression d’être sur un nuage ou de marcher sur de la mousse en pleine forêt !

Mägi Schöpf de la Suisse

Oliver Schmid de la Suisse

J’ai toujours été à la recherche de chaussures confortables, puis j’ai découvert les kyBoot. Étant souvent debout dans le cadre de ma profession d’enseignant, je le ressens souvent dans le dos, les genoux et les pieds. Les kyBoot assurent une démarche assurée, confortable et aérienne : un véritable soulagement pour les pieds!

Oliver Schmid de la Suisse

Janine Schmid de la Suisse

Mon mari avait des kyBoot et j’étais presque jalouse de leur confort, en particulier au niveau de la semelle. Aujourd’hui, je porte souvent des kyBoot. Ayant souffert de problèmes aux hanches, j’avais même de la peine à marcher jusqu’au supermarché situé à une centaine de mètres. Mais depuis que j’ai ces chaussures, je peux de nouveau aller me promener.

Janine Schmid de la Suisse

Jenny Schäpper de la Suisse

Pour faire court, je ne pars jamais en voyage sans mes kyBoot. Très sérieusement, je ne retire jamais mes kyBoot dans l’avion, et je suis la seule à être encore en forme le soir après une virée touristique en ville. :-)

Jenny Schäpper de la Suisse

Michael Schöpf de la Suisse

Je parcours jusqu’à 15 kilomètres par jour en étant toujours décontracté et très à l’aise. Pour moi, ces chaussures sont un outil d’entraînement.

Michael Schöpf de la Suisse

Marga Ullrich de Mettlach, Allemagne

Cet été, je souffrais de douleurs et de gonflements aux pieds qui m’empêchaient de marcher. Comme je devais partir en vacances quelques jours plus tard, il y avait urgence. Sans plus attendre, j’ai mis des coussinets de gel refroidissants dans mes sandales kyBoot. En l’espace de trois jours, j’étais si bien rétablie que je pouvais parcourir de petites distances sans avoir mal. En portant les kyBoot, j’ai évité que mes vacances ne tournent au fiasco : j’ai pu me rendre partout sans presque ressentir aucune douleur. J’ai remarqué autre chose : après avoir porté presque exclusivement des kyBoot durant plusieurs mois, ma démarche était beaucoup plus sûre et ferme, et tous les muscles de mes jambes s’étaient nettement renforcés. Je bénis ces chaussures exceptionnelles, et je ne peux que les recommander.

Marga Ullrich de Mettlach, Allemagne

Uri Salzinger, ancien pilote originaire de Spolète, Italie

En octobre 1993, j’ai dû effectuer un atterrissage d’urgence dans le Nord d’Israël. Nous avons décollé et, après quelques minutes dans les airs, le moteur a lâché. Nous avons dû atterrir d’urgence dans une zone très difficile, où il y avait beaucoup de pierres et de rochers. Heureusement, le passager n’a pas été blessé, mais je me suis cassé la cheville droite.
Il a fallu attendre 18 mois et trois opérations avant que je puisse de nouveau marcher, et j’étais constamment accompagné de béquilles. J’ai tout essayé, mais jusqu’ici, je n’avais pas réussi à trouver des chaussures adaptées pour moi. Je ressentais toujours une sensation désagréable et des douleurs. Il y a deux mois, un ami m’a conseillé les kyBoot. J’en ai essayé une paire qui était très confortable ! Cela fait maintenant un mois et demi que je porte des kyBoot. Pour la première fois depuis mon accident, je peux de nouveau marcher sans boiter, sans douleur et sans sensation désagréable. Je peux même à nouveau faire des randonnées assez longues. Bref, je suis très heureux avec ces chaussures et je vais m’en acheter quelques paires supplémentaires en prévision de l’hiver prochain.

Uri Salzinger, ancien pilote originaire de Spolète, Italie

Lene Rasmussen de Danemark

J’étais une bonne danseuse au Danemark et ce, pendant plusieurs années. Je ne savais pas que la danse allait me provoquer des fractures. J’ai subi une intervention mais je ne pouvais pas marcher très bien. J’ai acheté une paire de chaussures dans une boutique kyBoot au Danemark, et j’ai pensé qu’elle m’aiderait à résoudre mon problème. En deux mois, j’ai recommencé à mieux marcher. J’ai perdu environ 8 kg en 7 à 8 mois. Pendant cette période, j’ai acheté six paires de sandales et de chaussures kyBoot. Ces chaussures m’ont changé la vie et je peux marcher plus vite. Je ne suis plus obligée de porter des semelles intérieures, que j’ai utilisées pendant des années. Je suis très heureuse de ma nouvelle vie.

Lene Rasmussen de Danemark

Jürgen Zeller, originaire de Fribourg-en-Brisgau, Allemagne

J’ai été amputé des deux jambes, au-dessus du genou, il y a 25 ans. Il y a deux ans, j’ai reçu les prothèses high-tech les plus récentes. J’avais l’espoir que cela me permettrait de pouvoir bien mieux marcher, mais cela n’a malheureusement pas été le cas. J’étais déçu. Malgré ces moyens modernes, qui m’ont coûté 90 000 euros, je ne pouvais même pas marcher sur des pavés.  C’est là que j’ai découvert, sur Internet, la kyBoot. Au début, la semelle souple de la kyBoot m’inquiétait. Mais au bout de quelques pas seulement, j’ai ressenti en marchant une sensation entièrement nouvelle. J’avais l’impression de pouvoir sentir chaque millimètre du sol. C’était incroyable, la prothèse a rempli son rôle alors que je n’y croyais plus et la kyBoot a perfectionné l’ensemble de la phase oscillante. Se lever d’une chaise ou sortir de la voiture s’avère beaucoup plus facile. Avec la kyBoot, je ne glisse plus sur le carrelage mouillé ou sur la neige.  Je possède déjà quatre paires de kyBoot et même les pavés ne sont désormais plus un problème ! Depuis, Jürgen Zeller parcourt le sud de l’Allemagne pour kybun AG en tant que conseiller indépendant. Il apporte son expertise à d'autres personnes concernées. Pour plus d’informations, consultez son site Internet sur www.prothesen-tuning.de.

Jürgen Zeller, originaire de Fribourg-en-Brisgau, Allemagne

Joachim Schmid, coureur de marathon originaire de Filderstadt, Allemagne

Je suis coureur de marathon, et je bénis les kyBoot. J’avais souvent mal au tendon d’Achille après la course. Cette douleur a disparu lorsque je me mis porter les kyBoot. Je remercie de tout mon cœur les inventeurs de ces chaussures et tous ceux qui la développent.

Joachim Schmid, coureur de marathon originaire de Filderstadt, Allemagne

Margrith Sibold de la Suisse

Mes camarades de randonnée, une de mes voisines par exemple, ne jure que par les kyBoot et s’est même acheté plusieurs modèles pour toutes les occasions. Elle est aussi enthousiaste que moi.

Margrith Sibold de la Suisse

Dr. Holdener de la Suisse

À l’origine, nous voulions faire un essai, sans avoir aucune preuve scientifique que ce serait un succès. Nous avons été surpris des effets produits sur les troubles neurologiques moteurs, qui incluent la sclérose en plaques et Parkinson. Nous avons aussi des patients souffrant de paralysie, notamment après une attaque cérébrale. Nous les avons fait marcher sur le kyBounder souple et élastique. Nous avons constaté une amélioration de la situation sur le plan clinique. Par exemple, les patients atteints de Parkinson ont soudainement moins eu besoin de leurs médicaments, voire plus du tout. En outre, les tremblements ont eux aussi disparu. Des améliorations ont également pu être observées chez les patients souffrant de la sclérose en plaques, mais elles étaient plus notables chez ceux atteints par la maladie de Parkinson. La mobilité des personnes paralysées a elle aussi été renforcée. Nous ne savons pas comment ces améliorations se sont produites, cela reste un mystère. Nous supposons que la proprioception issue de la stimulation des membres inférieurs stimule le tissu cérébral et provoque soudainement certaines interactions qui avaient disparues jusqu’alors. Ceci est un symptôme typique de la maladie de Parkinson. Nous continuons d’explorer cette méthode afin d’en confirmer les effets chez plusieurs patients atteints de Parkinson. Nous avons été surpris par les résultats observés, et surtout ravis de voir que les patients souffrant de ces maladies peuvent aussi en bénéficier.

Dr. Holdener de la Suisse

Haeme Ulrich, intervenant et formateur de la Suisse

C’est vrai que j’ai un modèle qui ne passe pas inaperçu, les chaussures de sport. Les jeunes, en particulier, viennent me dire que mes chaussures sont cool, sans savoir du tout ce qui se cache derrière.

Haeme Ulrich, intervenant et formateur de la Suisse

Jonas Wåhlander, membres du personnel de la grand surface Elgiganten Megastore, à Helsingborg, Suède

Depuis que j’ai commencé à porter des kyBoot il y a deux ans, j’ai beaucoup moins mal aux pieds, je récupère plus vite après avoir fait de l’exercice et je souffre moins de raideur dans le dos. Comme je travaille sept à huit fois par semaine, ces chaussures constituent un excellent complément pour récupérer. Je trouve que ce sont de très bonnes chaussures pour le personnel d’un magasin.

Jonas Wåhlander, membres du personnel de la grand surface Elgiganten Megastore, à Helsingborg, Suède

Arash Shirkhan, membres du personnel de la grand surface Elgiganten Megastore, à Helsingborg, Suède

Ces chaussures sont très agréables à porter, c’est comme si l’on marchait sur des nuages. Je les portes depuis maintenant un an, et elles sont toujours en parfait état. Avant, lorsque je portais des chaussures normales, voire même des tennis de bonne qualité, j’avais horriblement mal aux pieds en rentrant d’une journée de travail normale de 12 heures. Mais ceci est révolu. C’est une différence non négligeable.

Arash Shirkhan, membres du personnel de la grand surface Elgiganten Megastore, à Helsingborg, Suède

Håkan Hagerman, membres du personnel de la grand surface Elgiganten Megastore, à Helsingborg, Suède

Les principales améliorations que j’ai observées sont que mes genoux se fatiguent moins et que je n’ai pas mal aux pieds. J’avais souvent mal au bas du dos à force de rester debout 10 à 12 heures par jour au travail. Depuis que j’ai commencé à porter les kyBoot il y a deux ans, ce n’est plus un problème. 

Håkan Hagerman, membres du personnel de la grand surface Elgiganten Megastore, à Helsingborg, Suède

W. P. d’Unterseen, Suisse

J’ai longuement hésité avant d’acheter les chaussures sur coussin d’air kyBoot ; je suis plutôt chaussures en cuir élégantes. La sensation de légèreté dans les kyBoot est formidable. Je les porte même pour marcher en montagne pendant trois à quatre heures et je n’ai aucune douleur de dos, de hanche, de genou ou aux pieds. Des chaussures extraordinaires. Bravo!

W. P. d’Unterseen, Suisse

Christina Häsler Flückiger, de Bönigen, Suisse

Comme je suis enceinte de sept mois, j’ai constamment mal aux jambes et aux pieds. Les chaussures montantes kyBoot ont résolu ce problème : en fait, je n’ai plus aucune douleur !

Christina Häsler Flückiger, de Bönigen, Suisse

Silvie Hugenschmidt, kinésithérapeute, Bâle, Suisse

Il y a une semaine, j’ai acheté mes deuxième et troisième paires de kyBoot et j’en suis très satisfaite. Les nouveaux modèles ont un look plus jeune, plus gai et moins vieillot que les premiers ;-) Et c’est un plaisir de les porter ! Je suis très contente qu’ils soient majoritairement produits en Suisse et j’espère que les gens qui les fabriquent sont correctement payés. Je ne roule pas sur l’or, mais je suis prête à mettre le prix dans des articles produits de manière décente et que l’on peut garder longtemps en en prenant soin. Je profite de l’occasion pour vous remercier pour cette géniale invention ! 

Silvie Hugenschmidt, kinésithérapeute, Bâle, Suisse

Andi Imhof, double vainqueur de la Fête fédérale de gymnastique avec les Sempach, Suisse

C’est une sensation étrange que de marcher avec des chaussures si souples, mais elles sont agréables à porter et soulagent le corps.

Andi Imhof, double vainqueur de la Fête fédérale de gymnastique avec les Sempach, Suisse

Karin Obel de Danemark

J’ai acheté une paire de kyBoot en décembre 2014 et, 14 jours plus tard, les douleurs de ma sciatique avaient complètement disparu. J’en ai donc acheté une autre paire pour pouvoir alterner entre les deux. J’ai remarqué un changement supplémentaire : je suis désormais capable de parcourir des distances nettement plus longues sans me fatiguer. Tout cela grâce à la kyBoot. Afin d’être équipée pour l’été qui approche, j’ai également acheté une paire de sandales kyBoot! Salutations d’une cliente très satisfaite. 

Karin Obel de Danemark

See Chaung de Singapour

Il y a deux ans, j’ai eu de l’arthrose et j’avais très mal au genou. Je ne pouvais même plus marcher, mais dès que je mis les kyBoot, une sorte de miracle se produisit : je pus remarcher immédiatement! C’était incroyable, vraiment incroyable.

See Chaung de Singapour

Peter Freund d'Appenzell, Suisse

Cela conviendrait parfaitement à ma femme dans son métier. Elle et ses collègues étaient intriguées par mon engouement. Je leur ai fait remarquer qu’en tant que coiffeuses, elles se tiennent debout en permanence. Je ne les ai pas encore convaincues d’essayer une paire, mais ce qui ne s’est pas fait reste possible.

Peter Freund d'Appenzell, Suisse

Toni Geser de la Suisse

Au début, j'ai essayé de faire des exercices pendant la matinée. Notamment des exercices de musculation, des étirements ou des mouvements. Puis je me suis dit que je devrais me remettre au footing, car avant j'avais l'habitude d'aller courir. Mais je ne pouvais pas l'intégrer dans mon quotidien car cela me demandait beaucoup de temps. C'est alors que j'ai découvert kybun et que j'ai testé le maintien souple du kyBounder et la marche dans les kyBoot. Cela m'a permis d'intégrer mon entraînement dans mon quotidien, et surtout dans mes activités professionnelles quotidiennes. Aujourd’hui, je n’ai plus besoin d’analgésiques. Je n’ai d’ailleurs plus aucune raison d’en prendre à nouveau. Mon dos s’est rétabli et les douleurs ont disparu. Je peux porter des objets sans problème et je parcours entre 40 000 et 45 000 km par an: je suis conscient que cela n’est pas très bon. Mon métier m’oblige à porter de lourdes charges, mais ce n’est plus un problème du tout.

Toni Geser de la Suisse

Doris Blum de Berne, Switzerland

Avec ces chaussures, j’ai le pied sûr, et comme elle sont légères, je suis bien dedans. Avec elles, on a l’impression de marcher pieds nus. Je sens très précisément les barreaux de l’échelle ce qui me donne de l’assurance.

Doris Blum de Berne, Switzerland

Anja Bissegger, fanfare d’Uttwil, Suisse

Au début, j’étais plutôt sceptique, je me disais : « je suis jeune, je n’ai pas besoin de chaussures comme ça ». Mais au final, j’en suis super contente.

Anja Bissegger, fanfare d’Uttwil, Suisse

Florian Bächler, fanfare d’Uttwil, Suisse

Même avec des tennis, on fini par avoir mal aux pieds, mais avec les kyBoot, et même avec mon instrument plutôt lourd, j’ai l’impression de marcher sur un tapis bien moelleux. Extrêmement confortable.

Florian Bächler, fanfare d’Uttwil, Suisse

Pius Simbürger, conducteur fanfare d’Uttwil, Suisse

J’ai l’impression de me tenir plus droit et que ma démarche est plus souple. Je ne ressens plus de chocs quand je marche, et le soir je n’ai plus mal au dos. Ce que j’aime aussi, ce sont les trous d’aération. Comme j’ai tendance à transpirer des pieds, avec ces trous, maintenant, j’ai toujours les pieds secs.

Pius Simbürger, conducteur fanfare d’Uttwil, Suisse

Tobias Sturzenegger, Suisse

Par exemple quand on reste longtemps debout, on ne sent pas la chaleur dans les pieds. Je trouve ça génial, on a l’impression d’être sur un nuage.

Tobias Sturzenegger, Suisse

Cetin Köksal, musicien professionnel, Suisse

Je ne peux pas m’imaginer jouer sur un kyBounder lors d’un concert. Il faut bien sûr imaginer que quand on tient le violon là, en haut, les mouvements que l’on fait provoquent une certaine agitation. Soit pour l’intonation dans la main gauche : quand je glisse juste avec le doigt comme ça, ce n’est plus aussi précis. Soit avec l’archet : sur un morceau joué staccato, cela provoque évidemment une certaine agitation. Cela réduit bien sûr la précision du jeu. Mais pour pratiquer, je trouve que c’est un bon exercice, car cela me force à être meilleur et ça se retrouve aussi lors d’un concert.

Cetin Köksal, musicien professionnel, Suisse

Peter Freund d’Appenzell, Suisse

Sans mentir, je les porte quasiment tous les jours, même en dehors du travail car elles sont vraiment très confortables.

Peter Freund d’Appenzell, Suisse

Roger Christen de la Suisse

Pour le prix, c’est donné. Bien sûr, cela reste un prix élevé. Mais en comparaison avec tout ce que j’ai pu payer à la caisse d’assurance maladie et en frais de santé... Franchement, je paye ce prix sans hésiter et j’en parle autour de moi. C’est vraiment une excellente affaire.

Roger Christen de la Suisse

Don St John, docteur en psychologie somatique, Salt Lake City - Utah, États-Unis

Ce sont les chaussures les plus confortables que j’ai jamais portées, fournissant un soutien optimal. En tant que psychologue somatique, je sais qu’il est fondamental que les pieds supportent bien le reste du corps. Les kyBoot apportent un parfait soutien à ma colonne lombaire. J’ai 72 ans et je joue beaucoup au golf, c’est la raison pour laquelle j’ai souvent mal au dos. Il me suffit d’aller marcher un peu avec mes kyBoot pour que mon dos soit entièrement soulagé. De plus, elles me donnent l’impression de marcher dans les airs. Auparavant, la première chose que je faisais en rentrant du travail était d’enlever mes chaussures. Désormais, je renâcle à les retirer, car elles sont encore plus confortables que mes pantoufles. Aussi bien pour des raisons de confort que de soutien, je ne peux plus porter d’autres chaussures. Je devrais bientôt recevoir ma deuxième paire, et je pense déjà m’en acheter une troisième. Elles en valent vraiment la peine!

