Témoignages relatifs à kybun et interviews vidéo

Consultez ici tous les témoignages des clients à propos de nos produits. Vous avez ensuite le choix parmi plusieurs catégories.

(Reset)

kybun Témoignages

Patrick Steimann, chef cuisinier à l’hôtel Hirschen de Wildhaus Suisse

C’est vraiment un rêve. Je n’y croyais pas jusqu’à ce que je les essaie moi-même. Je suis vraiment impressionné par cette adhérence, car la semelle ne la laisse pas présager. Une adhérence que les autres chaussures de sécurité ont. C’est pourquoi je suis très enthousiasmé. Que je marche sur de l’eau ou de l’huile, je ne glisse pas.

Patrick Steimann, chef cuisinier à l’hôtel Hirschen de Wildhaus Suisse

Jiří Šedivý, docteur en médecine, responsable du service orthopédique de l’hôpital de Jihlava (République tchèque)

Les chaussures kybun allient trois facteurs importants pour marcher de manière saine et agréable dans des chaussures : la souplesse à chaque pas, le confort – grâce à la forme parfaite de la chaussure et l’espace qu’elle offre – et la sollicitation et l’entraînement des membres inférieurs – grâce au principe de la semelle instable. Faire travailler au maximum les muscles des membres inférieurs ainsi que le torse permet de les renforcer. Bouger tous les muscles en marchant régulièrement permet de stimuler fortement les performances de la « pompe musculaire » qui a une influence salutaire sur le système veineux et lymphatique des membres inférieurs. Marcher avec ces chaussures permet de soulager les douleurs dorsales et articulaires chroniques, a un effet bénéfique sur les tendons et les ligaments trop sollicités et peut réduire la tension et la pression dans les mollets. Selon moi, porter des chaussures kybun est particulièrement pertinent lorsque l’on marche sur des surfaces dures – quand on se rend au travail ou que l’on fait du tourisme urbain (visites, excursions, etc.). Mais elles vous apporteront également beaucoup de bienfaits sur des sols plus souples. Enfilez des chaussures kybun, vos pieds vous remercieront ! En plus, elles sont extrêmement confortables...

Jiří Šedivý, docteur en médecine, responsable du service orthopédique de l’hôpital de Jihlava (République tchèque)

Stephanie Bruhin, responsable du magasin Winterthur, Suisse

La démarche est beaucoup plus souple et se tenir debout est plus confortable. Et naturellement, lorsque l’on travaille 10 à 12 heures par jour, c’est vraiment plus agréable.

Stephanie Bruhin, responsable du magasin Winterthur, Suisse

Rebecca Bänziger, boulanger-pâtissier et vendeuse Winterthur, Suisse

J’ai toujours eu les jambes très lourdes. Depuis que je porte les kybun au travail, je n’ai plus ce problème.

Rebecca Bänziger, boulanger-pâtissier et vendeuse Winterthur, Suisse

Bettina Forrer serveuse de la Suisse

Je les trouve très antidérapantes. Quand j’entre dans la cuisine et que le sol est mouillé, je n’ai pas la sensation de glisser. C’est très important dans le métier de serveuse.

Bettina Forrer serveuse de la Suisse

Christoph Kempter l’entreprise SOPAC AG à Saint-Gall

J’ai remarqué que lorsqu’on travaille assis devant l’ordinateur, on adopte automatiquement une mauvaise posture. La table haute ainsi que le tapis m’aident beaucoup à adopter une bien meilleure posture. Depuis que je possède ce tapis, j’ai vraiment l’impression que mes douleurs dorsales se sont atténuées, alors qu’auparavant mon dos me faisait régulièrement souffrir. Les douleurs ont aujourd’hui disparu. Je suis nettement plus souple et je me sens mieux au travail.

Christoph Kempter l’entreprise SOPAC AG à Saint-Gall

Alexander Tschäppät (dec.), Conseil national suisse

Marcher avec des chaussures kybun demande un temps d’adaptation, mais une fois que l’on est habitué, c’est un vrai plaisir de les avoir aux pieds.

Alexander Tschäppät (dec.), Conseil national suisse

Michael Hirte joueur d’harmonica, Allemagne

Normalement, j’avais toujours un tabouret sur scène. J’en ai encore un pour ce concert car il dure longtemps. Avant, lorsque je jouais ne serait-ce qu’une demi-heure, il fallait que je m’assoie sur un tabouret. J’avais vraiment mal en restant debout. Ce n’est plus le cas avec ces chaussures. Je peux rester debout sur scène, bouger et jouer sans avoir mal nulle part.

Michael Hirte joueur d’harmonica, Allemagne

Philipp Scheuble, le président de la commune de Rüthi

La douleur disparaît complètement. Quand je porte ces chaussures tout la journée au bureau, je ne ressens pas de douleur. Elles m'ont vraiment émerveillé. Je n'y aurais pas cru. Cela faisait longtemps que j'avais mal sans arrêt. Je l'ai surtout remarqué le soir au moment d'aller au lit. Depuis que je porte ces chaussures, je n'ai plus du tout mal. Je n'ai pas eu besoin de changer mon style de vie ni de faire plus de sport pour voir une différence. Seulement de porter ces chaussures.

Philipp Scheuble, le président de la commune de Rüthi

Stefan Burkhalter, lutteur de la suisse

Surtout pour marcher pendant mes longues journées de travail. Je les porte quand je dois marcher beaucoup ou rester longtemps debout. Ce sont pour moi les chaussures idéales, elles suppriment mes douleurs au dos et aux genoux. Les chaussures vertes et blanches me sont indispensables lorsque je vais assister à un match de football à Saint-Gall.

Stefan Burkhalter, lutteur de la suisse

Stefan Burkhalter, lutteur de la suisse

Ma cheville encaissait moins de chocs. Ces chaussures m'ont ménagé et ont amélioré ma guérison.

Stefan Burkhalter, lutteur de la suisse

Tatjana Stiffler, skieuse de fond suisse

Je profite de cette occasion pour vous remercier du fond du cœur pour votre immense soutien ! Les chaussures kybun m’ont énormément aidée à retrouver une vie normale et j’en suis extrêmement reconnaissante. 

Tatjana Stiffler, skieuse de fond suisse

Bettina Forrer serveuse de la Suisse

Je les porte très fréquemment et je ne ressens plus aucune douleur au dos et aux pieds.

Bettina Forrer serveuse de la Suisse

Bettina Steimann, réceptionniste à l’hôtel Hirschen de Wildhaus Suisse

C’est très différent. Quand on enlève ses chaussures ou après une longue journée de travail, on arrive à la maison et on a une sensation différente. C’est vraiment différent.

Bettina Steimann, réceptionniste à l’hôtel Hirschen de Wildhaus Suisse

Patrick Steimann, chef cuisinier à l’hôtel Hirschen de Wildhaus Suisse

Je pense que mon état s’est amélioré, car je n’ai plus de douleurs depuis que je porte ces chaussures. Effectivement.

Patrick Steimann, chef cuisinier à l’hôtel Hirschen de Wildhaus Suisse

Philipp Scheuble, le président de la commune de Rüthi

J'ai le sentiment que mes jambes sont plus apaisées. Ma circulation s'est améliorée, ainsi que ma posture quand je marche. J'ai l'impression que je me tiens plus droit.