Don St John, docteur en psychologie somatique, Salt Lake City - Utah, États-Unis

F. T. de Jona, Suisse

J’ai acheté ma première paire de chaussures kyBoot à l’automne dernier, car je ressentais toujours des douleurs à la suite de l’accident (survenu en été 2013). Cette déchirure musculaire multiple du mollet droit semblait tenace. Elle m’a value six mois de physiothérapie, de traitement par ultrasons (pour un hématome de 15 cm entre les fibres), des radios et des IRM. Plus un cycle supplémentaire de physiothérapie avec ondes de choc. De l’acupuncture, des massages francs. À chaque fois, cela allait mieux pendant quelque temps, mais une guérison durable semblait hors d’atteinte. En me levant, je ressentais toujours des douleurs aigües dans le pied droit et les médecins n’en comprenaient pas la raison. Pourquoi des douleurs au pied si c’est le muscle du mollet qui a été touché ? En octobre 2014, j’ai décidé d’essayer la kyBoot. J’ai été très bien accueilli, on m’a donné de très bons conseils et je suis sorti du magasin avec la chaussure en question. Depuis ce moment, je la porte toute la journée. Au bureau comme en déplacement. J’ai même pu faire quelques promenades avec. Malgré les douleurs et contre l’avis de mon médecin traitant, j’ai continué à pratiquer mon sport préféré, la danse de salon (le disco swing, le jive... donc plutôt les genres où ça bouge). À côté de ça, j’ai fait des exercices de musculation, d’étirement, etc. Au printemps, mon médecin m’a encore fixé un rendez-vous à la Etzelklinik et m’a mis en contact avec un médecin du sport pour s’occuper spécialement de mon cas. J’ai obtenu un rendez-vous « relativement vite », pour le 22 janvier 2015. Mais les douleurs ont disparu progressivement, au point que je n’avais plus du tout mal lors du rendez-vous. Mon médecin m’a quand même conseillé d’y aller. Les médecins de la clinique ont été surpris. Des radios, des questions. Comment est-ce possible ? Il n’y a avait plus rien à voir. La seule chose qui mettait les deux spécialistes d’accord, c’est qu’on ne voyait plus rien. L’un des spécialistes se demandait si une semelle minimale ne pourrait pas agir contre ma légère « distorsion interne » (en quoi ?). Le médecin du sport était d’avis que j’avais tout fait comme il fallait. BOUGER ! Il invoqua le travail et le choix des procédés (thérapie unique par ondes de choc et acupuncture) de la dernière physiothérapie. Mais il pensait surtout que le fait d’avoir beaucoup bougé avait joué un rôle primordial pour faire disparaître les douleurs dans le pied. Je peux remercier la kyBoot pour cela. Son conseil : ne rien changer. kyBoot, le sport, la danse, etc. (Il était clairement contre les semelles spéciales !) En fait, les douleurs provenaient d’une position antalgique que j’avais adoptée à l’époque de l’accident puis repris quelque temps après. Sans que je m’en rende compte, le fait de pouvoir tout le temps bouger mon pied librement a permis de briser ce cercle vicieux. Voilà. Il ne me reste qu’une chose à dire : merci infiniment.

F. T. de Jona, Suisse

Mme Zoi Rokomou de Grèce

Je souffre de spondylodèse des trois dernières vertèbres lombaires et c’est mon kinésithérapeute qui m’a parlé des kyBoot lorsque je lui ai demandé de me conseiller des chaussures de marche adaptées. Dès que je les ai chaussées, j’ai compris qu’elles allaient m’aider ; elles m’ont donné envie de marcher davantage car j’ai adoré la sensation qu’elles procuraient durant la marche. Après six semaines d’utilisation, j’ai remarqué les bénéfices suivants : je pouvais rester debout plus de trois heures sans me reposer alors qu’avant, je ne tenais pas plus de 45 minutes, ou encore marcher sans me reposer pendant 70 minutes au lieu de 30 auparavant. En outre, l’œdème que j’avais au niveau du pied (suite à mon opération du bas du dos il y a quatre ans) a disparu, je pouvais distinguer différents tendons et os du pied, et mon hallux valgus a presque totalement disparu. Enfin, plusieurs veines dilatées et douloureuses en-dessous du genou droit, pour lesquelles on m’avait recommandé des injections, ne me font plus du tout souffrir et ne sont plus visibles aujourd’hui.

Mme Zoi Rokomou de Grèce

Paul Kammradt de Sollies-Toucas, France

A 66 ans, j’ai deux prothèses de  hanche, une au genou droit et j’ai subi deux graves opérations du dos. Dès que j’ai eu la chance de découvrir la kyBboot, mes genoux qui étaient toujours enflés, ont repris une taille normale en deux jours. Je marche maintenant  sans aucun boitement  et pendant de longues heures. J’ai vraiment l’impression de revivre.

Paul Kammradt de Sollies-Toucas, France

Roland Diewald de l' Allemagne

La marche est bien plus facile et fluide. Pour moi, c’est la chaussure de ma vie.

Roland Diewald de l' Allemagne

Louis Engler de la Suisse

Avant d’acheter ces chaussures, je me suis toujours déplacé avec une canne. Je ne pouvais pas marcher plus d’une demi-heure. Depuis que j’ai ces chaussures, je suis capable de marcher pendant plus d’une heure sans avoir besoin de canne.

Louis Engler de la Suisse

Beat Jäger de Thurgau, Suisse

Depuis que j’ai ces chaussures kyBoot, je sais que c’est à elles que je ne peux pas renoncer.

Beat Jäger de Thurgau, Suisse

Marios Zambelis de Chalcis, Grèce

J’ai des problèmes de dos et de genou. Le poids de mon corps entraîne une trop grande sollicitation et crée des douleurs. En portant les kyBoot, j’ai progressivement senti que mes jambes avaient plus de force : pour trouver mon équilibre sur la semelle, je devais en effet mobiliser mes muscles en continu, mais sans effort intense. Lorsque vous portez les chaussures pendant un certain temps, vous vous y habituez.

Marios Zambelis de Chalcis, Grèce

Roberto Rendo, dentiste de La Spezia, Italie

Je souffre depuis longtemps de lombalgies et de dorsalgies, car de par ma profession, je suis « enchaîné » au fauteuil dentaire pendant plus de huit heures par jour, penché sur les patients que je traite, et avec les muscles de la colonne vertébrale toujours en tension. Le tournant s’est produit à 60 ans, quand un ami médecin rééducateur m’a conseillé d’utiliser les chaussures kyBoot. Pour moi, ça a été la solution à presque tous mes problèmes posturaux. Faire une promenade à pied avec mes nouvelles chaussures kyBoot m’apporte plus de bénéfices qu’une séance chez l’ostéopathe ou une heure de Pilates ! Outre la très agréable sensation de marcher comme sur un nuage, ma posture se rééquilibre instantanément et les maux de dos disparaissent petit à petit. Je suis tellement satisfait que j’ai acheté un modèle pour l’hôpital où je travaille, un modèle pour le cabinet professionnel privé, un modèle printanier plus sportif et un modèle hivernal pour les jours de pluie. Je ne peux plus m’en passer. J’ai en outre voulu faire cadeau d’une paire à mon frère (officier des carabiniers), qui a subi plusieurs opérations de la colonne vertébrale suite à de fâcheuses hernies discales ; il est lui aussi très content et fort satisfait de cette nouvelle approche, après avoir essayé, en vain, nombre de thérapies alternatives. Cela dit, les mots valent peu de choses... Il faut en faire l’expérience pour comprendre le confort, la qualité et les propriétés thérapeutiques ! Il faut les essayer pour y croire ! Merci kybun. Je vous en serai reconnaissant à jamais. Je n’achèterai plus que des chaussures kybun ! 

Roberto Rendo, dentiste de La Spezia, Italie

Magda Eleftheriadou de Chalcis, Grèce

J’en ai acheté une paire après les avoir essayées car elles me donnaient une impression de légèreté, aussi bien en restant debout qu’en marchant. En fait, cela fait maintenant presque quatre mois que je les ai adoptées, et j’ai vraiment la sensation de voler plutôt que de marcher!

Magda Eleftheriadou de Chalcis, Grèce

Valeriy Pochivalov d’Elektrougli, Russie

Je suis épaté par ces chaussures. Après quelques jours seulement, mes douleurs de dos ont disparu et je me suis senti plus ferme sur mes jambes. C’est vraiment incroyable. Merci de m’avoir donné la santé.

Valeriy Pochivalov d’Elektrougli, Russie

Galina Babarika de République tchèque

Je souffre d’une scoliose depuis l’enfance, probablement parce que j’ai une jambe 1 cm plus courte que l’autre ; aujourd’hui, je vis toujours avec les douleurs, dans le dos, en dessous de l’omoplate et depuis peu à la hanche. Je ne connaissais pas du tout la marque suisse de chaussures kybun. J’ai rencontré par hasard quelqu’un qui travaille dans cette entreprise. Je me suis renseignée sur leur technologie et c’est en toute confiance que j’ai commencé à porter les kyBoot. Avec un an et deux mois de recul, je suis parfaitement convaincue de l’efficacité de la biomécanique. Je n’ai plus aucune douleur sous l’omoplate ! Ma hanche ne me fait plus souffrir et je me sens plus stable sur mes jambes. Je remercie Dieu d’avoir pris soin de ma santé et d’avoir placé de nouveaux amis sur mon chemin.

Galina Babarika de République tchèque

Monsieur Karst d’Andernach, Allemagne

Je n’étais vraiment pas en forme, je ne pouvais pas faire grand chose dans mes anciennes chaussures. J’étais incapable de beaucoup marcher et j’avais mal partout, au dos, aux jambes et à la hanche. Un jour, j’ai vu les kyBoot en vitrine, je suis entré dans le magasin afin de savoir ce que ces chaussures avaient de particulier. J’en ai essayé une paire, et j’en ai aussitôt ressenti les effets impressionnants. Je n’avais jamais testé quelque chose de semblable. J’ai presque dû me tenir au comptoir pour ne pas tomber, car je me suis d’abord senti flageoler sur mes jambes. Mais je me suis vite rendu compte que porter ces chaussures était très bon pour moi et que cela m’aiderait à combattre mes douleurs et à me sentir beaucoup, beaucoup mieux à l’avenir. Contre ma signature, je suis reparti avec une paire à essayer tranquillement chez moi. Mon intention était de porter les chaussures pendant une petite semaine afin de constater leur effet et de voir comment je m’y faisais. J’ai retiré les chaussures le mardi après-midi et ce vendredi matin, je les ai rechaussées pour la première fois : depuis, je ne ressens plus la moindre douleur. Je n’ai plus du tout mal, ni au dos ni à la hanche ! Mes douleurs ont vraiment disparu ! En fait, je pensais me faire opérer de la hanche cette année, mais vu l’amélioration de mon état, je n’ai plus besoin de passer sur le billard pour le moment. Je ne peux que recommander ces chaussures à tous ceux qui souffrent de problèmes osseux ou de troubles musculo-squelettiques. Si vous avez un peu d’argent, mettez-le de côté si vous ne pouvez pas payer les chaussures en une fois. En économisant régulièrement, on arrive tôt ou tard à se les offrir. Leurs bienfaits sur la santé sont absolument indéniables, je ne vois pas quel autre conseil je pourrais donner. Je les ai testées moi-même et aujourd’hui, j’en ai acheté deux paires. J’ai dû moi aussi mettre de l’argent de côté pour y arriver, mais au final, j’y gagne. J’achète des produits qui auront un effet bénéfique sur moi et mon épouse, et aujourd’hui, mon achat utile, ce sont ces deux paires de chaussures.

Monsieur Karst d’Andernach, Allemagne

T.W. kyBoot pendant la grossesse, Suisse

Je ne peux que chaudement recommander le port des kyBoot aux femmes enceintes. Pour ma part, ces chaussures étaient pile ce dont j’avais besoin pour soulager mes pieds et mes articulations qui devaient supporter une pression plus importante, et pour mobiliser tous les muscles de mon corps en douceur. Enceinte, je me suis souvent sentie physiquement fatiguée, pourtant, le fait de porter les kyBoot m’a aidée à rester active durant toute ma grossesse. Marcher dans les kyBoot est tellement agréable que même durant les journées d’intense fatigue, j’arrivais à parcourir plusieurs kilomètres et je me sentais ensuite en meilleure forme. L’autre énorme bienfait des kyBoot est l’activation de la circulation sanguine au niveau des jambes. Comme j’avais beaucoup de problèmes de circulation, surtout le matin, et que j’étais souvent prise de vertiges aussi brusques que violents, le fait de pouvoir activer ma circulation sanguine en portant des chaussures était un véritable plus ! L’action combinée des kyBoot et des bas de contention m’a énormément soulagée. Je n’ai jamais ressenti les douleurs de dos dont se plaignent beaucoup de femmes enceintes. Je ne sais pas si c’est une question de chance ou si je le dois aussi à l’entraînement quotidien dans les kyBoot. Actuellement, je suis à la moitié de ma deuxième grossesse et j’apprécie toujours autant de marcher dans les kyBoot car cette activité doublement bénéfique me permet de soulager mes tensions tout en mobilisant ma musculature et mon cœur.

T.W. kyBoot pendant la grossesse, Suisse

Madame Eisbach de Andernach, Allemagne

On peut dire que je suis emballée par ces chaussures. J’avais une épine calcanéenne et je ne compte plus les consultations que j’ai pu enchaîner pour me soigner. Ce qui, soit dit en passant, m’a coûté une vraie fortune. J’ai utilisé tous les moyens remboursés par ma caisse, et pour être honnête, je reconnais que depuis un an et demi, je traîne cette épine calcanéenne très douloureuse, sans plus savoir vers qui me tourner. Mon mari et moi adorons faire de la randonnée. J’ai du y renoncer et laisser mon mari partir seul, à mon grand regret. J’ai toujours pensé qu’il devait bien exister une solution et c’est alors que j’ai découvert ce magasin. Je me suis dit que j’allais jeter un œil et j’ai décidé de m’acheter les chaussures. Au début, j’ai eu quelques petits problèmes avec ces chaussures parce que mon pied était encore enflammé. J’ai du attendre que cela passe, mais cela n’a pas duré, quatre jours peut-être, puis mes douleurs ont disparu. Cela fait maintenant environ trois mois que je porte ces chaussures, et rien d’autre. Je ne peux que les conseiller tant j’en suis enchantée. Ce sont vraiment les chaussures idéales pour moi.

Madame Eisbach de Andernach, Allemagne

Oscar Scarione, footballeur argentin

Je porte toujours ces chaussons lorsque je suis chez moi ou lorsque je suis en déplacement avec mon équipe. Je porte des kyBoot aussi pendant mon temps libre. Depuis que je porte ces chaussures, j'ai beaucoup moins de douleurs au dos. 

Oscar Scarione, footballeur argentin

Margaret d'Angleterre

Je suis une fervente adepte des kyBoots. Agée de 76 ans, je pratique la randonnée et la danse country depuis de nombreuses années. Pendant toutes ces années de pratique, j'ai essayé de nombreuses chaussures. Les kyBoots sont mes préférées : elles sont si confortables que je les porte tout le temps, que ce soit pour jardiner, marcher, danser la zumba, ou simplement faire le ménage chez moi.  Elles sont aussi confortables que des chaussons et suffisamment résistantes pour m'accompagner sur de grandes randonnées. Un de mes amis, qui est kiné, est très impressionné par leurs qualités d'absorption des chocs et leur soutien : ce sont des chaussures idéales pour les articulations fragiles.

Margaret d'Angleterre

Leeroy Lo, Singapore:

J'avais fini par m'habituer à avoir mal quand je marchais. Je ressentais de fortes douleurs dans le bas du dos et au niveau des talons, et j'avais les pieds qui chauffaient beaucoup après de longues heures passées debout. Jusqu'à ce que je tombe en arrêt devant une petite publicité sur la kyBoot, avec ces trois mots qui m'ont sauté aux yeux : « Walk-on-air ». Après cela, tout a changé. Le même soir, j'ai lu sur Internet tout ce que j'avais besoin de savoir sur KyBun, et avant même de le réaliser, j'avais passé commande de ma première paire de KyBoot. Pour tout vous dire, j'adore marcher sur de l'air ! A partir du moment où j'ai chaussé mes toutes première kyboots, j'ai eu l'impression de réapprendre à marcher. Mais sans douleur cette fois ! Les premiers pas ont été surprenants : mes chevilles devaient se réadapter à la douceur. Une fois ce cap passé, la première chose que j'ai remarquée, c'est que la douleur dans le bas de mon dos avait disparu. J'ai réalisé qu'une grande partie de la pression initialement supportée par mon dos avait été éliminée, et que mon corps était plus détendu lorsque je marchais normalement. Par ailleurs, mes plantes de pied semblaient chauffer beaucoup moins vite. Aujourd'hui, la marche à pied est à nouveau un exercice sans douleur pour moi. Je remercie kybun pour m'avoir permis d'apprécier à nouveau la marche à pied. En plus d'être fière de ses chaussures, Kybun propose également une gamme de services exceptionnels et dédiés. Merci infiniment!

Leeroy Lo, Singapore:

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

Je suis contente lorsque je peux changer de chaussures. Avec les talons hauts, je devais déambuler sur le gravier, la tête haute, avec du gravier dans les chaussures. Je suis heureuse de pouvoir remettre la kyBoot.

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

Karen Maidra, habite à Canada

Ces chaussures sont exceptionnelles ! Mon travail m’oblige à rester debout toute la journée. Il y a deux ans, j’ai eu une fracture du métatarse. Au début, la douleur était insoutenable, mais j’ai pu reprendre le travail grâce à une orthèse que je porte en permanence depuis lors. Aujourd’hui, la douleur reprend et l’orthèse commence à me gêner. D’après mon physiothérapeute, les muscles de mon pied se sont probablement affaiblis à cause de l’orthèse : en effet, des exercices d’étirement permettent de soulager nettement la douleur. Je dois désormais porter des chaussures à semelles souples pour pouvoir tenir debout. Les kyBoot sont non seulement les chaussures les plus souples que j’ai jamais portées, mais elles vont également renforcer mes pieds ! Que rêver de mieux ? J’exerce mon métier depuis 32 ans et je devrais pouvoir bénéficier d’une retraite anticipée dans quelques années, mais je ne pensais pas être capable de tenir jusque-là. J’avais même commencé à chercher du travail dans un autre secteur, m’apprêtant à renoncer aux avantages liés à l’ancienneté auxquels j’ai droit actuellement, dont la retraite anticipée ! Je peux désormais abandonner mes recherches. Je suis vraiment ravie d’avoir trouvé ces chaussures. Elles sont extraordinaires, je ne connais rien de semblable ! Je voudrais juste ajouter ceci : cela fait maintenant deux semaines que je vais travailler avec ces chaussures, et j’ai eu moins mal aux pieds après les avoir portées pendant cinq jours qu’après deux jours de congé sans les avoir aux pieds !
J’ai hâte de pouvoir me payer une autre paire à porter chez moi... Désormais, je ne peux plus vivre sans elles ! 

Karen Maidra, habite à Canada

Haeme Ulrich, intervenant et formateur de la Suisse

Pour moi, c’est très important. Précisément en tant que personne qui a une âme d’entrepreneur. Je suis étonné qu’on puisse fabriquer un tel produit à ce prix-là ici.

Haeme Ulrich, intervenant et formateur de la Suisse

Aillyn Ang, directeur de 320 Below, Singapore

Les chaussures ont permis de soulager ma douleur au bas du dos. J’enfilerai des kyBoot à chaque fois que je prévoirai de beaucoup marcher. Lorsque j’enlève ces chaussures après une longue journée, j’ai du mal à marcher sur le sol dur car je suis nettement plus à l’aise avec les kyBoot aux pieds.

Aillyn Ang, directeur de 320 Below, Singapore

Randy Ang, directeur d’In Touch Systems Pte Ltd, Singapore

Porter des kyBoot, c’est comme marcher dans les airs. Je les porte quand je voyage, ce qui me permet d’être à l’aise lors des longs trajets. Les kyBoot m’ont surtout été d’une grande aide pendant toute la course de Formule 1 à Singapour. En tant que commissaire de terrain bénévole, je dois toujours être alerte, contraint de rester debout et de marcher chaque jour pendant 15 heures durant tout le week-end de la course. Les kyBoot m’ont permis de profiter pleinement de cette expérience car j’ai ressenti beaucoup moins de fatigue.

Randy Ang, directeur d’In Touch Systems Pte Ltd, Singapore

René Meier de Suisse

Je porte ces chaussures tous les jours. Je les enfile notamment pour aller promener notre chien.

René Meier de Suisse

Heidi Sommer de Bern, Suisse

Mon médecin traitant le sait et il est content de savoir que ces chaussures me soulagent. Il les valide totalement. Il est au courant, lors de ma dernière visite, je lui ai expliqué que j’avais trouvé cette jolie paire de chaussures.

Heidi Sommer de Bern, Suisse

Ingrid S. de Lörrach, Allemagne

Vendredi : cinq heures à marcher dans Hambourg, thermomètre à 0º et des pieds au chaud après quelques minutes de marche.
Samedi : dix heures à marcher dans Hambourg, thermomètre à 0º, je n’en reviens pas d’avoir tenu aussi longtemps !
Jeudi : Promenade sur la plage à Amrum. La pluie avait formé d’immenses flaques d’eau sur le sable, je ne pouvais pas les contourner, je devais les traverser. J’ai retiré chaussures et chaussettes, il faisait environ 7º, au bout de quelques mètres, je ne sentais déjà plus mes pieds. Je n’avais rien pour m’essuyer, j’ai juste retiré le sable en frottant mes pieds avant de me rechausser ; il me restait toujours près de 30 minutes de marche dans le village. J’ai décidé de passer par mon appartement de vacances pour prendre un bain de pieds. Mais une fois dans le village, je me suis rendue compte que mes pieds étaient de nouveau bien au chaud ! MAGNIFIQUE !
Au travail, je ne porte plus que mes kyBoot et je les recommande à tous mes patients. Les meilleures chaussures que j’aie jamais portées ! Ma mère les porte chez elle et est enchantée par l’agréable tiédeur qu’elles procurent.

Ingrid S. de Lörrach, Allemagne

Josef Lingenhöle, gynécologue de la Suisse

Il y a une impression d’instabilité, et puisque l’on doit se déplacer autrement, on ressent les effets des chaussures. Il suffit de s’adapter. On apprend également à mieux se déplacer. On s’y habitue rapidement. Les effets sont très positifs et soulagent énormément. J’ai donc franchi le cap. J’ai toujours porté de bonnes chaussures lors des consultations. Aujourd’hui, je porte toujours les kyBoot dans mon cabinet et je me sens très bien.

Josef Lingenhöle, gynécologue de la Suisse

René Meier de la Suisse

C’est un véritable amortisseur, qui absorbe tous les chocs touchant le genou. Aussi bien en montée qu’en descente, cela fait vraiment du bien à mon genou.

René Meier de la Suisse

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

J’ai remarqué la chaussure lors d’une manifestation où j’ai pu essayer une paire de kyBoot. Après avoir marché durant deux heures, j’étais certain que j’en avais besoin pour la prochaine foire. Être toujours en mouvement et avoir une posture bien droite, ce sont les aspects qui m’ont convaincu. Plus de maux de dos, telles étaient les répercussions pour moi. Comme employé de bureau, j’avais toujours des douleurs après un à deux jours. Depuis que je porte cette chaussure, fini les douleurs. 

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

Rene Leuppi, agent d’assurance diplômé, Suisse

Incroyable. Je suis très surpris, et actuellement presque dépendant de ce produit.

Rene Leuppi, agent d’assurance diplômé, Suisse

Rafaela Hayden, le kyBoot a changé sa vie, Suisse

La chaussure en vaut le prix. Je suis content que cette chaussure existe. Ce sont des chaussures solides qui durent plus longtemps.

Rafaela Hayden, le kyBoot a changé sa vie, Suisse

Erika Weiss, le kyBoot calme ma douleur, Suisse

Nos professions nous amènent à être toute la journée en déplacement. J’ai de l’arthrose au genou, et donc des douleurs permanentes. La kyBoot remplace l’amorti qui manque dans mon genou en raison de l’arthrose. Ce qui diminue la douleur.

Erika Weiss, le kyBoot calme ma douleur, Suisse

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Le matin, à 5h15, je mets les chaussures d’écurie de kybun. Puis je mets la kyBoot de bureau, et à 16h30, je remets les chaussures d’écurie.

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Bänz Fiechter de la Suisse

La kyBoot sont addictives.

Bänz Fiechter de la Suisse

Roland Diewald de l'Allemagne

Désormais, je marche sans douleur. Avant, je sentais toujours une pression dans la prothèse et j’avais des douleurs permanentes en marchant. Elles ont depuis complètement disparu et j’éprouve un véritable bien-être avec ma prothèse.

Roland Diewald de l'Allemagne

Werner Keusen vend des spécialités italiennes, Suisse

Je ne sais pas ce que l’on pourrait changer sur ces chaussures. Si on venait à me les enlever, je baisserais les bras. Elles me sont si importantes. C’est toujours un plaisir de les enfiler et de marcher avec. Elles fonctionnent presque toutes seules. Je n’ai pas besoin de faire d’efforts en marchant. Ni de réfléchir pour parcourir cinq ou six kilomètres. Je peux vraiment marcher en toute spontanéité. Les kyBoot soulagent l’ensemble du corps et redonnent le goût de vivre. Elles constituent au quotidien une aide très précieuse quand on vieillit.

Werner Keusen vend des spécialités italiennes, Suisse

Margrith Sibold de la Suisse

Une sensation merveilleuse, j’étais vraiment épatée. Je me suis immédiatement décidée : il m’en fallait une paire.

Margrith Sibold de la Suisse

Résident maison de retraite, Suisse

On ne bascule ni vers l’avant ni vers l’arrière. J’ai essayé une chaussure MBT. Oh! Ce n’était rien pour moi. On bascule vers l’arrière.

Résident maison de retraite, Suisse

Anna Eggenberger, assistante santé (en formation), Suisse

Elle est très confortable. Comme un coussin.

Anna Eggenberger, assistante santé (en formation), Suisse

Agathe Willi, employée cafétéria et service, Suisse

Je peux marcher 10 heures sans avoir les pieds fatigués. Ensuite, ça commence à d’autres endroits, mais pas aux pieds.

Agathe Willi, employée cafétéria et service, Suisse

Nicolina Coiro, employée blanchisserie, Suisse

J’ai commencé à la porter quelques heures le matin et j’essaie d’augmenter peu à peu.

Nicolina Coiro, employée blanchisserie, Suisse

Vreni Heeb, aide-soignante, Suisse

Ma marche est aérienne et c’est bien.

Vreni Heeb, aide-soignante, Suisse

Margret Zweifel, habitante de Grabs, Suisse

La démarche souple est le plus important pour moi. Mes pieds sont sensibles, et Porte ces chaussures, c’est magnifique.

Margret Zweifel, habitante de Grabs, Suisse

Sabine Bauer, employée blanchisserie, Suisse

J’ai eu une MBT, mais c’était trop compliqué. La première n’était pas arrondie en bas, et c’était très fatiguant. Ensuite, j’ai fait adapter la chaussure à mon pied. Mais il fallait être très habile pour marcher avec elle. J’ai encore cette chaussure et elle est comme neuve. Évidemment qu’elle ne m’intéresse plus. Pour marcher plus facilement, je préfère une kyBoot.

Sabine Bauer, employée blanchisserie, Suisse

Ruth Vetsch, habite dans une maison pour personnes âgées à Grabs, Suisse

Super, comme sur un nuage. Vraiment. C’est une sensation toute nouvelle pour moi.

Ruth Vetsch, habite dans une maison pour personnes âgées à Grabs, Suisse

Gopal Rajguru, coach de vente, Suisse

Beaucoup d’amis ont acheté cette chaussure. Et la réaction de mes amis est aussi très positive.

Gopal Rajguru, coach de vente, Suisse

Sabine Bauer, employée blanchisserie, Suisse

Lorsque j’ai débuté à la blanchisserie, j’avais des douleurs de dos en repassant. Je me suis adressé au service pour le dos et j’ai pu essayer la kyBoot. J’ai pu tester la chaussure à la maison et au travail. Immédiatement, je n’avais plus de douleurs de dos. C’était déterminant pour moi, car autrement, j’aurais dû changer d’emploi. Finalement, j’ai choisi la sandale. 

Sabine Bauer, employée blanchisserie, Suisse

Vreni Heeb, aide-soignante, Suisse

Les cuisses ne font plus mal! Et même tout le corps.

Vreni Heeb, aide-soignante, Suisse

Ruth Vetsch, habite dans une maison pour personnes âgées à Grabs, Suisse

J’avais un problème avec les chaussures, car je me suis cassé les deux pieds. Maintenant, c’est magnifique.

Ruth Vetsch, habite dans une maison pour personnes âgées à Grabs, Suisse

Leo Schranzer, chef de cuisine à Stütlihus, Grabs, Suisse

C’est déjà le confort de la marche qui empêche que le talon subisse un choc à chaque pas. C’est ce qui la rend particulière. On s’y sent bien et c’est très agréable dans la chaussure. Si je transpire des pieds, ils ne sont plus mouillés dans la chaussure. Lorsque je déroule mon pied, c’est harmonieux et équilibré.

Leo Schranzer, chef de cuisine à Stütlihus, Grabs, Suisse

Agathe Willi, employée cafétéria et service, Suisse

J’ai déjà une kyBoot depuis deux ans. Elle m’a sauvé. Auparavant, la plante du pied était brûlante. Autrefois, nous marchions longtemps sur un sol pierreux. Plus rien ne m’aidait. J’ai ensuite acheté des semelles orthopédiques à 400 francs, qui n’ont rien amélioré. Par contre, cette chaussure m’a sauvé.

Agathe Willi, employée cafétéria et service, Suisse

Jakob Wampfler, travaille en tant que facteur au Palais fédéral, Suisse

Lorsque je porte la kyBoot, j’ai l’impression de planer. Alors j’ai de l’équilibre. Je me sens comme sur un trampoline. J’ai toujours un bon amorti. Avoir de l’équilibre, c’est important au quotidien. C’est agréable, bon, bienfaisant et stimulant. 

Jakob Wampfler, travaille en tant que facteur au Palais fédéral, Suisse

Tamara Zäch, Suisse

Je peux bien m’imaginer le kyBounder dans la cuisine, lorsque je coupe des oignons. Je peux aussi me l’imaginer dans la salle de bain. Afin d’être toujours  sur ce tapis.

Tamara Zäch, Suisse

Gopal Rajguru, coach de vente, Suisse

Auparavant, c’était très difficile de rester debout toute la journée et de supporter les douleurs. Maintenant, tout a presque disparu.

Gopal Rajguru, coach de vente, Suisse

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

Dans la cave à fromage, le taux d’humidité est élevé. Le sol est glissant. Les chaussures doivent tenir sur un sol pareil. La majorité des chaussures glissent sur le sol humide de la cave. La kyBoot, en revanche, adhère bien au sol et a une longue durée de vie.

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

Michael Götte, conseil cantonal SVP, Suisse

C’est une sensation particulière. On se sent très léger, presque aérien. Par Rapport à ma chaussure ordinaire avec laquelle je faisais normalement ce trajet, je n’ai rien à dire. Les gens me regardent bizarrement, mais à part ça, c’est tip top. J’ai déjà couru quelques kilomètres avec la kyBoot, entre autres en montée. C’est vraiment extrêmement confortable.

Michael Götte, conseil cantonal SVP, Suisse

Stephanie König, reine pomme 2013/2014, Suisse

Je me réjouis des nombreux événements et rencontres. J’ai énormément de plaisir avec ces chaussures cool. J’ai choisi ces chaussures et elles ont une semelle très souple.

Stephanie König, reine pomme 2013/2014, Suisse

Michael Hungerbühler, habite à Niederwil (SG), Suisse

La kyBoot est beaucoup plus confortable que ma chaussure actuelle. Afin de ne pas risquer de remettre mon ancienne chaussure, j’ai décidé de la laisser ici.

Michael Hungerbühler, habite à Niederwil (SG), Suisse

Hugo Schaufelbühl, habite à Rorschach, Suisse

Je suis satisfait de la kyBoot. Je ne m’en séparerais plus. Cette chaussure est idéale pour mes hernies discales. De plus, mes os ne sont pas surchargés comme avec une chaussure ordinaire sans amorti.

Hugo Schaufelbühl, habite à Rorschach, Suisse

Monika Hungerbühler, habite à Niederwil (SG), Suisse

Je porte la kyBoot depuis des années et suis très contente, car elle est si confortable. Aujourd’hui, je suis venue avec mon mari, afin qu’il puisse aussi essayer une chaussure.

Monika Hungerbühler, habite à Niederwil (SG), Suisse

Jakob Wampfler, travaille en tant que facteur au Palais fédéral, Suisse

Depuis que je porte la kyBoot, je n’ai plus de douleurs aux pieds, même après avoir marché durant 10 heures à la poste. Mes pieds sont constamment comme dans un bain de mousse, car tout est amorti et équilibré.

Jakob Wampfler, travaille en tant que facteur au Palais fédéral, Suisse

Barbara Pledl, travaille à la boucherie Luchsinger, Suisse

La kyBoot a un effet positif sur mon talon. Il me fait toujours mal, mais je peux marcher normalement.

Barbara Pledl, travaille à la boucherie Luchsinger, Suisse

Rolf Hässig, directeur de RH Reifen Service AG, Suisse

Plus de chocs en marchant. Avec une chaussure ordinaire, on a toujours des chocs en marchant. Avec celle-ci, c’est comme sur un nuage.

Rolf Hässig, directeur de RH Reifen Service AG, Suisse

Jessica Brändle, voix alto au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Je n’ai jamais porté une telle chaussure auparavant. Je ne connaissais pas ça. Lorsque j’ai porté une kyBoot pour la première fois, ça n’a pas été anodin d’être chaussé de cette chaussure et de chanter. De temps en temps, je devais me mettre sur le sol dur. Le lendemain, j’avais des courbatures aux mollets. Avec le temps, tout s’est amélioré. Je m’y suis habitué et la chaussure s’est assouplie. Maintenant, c’est assez agréable de chanter sur ce support. On se balance de droite à gauche, ce qui est très agréable.

Jessica Brändle, voix alto au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Manuela Zeller, voix alto au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Après le concert, j’ai beaucoup moins mal aux pieds lorsque je suis sur un sol souple et ne porte pas de chaussures rigides.

Manuela Zeller, voix alto au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Roger Stauffer, voix basse au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Je connais la kyBoot et, avant elle, la MBT depuis longtemps, car je connais Karl Müller depuis des années. Lorsque j’ai débuté à la chorale, nous devions être vêtus de blanc. J’ai cherché des chaussures blanches et j’ai trouvé une paire de mocassins médicaux. Après les longs concerts, mes pieds étaient chauds et brûlaient, et mon dos faisait mal. Je me suis souvenu de la kyBoot et me suis acheté une paire blanche. Emanuel Sieber m’a demandé pourquoi j’avais besoin de cette chaussure, et si je travaillais à hôpital. Je lui ai expliqué que j’avais besoin de la chaussure pour la chorale.

Roger Stauffer, voix basse au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

Mon chef Pierre porte la kyBoot depuis cinq à six ans. Il m’a incité à essayer la chaussure. Puis je me suis acheté une paire qui m’allait bien dès le début.

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

Peter Meier, fondateur de MP Garage à Au, Suisse

Au début, les gens sont sceptiques et regardent tes pieds en se disant: « Quelle chaussure étrange! » Lorsque tu leur expliques que cette chaussure est agréable et qu’elle amortit les chocs, certains l’essayent et sont enchantés.

Peter Meier, fondateur de MP Garage à Au, Suisse

René Keusen, directeur logistique adjoint, tribunal cantonal de Zurich, Suisse

J’ai déjà eu deux hernies discales. De surcroit, j’ai des problèmes de genoux. Mes rotules sont séparées, ce qui n’est à vrai dire pas inhabituel. Il y a beaucoup de personnes au monde avec ce problème. Mais ça a été pesant pour moi. Auparavant, j’avais un emploi dans un opéra, et c’était un travail physique. C’est pourquoi j‘étais obligé de donner mon congé afin de suivre une formation ou une réadaptation professionnelle dans mon métier antérieur. Depuis quelques mois, je suis sans douleurs. Ce qui signifie que je fais toujours du fitness. Je renforce ma musculature du ventre et du dos. Au début, j’étais un peu sceptique quant à la kyBoot, car elle ne me plaisait pas. Mais j’ai pensé que si elle me sert à quelque chose, je peux la tester. Maintenant, je ne veux plus m’en séparer. J’ai une démarche et un bien-être totalement différents.

René Keusen, directeur logistique adjoint, tribunal cantonal de Zurich, Suisse

Beat Müller, producteur de musique, Suisse

Je gagne en qualité de vie en étant aussi longtemps debout. Et lorsque je vais bien, le moral est aussi très bon.

Beat Müller, producteur de musique, Suisse

Rolf Hässig, dispose de la plus grande collection de motocross en Europe, Suisse

L’avantage de ces chaussures est tout simplement la santé. Je n’ai plus de problèmes de dos. Plus rien. C’est l’avantage.

Rolf Hässig, dispose de la plus grande collection de motocross en Europe, Suisse

Tamara Zäch, Suisse

J’ai l’impression que, dans l’ensemble, ça décontracte. La posture adoptée est différente, car le support est souple. Il n’est pas possible de se crisper.