Philipp Scheuble, le président de la commune de Rüthi

Dory Zsimoly, Hotel Scesaplana Seewis, Suisse

Avec des chaussures ordinaires, j’avais des douleurs au dos et aux pieds, bien sûr. Aujourd’hui, elles ont complètement disparu !

Dory Zsimoly, Hotel Scesaplana Seewis, Suisse

Monika Hitz-Bacher, Hotel Scesaplana en Seewis, Suisse

J’ai les pieds très sensibles et j’avais toujours des cloques aux talons. C’est maintenant de l’histoire ancienne. Les chaussures s’adaptent aux pieds, me permettant de marcher toute la journée sans douleur.

Monika Hitz-Bacher, Hotel Scesaplana en Seewis, Suisse

Stephanie Bruhin, responsable du magasin Winterthur, Suisse

Au début, c’était un peu difficile de s’y habituer. J’avais aussi des courbatures au muscle tibial. Je ne sais pas si de telles courbatures existent. De temps en temps, je devais remettre des chaussures normales mais aujourd’hui tout va bien. Je ne pourrais plus m’en passer.

Stephanie Bruhin, responsable du magasin Winterthur, Suisse

Hermann Baur de Suisse

Je suis habitué à ce que les produits de marque d’excellente qualité aient un certain prix. Lorsque j’ai vu le processus de fabrication, j’ai compris pourquoi les chaussures étaient à ce prix. Elles sont vraiment de qualité. J’ai acheté celles que je porte en ce moment il y a six ans et elles sont toujours en bon état.

Hermann Baur de Suisse

Turi Reber accordéoniste de Suisse

J’ai des douleurs aux pieds depuis plusieurs années. J’ai donc essayé les kyBoot et je trouve que ce sont les meilleures chaussures que l’on puisse porter.

Turi Reber accordéoniste de Suisse

Margrith Mathis, Hotel Scesaplana en Seewis, Suisse

Les kyBoot sont très souples et permettent aux pieds de bien se dérouler. Le mouvement est beaucoup plus fluide. On ressent des sensations depuis les orteils jusqu’au talon en marchant.

Margrith Mathis, Hotel Scesaplana en Seewis, Suisse

Barbara Boh, Hotel Scesaplana en Seewis, Suisse

C’est comme si je volais. Le pied se déroule et est plus surélevé que dans des chaussures ordinaires, qui donnent souvent l’impression que le pied ne se déroule pas mais reste au contraire tout raide. Là, il y a un véritable déroulement du pied, une démarche aérienne.

Barbara Boh, Hotel Scesaplana en Seewis, Suisse

Ursula Altdorfer, Hotel Scesaplana en Seewis, Suisse

Nous nous déplaçons très vite pendant le service. On apparaît à un coin pour se rendre dans la cuisine, où le sol est mouillé. Les chaussures adhèrent vraiment bien au sol. Avant, quand je portais des chaussures ordinaires, je glissais. Il m’est arrivé de porter d’autres chaussures, et j’ai glissé dans la cuisine. Avec les kyBoot, ça n’arrive jamais. Elles adhèrent parfaitement au sol, notamment sur des surfaces mouillées.

Ursula Altdorfer, Hotel Scesaplana en Seewis, Suisse

Doris Aebli, Hotel Scesaplana en Seewis, Suisse

Les jours comme aujourd’hui, nous sommes debout 14 à 15 heures par jour, sans ressentir aucune douleur au dos ou aux pieds. C’est une sensation formidable.

Doris Aebli, Hotel Scesaplana en Seewis, Suisse

Hermann Baur de Suisse

Il se trouve que je suis seul à tenir le stand sur la foire-expo de la BEA. Cela signifie rester debout presque toute la journée pendant 10 jours d’affilée. Au travail, ce n’est pas autant le cas, et je n’y suis vraiment pas habitué. Si bien qu’en période de foire-expo, j’avais toujours mal aux jambes. Aujourd’hui, je ne souffre plus du tout.

Hermann Baur de Suisse

Turi Reber accordéoniste de Suisse

J'étais employé à la poste. J’ai été postier pendant presque 50 ans et mes pieds en ont pas mal souffert. J’ai dû me faire opérer d’un pied et à partir de là, cela n’a fait qu’empirer. Aujourd’hui, grâce aux kyBoot, je peux à nouveau marcher sans douleurs.

Turi Reber accordéoniste de Suisse

Philipp Scheuble, le président de la commune de Rüthi

Un médecin m'avait recommandé des semelles orthopédiques. J'ai toujours refuser d'en porter, jusqu'à ce que je me décide à essayer les kyBoot. J'avais de toute manière besoin de nouvelles chaussures pour le travail et j'ai donc saisi cette opportunité. Je suis passé chez kybun à Sennwald et j'en ai acheté une paire.

Philipp Scheuble, le président de la commune de Rüthi

Christoph Kempter l’entreprise SOPAC AG à Saint-Gall

Je dois constamment bouger mon corps. Je suis donc toujours en mouvement et je pense que cela me permet de rester en forme. En fin de compte, la posture du corps s’en trouve améliorée.

Christoph Kempter l’entreprise SOPAC AG à Saint-Gall

Rebecca Bänziger, boulanger-pâtissier et vendeuse Winterthur, Suisse

Je me tiens plus droite et comme je dois me tenir en équilibre, ma musculature s’est améliorée.

Rebecca Bänziger, boulanger-pâtissier et vendeuse Winterthur, Suisse

Annina Dietsche de Rüthi, Saint-Gall, Suisse

Que ce soit au bureau ou à la maison, la chaussure kybun dotées d’une semelle souple sont idéales pour marcher ou se tenir debout pendant longtemps sur des sols durs. Grâce à elles, je n’ai pas les jambes lourdes et j’adopte une meilleure posture. Je cherche ainsi à prévenir les douleurs aux articulations. « Que ce soit au bureau ou à la maison, les kyBoot dotées d’une semelle souple sont idéales pour marcher ou se tenir debout pendant longtemps sur des sols durs. Grâce à elles, je n’ai pas les jambes lourdes et j’adopte une meilleure posture. Je cherche ainsi à prévenir les douleurs aux articulations. »

Annina Dietsche de Rüthi, Saint-Gall, Suisse

Philipp Scheuble, le président de la commune de Rüthi

Au départ, le prix fait hésiter mais il se vaut ensuite lorsque les douleurs ont disparu. En fin de compte, une visite médicale est presque aussi chère.

Philipp Scheuble, le président de la commune de Rüthi

Patrick Steimann, chef cuisinier à l’hôtel Hirschen de Wildhaus Suisse

Auparavant, j’étais saisonnier et je devais régulièrement remplacer mes chaussures à la fin de la saison, car les détergents contenus dans l’eau de nettoyage les avaient abîmées. C’est maintenant de l’histoire ancienne. Je possède les chaussures que je porte actuellement depuis un an et elles sont encore comme neuves. C’est vraiment impressionnant.

Patrick Steimann, chef cuisinier à l’hôtel Hirschen de Wildhaus Suisse

Michael Hirte joueur d’harmonica, Allemagne

J’ai déjà recommandé ces chaussures à quelqu’un qui avait aussi des problèmes à la colonne vertébrale. Je l’ai revu il y a peu de temps. Il m’a montré qu’il portait des kyBoot. Il les trouvait fantastiques et en était ravi ! Ses douleurs ont disparu et il se porte mieux.

Michael Hirte joueur d’harmonica, Allemagne

Tatjana Stiffler Suisse ski de fond

La chaussure kybun continuent d’occuper une place centrale dans ma vie de sportive de haut niveau. Je les porte essentiellement au quotidien, c’est-à-dire en dehors de mes séances d’entraînement, pour rester à la maison ou lorsque je sais que je vais devoir rester debout de manière prolongée. Je sens très nettement que les muscles de mes deux pieds se sont renforcés et en plus, j’adore la sensation de marcher sur un nuage dans la chaussure kybun. J’adresse donc un immense merci à kybun pour son formidable soutien et pour son accompagnement dans cette période difficile. Je recommande de tout cœur la chaussure kybun à tout le monde, que ce soit à des sportifs ou pour une utilisation quotidienne : vous ferez très nettement la différence !

Tatjana Stiffler Suisse ski de fond

Samuel Schilt chef de la technique et du service d’entretien au centre de formation médicale de Berne, Suisse

Avant, mes jambes étaient fatiguées et marcher sur le sol dur m’épuisait. À présent, j’ai l’impression d’être sur des nuages et c’est vraiment formidable.

Samuel Schilt chef de la technique et du service d’entretien au centre de formation médicale de Berne, Suisse

Dr. Konnikov, spécialiste de la médecine dentaire sur la chaîne Channel 1 en Russie

Les métiers du secteur médical impliquent une lourde charge de travail, et nous sommes debout toute la journée. C’est ce qui m’a poussée à porter la chaussure suisse sur coussin d’air kyBoot pour travailler. Elle soulage mes articulations et m’aide à rester debout plus longtemps sans fatiguer ou me sentir inconfortable. Grâce à sa semelle spéciale, j’ai l’impression de « marcher sur un nuage ».

Dr. Konnikov, spécialiste de la médecine dentaire sur la chaîne Channel 1 en Russie

Birthe Eikmeier, associée gérante de l’entreprise rutec à Syke, Allemagne

Depuis que j’utilise mon tapis kybun, je ne ressens plus les problèmes de dos qui faisaient suite à mon hernie discale. Mes muscles du dos se sont renforcés, et cette position debout « active » a aussi eu des effets positifs sur mes jambes. 

Birthe Eikmeier, associée gérante de l’entreprise rutec à Syke, Allemagne

Événement au centre de retraite Guggerbach de Davos

La chaussure me donne un sentiment très agréable. Pour le corps, je pense qu'elle est plus exigeante que la MBT.

Événement au centre de retraite Guggerbach de Davos

Oliver Künzler de Saint-Gall, Suisse

J’avais essayé des MBT, mais j'avais l'impression de porter des blocs de bois. Les Kybun sont plus jolies, et d'autres modèles sont disponibles à Roggwil. Elles donnent une allure très sportive. Elles me plaisent et ne cessent d’évoluer.

Oliver Künzler de Saint-Gall, Suisse

Oliver Martin gérant Martin Confiserie, Suisse

C’est très moelleux, comme sur du coton ou des nuages. C’est très confortable. J’ai d’abord essayé la chaussure de marche et c’était comme un chausson. Je n’ai encore jamais trouvé de chaussures aussi confortables, ou rarement. Même lorsque l’on marche, le pied se déroule autrement. C’est vraiment confortable, tout simplement.

Oliver Martin gérant Martin Confiserie, Suisse

Haeme Ulrich, intervenant et formateur de la Suisse

Il y a deux raisons à cela. La première, c’est le bien-être et l’autre, c’est tout simplement le mouvement. Moi qui suis plutôt un employé de bureau et qui bouge trop peu, je fais ainsi automatiquement plus de mouvements.

Haeme Ulrich, intervenant et formateur de la Suisse

Katharina Mayer-Steinhäusl from Vienne, Autriche

Trente ans d’activité dans le commerce à porter des chaussures élégantes mais malheureusement bien trop inconfortables ont laissé leurs traces sur mes jambes. En plus d’une métatarsalgie de Morton, d’un hallux valgus, de douleurs dans les genoux et les vertèbres lombaires, une fracture du col du fémur est venue s’ajouter à la liste l’été dernier, après un accident. Il m’était presque impossible de marcher ou me tenir debout sans douleur malgré le port de semelles et de chaussures plates. Heureusement, mon amie m’a conseillé les kyBoot, qu’elle-même possède depuis un certain temps et dont elle a appris à apprécier les bénéfices.
Pour moi, c’est certain que l’achat a valu la peine. La semelle sur coussin d’air fait de la marche un plaisir, on a l’impression de marcher sur du coton. De plus, je trouve la chaussure particulièrement élégante, on m’a aussi très souvent abordée à ce sujet. J’ai eu du mal à me décider pour le modèle avec tout ce choix, je crois que ce n’est pas la première ni la dernière paire que je vais m’acheter. 

Katharina Mayer-Steinhäusl from Vienne, Autriche

Dominik Engeli, pharmacien de Weinfelden, Suisse

Cela fait six ans que je suis devenu un adepte de les chaussures kybun ! En tant que pharmacien, je suis contraint de rester debout derrière mon comptoir quasiment toute la journée. Avec la la chaussure kybun, heureusement, je n’ai plus du tout mal aux pieds ni les jambes lourdes après une longue journée. 

Dominik Engeli, pharmacien de Weinfelden, Suisse

Samuel Schilt chef de la technique et du service d’entretien au centre de formation médicale de Berne, Suisse

Avant, je portais des chaussures de basse qualité, mais cela n’en valait pas la peine. Il est important d’avoir de bonnes chaussures. Et maintenant, j’ai trouvé les meilleures.

Samuel Schilt chef de la technique et du service d’entretien au centre de formation médicale de Berne, Suisse

Josef Städler souffleur de verre de la Suisse

J’ai des problèmes de dos. Que je passe toute la journée assis ou debout, j’ai toujours aussi mal. Je me sens mieux quand je peux alterner entre les deux.

Josef Städler souffleur de verre de la Suisse

Susanne Bogadely de l' Allemagne

Bonjour, je m’appelle Susanne Bogedaly. Je souffre depuis environ un an et demi d’une fasciite plantaire chronique des deux côtés et d’une épine calcanéenne au pied gauche. J’ai essayé d’innombrables méthodes pour m’en débarrasser. J’ai eu recours à toutes les thérapies conventionnelles. Les médecins disent qu’il n’y a plus aucune piste thérapeutique à explorer pour moi. J’ai essayé les semelles orthopédiques, les semelles sensorimotrices, les analgésiques ainsi que la thérapie par ondes de choc. Tout cela n’a eu aucun résultat, et les douleurs chroniques sont restées intenses. Dans ma détresse, j’ai voulu tenté encore autre chose. J’ai découvert les kyBoot sur Internet et je les ai essayées. Après quelques recherches, je me suis décidée pour ce modèle. J’en suis tout simplement ravie, d’autant plus qu’elles étaient mon dernier espoir. On ressent exactement la sensation décrite dans la publicité : celle de marcher sur un nuage. C’est formidable pour moi, car en tant qu’éducatrice, je dois marcher beaucoup chaque jour. Je reste debout pendant de longues heures, et je porte actuellement ces chaussures aussi bien au travail qu’à la maison, comme chaussons. J’ai déjà commandé le modèle suivant, les « Arosa ». Ce sont des bottines noires à lacets qui montent jusqu’en haut. Elles sont très chics. Je conseille ainsi à tous les désespérés qui partagent le même sort que moi d’essayer ces chaussures. Cela en vaut vraiment la peine. Je suis comblée, je peux de nouveau marcher normalement sans ressentir presque aucune douleur. Je ne lâche rien et garde le sourire. Je vous salue tous, et surtout ne baissez pas les bras !