Tamara Zäch, Suisse

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Vu les différentes soirées, c’est super pour moi. Par exemple la soirée des amis du musée, ou la nuit du musée. On est alors debout jusqu’à minuit, et ceci après une journée de travail. C’est super pour moi, car je n’ai aucune douleur aux pieds ou aux genoux. Parfois, lorsque je vois mes collègues plus jeunes totalement épuisés - je suis la plus âgée du musée - c’est agréable d’affirmer: « Je n’ai vraiment aucun problème, et je vais bien. »

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Imelda Angehrn, éleveuse de chiens originaire de Gossau, Suisse

La marche est souple, on se sent à l’aise toute la journée et ne ressent pas de fatigue. Elle a une bonne semelle et elle résiste aux promenades avec les chiens, sous la pluie et dans l’herbe mouillée. Je ne dois pas rentrer pour changer de chaussures. Elles supportent ça.

Imelda Angehrn, éleveuse de chiens originaire de Gossau, Suisse

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Pour l’instant, cinq personnes ont acheté la kyBoot pour moi. Cependant j’ai toujours continué. Je ne me suis plus contenté d’une paire de chaussures. Ensuite l’hiver est venu ici, à 1500 mètres. J’ai acheté la première botte d‘hiver. Puis il y a eu la chaussure de marche. Maintenant il existe une nouvelle belle botte d‘hiver. Et j’en possède également une pour l’été, et trois paires pour l’entre-saison.

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Urs Leuenberger, chef de chœur, Suisse

Ce que je peux affirmer, c’est que plus personne ne pouvait rester droit. Sur les tapis, on est toujours en mouvement. On bouge tout seul. C’est très bien pour des personnes qui sont un peu raides.

Urs Leuenberger, chef de chœur, Suisse

Manuela Zeller, voix alto au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Au début, il faut s’y habituer, car on titube un peu. Étant donné que le mouvement est complété par un mouvement supplémentaire. C’est un réel soutien qui donne plus d’énergie.

Manuela Zeller, voix alto au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Res Gerber, voix ténor au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Étant donné que le corps est plus actif, l’humeur s’améliore. Je peux m’imaginer que le ton de la voix est plus positif.

Res Gerber, voix ténor au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Rita Brüllhardt, voix alto au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Au début, aussi bien avec le tapis qu’avec la chaussure, j’ai eu des étourdissements et j’ai un peu titubé. Maintenant, je me donne de la peine de marcher droit.

Rita Brüllhardt, voix alto au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Roger Stauffer, voix basse au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

À la maison, j’ai un tapis pour le lutrin. Occasionnellement pour le travail. On peut rester plus longtemps debout. On s’y habitue au fil du temps. Comme un entraînement. Lorsque les muscles ont été sollicités longtemps. Lorsque les entraînements sont occasionnels, la fatigue se fait ressentir plus vite. On a des courbatures ou des lourdeurs dans les mollets. Le tapis peut être un bon soutien. Rester debout, c’est alors plus agréable et possible plus longtemps.

Roger Stauffer, voix basse au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

Une bonne chaussure de travail coûte aussi entre 150 et 180 francs. Si tu dépenses 100 francs de plus, que tu n’as plus de douleurs et ne dois plus prendre d’analgésiques, je pense que ça en vaut la peine. En pensant à l’avenir, c’est un bon investissemen

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

René Keusen, directeur logistique adjoint, tribunal cantonal de Zurich, Suisse

L’avantage se sent sûrement lorsqu’on est longtemps debout, ou pour des personnes employées dans la vente. Là, les maux de dos n’existent plus. Ça se passe toujours ainsi.

René Keusen, directeur logistique adjoint, tribunal cantonal de Zurich, Suisse

Beat Müller, producteur de musique, Suisse

Une sensation très aérienne. J’ai l’impression que je plane et vole. Depuis que je porte ces chaussures, je me sens mieux. En déplacement, je m’y sens bien et peux bien me mouvoir. Je n’ai plus de pieds douloureux, mais j’ai plutôt l’impression de pouvoir rester debout encore cinq heures de plus.

Beat Müller, producteur de musique, Suisse

Imelda Angehrn, éleveuse de chiens originaire de Gossau, Suisse

Je prévois d’acheter la chaussure de marche, car elle est montante. Moins pour le quotidien que pour les vacances. Pour une longue marche ou une randonnée. Elle est aussi extra, car on ne sent pas les cailloux. Je me promène avec les chiens sur des sentiers naturels. Alors c’est bien de ne pas sentir chaque caill

Imelda Angehrn, éleveuse de chiens originaire de Gossau, Suisse

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Étant donné que je vais et rentre du travail à pied, cela représente 50 minutes par trajet. Avec la kyBoot, c’est un grand soulagement. J’ai des chaussures de montagne et des chaussures d’été. Je les porte tout l’année.

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Lorsqu’on travaille beaucoup - je suis cuisinier et suis debout environ douze heures sans me mouvoir - on a en quelque sorte, oui, je ne veux pas dire des douleurs, mais on ressent des brûlures sous la plante des pieds. Avec ces chaussures, on ne ressent rien.

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Romy Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

Je m’aperçois que je me bouge différemment. Un peu plus souple et mieux. Je suis femme au foyer et ne fais pas de jogging. Ma thérapie est le nettoyage, et c’est ça mon jogging. Je me baisse beaucoup et trouve que la kyBoot est adaptée. La chaussure m’aide beaucoup. Elle est comme une chaussure de sport un peu plus large. 

Romy Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

Armin Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

On sent qu’on marche autrement. Le corps réagit différemment. C’est tout simplement agréable de marcher avec la kyBoot.

Armin Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

Romy Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

J’utilise celle que je porte actuellement pour faire du vélo. Elle a de la gueule et va bien avec mon flyer. Tout doit bien aller ensemble. Je porte aussi des chaussures laquées noires avec lesquelles j’irais même à St. Moritz. Je pense que si je porte un beau pullover mohair, un pantalon noir et les chaussures noires laquées, c’est super. Je me sens vraiment bien. 

Romy Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

Santo Palamara, patron du restaurant Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Elle est légère, vraiment légère, et ne provoque aucune lourdeur dans les jambes. C’est le meilleur. 

Santo Palamara, patron du restaurant Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Alida Palamara, hôtesse au Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Je travaille dans un restaurant et suis debout toute la journée. Cela a provoqué des douleurs au niveau du pied, mais avec ces chaussures, je n’ai plus de douleurs.

Alida Palamara, hôtesse au Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Jürg Sieber, conseiller chez Nahrin, Widnau, Suisse

J’avais la kyBoot lors du marché de Noël de Rorschach. J’avais mis des chaussettes de ski de fond et je n’ai pas eu froid aux pieds. Avant, je devais toujours mettre des chaussures de marche. Avec la kyBoot, c’était fantastique. J’ai déjà essayé cette méthode plusieurs fois. Au marché d'Arbon. J’ai beaucoup mieux supporté qu’avec des chaussures de marche. Porter une chaussure lourde toute une journée, ce n’est pas bon. Mais avec la kyBoot, c’était fantastique. 

Jürg Sieber, conseiller chez Nahrin, Widnau, Suisse

Robert Spitz, collaborateur du service externe chez Nahrin, Suisse

Au début, on a l’impression que c’est très branlant, mais aujourd’hui je sais que cela renforce les muscles. Et je n’ai plus jamais eu de problèmes de genou, rien. C’est parfait.

Robert Spitz, collaborateur du service externe chez Nahrin, Suisse

Peter Stäger, service de nettoyage, Gais, Suisse

Je porte très volontiers la kyBoot, et donc presque tous les jours. Je la porte toujours au travail. Et  durant les loisirs, parfois des sandales.

Peter Stäger, service de nettoyage, Gais, Suisse

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Au début, j’étais souvent fatigué et avais des courbatures. C’était sûrement parce que je portais la chaussure durant toute la journée. Je conseillerais aux personnes plus âgées de se lancer doucement. Une personne jeune peut porter la chaussure durant toute la journée. Les quelques courbatures sont minimes en comparaison avec les douleurs que j’avais.

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Arnold Graf de Rheintal, Suisse

J’ai de l’arthrose au niveau du genou et la kyBoot a révolutionné mon quotidien. Quand je marche longtemps sur un sol dur avec des chaussures classiques, mes douleurs réapparaissent au bout de seulement dix minutes.

Arnold Graf de Rheintal, Suisse

Beat Jäger de Thurgau, Suisse

Je chausse des kyBoot dès que j’en ai l’occasion. À la maison, dehors, pour le sport et même pour les occasions spéciales.

Beat Jäger de Thurgau, Suisse

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

Lors d’une foire commerciale, je dois parcourir les longues allées ou être debout. Je me suis souvent dit qu’il est très important que ce soit confortable. Elle présente plutôt bien. Depuis la première génération, la kyBoot n’a cessé d’évoluer. C’est très important que je me sente bien et reste en bonne santé.

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

Rene Leuppi, agent d’assurance diplômé, Suisse

C’est une plus-value. Je ne dépends plus de ces semelles orthopédiques. Je me sens bien, la marche est plus détendue et je suis moins fatigué le soir. 

Rene Leuppi, agent d’assurance diplômé, Suisse

Christine Weisskirchen de Thun, Suisse

J’en suis entièrement satisfaite, et mes douleurs ont disparu. Je les recommanderais à n’importe qui.

Christine Weisskirchen de Thun, Suisse

Benji von Ah, trois fois champion national de lutte, originaire de l'Oberwald, en Suisse

Je souffrais de multiples blessures aux genoux et j'ai pu soulager mes articulations en marchant sur les semelles souples des kyBoot. 

Benji von Ah, trois fois champion national de lutte, originaire de l'Oberwald, en Suisse

René Meier de la Suisse

Le plus important à mon avis, c’est qu’elle donne l’impression de marcher sur un sol mousseux et douillet, comme en pleine forêt !

René Meier de la Suisse

Sepp Müller, fanfare d’Uttwil, Suisse

Pendant la fête de la musique du canton, nous avons porté les kyBoot toute la journée. Le lendemain, je n’avais pas du tout mal aux pieds. J’étais bien. Avec mes anciennes chaussures, j’avais toujours les pieds qui me brûlaient. Le lendemain, je devais toujours les baigner dans l’eau froide. Avec les kyBoot en revanche, aucun problème. J’ai vraiment beaucoup apprécié.

Sepp Müller, fanfare d’Uttwil, Suisse

Dr. Shmulik Itzchak, orthopédiste et médecin sportif, Ramat Efal, Israël

Boujour. Je suis le Dr Shmulik Itzchak, orthopédiste et médecin sportif. Je connais le système kybun depuis quelques mois. La superbe sensation molle de la chaussure m'a immédiatement fasciné. Un vrai bonheur pour le pied. Selon ma propre expérience et celle de nombreuses personnes qui me consultent, je peux confirmer que  les kybun ont fait du bien à tous les pieds. J'ai d'abord convaincu mon père de s'acheter une paire de kybun,
et il les apprécie. En tant qu'orthopédiste et médecin sportif, je sais qu'une semelle molle est toujours bonne. Je n'ai trouvé aucune semelle plus molle dans toute l'industrie des chaussures. Je les recommande vivement.
Je vous souhaite une bonne journée.


Dr. Shmulik Itzchak, orthopédiste et médecin sportif, Ramat Efal, Israël

Ruty Ben Yehuda, chef de l'administration, Anemia Clinic, Rabin Medical Center, Hod Hasharon, Israël

Après une déchirure des ligaments du genou, j'avais de fortes douleurs jusqu'à ce je découvre les chaussures de kybun. Je les ai portées et un miracle s'est produit. Je me suis habituée à la chaussure, et elles ont soulagé la douleur. Je les ai recommandées à mon mari qui a des maux de dos, à mon frère, à ma sœur. Je pense qu'ils sont tous heureux et apprécient la kybun.

Ruty Ben Yehuda, chef de l'administration, Anemia Clinic, Rabin Medical Center, Hod Hasharon, Israël

Roni Ben Yehuda, administrateur de biens, Hod Hasharon, Israël

Pendant des années, j'ai eu des maux de dos de plus en plus forts. Je cherchais un remède : semelles orthopédiques, chaussures spéciales... Tout cela n'a malheureusement apporté qu'un léger soulagement. La douleur restait. J'ai découvert les chaussures de kybun et je les ai essayées. Après m'y avoir habitué, je les
ai portées de plus en plus souvent. Elles ont fait leurs preuves et m'ont soulagé. La douleur n'a pas entièrement disparu, mais elle a diminué, et me sentir bien. C'est pourquoi je veux
acheter une deuxième paire. Je les ai recommandées à ma femme qui les a aussi achetées. Et à mes amis. Je pense que ces chaussures ont de l'avenir.

Roni Ben Yehuda, administrateur de biens, Hod Hasharon, Israël

Rey Muskal, assistée par animal thérapeute, Ramat Hasharon, Israël

J'ai toujours cherché des chaussures de sport confortables que je peux porter du matin au soir, sans avoir de douleurs aux pieds en rentrant à la maison. Je marche beaucoup. Depuis que je porte les kybun, je peux  marcher plus loin et plus longtemps sans douleurs aux pieds. J'oublie souvent que je les porte et je les garde même dans la maison. Ça prouve qu'elles sont confortables. Je les recommande à tous ceux qui veulent des chaussures confortables ou qui ont des douleurs.

Rey Muskal, assistée par animal thérapeute, Ramat Hasharon, Israël

Dr. Rafi Fisher, dentiste, Ramat Gan, Israël

À la clinique, je dois beaucoup bouger, rester assis, debout... Maintenant, j'ai soudainement  un amortisseur. Il est très important pour soulager les maux de dos. Je marche comme sur de l'air. Mes maux de dos et autres problèmes quotidiens ont diminué. Je dis volontiers que j'ai recommandé les chaussures à mes amis et aux dentistes que je connais, même sur ma page Facebook. En tant que professeur d'enseignement agricole, j'espère que ma recommandation est perçue comme avis professionnel.

Dr. Rafi Fisher, dentiste, Ramat Gan, Israël

Menashe Terem, PDG de démarrage, Yavne, Israël

J'ai porté des semelles orthopédiques pendant plus de 10 ans. Puis j'ai porté ces chaussures. L'effet thérapeutique est totalement différent : les semelles ont soulagé mes douleurs, tandis que ces chaussures les ont chassées. Je les portes 12, 13, 14 heures par jour, tous les jours, depuis leur achat. Je n'ai jamais fait de pause, même pas de courte durée. Récemment, j'ai acheté une deuxième paire, car les noires sont trop formelles
en dehors du travail.

Menashe Terem, PDG de démarrage, Yavne, Israël

Meir Raz, paysagiste, Mevaseret Zion, Israël

J'ai des problèmes aux chevilles. Les médecins ont proposé d'opérer ou d'injecter des stéroïdes. Je préfère faire confiance à ces chaussures. Elles m'évitent les deux traitements. Je sens une amélioration tous
les jours, je peux aller travailler et je sais que je rentrerai en bonne forme. Je peux planifier la journée et la soirée, car ces chaussures sont magiques. Je suis responsable de l'achat de près de 15 autres paires. Je pense qu'autant de paires ont été vendues à ceux à qui je les ai recommandées.

Meir Raz, paysagiste, Mevaseret Zion, Israël

Maya Katsir, étuidant et serveuse, Tel-Aviv, Israël

J'avais des douleurs aux jambes et aux genoux. Je suis serveuse. Nous travaillons 8 heures. Je cherchais des chaussures pour tenir les 8 heures. Puis j'ai découvert kybun et j'ai acheté une paire. Je m'y suis vite habituée,
sans problème. J'aime les porter au travail. On marche comme sur un coussin... Depuis une année, je ne porte que celles-là. J'ai recommandé aux cuisiniers du restaurant d'acheter des kybun, car elles sont très confortables et on ne glisse pas en cuisine. C'est bien pour tous, les cuisiniers et les serveurs. Comme il le faut. Fantastique.

Maya Katsir, étuidant et serveuse, Tel-Aviv, Israël

Josh Goldberg, proppriétaire du 'Coffee Station' café, Ramat Gan, Israël

Le travail dans mon café est rude et mes jambes me faisaient mal. À la fin, j'avais l'impression que mes jambes allaient se casser. J'ai acheté une paire de kybun et la douleur a disparu après près d'une heure. J'ai senti plus d'assurance. Elles sont très confortables pour travailler et je les recommande vivement.

Josh Goldberg, proppriétaire du 'Coffee Station' café, Ramat Gan, Israël

Herman Kreples, automobile machanic, Rishon Lezion, Israël

Ces chaussures conviennent parfaitement pour mon problème: j'ai des pieds plats graves selon les médecins. Rien ne m'aidait. Puis j'ai trouvé les chaussures de kybun. À la clinique, je dois beaucoup bouger, rester assis, debout... Je ne peux pas les enlever. Je les porte toujours au travail, pour marcher. Même pendant mes voyages à l'étranger. J'apprécie ces journées sans douleurs aux jambes, et je suis très heureux.

Herman Kreples, automobile machanic, Rishon Lezion, Israël

Danny Katsir, propriétaire de la boutique de kyBoot, Yavne, Israël

J'ai cherché des chaussures confortables pendant toute ma vie. Et je les ai trouvées par hasard après 20 ans. Lorsque je les ai essayées, j'avais un problème aigu au pied droit, un éperon douloureux qui me faisait boiter. Dès que j'ai mis les chaussures, j'ai cessé de boiter. Depuis, je ne les enlève plus et je n'en porte pas d'autres. Ces chaussures ont changé et amélioré ma vie. Elles me permettent d'être debout et de marcher pendant 12 heures. Je n'ai pas de douleurs. Mes problèmes orthopédiques sont encore là, mais ne pèsent pas.

Danny Katsir, propriétaire de la boutique de kyBoot, Yavne, Israël

Adi Porat, producteur de l'événement 'SimchaMaker', Rishpon, Israël

Je suis event manager et marche beaucoup au travail, des heures, du matin à l'après-midi. À 17 heures, j'enlève mes vêtements de travail et mets mes habits de soirée pour être élégant. J'ai trouvé des chaussures
confortables avec lesquelles je peux marcher jusqu'à 18 heures. Au début de la manifestation, j'avais déjà des douleurs aux genoux, au dos... Je prenais des analgésiques, des pommades, etc. J'étais déjà mal en point avant le début de la manifestation. Jusqu'à ce que je trouve les chaussures de kybun. Dès que je les ai mises,
je me suis senti autrement. Honnêtement. C'est une autre sensation du corps. J'avais moins de douleurs. Et après les avoir portées trois ou quatre fois, elles ont entièrement disparues. Je n'avais plus de douleurs. J'ai
commencé à être détendu au travail, sans analgésiques ni pommades. Je les recommande à tous. Elles aident
quelles que soient les douleurs.