Susanne Bogadely de l' Allemagne

Roger Christen de la Suisse

J’ai pu remarcher normalement dès le premier jour. En être capable à 100 %, c’est ce qui compte le plus pour moi. Je dois pouvoir me déplacer sans problème, et j’y suis arrivé dès le premier jour. J’ai ri, j’étais tellement heureux. Et depuis le premier jour, c’est ça mon programme.

Roger Christen de la Suisse

Ursi Rieder de la Suisse

Je trouve cette sensation très plaisante car j’ai l’habitude de rester souvent debout, je travaille d’ailleurs debout au bureau et j’apprécie de ne pas rester immobile. Pour travailler et de manière générale, cela me fait du bien de pouvoir rester mobile.

Ursi Rieder de la Suisse

Nina Zimmermann de l'Allemagne

J'aimerais beaucoup avoir ce type de chaussures. En tant que physiothérapeute, je fais beaucoup d'allées et venues. Comme je suis souvent debout, elles me seraient très utiles. Ce n'est pas comme si j'étais assise devant un ordinateur toute la journée. Je serais ravie d'en avoir une paire !

Nina Zimmermann de l'Allemagne

Josef Lingenhöle, gynécologue de la Suisse

Je viens du domaine de la recherche et j’aime essayer les choses par moi-même. J’ai vu les bienfaits de ces chaussures. Ce qui m’a convaincu, c’est lorsque ma femme m’a dit qu’elle ne pouvait plus s’imaginer marcher sans ces chaussures et qu’elle devait changer ses autres paires. Elle en est ravie. Je pense avant tout aux femmes enceintes qui ont déjà souffert des problèmes mentionnés. En cas de douleurs au niveau de l’appareil locomoteur ou de problèmes neurologiques, les kyBoot peuvent être très utiles. Je pense que les femmes enceintes peuvent également en profiter. Que ce soit pendant la grossesse ou durant l’allaitement, lorsque les articulations sont encore très élastiques et qu’il faut être attentif, ces chaussures peuvent leur être bénéfiques.

Josef Lingenhöle, gynécologue de la Suisse

Samuel Schilt, chef de la technique et du service d’entretien au centre de formation médicale de Berne, Suisse

J’ai l’impression d’être comme un ballon de gymnastique. C’est mou et ça rebondit. Néanmoins, c’est une sensation tout à fait agréable. Auparavant, quand je montais et descendais les escaliers, je sentais chaque marche ainsi que le sol. Maintenant, je ne sens plus rien. Tout est amorti, c’est magnifique.

Samuel Schilt, chef de la technique et du service d’entretien au centre de formation médicale de Berne, Suisse

Lydia Zurfluh de Uetendorf, Suisse

Lorsque je travaille debout, je trouve automatiquement l’équilibre. Ces chaussures sont agréables, souples, élastiques... tout simplement formidables !

Lydia Zurfluh de Uetendorf, Suisse

Duc Huynh de Interlaken, Suisse

Au début, je portais les kyBoot surtout au travail, car je suis beaucoup debout. Désormais, chaque occasion est bonne pour porter des kyBoot. Je les porte même à la maison, comme chaussures d’intérieur, pendant mon temps libre et aussi comme baskets, ce qui est tout nouveau. En fait, cela dépasse largement le cadre de mon travail.

Duc Huynh de Interlaken, Suisse

Oliver Künzle de Saint-Gall, Suisse

J’ai l’impression de me tenir plus droit quand je les porte. Les porter m'a aussi permis de me renforcer sur le plan musculaire. Mes muscles réagissent plus vite qu’avant lorsque je bouge. Les chaussures ont permis cela.

Oliver Künzle de Saint-Gall, Suisse

Sandra Haffa employé Martin Confiserie, Suisse

J’ai aussi porté les chaussures de randonnée pour le nettoyage. J’étais tout le temps les pieds dans l’eau avec ces chaussures. Le sol est toujours mouillé là-bas. Avant de connaître kybun, je portais des chaussures ordinaires. Je devais en changer à chaque saison. La semelle finissait toujours par se décoller. Les kyBoot sont imperméables, bien sûr, je les ai traitées comme on traite des chaussures. J’avais toujours les pieds au sec et au chaud, même en automne et en hiver. Les kyBoot sont encore en bon état après trois ans.

Sandra Haffa employé Martin Confiserie, Suisse

Andy Martin, chef de chantier à Sennhof, en Suisse

Je n’aurais jamais pu imaginer qu’il existerait de meilleures chaussures que les MBT. C’est pourtant le cas des kyBoot. En tant que chef de chantier dans la construction de routes, j’ai besoin de chaussures dynamiques qui ont toutefois une apparence décente pour pouvoir les porter lors des réunions. J’ai trouvé exactement le modèle de kyBoot qu’il me faut, et j’en suis très satisfait

Andy Martin, chef de chantier à Sennhof, en Suisse

Sherin E. Weitnauer, Maître-nageur de la Suisse

En tant que maître-nageur, je marche sur un sol carrelé huit heures par jour, c’est pourquoi ces chaussures sur coussin d’air sont pour moi la solution idéale. En outre, elles sont parfaites pour une utilisation privée.

Sherin E. Weitnauer, Maître-nageur de la Suisse

Eugen Jud, Droguiste de la Suisse

Je porte la chaussure kybun toute la journée. Dès que j’enfile des chaussures normales, j’ai l’impression que le sol est dur comme de la pierre. Je me tiens debout toute la journée, et pourtant je n’ai pas mal aux jambes ni aux pieds le soir, et je ne suis pas fatigué.

Eugen Jud, Droguiste de la Suisse

David Reichmuth, Droguiste de la Suisse

Je ne peux plus m’imaginer aller à un salon sans porter la chaussure kybun. Après une journée de travail, plutôt que d’avoir les jambes lourdes et des douleurs au dos, je me sens en forme et actif.

David Reichmuth, Droguiste de la Suisse

Ivan Bucher, Mister Universum Athletic 2011, Kerns, Suisse

À l’issue de mon opération des ligaments croisés, j’ai pu retrouver une certaine stabilité dans le genou grâce à un entraînement ciblé sur le kyBounder !