Adi Porat, producteur de l'événement 'SimchaMaker', Rishpon, Israël

Eli Vaknin, Homme d'affaires, Beit Dagan, Israël

J'étais technicien audiovisuel et j'ai eu des problèmes de genou.J'ai essayé toutes les nouvelles chaussures lancées sur le marché. C'est la première fois qu'il y a une
vraie solution pour mon problème.Mon père a 76 et il ne pouvait presque pas marcher. Aujourd'hui il marche sans aide. Il les adore et ne les enlève même pas pour le shabbat. Je veux acheter toute la collection.

Eli Vaknin, Homme d'affaires, Beit Dagan, Israël

Doris Blum de Berne, Switzerland

Il était un accident de ski. Je faisais du hors piste et, en voulant sauter une bosse, je suis mal retombée, dans un trou. J’ai eu le genou presque complètement déchiré, c’était très grave. Les spécialistes ont longuement hésité avant de m’opérer, ne sachant pas si je pourrais retrouver l’usage de mon genou. Dans mon état, j’ai été très chanceuse de pouvoir porter ces chaussures.

Doris Blum de Berne, Switzerland

Cetin Köksal, musicien professionnel, Suisse

La grande différence, selon moi, c’est que quand je suis comme ça et que je joue normalement, la position de ma colonne vertébrale est différente. Quand je suis sur le kyBounder, j’ai l’impression que le bassin est plus en avant. Les genoux travaillent plus. La grande différence, c’est qu’on est toujours en mouvement. C’est un mouvement que l’on doit toujours compenser avec les pieds. J’ai le sentiment que cela permet d’être moins contracté.

Cetin Köksal, musicien professionnel, Suisse

Rene Leuppi, agent d’assurance diplômé, Suisse

J’avais d’énormes douleurs. Durant les 25 dernières années, j’ai toujours dû porter des semelles orthopédiques, car j’avais toujours des problèmes de hanches. Maintenant, tout a disparu. Je ne porte plus de semelles orthopédiques et n’ai presque plus de douleurs.

Rene Leuppi, agent d’assurance diplômé, Suisse

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Avant je sollicitais toujours plus le pied droit, car il est plus long. Tout mon poids reposait sur lui. Ce n’était pas équilibré. Avec la chaussure, l’équilibre s’est naturellement établi et ma posture est beaucoup plus droite. Même lorsque je suis assis, je remarque déjà, après une année, que ça va un moment, mais ça ne va pas d’un jour à l’autre. En position assise, je suis bien plus droit. Tout est différent. Toute la posture est différente. Partout.

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Romeo Foletti, fanfare d’Uttwil, Suisse

Au début, on se sent un peu ballotté, mais en fait, c'est juste une question d’habitude. En réalité, je les trouve très agréables.

Romeo Foletti, fanfare d’Uttwil, Suisse

Ursula Langel de Thun, Suisse

Et je dois dire que ce fut un bond en avant durant les trois premiers mois. Mes douleurs ont diminué et je n’étais plus aussi vite fatiguée. Ma marche s’est à nouveau équilibrée, ce qui n’était pas le cas auparavant. Je n’ai plus eu à me ménager comme je le faisais jusqu’ici. Cela a quand même duré trois mois et n’a pas changé du jour au lendemain.

Ursula Langel de Thun, Suisse

Lydia Zurfluh de la Suisse

C’était un bonheur sans nom de pouvoir porter ces chaussures tout le temps, j’avais l’impression que cela me soulageait. Je ne sais pas comment j’aurais pu passer l’année 2014 sans kybun. Je ne veux flatter personne, cela a été réellement une chance inouïe pour moi.

Lydia Zurfluh de la Suisse

Rafaela Hayden, avait une mauvaise position des pieds, Suisse

J’habite à Rüti où il existe déjà un kyBoot Shop depuis quelque temps. J’ai longtemps pensé ne pas pouvoir porter cette chaussure spéciale. Je suis malgré tout entré un jour dans ce shop et j’ai regardé les modèles. J’ai été conseillé par une dame qui a compris mon problème de pied. Puis j’ai essayé différentes chaussures et remarqué qu’il existe une chaussure que je peux porter malgré mes pieds.

Rafaela Hayden, avait une mauvaise position des pieds, Suisse

Priska Hirt, habite à Bubikon ZH, Suisse

Quand le cheval tire vraiment, aucune chance, même avec une chaussure ordinaire. Pour un bon équilibre, c’est idéal, aucun problème sur des sentiers caillouteux et pentus. Je suis satisfaite.

Priska Hirt, habite à Bubikon ZH, Suisse

Cetin Köksal, musicien professionnel, Suisse

Il se trouve que j’avais très souvent mal, ici, sous l’épaule droite. Après avoir joué environ une heure, je dirais. J’ai tout essayé, que ce soit la gymnastique, la physiothérapie, des exercices d’étirement pendant que je jouais et après. Mais les résultats n’étaient pas très satisfaisants. Depuis que j’utilise le kyBounder sur lequel je me tiens debout en jouant, - c'est-à-dire que je reste dessus, puis je descends et je marche un peu- je ne ressens plus ces douleurs, c’est surprenant.

Cetin Köksal, musicien professionnel, Suisse

Gopal Rajguru, coach de vente, Suisse

C’est incroyable de penser qu’une chaussure peut faire disparaître toute douleur. C’est juste incroyable. Mais c’est la vérité.

Gopal Rajguru, coach de vente, Suisse

Roger Christen de la Suisse

La chaussure a un excellent maintien, cela m’a étonné. J’ai également porté les chaussures de randonnée kybun à la neige, c’était franchement génial. Et ici, c’est pareil, puisque je dois rester debout et statique. La semelle me maintient parfaitement.

Roger Christen de la Suisse

Klaus Reimann, Sydney, Australie

Le service après-vente est exceptionnel. Les chaussures sont arrivées en Australie et ne m'allaient pas. Je les ai renvoyées à mes frais, puis elles ont été retournées à Sydney frais de port payés. Mais le meilleur, c'est que je n'ai jamais eu d'aussi bonnes chaussures. Je me suis séparé de mes bottes sur mesure fabriquées à la main au Texas (1200 $ la paire) et je ne porte plus que kybun. Merci. Tout est parfait.

Klaus Reimann, Sydney, Australie

Vreni Heeb, aide-soignante, Suisse

On amortit et on est aérien. On ne peut pas être statique. On doit toujours être en mouvement.

Vreni Heeb, aide-soignante, Suisse

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

Je fais beaucoup de sport et ressens bien mon corps. Je remarque lorsqu’il y a une surcharge dans la chaussure. Avec cette chaussure, il y a beaucoup moins de surcharge. J’ai également l’impression que je m’entraîne continuellement, car je ne suis jamais statique. 

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

Le pneu de la voiture, c’est la chaussure chez l’homme. Ce sont les seuls à toucher le sol. Pour les pneus, l’importance est moindre. Les articulations de la voiture peuvent être remplacées. Chez l’homme, c’est également possible, mais problématique. D’où l’importance de porter de bonnes chaussures souples. J’ai aussi dû en faire l’expérience moi-même.

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

C’était une belle et agréable démarche. La sensation était aussi souple que sur un tapis de gym. Je n’avais jamais connu de chaussure donnant une telle sensation. Au début, je sentais mes muscles des jambes. Marcher, c’était beaucoup plus facile qu’auparavant. C’était agréable et j’avais à nouveau du plaisir.

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

Romy Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

Mon beau-frère habite deux mois par an dans la même maison. Il vient avec ses enfants en vacances. L’été dernier, il a acheté des kyBoot pour toute la famille. Je lui ai demandé pourquoi il porte la kyBoot. Il dit qu’il y avait une promotion, et qu’il est convaincu de la chaussure. Maintenant toute la famille la Porte et ils sont à nouveau au Canada. Ils ont emmené la kyBoot afin de ne pas la porter uniquement durant les activités sportives, mais également à la maison, et partout.

Romy Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

Rolf Hässig, directeur de RH Reifen Service AG, Suisse

Une bonne chaussure est indispensable. Lorsque les pieds sont sollicités toute la journée, il est nécessaire d’avoir une bonne chaussure. Je n’ai jamais économisé. J’ai acheté ce qui est bien.

Rolf Hässig, directeur de RH Reifen Service AG, Suisse

Rene Leuppi, agent d’assurance diplômé, Suisse

Toute bonne chaussure a son prix. Avec les semelles orthopédiques, j’avais toujours besoin de chaussures spéciales et chères. Celles-ci sont durables. C’est le plus important.

Rene Leuppi, agent d’assurance diplômé, Suisse

Gopal Rajguru, coach de vente, Suisse

J’ai abandonné tous les autres traitements contre les douleurs aux pieds. Maintenant, je porte la kyBoot tous les jours. C’est tout ce que je fais. Et la douleur a disparu.

Gopal Rajguru, coach de vente, Suisse

Peter Meier, fondateur de MP Garage à Au, Suisse

Durant les loisirs, je ne peux me passer de la kyBoot. Que ce soit pour la randonnée, le jogging ou les sorties le soir, c’est une chaussure agréable. On retrouve sa jeunesse.

Peter Meier, fondateur de MP Garage à Au, Suisse

Esther et Werner Ott, Feuerthalen, Suisse

Je manquais d'abord d'assurance. Puis j'ai essayé plusieurs fois et j'ai pris de plus en plus d'assurance. Et finalement, c'est devenu un bonheur de porter cette chaussure. C'est certain que j'ai moins de douleurs aux pieds. Le matin aussi, par exemple lorsque je sortais du lit avant, je manquais toujours d'assurance, car mes pieds me faisaient mal. Aujourd'hui ce n'est plus le cas. Je peux marcher et je me sens bien. Voir la vidéo

Esther et Werner Ott, Feuerthalen, Suisse

Peter Rahm, Hallau, Suisse

Pour s'y habituer, il ne lui a fallu, à sa grande surprise, que trois jours. Au début, il ressentait un peu plus de fatigue dans les jambes et les hanches. Puis c'était super. Rien ne m'a manqué. Je me sens décontracté et j'ai un bon sentiment. Et je sais que je renforce la musculature du dos, et peut-être autre chose. Je le recommande à tous. Voir la vidéo

Peter Rahm, Hallau, Suisse

Peter Rahm, Hallau, Suisse

J'ai un peu renforcé mon dos et toute la partie. Et le sens de l'équilibre, ou la faculté de mieux garder mon équilibre. Je pense que ça s'est amélioré grâce à cela. Voir la vidéo

Peter Rahm, Hallau, Suisse

Erika Weiss, s’intéresse à la biomécanique, Suisse

Je marchais comme sur un nuage. Tellement souple. Mais après environ un quart d’heure, j’ai eu d’importants vertiges. Au début, j’ai fait de petites séquences d‘entraînement afin de ne pas en faire trop, car pour l’équilibre, c’était aussi un défi.

Erika Weiss, s’intéresse à la biomécanique, Suisse

Robert Dönni, Montlingen, Suisse

Elle soulage énormément le genou lorsque je marche, de même que le dos. La mauvaise position que j'ai en marchant se répercute également sur le joint. La kyBoot me permet de corriger cette mauvaise position. Depuis mi-décembre, j'ai vraiment beaucoup moins de problèmes qu'avant. Et le soir, je peux à nouveau beaucoup mieux dormir, car j'ai beaucoup moins de douleurs. Je recommande donc vivement cette chaussure.

Robert Dönni, Montlingen, Suisse

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Étant donné que les pieds doivent d’avantage se mouvoir, les peaux mortes disparaissent. Je n’ai plus de gerçures en hiver. J’avais toujours des gerçures profondes au Talon et pratiquement sur tout le pied. Je n’ai plus tout ça. Je dois encore mettre de la crème afin que la peau ne devienne pas sèche, mais ce n’est plus aussi grave qu’auparavant.

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Priska Hirt, habite à Bubikon ZH, Suisse

Au début, c’était difficile de former les chaussures. Je ne pouvais marcher que 5 minutes par jour, et maintenant, après 4 à 6 mois, je peux les porter toute une journée. Lorsque je marche, mes jambes ne sont plus lourdes. Le soir, couchée dans mon lit, mon dos est détendu. Je n’ai plus besoin de 10 minutes pour détendre les muscles.

Priska Hirt, habite à Bubikon ZH, Suisse

Ursula Muschal, fanfare d’Uttwil, Suisse

J’ai un instrument plutôt encombrant, et quand je marche en kyBoot, ça bouge un peu moins. C’est plus facile pour jouer.

Ursula Muschal, fanfare d’Uttwil, Suisse

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

Lorsqu’on est jeune, on a tendance à penser qu’une telle chaussure n’est pas nécessaire. Peut-être plus tard, lorsqu’on sera vieux. Maintenant, je suis content d’avoir acheté une kyBoot à la foire. Là, j’ai d’abord pu essayer la chaussure. Je ne regrette plus l’argent dépensé.

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

Rolf Hässig, dispose de la plus grande collection de motocross en Europe

Une fois, un représentant m’a raconté que ses douleurs dorsales avaient disparu depuis qu’il porte la kyBoot. J’ai aussi voulu essayer et j’ai acheté une paire de kyBoot. Depuis, moi aussi, je n’ai plus de problèmes!

Rolf Hässig, dispose de la plus grande collection de motocross en Europe

Nadja Bissegger, fanfare d’Uttwil, Suisse

Je mets mes kyBoot surtout pour la fanfare. En privé, je ne les porte pas très souvent bien qu’elles soient plutôt jolies.

Nadja Bissegger, fanfare d’Uttwil, Suisse

Marco Hanselmann, habite à Appenzell

En 1998, j’ai eu un grave accident de moto. Tout était abîmé, du genou jusqu’au pied. La jambe devait d’abord être amputée. Puis les médecins ont heureusement pu la sauver. Depuis ce jour-là, j’avais des douleurs quotidiennes. Je me suis renseigné pour savoir comment soulager les douleurs. Et c’est là que j’ai découvert la kyBoot.

Marco Hanselmann, habite à Appenzell

Gopal RajGuru, Nyon, Suisse

En tant que formateur en vente, je travaille debout près de 8 à 10 heures par jour. Il y a quelques années, cela m'a posé de vrais problèmes : j'ai eu de violentes douleurs aux pieds. Cela a commencé par une douleur aiguë que je ressentais dès le premier pas en sortant du lit le matin et qui devenait plus forte au cours de la journée, à tel point qu'à midi je ne pouvais presque plus me concentrer sur mon travail. Mon médecin m'a dit que c'est une affectation dont sont fréquemment atteintes les personnes qui sont beaucoup debout ou qui marchent beaucoup : la fasciite plantaire. J'ai essayé toutes sortes de choses pendant des années. Chaussures plus souples, inserts réduisant les chocs au niveau du talon, rester assis pendant mes présentations, et même de l'acuponcture. Cela n'a servi à rien. J'ai dépensé des milliers pour ces soi-disant « cures » sans le moindre soulagement. Puis un jour, en marchand (avec mes douleurs) dans les rues d'Oakville, au Canada, je suis passé à côté d'un petit panneau publicitaire vantant l'énorme confort de marche de nouvelles chaussures suisses. À l'intérieur de la pharmacie, une très gentille dame m'a présenté la kyBoot. Wow ! J'ai porté la kyBoot pendant quelques heures seulement et les douleurs aux talons avaient déjà diminué. À mon retour en Suisse, j'ai immédiatement acheté une paire et j'ai commencé à les porter lors de mon travail quotidien. Après deux semaines, j'ai remarqué une chose extraordinaire : je ne sentais plus mes pieds au cours de la journée. Ils étaient tout simplement là, confortablement chaussés et heureux. Aucune douleur, même le soir après avoir enlevé mes chaussures. Aucune douleur le matin en sortant du lit. J'avais de la peine à le croire. Les douleurs aux pieds ont disparu et ma vie a changé. Les douleurs ne dominent plus mon quotidien, que ce soit debout ou en marchant. Pendant mes séminaires, je peux rester debout toute la journée dans un confort absolu. Je suis heureux d'avoir découvert cette incroyable invention. Ce sont les plus formidables chaussures. Et elles ont réellement changé ma vie !

Gopal RajGuru, Nyon, Suisse

Stephanie Bärtsch, serveuse, St. Margrethen, Suisse

J'ai deux hernies discales pour les 4 dernières années, qui me dérangent beaucoup. Depuis que j'ai commencé à dormir sur le kySsen, la douleur est plus supportable et ma colonne vertébrale est soulagée. C'est comme portant sur ​​un nuage qui s'adapte à mon cou. Je peux facilement sortir du lit sans avoir d'abord assis sur le côté du lit. Je peux juste en haut d'un seul coup et rien ne fait mal.

Stephanie Bärtsch, serveuse, St. Margrethen, Suisse

Jürg Sieber, conseiller chez Nahrin, Widnau, Suisse

Son rembourrage aéré me convient parfaitement. Comme je suis debout toute la journée. Surtout lors de marchés ou de foires. Les pieds sont moins douloureux, voire presque plus du tout. Elles me font très plaisir. Même la semelle est bonne. Si on marche autant que moi, il faut changer de chaussures tous les six mois. Je possède mes chaussures depuis trois mois, mais les semelles sont comme neuves. C’est une chaussure confortable. Fantastique!

Jürg Sieber, conseiller chez Nahrin, Widnau, Suisse

Romy Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

Le prix m'a fait hésiter, car je me suis dit la chose suivante : si je suis complètement convaincue de cette chaussure, je dois aussi convaincre mon époux, car la chaussure serait aussi bien pour lui. Plus de 500 francs, c'est beaucoup d’argent. En fin de compte, ça a valu la peine. Mon époux apprécie également la kyBoot!  

Romy Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

Imelda Angehrn, éleveuse de chiens originaire de Gossau, Suisse

On a certainement un bon équilibre lorsqu’on s’est habitué à la kyBoot. Nous avons des chiens très forts. Il est très difficile de les tenir en laisse avec des sandales ordinaires. Dans la kyBoot, j’ai un bon équilibre. Et je ne ressens pas de douleurs lorsque les chiens marchent sur mes chaussures avec leurs griffes. Je les porte volontiers dehors.

Imelda Angehrn, éleveuse de chiens originaire de Gossau, Suisse

Priska Hirt, habite à Bubikon ZH, Suisse

J’ai l’impression de marcher sur du coton. Si je n’ai pas les chaussures, la sensation me manque et j’ai l’impression de marcher sur des pierres. C’est très désagréable. Je ne veux plus m’en passer.

Priska Hirt, habite à Bubikon ZH, Suisse

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

J’ai travaillé deux mois en Allemagne et j’ai rendu visite à un ami à  St. Gall. En faisant les courses, ma femme a vu les chaussures. Après le repas, elle a dit: « Tu dois les essayer ! » Je les ai essayées et me suis promené toute la journée à St. Gall. C’était super. Ensuite je les ai protées pour aller travailler. Oui, c’est indescriptible. 

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Peter Meier, fondateur de MP Garage à Au, Suisse

Lorsque j’ai porté la kyBoot toute la semaine au travail, je suis reposé pour le week-end. Avant, c’était le contraire. Lorsque je portais des chaussures rigides et que je marchais toute la semaine, j’étais épuisé durant le week-end. Mon corps n’en pouvait plus et était épuisé.

Peter Meier, fondateur de MP Garage à Au, Suisse

René Keusen, directeur logistique adjoint, tribunal cantonal de Zurich, Suisse

J’ai eu quelques courbatures, surtout au niveau des tibias. Des courbatures durant 5-6 jours, puis plus rien. La marche était encore un peu hésitante, mais elle s’est rapidement améliorée.

René Keusen, directeur logistique adjoint, tribunal cantonal de Zurich, Suisse

Andreas Prinzler chef de la Foire de Zurich, Suisse

En plus, depuis que j'ai ces chaussures, mes pieds sentent moins, car l'air usé est éjecté lorsqu'on marche et l'air frais entre. C'est très agréable.  Voir la vidéo

Andreas Prinzler chef de la Foire de Zurich, Suisse

André Jufer chef de SCOR Zurich, Zürich, Suisse

L'avantage est tout simplement qu'on a moins de souffrances aux pieds. Les pieds font moins mal et ils brûlent moins. On peut porter ces chaussures bien plus longtemps, sans problèmes. On n'a pas non plus de maux de dos, en tout cas moi.  Voir la vidéo

André Jufer chef de SCOR Zurich, Zürich, Suisse

Frank Jagalla, Restaurant Manager, Unilever SV, Schaffhausen, Suisse

Au début, on se sent un peu comme un kangourou, plus ou moins… car les vibrations durent. Au fil du temps, on s'y habitue très bien. C'est très agréable.Je le sens surtout après une longue journée de travail,  je récupère bien. Je n'ai pas les pieds lourds, et après le sport, c'est aussi plus agréable lorsqu'on marche.  Voir la vidéo

Frank Jagalla, Restaurant Manager, Unilever SV, Schaffhausen, Suisse

Ronny Cervenka, sous-chef, Zurich Exhibition Centre, Zurich, Suisse

C'est très agréable pour marcher. On se sent beaucoup plus léger. L'effet de suspension de la semelle est très agréable.  Voir la vidéo

Ronny Cervenka, sous-chef, Zurich Exhibition Centre, Zurich, Suisse

Oliver Bürgin, Adjointe aux opérations, SV, Dübendorf, Suisse

Surtout pour le genre de travail que je fais maintenant, comme je reste debout sur place, le travail est en tout cas plus confortable.  Voir la vidéo

Oliver Bürgin, Adjointe aux opérations, SV, Dübendorf, Suisse

Thomas Achermann, Sous Chef SCOR Zurich, Zurich, Suisse

C'est assez léger pour marcher. Les vibrations se prolongent, c'est un peu… comme de marcher sur des nuages. Bref, très confortable.  Voir la vidéo

Thomas Achermann, Sous Chef SCOR Zurich, Zurich, Suisse

Charles Schmed kyBoot soutien enthousiaste, Suisse

J'ai l'impression d'être un ange. Je vole.  Voir la vidéo

Charles Schmed kyBoot soutien enthousiaste, Suisse

Christian Marugg, (dec.), Davos, Suisse

Que pensez-vous de cette chaussure? Vraiment très bonne! Pensiez-vous que vous pourriez un jour remarcher aussi aisément? Non. Lorsque je marchais le dos courbé, je pensais que cela ne valait plus la peine de vivre. Bien que je me sois battu, 93 ans. Et c'est à nouveau plus simple de marcher? Oui, bien sûr.  Voir la vidéo

Christian Marugg, (dec.), Davos, Suisse

Gabi Huwyler, infirmière, Davos, Suisse

D'une part, on ne sent pas la chaussure au pied. Elle est très légère, elle marche toute seule.  Voir la vidéo

Gabi Huwyler, infirmière, Davos, Suisse

Gertrud Casty, retiree, age Guggerbach, Davos, Suisse

Comment est la sensation de marcher avec une telle chaussure? Très bonne. Et avec une telle compagnie, c'est encore mieux.  Voir la vidéo

Gertrud Casty, retiree, age Guggerbach, Davos, Suisse

Heidi Battaglia, coiffeuse, Davos, Suisse

En fait, on ne sent pas la chaussure. C'est comme debout sur un coussin d'air, on ne sent pas le poids.  Voir la vidéo

Heidi Battaglia, coiffeuse, Davos, Suisse

Walter Bäni, journaliste, Davos, Suisse

La première pensée est: c'est tout à fait doux et sent incroyablement bon. C'est une grande surprise, car il est si doux. Et il s'intègre parfaitement bien à pied, jusqu'à présent, je suis très heureux. "  Voir la vidéo

Walter Bäni, journaliste, Davos, Suisse

Jakob Wampfler, travaille en tant que facteur au Palais fédéral, Suisse

Un de mes bons collègues m’a offert une paire de kyBoot, et j’ai pu participer à une grande action de Noël de kyBoot. Depuis, j’enlève exceptionnellement la kyBoot le soir pour aller dormir.

Jakob Wampfler, travaille en tant que facteur au Palais fédéral, Suisse

Doris Blum de Berne, Suisse

L’hiver, quand je quitte mes chaussures de ski après les avoir portées 6 ou 7 heures, il faut absolument que mes pieds puissent bouger à nouveau. J’ai remarqué que, avant d'essayer la kyBoot, il m’arrivait souvent de me tordre les chevilles en marchant, après la saison. À l’époque, mes pieds et mes chevilles n’étaient pas aussi musclés. Mais depuis que j’enfile mes kyBoot après le ski, cela va beaucoup mieux. Au printemps, je ne sens quasiment plus la différence. Quand je remets mes chaussures de sport après la saison, je suis sûre que mes chevilles vont tenir, sans se tordre.

Doris Blum de Berne, Suisse

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

Je marche comme sur un nuage. C’est ainsi que je me l’imagine. Je plane. C’est une sensation super et très agréable! L’amorti est parfait!

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

Yveline Moeglen / Strasbourg, Allemagne

Je profite de cette occasion pour exprimer ici toute ma satisfaction de vos produits... Si je n’avais pas découvert par hasard à OFFENBURG (Allemagne) chez Mara-Heckmann l’existence de ces chaussures et surtout de leur semelle… je ne pourrai plus à ce jour faire des grandes promenades... J’ai donné votre adresse de site Internet à un pharmacien français (parisien) intéressé par votre produit qui devrait se manifester auprès de vous … ou passer vous voir en Suisse... J’ai également donné l’adresse du magasin d’OFFENBURG à plusieurs patients de mon mari qui est médecin généraliste... Encore bravo car grâce à vous, la vie de certaines personnes se trouve très améliorée...

Yveline Moeglen / Strasbourg, Allemagne

Daniela Bemberg, Harley-Davidson Zurich, Suisse

Cette chaussure m'a convaincue. Les gens m'interpellent aussi parce qu'elle a un look décontracté. Je recommande cette chaussure à tous ceux qui sont beaucoup debout ou qui attachent de l'importance à une marche saine.  Voir la vidéo

Daniela Bemberg, Harley-Davidson Zurich, Suisse

Daniel Wittwer, Conseillers financiers et d'assurance, Sitterdorf, Suisse

Elle est confortable. Elles'adapte à mon pied. Il n'y a pas d'alternative. C'est la meilleure chaussure que l'on peut avoir si l'on doit porter des chaussures toute la journée.  Voir la vidéo

Daniel Wittwer, Conseillers financiers et d'assurance, Sitterdorf, Suisse

Karin Rohl, femme au foyer, Uster, Suisse

C'est comme si l'on marche sur un nuage. La marche est tellement légère… on vole! Oui, c'est un peu comme si l'on vole.  Voir la vidéo

Karin Rohl, femme au foyer, Uster, Suisse

Josias Noll, le service communautaire offrant, Uster, Suisse

Je porte cette chaussure tous les jours et elle est incroyablement résistante. Elle est phénoménale cette kyBoot : elle ne s'use pas. Elle est confortable, contrairement à une chaussure dure. En fin de journée, les pieds ne sont pas fatigués, on se sent reposé et on peut encore faire un jogging le soir. Un produit trop génial!  Voir la vidéo

Josias Noll, le service communautaire offrant, Uster, Suisse

Alexandra Motzer, pharmacien, Gonten, Suisse

On remarque la différence. Quand on marche, c'est comme sur des nuages. Elle est beaucoup plus molle. Je sens que je sollicite d'autres muscles, mais c'est très agréable.  Voir la vidéo

Alexandra Motzer, pharmacien, Gonten, Suisse

Felix Meier, professeur, Romanshorn, Suisse

En tant qu'enseignant, je suis souvent debout et je marche beaucoup. Dans la kyBoot, même cette partie de mon travail croyez-moi – me refait plaisir.  Voir la vidéo

Felix Meier, professeur, Romanshorn, Suisse

Maria Marfurt, retraité, Ebikon, Suisse

Elle est confortable. Elle est vraiment confortable J'ai des pieds relativement larges et les autres chaussures me posent toujours de petits problèmes. Dans cette chaussure, je me sens vraiment bien. Je n'en voudrais pas d'autres.  Voir la vidéo

Maria Marfurt, retraité, Ebikon, Suisse

Andreas Lange, chef Medialog, Zezikon, Suisse

Je porte vraiment la kyBoot par conviction: Je le reconnais J'aime la sensation que l'on a en la portant. Je suis beaucoup debout, entre autres pour des présentations ou pour traiter des affaires. J'ai une place de travail debout et je ne travaille plus en position assise. Je dois dire qu'elle est vraiment optimale.  Voir la vidéo

Andreas Lange, chef Medialog, Zezikon, Suisse

Conny Lüscher, femme au foyer, Nottwil, Suisse

Je me sens bien dans cette chaussure. Avec elle, je peux marcher et rester debout aussi longtemps que je le souhaite. Je n'ai pas de douleurs aux hanches ni de douleurs aux genoux. C'est le bonheur.  Voir la vidéo

Conny Lüscher, femme au foyer, Nottwil, Suisse

Erich Guldener, retraité, Uhwiesen, Suisse

J'ai l'impression – du fait que le pied et la musculature travaillent autrement là en bas – que les veines sont mieux irriguées et que le sang circule à nouveau mieux.  Voir la vidéo

Erich Guldener, retraité, Uhwiesen, Suisse

Angelo Ferlin, cuisinier, Zurich, Suisse

, ZurichLa chaussure est très légère et on peut la porter toute la journée. C'est comme si l'on vole, et elle est donc très légère à porter.  Voir la vidéo

Angelo Ferlin, cuisinier, Zurich, Suisse

Heinz Etter, directeur du bureau de la pédagogie de confiance, St.Peterzell, Suisse

Il y a bien des personnes qui portent cette chaussure surtout pour des raisons de santé. Moi, je suis en pleine forme et en bonne santé. Et pourtant, je remarque qu'elle renforce les muscles qui me permettent de me tenir bien droit. À mon âge, on s'efforce de rester en forme. Mais je porte cette chaussure avant tout parce qu'elle est agréable.  Voir la vidéo

Heinz Etter, directeur du bureau de la pédagogie de confiance, St.Peterzell, Suisse

Stefan Wolf, de longue date joueur professionnel et 14 fois l'ex-international, Lucerne, Suisse

C'est tout simplement comme sur un coussin d'air. C'est beaucoup plus mou et amortit les chocs. Je peux me promener normalement sans devoir faire attention à soulager le genou pour ne pas avoir de douleurs. Et je peux ainsi - avec ces chaussures - marcher tout à fait normalement. J'ai l'impression de marcher de façon beaucoup plus amortie et ainsi je n'ai pas de douleurs.
 Voir la vidéo

Stefan Wolf, de longue date joueur professionnel et 14 fois l'ex-international, Lucerne, Suisse

Stephan Lehmann, une ancienne star du football et entraîneur des gardiens, Hergiswil,Suisse

Je n'ai plus 20 ans, donc je la porte tous les jours. En prenant de l'âge, on prend évidemment conscience que la santé est ce qu'il y a de plus important. Au dos et aux genoux - même après ma carrière qui était relativement longue - j'ai quelques dommages consécutifs ou tardifs. Elle est donc certainement un soutient de ce point de vue et m'aide à bien vieillir, encore davantage. Maintenant, j'ai vraiment fait l'expérience qu'elle me soulage, car on utilise et active toujours aussi les toutes petites parties de muscle. On active donc les fibres musculaires qui s'endorment autrement en peu. C'est probablement la clé du succès. Je ne veux pas devenir médical, je m'y connais trop peu. Mais je suis vraiment content d'avoir cette chaussure aux pieds.
 Voir la vidéo

Stephan Lehmann, une ancienne star du football et entraîneur des gardiens, Hergiswil,Suisse

Dr.med. Rolf Hohmeister, Médecine Physique et de Réadaptation Consultant, Bad Ragaz, Suisse

Pour nous médecins, c'était en fait une vision et un rêve d'avoir un jour une chaussure pareille. Qu'il soit possible de créer un effet tampon grâce à une bonne constitution du pied, une bonne enveloppe du pied, afin de supprimer l'impact et, par conséquent, les secousses et l'effet de choc. C'est une sensation qui est propagée par les muscles, les tendons et les articulations jusqu'à la colonne vertébrale et, finalement jusqu'à la tête. Ma première réaction spontanée était que c'est beau de pouvoir encore apprendre quelque chose de nouveau à l'âge de 70 ans. On flotte, ou on vole à travers le paysage dans des bottes de sept lieues. On peut s'arrêter. Debout et immobile, la sensation est bonne. On est calme. La coordination et l'équilibre vont jusqu'au cerveau, ce qui renforce davantage le plaisir.
 Voir la vidéo

Dr.med. Rolf Hohmeister, Médecine Physique et de Réadaptation Consultant, Bad Ragaz, Suisse

Heidi Mueller, Roggwil, Suisse

Elle est merveilleusement molle. Maintenant, lorsqu'on marche ici sur les pierres - on peut monter et descendre - on ne glisse pas et on ne sent pas les pierres. Je trouve que c'est une sensation extraordinaire.  Voir la vidéo

Heidi Mueller, Roggwil, Suisse

Bruno Müller, expérience la kyBoot lors d'une randonnée au pied du Säntis, Sydney, Australie

Franchement très agréable, merveilleusement molle. On a l'impression de marcher sur un sol mou. C'est comme pieds nus sur un sol de mousse. La sensation est trop agréable.  Voir la vidéo

Bruno Müller, expérience la kyBoot lors d'une randonnée au pied du Säntis, Sydney, Australie

Hansueli Keller est excité par kyBoot, Suisse

Elle est très agréable pour marcher. Elle est tellement molle tout en étant naturelle, en quelque sorte, car on sent encore le sol.  Voir la vidéo

Hansueli Keller est excité par kyBoot, Suisse

Franz Heinzer, un ancien champion du monde de ski et entraîneur de suisse ski, Brunnen, Suisse

Je pense qu'il est toujours important de faire un bon entraînement de base, d'essayer d'accomplir de nombreuses séquences d'entraînement, de nature diverse. La kyBoot permet de le faire de manière plus spécifique etet de renforcer la musculature du pied - la musculature profonde - et cela me permet d'avoir un très bon effet préventif. Voir la vidéo

Franz Heinzer, un ancien champion du monde de ski et entraîneur de suisse ski, Brunnen, Suisse

Dr. med Martin Winkler

"Il a été mon expérience que la méthode kybun se prête très bien à aider les gens à obtenir la bonne quantité d'exercice."

Dr. med Martin Winkler

Dr. med. Markus Müller, Facharzt für orthopädische Chirurgie, Luzern, Schweiz

kyBoot fördern das Gleichgewicht und aktivieren die Muskulatur von den Zehen bis in den Rücken: Sie sind hilfreich in der Behandlung von Fersen- und Vorfussschmerzen und werden gerne zur unterstützenden Behandlung bei Achillessehnen- und Rückenschmerzen eingesetzt.

Dr. med. Markus Müller, Facharzt für orthopädische Chirurgie, Luzern, Schweiz

Dr. Christian Gäbler, Prof. univ., médecin spécialiste en chirurgie et traumatologie sportive, Vienna, Autriche

La kyBoot permet de marcher de manière active et saine sur les sols durs. La semelle molle et instable ménage les articulations, entraîne la musculature, améliore l'équilibre et stimule les récepteurs des pieds. Du point de vue médical, je recommande donc la kyBoot surtout aux patients souffrant d'une mauvaise tenue ou de problèmes de genoux.

Dr. Christian Gäbler, Prof. univ., médecin spécialiste en chirurgie et traumatologie sportive, Vienna, Autriche

Dr. Konrad Birrer, médecin-chef FMH Chirurgie, Médecine sportive SSMS, Lucerne, Suisse

"La proprioception (perception des mouvements et de la position du corps dans l'espace) et l'entraînement proprioceptif sont très importants pour prévenir les blessures. La kyBoot est un moyen efficace pour cet d'entraînement, elle est extrêmement confortable et peut être portée tout le temps de sorte qu'elle permet une sorte d'entraînement permanent qui ne demande pas d'effort. J'ai pu constater son effet dans mon propre cas. Sans thérapie spécifique, en portant simplement la kyBoot, j'ai pu guérir mes tendons d'Achilles grâce à l'effet de la semelle instable, qui renforce les stabilisateurs de la cheville et détend la musculature fortement sollicitée. Je recommande la kyBoot aux patients ayant subi des blessures des extrémités inférieures, aux personnes travaillant debout, aux sportifs et aux personnes âgées (prévention des chutes)."

Dr. Konrad Birrer, médecin-chef FMH Chirurgie, Médecine sportive SSMS, Lucerne, Suisse

Erika Eggenberger, factrice, Nassen, Suisse

"Depuis juin 2009, je porte la kyBoot dans le mesure du possible au travail (je suis factrice à la poste) et pendant tout mon temps libre. Je n'ai pratiquement plus de maux de dos. Et mes problèmes de veines ont disparu comme par magie. Je suis ravie et je n'aime plus du tout marcher avec d'autres chaussures."

Erika Eggenberger, factrice, Nassen, Suisse

Simon Netzle, porte-parole à la Banque cantonale de St-Gall, St-Gall, Suisse

"La banque cantonale de St-Galle accorde une très grande importance à la gestion de la santé. Un personnel en bonne santé a l'avantage non seulement de se sentir plus à l'aise et en meilleure forme, mais aussi d'être plus motivé et plus performant. L'ergonomie des postes de travail est un élément très important de la protection de la santé à la Banque cantonale de St-Gall. Nous l'avons réalisée avec le kyBounder." 