  • 2012 - WFF Universe : 1re place, catégorie Couple
  • 2012 - W.A.B.B.A. World Champion : 1re place, catégorie Couple
  • 2012 - W.A.B.B.A. Swiss Champion : 1re place
  • 2011 - WFF Universe : 1re place, catégorie Athletic over 35 et vainqueur général dans la catégorie Athletic
  • 2010 - Championnats du monde de fitness : vice-champion du monde en binôme et 6e place en solo
  • 2009 - WFF Universe : 4e en finale
  • 2008 - Champion du monde au test « Kraft – Ausdauer – Beweglichkeit » (Force – Endurance – Mobilité) de Strenflex
  • 2008 - Championnats du monde de fitness : vice-champion du monde en solo et en binôme
  • 2007 - Championnats du monde de fitness : champion du monde en binôme
  • 2006 - Champion du monde de fitness de Strenflex et champion d’Europe de fitness
  • 2003 - Champion du monde de fitness de Strenflex
  • 1999 - Vainqueur de Mr. Fitness à Stuttgart
  • Champion de gymnastique artistique dans le canton d’Obwald à plusieurs reprises, champion de gymnastique primé en Suisse

Ivan Bucher, Mister Universum Athletic 2011, Kerns, Suisse

Samuel Schilt chef de la technique et du service d’entretien au centre de formation médicale de Berne, Suisse

Je ne savais pas vers quelle solution m’orienter. Je suis heureux d’avoir trouvé la kyBoot. Je me suis senti revivre.

Samuel Schilt chef de la technique et du service d’entretien au centre de formation médicale de Berne, Suisse

Thomas Bumann de la Suisse

Je les porte aussi au bureau, où il y a des tables hautes. Depuis que je possède ces chaussures, mon quotidien professionnel a changé. Je suis en effet beaucoup moins assis qu’avant. Je trouve cela fantastique.

Thomas Bumann de la Suisse

Josef Städler souffleur de verre de la Suisse

Je me tiens beaucoup plus droit et je me sens aussi plus agile. On marche sur une semelle souple. J’ai trouvé ça génial de ne plus me sentir raide comme un piquet et de pouvoir me déplacer sans problème.

Josef Städler souffleur de verre de la Suisse

Werner Keusen vend des spécialités italiennes, Suisse

Elles sont tout simplement confortables et rendent n’importe quelle marche agréable. On peut marcher sur des pierres, monter et descendre des escaliers sans problème.

Werner Keusen vend des spécialités italiennes, Suisse

Oliver Martin gérant Martin Confiserie, Suisse

Je n’ai jamais eu froid aux pieds, même par -5 degrés, ce n’est pas un problème. Il suffit de mettre de bonnes chaussettes et d’imperméabiliser de temps à autre. Quand il a beaucoup neigé, j’ai commencé à imperméabiliser. Cela m’a beaucoup aidé d’avoir les pieds au sec et au chaud.

Oliver Martin gérant Martin Confiserie, Suisse

Veikko Huovinen, propriétaire d’un restaurant à Suomussalmi, Finlande

Mes pieds ont souffert pendant des années, mais j’ai enfin trouvé des chaussures avec une semelle assez flexible pour ma situation. Dans mon travail, je dois souvent rester debout dans le restaurant et la cuisine, où l’eau et d’autres liquides peuvent rendre le sol glissant, mais je me sens en sécurité car mes kyBoot ne glissent pas du tout. Dans ces chaussures, mes pieds ne fatiguent pas comme dans des chaussures de travail normales, même après une longue journée.

Veikko Huovinen, propriétaire d’un restaurant à Suomussalmi, Finlande

Werner Keusen vend des spécialités italiennes, Suisse

Au bout de quatre ou cinq heures, je remarquais qu’une fatigue et une douleur se faisaient sentir, mais je devais rester debout encore pratiquement 10 heures. Tenir jusqu’au soir était une véritable torture. Mais en réalité le problème ne venait que de mes pieds.

Werner Keusen vend des spécialités italiennes, Suisse

Josef Städler souffleur de verre de la Suisse

Je vais continuer à les porter pour le travail et aussi pour me déplacer au quotidien. Elles sont très confortables, je me sens parfaitement bien dedans. Je me sens aussi plus léger.

Josef Städler souffleur de verre de la Suisse

Oliver Schmid de la Suisse

J’ai toujours été à la recherche de chaussures confortables, puis j’ai découvert les kyBoot. Étant souvent debout dans le cadre de ma profession d’enseignant, je le ressens souvent dans le dos, les genoux et les pieds. Les kyBoot assurent une démarche assurée, confortable et aérienne : un véritable soulagement pour les pieds!

Oliver Schmid de la Suisse

Joachim Schmid, coureur de marathon originaire de Filderstadt, Allemagne

Je suis coureur de marathon, et je bénis les kyBoot. J’avais souvent mal au tendon d’Achille après la course. Cette douleur a disparu lorsque je me mis porter les kyBoot. Je remercie de tout mon cœur les inventeurs de ces chaussures et tous ceux qui la développent.

Joachim Schmid, coureur de marathon originaire de Filderstadt, Allemagne

Håkan Hagerman, membres du personnel de la grand surface Elgiganten Megastore, à Helsingborg, Suède

Les principales améliorations que j’ai observées sont que mes genoux se fatiguent moins et que je n’ai pas mal aux pieds. J’avais souvent mal au bas du dos à force de rester debout 10 à 12 heures par jour au travail. Depuis que j’ai commencé à porter les kyBoot il y a deux ans, ce n’est plus un problème. 

Håkan Hagerman, membres du personnel de la grand surface Elgiganten Megastore, à Helsingborg, Suède

Arash Shirkhan, membres du personnel de la grand surface Elgiganten Megastore, à Helsingborg, Suède

Ces chaussures sont très agréables à porter, c’est comme si l’on marchait sur des nuages. Je les portes depuis maintenant un an, et elles sont toujours en parfait état. Avant, lorsque je portais des chaussures normales, voire même des tennis de bonne qualité, j’avais horriblement mal aux pieds en rentrant d’une journée de travail normale de 12 heures. Mais ceci est révolu. C’est une différence non négligeable.

Arash Shirkhan, membres du personnel de la grand surface Elgiganten Megastore, à Helsingborg, Suède

Andi Imhof, double vainqueur de la Fête fédérale de gymnastique avec les Sempach, Suisse

C’est une sensation étrange que de marcher avec des chaussures si souples, mais elles sont agréables à porter et soulagent le corps.

Andi Imhof, double vainqueur de la Fête fédérale de gymnastique avec les Sempach, Suisse

Peter Freund d'Appenzell, Suisse

Cela conviendrait parfaitement à ma femme dans son métier. Elle et ses collègues étaient intriguées par mon engouement. Je leur ai fait remarquer qu’en tant que coiffeuses, elles se tiennent debout en permanence. Je ne les ai pas encore convaincues d’essayer une paire, mais ce qui ne s’est pas fait reste possible.

Peter Freund d'Appenzell, Suisse

Cetin Köksal, musicien professionnel, Suisse

Je ne peux pas m’imaginer jouer sur un kyBounder lors d’un concert. Il faut bien sûr imaginer que quand on tient le violon là, en haut, les mouvements que l’on fait provoquent une certaine agitation. Soit pour l’intonation dans la main gauche : quand je glisse juste avec le doigt comme ça, ce n’est plus aussi précis. Soit avec l’archet : sur un morceau joué staccato, cela provoque évidemment une certaine agitation. Cela réduit bien sûr la précision du jeu. Mais pour pratiquer, je trouve que c’est un bon exercice, car cela me force à être meilleur et ça se retrouve aussi lors d’un concert.

Cetin Köksal, musicien professionnel, Suisse

Roger Christen de la Suisse

Pour le prix, c’est donné. Bien sûr, cela reste un prix élevé. Mais en comparaison avec tout ce que j’ai pu payer à la caisse d’assurance maladie et en frais de santé... Franchement, je paye ce prix sans hésiter et j’en parle autour de moi. C’est vraiment une excellente affaire.