Simon Netzle, porte-parole à la Banque cantonale de St-Gall, St-Gall, Suisse

Gilles Tschudi, acteur, Zurich, Suisse

La kyBoot me rend accro. Avec cette chaussure, même ceux qui détestent marcher prennent plaisir à se promener. Cette chaussure est une vraie joie, un mélange de ouate et de bercement, tout en donnant un bon maintien. Depuis quelques mois, je la porte tous les jours et je ne voudrais plus m'en séparer. Avant je connaissais l'expression « le chien, le meilleur ami de l'homme », maintenant je connais aussi l'expression « la chaussure, la meilleure amie de l'homme ». Je lui confie en toute bonne conscience le rôle de médiateur entre mon pied et le sol.

Gilles Tschudi, acteur, Zurich, Suisse

Walter Keller, retraité, Bischofszell, Suisse

"J'ai 74 ans et je suis un pèlerin passionné. Lors de ma dernière randonnée de 400 km sur le chemin de pèlerinage français, j'ai porté la kyBoot. La sensation a été très agréable et mes douleurs aux genoux ont disparu comme par magie. Surtout sur les chemins goudronnés, j'ai été surpris à quel point la marche est souple et bienfaisante. J'ai senti que la kyBoot renforce les muscles de mes jambes et de mes pieds. Depuis je ne porte plus que la kyBoot, et mes sandales." 

Walter Keller, retraité, Bischofszell, Suisse

Pee Wirz, chanteur des Dada ante portas, Lucerne, Suisse

"Comme j'ai souvent de violents maux de dos, je porte la kyBoot à chaque fois que j'en ai l'occasion. J'adore cette chaussure molle et souple qui donne un sentiment de confort absolu."

Pee Wirz, chanteur des Dada ante portas, Lucerne, Suisse

Ruth Wälti, St-Gall, Suisse

"Je porte la kyBoot depuis quelques semaines et je m'y sens comme sur un nuage. Si je le pouvais, je la porterais même à la maison et la nuit, tellement elle est confortable."

Ruth Wälti, St-Gall, Suisse

Prince Albert de Monaco

Le Prince Albert de Monaco porte la kyBoot. Le sympathique monarque a été immédiatement convaincu par la kyBoot et a été impressionné par la sensation de marche exceptionnelle.

Prince Albert de Monaco

Gabor Kato

J'ai une contusion au talon de mon pied gauche et ligaments déchirés sur mon genou droit. J'ai tout essayé - anti-inflammatoires, anti-inflammatoires patchs, des béquilles, genouillères, protège talon. Ils ont tous aidé un peu. Mais rien ne m'a aidé autant que la kyBoot. J'ai deux paireset elles sont les seules chaussures que je porte maintenant. Le modèle en cuir est particulièrement confortable.

Gabor Kato

Sabine Bauer, employée blanchisserie, Suisse

Grâce à la semelle souple, être debout, c’est beaucoup plus agréable. Mes pieds sont soulagés. Au début, je n’avais pas une réelle tenue dans les chaussures. Avec le temps, ça a changé. J’ai l’impression que la chaussure s’est un peu durcie. Comme j’ai l’impression de ne pas avoir un bon appui dans la chaussure, on vérifie mon équilibre grâce à un appareil de mesure d’appui. 

Sabine Bauer, employée blanchisserie, Suisse

Dr Andreas Gösele-Koppenburg, chef du Swiss Olympic Medical Center et directeur médical de la Crossklinik de Bâle, Suisse

"À l'occasion de ma fonction de médecin sportif de l'équipe nationale de bob au Canada, j'ai pu tester à fond la kyBoot pour l'usage quotidien et les activités sportives légères. Le concept de la kyBoot m'a entièrement convaincu. Il est très agréable de marcher avec cette chaussure qui demande un engagement actif du corps. Elle amortit très bien et on sent les mouvements tridimensionnels de la semelle qui ne donne toutefois jamais un sentiment instable ou désagréable. Surtout moi qui ai un pied creux prononcé avec des pointes de pression en partie très nettes au niveau des têtes du métatarse, je suis une personne avec des pieds dits « à problèmes ». Dès le début, la chaussure a été parfaite pour ma forme de pieds et mes besoins et elle m'a permis, pour la première fois depuis des années, de porter des chaussures sans semelles orthopédiques."

Dr Andreas Gösele-Koppenburg, chef du Swiss Olympic Medical Center et directeur médical de la Crossklinik de Bâle, Suisse

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Je le redis partout. C’est un vrai top-modèle. Surtout dans notre domaine, dans lequel la santé est primordiale. En principe, nous avons appris à adopter une posture décontractée. Et toutes les tensions que nous avons se répercutent sur le cheval. Lorsque nos énergies ne circulent plus, aucun dialogue ne peut être établi avec le cheval. D’où l’importance d’une posture optimale pour tous les thérapeutes qui travaillent avec des chevaux ou des personnes.

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

René Meier de la Suisse

Mon épouse porte déjà des chaussures similaires et en est très satisfaite. Je me suis alors rendu à la boutique kyBoot de Rüti et j’y ai aussi acheté une paire. Grâce aux conseils avisés des vendeurs, elles convenaient parfaitement. En essayant de marcher avec, j’ai tout de suite constaté la différence.

René Meier de la Suisse

Rita Brüllhardt, voix alto au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Maintenant, c’est juste agréable. Je le vis d’une manière positive et belle.

Rita Brüllhardt, voix alto au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Roger Stauffer, voix basse au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Je peux porter les chaussures sans problème toute la journée. Lorsque nous devons être prêts pour 15 heures et que le concert débute à 19 heures, je ne sens rien. Je n’ai de maux ni au dos ni aux genoux. De plus, je n’ai plus de pieds brûlants. C’est vraiment comme le jour et la nui

Roger Stauffer, voix basse au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Rolf Hässig, dispose de la plus grande collection de motocross en Europe, Suisse

J’ai des problèmes d’hernie discale dus au motocross. Ces problèmes sont la raison pour laquelle je porte la kyBoot.

Rolf Hässig, dispose de la plus grande collection de motocross en Europe, Suisse

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

Il y a deux trois ans, je suis allée dans une pharmacie, car j’avais d’importantes douleurs rhumatismales. Ils m’ont recommandé la kyBoot. Entre autres, car j’avais des douleurs extrêmes au tendon d’Achille. J’ai pu tester la kyBoot à la maison et j’étais enchantée. Les douleurs ont disparu. C’est pourquoi j’ai acheté cette chaussure. J'étais extrêmement contente.

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

Au début, le sentiment était spongieux, mais plutôt agréable. La chaussure est souple, mais ne manque pas de soutien. J’apprécie l’aération au niveau du pied. Je ne transpire pas. Les semelles en plastique ne me conviennent plus. Je ne pourrais plus porter des chaussures de gym toute une journée, malgré le bon amorti. Avec cette chaussure, aucun problème.

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

À la télévision, je suis debout durant deux à trois heures. Vu sous cet angle, c’est sensationnel si je peux être sur un coussin d‘air. Je dois toujours un peu chercher l’équilibre, ce qui est beaucoup plus agréable.

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

Barbara Pledl, travaille à la boucherie Luchsinger, Suisse

Je marche à nouveau beaucoup mieux. J’avais l’impression que chaque pas était un supplice. Maintenant, je n’ai plus ce sentiment. Faire les commissions et me promener, c’est à nouveau un plaisir.

Barbara Pledl, travaille à la boucherie Luchsinger, Suisse

Hansruedi Poschung de Thun, Suisse

Je m’accorde sans regarder le prix. Je suis prêt à dépenser le nécessaire pour des chaussures aussi confortables.

Hansruedi Poschung de Thun, Suisse

Manuela Zeller, voix alto au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Je trouve que c’est un bon produit. Il est mou et souple et me permet d’être debout bien plus longtemps. De par mon travail, j’y suis déjà habitué. Je porte aussi les chaussures et suis sur le tapis.

Manuela Zeller, voix alto au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Rene Leuppi, agent d’assurance diplômé, Suisse

À mon avis, les muscles des jambes se sont renforcés. Le sens de l’équilibre s’est amélioré. La chaussure est unique et excellente.

Rene Leuppi, agent d’assurance diplômé, Suisse

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Je suis incroyablement heureux que cette chaussure existe. Je n’ai encore jamais vu quelque chose de mieux dans toute ma vie. La chaussure est géniale et super! Je remercie tous ceux qui ont contribué au développement de cette chaussure et qui travaillent chez kybun. Merci beaucoup !

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Santo Palamara, patron du restaurant Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Après une sensation aussi agréable, il était évident qu’ils souhaitent les ravoir. Ils m’ont dit que c’était juste un test. J’ai répliqué: « OK, test validé, les chaussures restent. Un point c’est tout.  

Santo Palamara, patron du restaurant Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

Je ne porte pas la kyBoot lorsque je travaille au jardin. Ça n’en vaut pas la peine. Je ne veux pas la salir. Sinon, je la porte presque tous les jours.

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

Agathe Willi, employée cafétéria et service, Suisse

Elle est souple et aérée. On marche comme sur un nuage. On entend ça souvent.

Agathe Willi, employée cafétéria et service, Suisse

Bernadette Schwyter, fanfare d’Uttwil, Suisse

La marche est plus souple, et avec la flûte traversière, c’est beaucoup mieux.

Bernadette Schwyter, fanfare d’Uttwil, Suisse

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

Au début, c’est une sensation particulière. Le vendeur a dit que c’est comme marcher pieds nus, ou sur de la mousse. C’est une sensation très proche de celle que j’ai connue autrefois. Je suis fils de paysan et nous avons beaucoup marché pieds nus. C’est bien souple et on s’y sent bien. Je pourrais porter ces chaussures sans problème toute la journée.

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

Tu as l’avantage de ne pas être trop fatigué le soir, et les maux aux genoux ne sont pas trop violents. Un désavantage est qu’au début, tu dois t’habituer à la chaussure. Être rigoureux au départ, jusqu’à ce que la musculature se développe. Par la suite, on en parle plus. En hiver, je devrais essayer les chaussures montantes. Autrement, j’ai les chaussures pleines de neige.

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

Imelda Angehrn, éleveuse de chiens originaire de Gossau, Suisse

Lorsque j’apprécie quelque chose, je l’achète. Alors je préfère renoncer à autre chose. Car lorsque je veux réellement quelque chose, je l’achète, même si c’est cher.

Imelda Angehrn, éleveuse de chiens originaire de Gossau, Suisse

Rolf Hässig, directeur de RH Reifen Service AG, Suisse

Dans le magasin, je marche toute la journée. Comme mes pieds sont beaucoup sollicités, la kyBoot est bien pour moi.

Rolf Hässig, directeur de RH Reifen Service AG, Suisse

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

La kyBoot est très confortable. C’est important pour moi. Il vaut mieux économiser ailleurs. La chaussure a changé ma vie. C’est d’une grande importance pour moi!

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Gopal Rajguru, coach de vente, Suisse

C’était une nouvelle expérience. Lorsqu’on dit «Walking on air», c’est vraiment cette sensation. C’est très agréable de marcher comme une plume.

Gopal Rajguru, coach de vente, Suisse

Erika Weiss, s’intéresse à la biomécanique, Suisse

Au début, c’était fatiguant d’augmenter l‘entraînement avec la kyBoot. J’étais plus vite fatiguée, mais maintenant, je ne sens plus rien. En montée, c’est plus exigeant. Et là, j’ai l’impression que ça me fait du bien. C’est comme un entraînement.

Erika Weiss, s’intéresse à la biomécanique, Suisse

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

La kyBoot a un grand avantage pour moi. Elle a soulagé mes problèmes de genoux ainsi que mes problèmes d’éperon calcanéen. C’était le plus important. Même les douleurs de genoux ont diminué. Et elle stimule la circulation du sang.

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Hansruedi Poschung de Thun, Suisse

Elles sont idéales en toute situation, que ce soit sur les pavés, dans la forêt et surtout en hiver sur un sol glissant. Avec elles, on ne tombe pas, même quand ça glisse. Je suis souvent tombé en portant d’autres chaussures, ce qui ne m’est jamais arrivé avec les kyBoot.

Hansruedi Poschung de Thun, Suisse

Romy Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

Le réel grand Avantage est la sécurité. J’ai remarqué que lorsque le sol est humide après le nettoyage quotidien - j’ai trois chats qui salissent la maison - une chaussure traditionnelle est extrêmement dangereuse. La kyBoot tient bien. C’est super. Je me sens complètement en sécurité ! 

Romy Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

Je sens que mon pied se renforce énormément. Dans les talons hauts, j’ai un meilleur sentiment. Comme je porte la kyBoot quotidiennement, ma musculature du pied est plus entraînée.

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

Je pense que la fabrication de la kyBoot en Suisse est bien. Cela crée des emplois. Je paie volontiers davantage si je sais que c’est une bonne chaussure.

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

Rafaela Hayden, avait une mauvaise position des pieds, Suisse

Pendant l’essayage, j’ai senti pour la première fois que je portais une chaussure qui ne me serre pas. Je me suis décidé d’en acheter une. Mon orthopédiste était très sceptique lorsque je lui en ai parlé et il a affirmé que nombreux étaient ceux qui revenaient chez lui avec plus de douleurs et étaient déçus de la kyBoot. J’ai pris cet avertissement au sérieux et me suis demandé ce que ça pouvait cacher. Lorsqu’on va mieux, on a tendance à exagérer. Je pensais que c’était peut-être ça l’erreur. Porter des semelles orthopédiques durant un certain temps, ça affaibli les muscles des pieds. J’ai porté la kyBoot et les semelles en alternance et j’ai augmenté progressivement la charge. J’ai remarqué que tout mon corps travaille. Actuellement, je suis en déplacement un jour par semaine avec des chiens et peux marcher cinq heures et demi. C’est possible bien que je ne porte la kyBoot que depuis peu. À la fin de la journée, mes pieds sont douloureux, mais le lendemain, tout est en ordre.

Rafaela Hayden, avait une mauvaise position des pieds, Suisse

Peter Freund d’Appenzell, Suisse

Quelques courbatures dues à une posture inhabituelle. C’était « aérien » mais on s’y habitue et aujourd’hui je les apprécie vraiment. Je sens aussi que mes genoux sont moins sollicités.

Peter Freund d’Appenzell, Suisse

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Aussi longtemps que je me souvienne, j’ai des maux de dos. Avec des lancées dans la jambe, ce qui a provoqué des nuits sans sommeil. Maintenant que j’ai pratiquement tout essayé, j’ai pensé que ça vaudrait la peine. Et justement, parce que je sais qu’en matière de chaussure, c’est très important, et qu’il faut être bienveillant. Je suis allée dans un shop et j’ai tout regardé. Au début, j’ai pu avoir une chaussure test, ce que j’ai énormément apprécié. Je ne voulais pas dépenser trop d’argent tout de suite. J’ai porté cette chaussure 5 à 10 minutes, puis j’ai éprouvé des douleurs au genou. J’étais horrifiée. J’ai pourtant été mise en garde, mais je n’aurais pas pensé que ça pouvait faire aussi mal. Ensuite, j’ai reçu un kyBounder pour m’entraîner 6 à 7 fois par jour. Après deux semaines, j’ai déjà remarqué que je pouvais me mettre dessus sur une jambe sans douleurs. J’ai rendu le tapis et j’ai acheté les premières chaussures. Depuis, je n’ai plus de problèmes.

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Imelda Angehrn, éleveuse de chiens originaire de Gossau, Suisse

Au début, j’étais très fatigué. Je portais la kyBoot 2-3 heures et étais fatigué. Mes jambes devenaient lourdes. Je n’ai plus cette sensation. C’est une question d’habitude. Les muscles sont sollicités différemment qu’avec d’autres chaussures. C’est mon interprétation personnelle.

Imelda Angehrn, éleveuse de chiens originaire de Gossau, Suisse

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Bien, certainement qu’il faut s’y habituer. Pour ma part, c’était très agréable dès le début, à tel point que j’ai porté la kyBoot en permanence dès le premier jour.

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Rafaela Hayden, avait une mauvaise position des pieds, Suisse

Je porte la kyBoot tous les jours. Par contre, à la maison comme au travail, je porte souvent les semelles orthopédiques. Dès que je quitte la maison, je mets ma kyBoot. La kyBoot est la chaussure la plus confortable que je connaisse.

Rafaela Hayden, avait une mauvaise position des pieds, Suisse

Leo Schranzer, chef de cuisine à Stütlihus Grabs, Suisse

Elle est souple et confortable. Je porte même la chaussure de marche que j’essaie pour la première fois. Pendant 15 jours, j’ai pu essayer une chaussure de travail. Elle est bien pour marcher. Les pieds brûlaient d’abord légèrement, et j’avais encore une douleur provenant d’une inflammation. Ça n’a pas disparu. Pour marcher, elle est très agréable.

Leo Schranzer, chef de cuisine à Stütlihus Grabs, Suisse

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

Auparavant, j’aurais ri si quelqu’un m’avait dit que la kyBoot est bien. Depuis que je porte et ressens moi-même la kyBoot et le bienfait qu’elle m’apporte, je crois en la publicité.

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

Rene Leuppi, agent d’assurance diplômé, Suisse

De temps en temps, je porte un complet cravate, et c’est important d’avoir une chaussure qui se marie bien avec cette tenue. La chaussure que je porte remplit cette exigence. Je porte cette chaussure au travail, durant mes loisirs et sur l’eau. Même en Thaïlande, je porte la kyBoot.

Rene Leuppi, agent d’assurance diplômé, Suisse

Barbara Pledl, travaille à la boucherie Luchsinger, Suisse

En été, j’avais des problèmes au talon. Je suis allé à la droguerie en gémissant et ai demandé des comprimés. À la place, le vendeur m’a donné une kyBoot. Je ne l’ai plus quittée. Par la suite, j’ai appris qu’il y avait un kybun Shop à Rüti et  j’ai à nouveau acheté deux paires.

Barbara Pledl, travaille à la boucherie Luchsinger, Suisse

Nicolina Coiro, employée blanchisserie, Suisse

Je me sens comme sur un nuage. Elle est très confortable et je me sens plus léger.

Nicolina Coiro, employée blanchisserie, Suisse

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

C’était un essai. Je me sentais toujours bien après avoir porté ces chaussures durant deux heures. J’ai attendu 9 mois avant de m’acheter finalement cette chaussure. Ensuite, j’ai passé quatre jours à une foire de vacances. J’ai dû être debout durant deux jours et n’ai pas eu de maux de dos. Maintenant, je suis fan et convaincu de la kyBoot.

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

Doris Blum de Berne, Switzerland

J’ai le sentiment que c’est aussi important de les porter à l’intérieur qu'à l'extérieur. À la maison aussi, les sols sont durs, c'est donc très agréable d'avoir une démarche souple. De plus, je pense aussi au côté remise en forme. J’aimerais bien prendre soin de moi tous les jours, en faisant de la gymnastique ou du footing, mais ce n’est pas toujours possible. En revanche, quand je porte ces chaussures, j’ai l’impression que mes jambes travaillent réellement.