Roger Christen de la Suisse

F. T. de Jona, Suisse

J’ai acheté ma première paire de chaussures kyBoot à l’automne dernier, car je ressentais toujours des douleurs à la suite de l’accident (survenu en été 2013). Cette déchirure musculaire multiple du mollet droit semblait tenace. Elle m’a value six mois de physiothérapie, de traitement par ultrasons (pour un hématome de 15 cm entre les fibres), des radios et des IRM. Plus un cycle supplémentaire de physiothérapie avec ondes de choc. De l’acupuncture, des massages francs. À chaque fois, cela allait mieux pendant quelque temps, mais une guérison durable semblait hors d’atteinte. En me levant, je ressentais toujours des douleurs aigües dans le pied droit et les médecins n’en comprenaient pas la raison. Pourquoi des douleurs au pied si c’est le muscle du mollet qui a été touché ? En octobre 2014, j’ai décidé d’essayer la kyBoot. J’ai été très bien accueilli, on m’a donné de très bons conseils et je suis sorti du magasin avec la chaussure en question. Depuis ce moment, je la porte toute la journée. Au bureau comme en déplacement. J’ai même pu faire quelques promenades avec. Malgré les douleurs et contre l’avis de mon médecin traitant, j’ai continué à pratiquer mon sport préféré, la danse de salon (le disco swing, le jive... donc plutôt les genres où ça bouge). À côté de ça, j’ai fait des exercices de musculation, d’étirement, etc. Au printemps, mon médecin m’a encore fixé un rendez-vous à la Etzelklinik et m’a mis en contact avec un médecin du sport pour s’occuper spécialement de mon cas. J’ai obtenu un rendez-vous « relativement vite », pour le 22 janvier 2015. Mais les douleurs ont disparu progressivement, au point que je n’avais plus du tout mal lors du rendez-vous. Mon médecin m’a quand même conseillé d’y aller. Les médecins de la clinique ont été surpris. Des radios, des questions. Comment est-ce possible ? Il n’y a avait plus rien à voir. La seule chose qui mettait les deux spécialistes d’accord, c’est qu’on ne voyait plus rien. L’un des spécialistes se demandait si une semelle minimale ne pourrait pas agir contre ma légère « distorsion interne » (en quoi ?). Le médecin du sport était d’avis que j’avais tout fait comme il fallait. BOUGER ! Il invoqua le travail et le choix des procédés (thérapie unique par ondes de choc et acupuncture) de la dernière physiothérapie. Mais il pensait surtout que le fait d’avoir beaucoup bougé avait joué un rôle primordial pour faire disparaître les douleurs dans le pied. Je peux remercier la kyBoot pour cela. Son conseil : ne rien changer. kyBoot, le sport, la danse, etc. (Il était clairement contre les semelles spéciales !) En fait, les douleurs provenaient d’une position antalgique que j’avais adoptée à l’époque de l’accident puis repris quelque temps après. Sans que je m’en rende compte, le fait de pouvoir tout le temps bouger mon pied librement a permis de briser ce cercle vicieux. Voilà. Il ne me reste qu’une chose à dire : merci infiniment.

F. T. de Jona, Suisse

Roberto Rendo, dentiste de La Spezia, Italie

Je souffre depuis longtemps de lombalgies et de dorsalgies, car de par ma profession, je suis « enchaîné » au fauteuil dentaire pendant plus de huit heures par jour, penché sur les patients que je traite, et avec les muscles de la colonne vertébrale toujours en tension. Le tournant s’est produit à 60 ans, quand un ami médecin rééducateur m’a conseillé d’utiliser les chaussures kyBoot. Pour moi, ça a été la solution à presque tous mes problèmes posturaux. Faire une promenade à pied avec mes nouvelles chaussures kyBoot m’apporte plus de bénéfices qu’une séance chez l’ostéopathe ou une heure de Pilates ! Outre la très agréable sensation de marcher comme sur un nuage, ma posture se rééquilibre instantanément et les maux de dos disparaissent petit à petit. Je suis tellement satisfait que j’ai acheté un modèle pour l’hôpital où je travaille, un modèle pour le cabinet professionnel privé, un modèle printanier plus sportif et un modèle hivernal pour les jours de pluie. Je ne peux plus m’en passer. J’ai en outre voulu faire cadeau d’une paire à mon frère (officier des carabiniers), qui a subi plusieurs opérations de la colonne vertébrale suite à de fâcheuses hernies discales ; il est lui aussi très content et fort satisfait de cette nouvelle approche, après avoir essayé, en vain, nombre de thérapies alternatives. Cela dit, les mots valent peu de choses... Il faut en faire l’expérience pour comprendre le confort, la qualité et les propriétés thérapeutiques ! Il faut les essayer pour y croire ! Merci kybun. Je vous en serai reconnaissant à jamais. Je n’achèterai plus que des chaussures kybun ! 

Roberto Rendo, dentiste de La Spezia, Italie

Galina Babarika de République tchèque

Je souffre d’une scoliose depuis l’enfance, probablement parce que j’ai une jambe 1 cm plus courte que l’autre ; aujourd’hui, je vis toujours avec les douleurs, dans le dos, en dessous de l’omoplate et depuis peu à la hanche. Je ne connaissais pas du tout la marque suisse de chaussures kybun. J’ai rencontré par hasard quelqu’un qui travaille dans cette entreprise. Je me suis renseignée sur leur technologie et c’est en toute confiance que j’ai commencé à porter les kyBoot. Avec un an et deux mois de recul, je suis parfaitement convaincue de l’efficacité de la biomécanique. Je n’ai plus aucune douleur sous l’omoplate ! Ma hanche ne me fait plus souffrir et je me sens plus stable sur mes jambes. Je remercie Dieu d’avoir pris soin de ma santé et d’avoir placé de nouveaux amis sur mon chemin.

Galina Babarika de République tchèque

Oscar Scarione, footballeur argentin

Je porte toujours ces chaussons lorsque je suis chez moi ou lorsque je suis en déplacement avec mon équipe. Je porte des kyBoot aussi pendant mon temps libre. Depuis que je porte ces chaussures, j'ai beaucoup moins de douleurs au dos. 

Oscar Scarione, footballeur argentin

Karen Maidra, habite à Canada

Ces chaussures sont exceptionnelles ! Mon travail m’oblige à rester debout toute la journée. Il y a deux ans, j’ai eu une fracture du métatarse. Au début, la douleur était insoutenable, mais j’ai pu reprendre le travail grâce à une orthèse que je porte en permanence depuis lors. Aujourd’hui, la douleur reprend et l’orthèse commence à me gêner. D’après mon physiothérapeute, les muscles de mon pied se sont probablement affaiblis à cause de l’orthèse : en effet, des exercices d’étirement permettent de soulager nettement la douleur. Je dois désormais porter des chaussures à semelles souples pour pouvoir tenir debout. Les kyBoot sont non seulement les chaussures les plus souples que j’ai jamais portées, mais elles vont également renforcer mes pieds ! Que rêver de mieux ? J’exerce mon métier depuis 32 ans et je devrais pouvoir bénéficier d’une retraite anticipée dans quelques années, mais je ne pensais pas être capable de tenir jusque-là. J’avais même commencé à chercher du travail dans un autre secteur, m’apprêtant à renoncer aux avantages liés à l’ancienneté auxquels j’ai droit actuellement, dont la retraite anticipée ! Je peux désormais abandonner mes recherches. Je suis vraiment ravie d’avoir trouvé ces chaussures. Elles sont extraordinaires, je ne connais rien de semblable ! Je voudrais juste ajouter ceci : cela fait maintenant deux semaines que je vais travailler avec ces chaussures, et j’ai eu moins mal aux pieds après les avoir portées pendant cinq jours qu’après deux jours de congé sans les avoir aux pieds !
J’ai hâte de pouvoir me payer une autre paire à porter chez moi... Désormais, je ne peux plus vivre sans elles ! 