Doris Blum de Berne, Switzerland

Gopal Rajguru, coach de vente, Suisse

Mon expérience faite avec kybun, non pas comme chaussure, mais comme entreprise, a été très agréable. J’ai apprécié le dialogue que j’ai eu avec les collaborateurs de kybun. Et de visiter la tour de kybun, ça été une expérience particulière pour moi.

Gopal Rajguru, coach de vente, Suisse

Erika Weiss, s’intéresse à la biomécanique, Suisse

J’ai des cavaliers ou élèves qui ont des difficultés, dues peut-être à un accident ou à une vie peu structurée. Je leur ai conseillé la kyBoot et suggéré de l’essayer.

Erika Weiss, s’intéresse à la biomécanique, Suisse

René Keusen, directeur logistique adjoint, tribunal cantonal de Zurich, Suisse

J’ai donné la kyBoot à mon collègue. Il est totalement enthousiaste. Entre-temps, il a déjà acheté deux paires. Lui aussi, il ne va pas s’en séparer. Il la porte toujours pendant ses loisirs.

René Keusen, directeur logistique adjoint, tribunal cantonal de Zurich, Suisse

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

Ma posture s’est améliorée. Je marche avec le dos droit et n’ai plus de douleurs dans le haut du corps, surtout aux épaules. Le ventre, les jambes et le fessier se raffermissent. Je me sens bien dans mon corps!

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

Alida Palamara, hôtesse au Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Un orthopédiste m’a prescrit des semelles orthopédiques. Puis j’ai essayé ces chaussures et il y a eu une nette amélioration. 

Alida Palamara, hôtesse au Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

En fait, je fais une formation de physiothérapeute pour chevaux. Et la kyBoot m’a redonné l’espoir de pouvoir tenir. Auparavant, je ne pouvais rester debout plus d’une heure. Depuis que je porte la kyBoot, je peux être debout et marcher 12 heures sans jambes lourdes, ni douleurs, ni crainte de ne pas pouvoir dormir durant la nuit. C’est la réalisation de ma profession de rêve grâce à la kyBoot. C’est pourquoi je suis si heureuse et je la conseille à tous.

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Romy Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

Au début, je n’étais pas sûr que la kyBoot me fasse du bien. Depuis, j’apprécie la chaleur que me donne la chaussure et la sensation d’une démarche différente. Dans l’ensemble, je peux dire que la chaussure me fait du bien. Je ne peux vous expliquer ce que la kyBoot provoque exactement en moi. Cependant je dois toujours la porter afin que mes courbatures ne reviennent pas.

Romy Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

Rene Leuppi, agent d’assurance diplômé, Suisse

La différence est notable. Je me sens beaucoup mieux et ne porte plus mes semelles orthopédiques.

Rene Leuppi, agent d’assurance diplômé, Suisse

Jürg Sieber, conseiller chez Nahrin, Widnau, Suisse

Certains affirment que c’est tellement spongieux, qu‘ils ne parviennent pas à monter les escaliers. Quant à moi, je n’ai eu aucun problème. C’est comme pour les lunettes, il est nécessaire de s’habituer aux verres progressifs. L’œil doit s’adapter à la vision de loin et de près. C’est identique pour tout. Il faut un petit temps d’adaptation. Maintenant c’est différent, si je ne porte pas de kyBoot, c’est comme si je devais marcher sur une planche. C’est le problème. Si je porte une autre chaussure, c’est souvent plus dur, ou parfois, j’ai l’impression de marcher pieds nus sur l’asphalte. C’est tout simplement la différence. C’est pourquoi je suis enchanté, et c’est vraiment bien.

Jürg Sieber, conseiller chez Nahrin, Widnau, Suisse

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

Au début, j’ai explicitement rendu mes collègues de travail attentives à ma nouvelle chaussure sexy. C’était important pour moi qu’elles sachent que je ne privilégie pas l’esthétique. Maintenant, on plaisante. Depuis, un grand nombre a acheté la chaussure. La qualité l’a remporté. Les nouveaux modèles que j’ai vus sont visuellement de mieux en mieux. La chaussure noire est discrète. J’aimerais aussi acheter une chaussure pour le walking. Pour marcher sur le plat, j’en aimerais aussi une à l’avenir.

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Lorsqu’on est debout et en mouvement toute la journée sans s’accorder de pause, des douleurs se font ressentir aux pieds, aux jambes et au dos. C’est dû à la surcharge de travail. Je n’avais pas de problèmes, cependant, avec la kyBoot, il est possible de travailler d’avantage. C’est très agréable.

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Cetin Köksal, musicien professionnel, Suisse

Si l’on considère que, sur une échelle de douleur, un infarctus est égal à 10, alors je dirais que ma douleur se situait à trois ou quatre. Depuis que j’ai le kyBounder, je peux dire en toute franchise qu’elle est désormais à zéro.

Cetin Köksal, musicien professionnel, Suisse

Armin Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

Oui, c’est agréable pour marcher. Et les pieds sont chauds. C’est confortable et on s’y sent bien. 

Armin Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

Romy Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

J’avais mal au dos et, en plus, ma jambe gauche est 2,5 cm trop courte. J’ai déjà presque tout essayé. Il s’agit d’une malformation congénitale. Au début, j’ai porté des MBT. Je pensais que c’était l'idéal, mais impossible de marcher. Même les spécialistes ont constaté que je ne pouvais pas marcher.  J’ai cherché, et découvert la kyBoot. Grâce à une employée de la droguerie - elle m’a proposé de la prendre à l’essai - je pouvais l'essayer à la maison. Au début, je n’étais pas convaincu, j’avais une sensation inhabituelle et j’étais balloté. Elle m’a dit que je pouvais avoir des courbatures. Je n’en ai pas eues durant la période d’essai, mais après. Une fois ces épreuves passées, je dois dire qu’elle est vraiment super. Plus de pieds froids. Nous en avons déjà trois paires, et je vais en acheter d’autres.

Romy Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

Peter Meier, fondateur de MP Garage à Au, Suisse

J’ai trouvé la kyBoot, car j’avais mal au dos. Les chocs que mon dos subissait étaient fréquents et douloureux. Puis une cliente m’a rendu attentif. «Tu devrais tester une chaussure plus souple», dit-elle. J’ai essayé la kyBoot. En peu de temps, la situation s’est beaucoup améliorée.

Peter Meier, fondateur de MP Garage à Au, Suisse

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Je porte la chaussure depuis une année et n’ai plus aucun problème. Plus de lumbago, rien. Tout a disparu.

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Gopal Rajguru, coach de vente, Suisse

J’ai découvert la kyBoot pendant des vacances au Canada. J’ai vu le panneau «Swiss Technology walking on air» et ma fille m’a conseillé d’essayer la chaussure. Auparavant, je portais la chaussure MBT. Le problème de la MBT était qu’elle convient pour marcher, mais pas pour rester debout. Je suis directeur des ventes et dirige les ateliers des techniques de vente. Je dois rester debout toute la journée. C’est très différent de la marche. La dynamique  est très différente. La kyBoot convient bien mieux pour être debout. Je trouve ça incroyable.

Gopal Rajguru, coach de vente, Suisse

Tamara Zäch, Suisse

Je trouve ça très agréable. Je trouve que c’est comme sur un sol de forêt. C’est très agréable au niveau des articulations, des hanches et des genoux. C’est très souple. C’est très agréable.

Tamara Zäch, Suisse

Gopal Rajguru, coach de vente, Suisse

Ma condition physique s’est améliorée. Les jambes sont entraînées toute la journée. Pour moi, ce produit vaut vraiment la peine! le!

Gopal Rajguru, coach de vente, Suisse

Santo Palamara, patron du restaurant Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Suisse

La kyBoot m’a été recommandée par des amis.  J’ai essayé le premier modèle qui m’a satisfait, mais le second m’a davantage plu. Il est nettement mieux, et même le soir, après de nombreuses heures, je me sens toujours bien.

Santo Palamara, patron du restaurant Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Suisse

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Je peux réellement affirmer que la chaussure a changé ma vie.

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

L’idéal serait d’avoir des fers à cheval de kybun. Je serais l’acheteur no 1. Pour ânes et chevaux. J’ai aussi des ânes. Ce serait un énorme créneau commercial et cela les aiderait.

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Res Gerber, voix ténor au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Le corps est plus dynamique, en permanence en activité. Il n’est pas possible d’être debout de manière passive. On reste actif tout le temps.

Res Gerber, voix ténor au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Peter Meier, fondateur de MP Garage à Au, Suisse

La semelle est idéale, très résistante. Également au niveau produits chimiques. Aucun danger. La kyBoot est légèrement crantée, ce qui est un avantage chez nous, étant donné que la semelle est souple et s’adapte à tout terrain.

Peter Meier, fondateur de MP Garage à Au, Suisse

Rafaela Hayden, habite à Rüti ZH, Suisse

Marcher avec la kyBoot, c’est comparable à la marche sur une plage de sable. La chaussure est souple, mais pas complètement. Elle est tout simplement confortable.

Rafaela Hayden, habite à Rüti ZH, Suisse

Rolf Hässig, dispose de la plus grande collection de motocross en Europe, Suisse

Lorsque j’ai porté la kyBoot pour la première fois, j’étais sur un nuage. La sensation était aérienne. J'ai d’abord dû m’habituer.

Rolf Hässig, dispose de la plus grande collection de motocross en Europe, Suisse

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

Je recommanderais la kyBoot à tout le monde. Surtout lorsqu’on a mal au dos ou aux genoux. La qualité de vie est meilleure. Jusqu’à maintenant, je n’avais trouvé aucune chaussure aussi bénéfique.

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

Urs Leuenberger, chef de chœur, Suisse

Je ne me suis pas beaucoup exercé sur le kyBounder, car j’étais assis au piano. Mais lorsque j’étais debout, c’était bon. Ça me fait du bien. J’ai à nouveau remarqué que je reste toujours en mouvement.

Urs Leuenberger, chef de chœur, Suisse

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Avant, elle avait de fortes douleurs dues à un éperon calcanéen lorsqu'elle marchait et restait debout. Son médecin lui a recommandé de ne pas marcher plus de 30 minutes par jour. Si elle avait suivi ses conseils, elle ne pourrait plus travailler aujourd'hui en tant que guide de musée. Pour Dora Huguenin, ça aurait été une tragédie, car elle adore son travail. Par hasard, elle a découvert la chaussure suisse coussin d'air kyBoot à Berne. Grâce à cette chaussure, elle profite à nouveau de la vie sans douleur. La semelle coussin d'air molle et souple lui permet à nouveau de marcher et de rester debout pendant plusieurs heures, sans le moindre problème. 

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Pius Simbürger, conducteur fanfare d’Uttwil, Suisse

Je suis surpris de voir le nombre de musiciens de notre fanfare qui ont adopté cette chaussure. Moi-même, je me suis tout de suite senti très à l’aise dedans. La première fois que je les ai portées, c’était pour la foire de Munich, pendant deux jours d’affilée. Après cela, je n’avais pas du tout mal aux pieds, bien au contraire.

Pius Simbürger, conducteur fanfare d’Uttwil, Suisse

Robert Spitz, collaborateur du service externe chez Nahrin, Suisse

Durant la marche, ça amortit. Tu ne marches pas comme sur un sol dur - je ne sais pas - mais de toute façon, je n’ai plus de maux de dos. Je le sens. Auparavant, j’avais beaucoup de maux de dos, surtout debout.

Robert Spitz, collaborateur du service externe chez Nahrin, Suisse

Jürg Sieber, conseiller chez Nahrin, Widnau, Suisse

Au niveau des odeurs, ce qui est fort agréable, c‘est que tes pieds sentent bon.

Jürg Sieber, conseiller chez Nahrin, Widnau, Suisse

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Lorsqu’on est debout toute la journée sans beaucoup bouger, des maux de dos apparaissent. Ce n’est plus le cas maintenant.

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Pour moi et mon entreprise, la santé est primordiale. Tous ceux qui portent cette chaussure souffraient de maux auparavant. Maintenant ils n’ont plus de problèmes. C’est fou.

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Santo Palamara, patron du restaurant Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

La semelle de la chaussure est la base. Avec elle, on peut très bien se mouvoir. Je me sens comme un enfant qui joue sur un matelas. C’est ce qui décrit au mieux cette sensation. La différence se ressent après une journée de travail, passée debout et à marcher. 

Santo Palamara, patron du restaurant Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Armin Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

On s’y sent bien. Elles sont confortables et agréables pour marcher. On ne glisse pas. 

Armin Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

Imelda Angehrn, éleveuse de chiens originaire de Gossau, Suisse

Des personnes m’ont demandé si ça valait la peine d’acheter une kyBoot. J’ai répondu que ça valait de toute façon la peine, car il n’y a plus besoin d’avoir d’autres chaussures.

Imelda Angehrn, éleveuse de chiens originaire de Gossau, Suisse

Rafaela Hayden, le kyBoot a changé sa vie, Suisse

Ma jambe devenait plus souple. Le petit orteil n’est plus enflammé. J’ai noté un changement au niveau de la nuque. Au début, elle était très tendue, jusqu’à ce que je remarque que c’est en rapport avec la chaussure qui me masse de haut en bas. Marcher, c’est totalement différent. Avec les semelles orthopédiques, c’est beaucoup plus difficile. La kyBoot est aérienne. Tout le corps est intégré.

Rafaela Hayden, le kyBoot a changé sa vie, Suisse

Rene Leuppi, agent d’assurance diplômé, Suisse

Un collègue est venu avec des chaussures test, il en était enchanté et je les ai essayées. Peu de temps après j’ai découvert qu’une entreprise vend ces chaussures à Rüti. Très content, j’y suis allé, j’ai fait les tests et j’étais enchanté.

Rene Leuppi, agent d’assurance diplômé, Suisse

Armin Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

Ma femme les a apportées à la maison. Elle les a d’abord achetées et m’a dit que je devais aussi les essayer. Au début, j’étais un peu sceptique, mais ensuite je les ai essayées. Par la suite, je les ai trouvées très bien et je les porte toujours. 

Armin Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

Rolf Hässig, dispose de la plus grande collection de motocross en Europe, Suisse

Autrefois, je pratiquais le motocross. Depuis, j’ai des problèmes d’hernie discale. Tout va beaucoup mieux depuis que je porte la kyBoot. Je n’ai pratiquement plus de maux de dos.

Rolf Hässig, dispose de la plus grande collection de motocross en Europe, Suisse

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Je peux rester debout plus de trois heures, alors que les autres s’asseyent et se plaignent de jambes lourdes. Il y a six mois, j’étais comme eux. Aujourd’hui, je reste debout plus longtemps et je ne connais plus de jambes lourdes.

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

Avant d’avoir la kyBoot, je ne pouvais jouer au loup avec les enfants sans avoir de douleurs. Depuis que je porte la kyBoot, c’est à nouveau possible sans douleur. Les enfants en profitent aussi.

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

La kyBoot prend soin des articulations durant le travail. Le soir, j’ai beaucoup moins de douleurs aux genoux qu’avant. Je suis plus reposé et peux travailler d’avantage et plus longtemps.

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

Santo Palamara, patron du restaurant Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Je me sens très bien. Avant, ce n’était pas ainsi. Le soir, je ne pouvais presque plus marcher. J’avais les jambes lourdes. Depuis que je porte ces chaussures, je n’ai plus de douleurs. Je peux à nouveau marcher sans difficulté. Et mon envie de marcher grandit.

Santo Palamara, patron du restaurant Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Barbara Pledl, travaille à la boucherie Luchsinger, Suisse

J’ai des problèmes aux articulations et au dos. Tout mon squelette est douloureux. Le samedi, je prends des analgésiques afin de passer la journée. Avec la kyBoot, ce n’est plus ainsi. Je vais beaucoup mieux.

Barbara Pledl, travaille à la boucherie Luchsinger, Suisse

Jakob Wampfler, travaille en tant que facteur au Palais fédéral, Suisse

Je me déplace toute la journée en kyBoot, car je dois beaucoup marcher. Je suis attentif à ce que mes pieds ne se fatiguent pas trop et que je n’aie pas de douleurs. La kyBoot est meilleure que tout et répond à mon besoin.

Jakob Wampfler, travaille en tant que facteur au Palais fédéral, Suisse

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

J’ai déjà abîmé mes genoux en étant jeune. J’ai négligé mes genoux lorsque je faisais de la moto. Ils ont souvent eu froid. J’ai dû lutter très tôt contre les problèmes de genoux. En raison de la semelle rigide des chaussures de travail, j’avais souvent des douleurs aux genoux le soir. Depuis que je porte la kyBoot, c’est bien mieux. Les douleurs ne disparaissent pas complètement, mais il y a une nette différence.

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Je ne porte pas la kyBoot lorsqu’elle n’est pas adéquate. Lorsque je dois par exemple arroser les fleurs ou travailler à l’extérieur par mauvais temps, je ne la porte pas. Sinon je la porte si possible toujours et partout.

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Imelda Angehrn, éleveuse de chiens originaire de Gossau, Suisse

Je les porte volontiers durant les expositions. Avant tout, car je suis toute la journée debout. Il y a les chiens qui tirent sur la laisse et, de plus, il faut courir avec eux dans la salle de concours. Avant, j’aurais eu besoin de deux paires de chaussures. Ce n’est plus le cas. Maintenant, j’ai la kyBoot. Avec elle, tout va!

Imelda Angehrn, éleveuse de chiens originaire de Gossau, Suisse

Jürg Sieber, conseiller chez Nahrin, Widnau, Suisse

Pour mes semelles orthopédiques, j’ai acheté des chaussures ordinaires. Je n’aurais jamais pensé qu'il existe autre chose. Nous avons testé d’autres produits qui n’ont pas fonctionné. C’est la première chaussure qui me convient.

Jürg Sieber, conseiller chez Nahrin, Widnau, Suisse

Rita Brüllhardt, voix alto au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Au début, j’avais un peu de peine. C’est inhabituel. La position debout est différente. Je me suis d’avantage concentré sur les pieds que sur ce que je chantais.

Rita Brüllhardt, voix alto au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

J’ai déjà expliqué cela aux collègues en Hollande, mais je ne sais pas où la kyBoot s’achète en Hollande. Si je le savais, je conseillerais à tous de s’y rendre. Ici, en Suisse, mes collègues sont enchantés. La fille d’un collègue la porte au travail, à Bienne, et même le directeur pensait que ces chaussures pourraient lui convenir. La situation évolue!

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Jürgen Zeller de l'Allemagne

Lorsque j’ai enfilé ces chaussures, j’ai senti le moindre élément sous mes pieds. Ce fut pour moi une expérience entièrement nouvelle. Il est peut-être difficile de s’imaginer qu’une personne amputée a autant de sensibilité, et qu’elle ressent le sol à travers une prothèse, mais c’est pourtant le cas en réalité.

Jürgen Zeller de l'Allemagne