Karen Maidra, habite à Canada

Aillyn Ang, directeur de 320 Below, Singapore

Les chaussures ont permis de soulager ma douleur au bas du dos. J’enfilerai des kyBoot à chaque fois que je prévoirai de beaucoup marcher. Lorsque j’enlève ces chaussures après une longue journée, j’ai du mal à marcher sur le sol dur car je suis nettement plus à l’aise avec les kyBoot aux pieds.

Aillyn Ang, directeur de 320 Below, Singapore

Randy Ang, directeur d’In Touch Systems Pte Ltd, Singapore

Porter des kyBoot, c’est comme marcher dans les airs. Je les porte quand je voyage, ce qui me permet d’être à l’aise lors des longs trajets. Les kyBoot m’ont surtout été d’une grande aide pendant toute la course de Formule 1 à Singapour. En tant que commissaire de terrain bénévole, je dois toujours être alerte, contraint de rester debout et de marcher chaque jour pendant 15 heures durant tout le week-end de la course. Les kyBoot m’ont permis de profiter pleinement de cette expérience car j’ai ressenti beaucoup moins de fatigue.

Randy Ang, directeur d’In Touch Systems Pte Ltd, Singapore

Ingrid S. de Lörrach, Allemagne

Vendredi : cinq heures à marcher dans Hambourg, thermomètre à 0º et des pieds au chaud après quelques minutes de marche.
Samedi : dix heures à marcher dans Hambourg, thermomètre à 0º, je n’en reviens pas d’avoir tenu aussi longtemps !
Jeudi : Promenade sur la plage à Amrum. La pluie avait formé d’immenses flaques d’eau sur le sable, je ne pouvais pas les contourner, je devais les traverser. J’ai retiré chaussures et chaussettes, il faisait environ 7º, au bout de quelques mètres, je ne sentais déjà plus mes pieds. Je n’avais rien pour m’essuyer, j’ai juste retiré le sable en frottant mes pieds avant de me rechausser ; il me restait toujours près de 30 minutes de marche dans le village. J’ai décidé de passer par mon appartement de vacances pour prendre un bain de pieds. Mais une fois dans le village, je me suis rendue compte que mes pieds étaient de nouveau bien au chaud ! MAGNIFIQUE !
Au travail, je ne porte plus que mes kyBoot et je les recommande à tous mes patients. Les meilleures chaussures que j’aie jamais portées ! Ma mère les porte chez elle et est enchantée par l’agréable tiédeur qu’elles procurent.

Ingrid S. de Lörrach, Allemagne

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

J’ai remarqué la chaussure lors d’une manifestation où j’ai pu essayer une paire de kyBoot. Après avoir marché durant deux heures, j’étais certain que j’en avais besoin pour la prochaine foire. Être toujours en mouvement et avoir une posture bien droite, ce sont les aspects qui m’ont convaincu. Plus de maux de dos, telles étaient les répercussions pour moi. Comme employé de bureau, j’avais toujours des douleurs après un à deux jours. Depuis que je porte cette chaussure, fini les douleurs. 

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

Rene Leuppi, agent d’assurance diplômé, Suisse

Incroyable. Je suis très surpris, et actuellement presque dépendant de ce produit.

Rene Leuppi, agent d’assurance diplômé, Suisse

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Le matin, à 5h15, je mets les chaussures d’écurie de kybun. Puis je mets la kyBoot de bureau, et à 16h30, je remets les chaussures d’écurie.

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Erika Weiss, le kyBoot calme ma douleur, Suisse

Nos professions nous amènent à être toute la journée en déplacement. J’ai de l’arthrose au genou, et donc des douleurs permanentes. La kyBoot remplace l’amorti qui manque dans mon genou en raison de l’arthrose. Ce qui diminue la douleur.

Erika Weiss, le kyBoot calme ma douleur, Suisse

Werner Keusen vend des spécialités italiennes, Suisse

Je ne sais pas ce que l’on pourrait changer sur ces chaussures. Si on venait à me les enlever, je baisserais les bras. Elles me sont si importantes. C’est toujours un plaisir de les enfiler et de marcher avec. Elles fonctionnent presque toutes seules. Je n’ai pas besoin de faire d’efforts en marchant. Ni de réfléchir pour parcourir cinq ou six kilomètres. Je peux vraiment marcher en toute spontanéité. Les kyBoot soulagent l’ensemble du corps et redonnent le goût de vivre. Elles constituent au quotidien une aide très précieuse quand on vieillit.

Werner Keusen vend des spécialités italiennes, Suisse

Vreni Heeb, aide-soignante, Suisse

Les cuisses ne font plus mal! Et même tout le corps.

Vreni Heeb, aide-soignante, Suisse

Anna Eggenberger, assistante santé (en formation), Suisse

Elle est très confortable. Comme un coussin.

Anna Eggenberger, assistante santé (en formation), Suisse

Nicolina Coiro, employée blanchisserie, Suisse

J’ai commencé à la porter quelques heures le matin et j’essaie d’augmenter peu à peu.

Nicolina Coiro, employée blanchisserie, Suisse

Vreni Heeb, aide-soignante, Suisse

Ma marche est aérienne et c’est bien.

Vreni Heeb, aide-soignante, Suisse

Sabine Bauer, employée blanchisserie, Suisse

Lorsque j’ai débuté à la blanchisserie, j’avais des douleurs de dos en repassant. Je me suis adressé au service pour le dos et j’ai pu essayer la kyBoot. J’ai pu tester la chaussure à la maison et au travail. Immédiatement, je n’avais plus de douleurs de dos. C’était déterminant pour moi, car autrement, j’aurais dû changer d’emploi. Finalement, j’ai choisi la sandale. 

Sabine Bauer, employée blanchisserie, Suisse

Sabine Bauer, employée blanchisserie, Suisse

J’ai eu une MBT, mais c’était trop compliqué. La première n’était pas arrondie en bas, et c’était très fatiguant. Ensuite, j’ai fait adapter la chaussure à mon pied. Mais il fallait être très habile pour marcher avec elle. J’ai encore cette chaussure et elle est comme neuve. Évidemment qu’elle ne m’intéresse plus. Pour marcher plus facilement, je préfère une kyBoot.

Sabine Bauer, employée blanchisserie, Suisse

Leo Schranzer, chef de cuisine à Stütlihus, Grabs, Suisse

C’est déjà le confort de la marche qui empêche que le talon subisse un choc à chaque pas. C’est ce qui la rend particulière. On s’y sent bien et c’est très agréable dans la chaussure. Si je transpire des pieds, ils ne sont plus mouillés dans la chaussure. Lorsque je déroule mon pied, c’est harmonieux et équilibré.

Leo Schranzer, chef de cuisine à Stütlihus, Grabs, Suisse

René Keusen, directeur logistique adjoint, tribunal cantonal de Zurich, Suisse

L’avantage se sent sûrement lorsqu’on est longtemps debout, ou pour des personnes employées dans la vente. Là, les maux de dos n’existent plus. Ça se passe toujours ainsi.

René Keusen, directeur logistique adjoint, tribunal cantonal de Zurich, Suisse

René Keusen, directeur logistique adjoint, tribunal cantonal de Zurich, Suisse

J’ai déjà eu deux hernies discales. De surcroit, j’ai des problèmes de genoux. Mes rotules sont séparées, ce qui n’est à vrai dire pas inhabituel. Il y a beaucoup de personnes au monde avec ce problème. Mais ça a été pesant pour moi. Auparavant, j’avais un emploi dans un opéra, et c’était un travail physique. C’est pourquoi j‘étais obligé de donner mon congé afin de suivre une formation ou une réadaptation professionnelle dans mon métier antérieur. Depuis quelques mois, je suis sans douleurs. Ce qui signifie que je fais toujours du fitness. Je renforce ma musculature du ventre et du dos. Au début, j’étais un peu sceptique quant à la kyBoot, car elle ne me plaisait pas. Mais j’ai pensé que si elle me sert à quelque chose, je peux la tester. Maintenant, je ne veux plus m’en séparer. J’ai une démarche et un bien-être totalement différents.

René Keusen, directeur logistique adjoint, tribunal cantonal de Zurich, Suisse

Gopal Rajguru, coach de vente, Suisse

Auparavant, c’était très difficile de rester debout toute la journée et de supporter les douleurs. Maintenant, tout a presque disparu.

Gopal Rajguru, coach de vente, Suisse

Jakob Wampfler, travaille en tant que facteur au Palais fédéral, Suisse

Depuis que je porte la kyBoot, je n’ai plus de douleurs aux pieds, même après avoir marché durant 10 heures à la poste. Mes pieds sont constamment comme dans un bain de mousse, car tout est amorti et équilibré.

Jakob Wampfler, travaille en tant que facteur au Palais fédéral, Suisse

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Étant donné que je vais et rentre du travail à pied, cela représente 50 minutes par trajet. Avec la kyBoot, c’est un grand soulagement. J’ai des chaussures de montagne et des chaussures d’été. Je les porte tout l’année.

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Vu les différentes soirées, c’est super pour moi. Par exemple la soirée des amis du musée, ou la nuit du musée. On est alors debout jusqu’à minuit, et ceci après une journée de travail. C’est super pour moi, car je n’ai aucune douleur aux pieds ou aux genoux. Parfois, lorsque je vois mes collègues plus jeunes totalement épuisés - je suis la plus âgée du musée - c’est agréable d’affirmer: « Je n’ai vraiment aucun problème, et je vais bien. »

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

Dans la cave à fromage, le taux d’humidité est élevé. Le sol est glissant. Les chaussures doivent tenir sur un sol pareil. La majorité des chaussures glissent sur le sol humide de la cave. La kyBoot, en revanche, adhère bien au sol et a une longue durée de vie.

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

Une bonne chaussure de travail coûte aussi entre 150 et 180 francs. Si tu dépenses 100 francs de plus, que tu n’as plus de douleurs et ne dois plus prendre d’analgésiques, je pense que ça en vaut la peine. En pensant à l’avenir, c’est un bon investissemen

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

Peter Meier, fondateur de MP Garage à Au, Suisse

Au début, les gens sont sceptiques et regardent tes pieds en se disant: « Quelle chaussure étrange! » Lorsque tu leur expliques que cette chaussure est agréable et qu’elle amortit les chocs, certains l’essayent et sont enchantés.

Peter Meier, fondateur de MP Garage à Au, Suisse

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

Mon chef Pierre porte la kyBoot depuis cinq à six ans. Il m’a incité à essayer la chaussure. Puis je me suis acheté une paire qui m’allait bien dès le début.

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Lorsqu’on travaille beaucoup - je suis cuisinier et suis debout environ douze heures sans me mouvoir - on a en quelque sorte, oui, je ne veux pas dire des douleurs, mais on ressent des brûlures sous la plante des pieds. Avec ces chaussures, on ne ressent rien.

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Santo Palamara, patron du restaurant Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Elle est légère, vraiment légère, et ne provoque aucune lourdeur dans les jambes. C’est le meilleur. 

Santo Palamara, patron du restaurant Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Alida Palamara, hôtesse au Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Je travaille dans un restaurant et suis debout toute la journée. Cela a provoqué des douleurs au niveau du pied, mais avec ces chaussures, je n’ai plus de douleurs.

Alida Palamara, hôtesse au Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Jürg Sieber, conseiller chez Nahrin, Widnau, Suisse

J’avais la kyBoot lors du marché de Noël de Rorschach. J’avais mis des chaussettes de ski de fond et je n’ai pas eu froid aux pieds. Avant, je devais toujours mettre des chaussures de marche. Avec la kyBoot, c’était fantastique. J’ai déjà essayé cette méthode plusieurs fois. Au marché d'Arbon. J’ai beaucoup mieux supporté qu’avec des chaussures de marche. Porter une chaussure lourde toute une journée, ce n’est pas bon. Mais avec la kyBoot, c’était fantastique. 

Jürg Sieber, conseiller chez Nahrin, Widnau, Suisse

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Au début, j’étais souvent fatigué et avais des courbatures. C’était sûrement parce que je portais la chaussure durant toute la journée. Je conseillerais aux personnes plus âgées de se lancer doucement. Une personne jeune peut porter la chaussure durant toute la journée. Les quelques courbatures sont minimes en comparaison avec les douleurs que j’avais.

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Peter Stäger, service de nettoyage, Gais, Suisse

Je porte très volontiers la kyBoot, et donc presque tous les jours. Je la porte toujours au travail. Et  durant les loisirs, parfois des sandales.

Peter Stäger, service de nettoyage, Gais, Suisse

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

Lors d’une foire commerciale, je dois parcourir les longues allées ou être debout. Je me suis souvent dit qu’il est très important que ce soit confortable. Elle présente plutôt bien. Depuis la première génération, la kyBoot n’a cessé d’évoluer. C’est très important que je me sente bien et reste en bonne santé.

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

Benji von Ah, trois fois champion national de lutte, originaire de l'Oberwald, en Suisse

Je souffrais de multiples blessures aux genoux et j'ai pu soulager mes articulations en marchant sur les semelles souples des kyBoot. 

Benji von Ah, trois fois champion national de lutte, originaire de l'Oberwald, en Suisse

Maya Katsir, étuidant et serveuse, Tel-Aviv, Israël

J'avais des douleurs aux jambes et aux genoux. Je suis serveuse. Nous travaillons 8 heures. Je cherchais des chaussures pour tenir les 8 heures. Puis j'ai découvert kybun et j'ai acheté une paire. Je m'y suis vite habituée,
sans problème. J'aime les porter au travail. On marche comme sur un coussin... Depuis une année, je ne porte que celles-là. J'ai recommandé aux cuisiniers du restaurant d'acheter des kybun, car elles sont très confortables et on ne glisse pas en cuisine. C'est bien pour tous, les cuisiniers et les serveurs. Comme il le faut. Fantastique.

Maya Katsir, étuidant et serveuse, Tel-Aviv, Israël

Josh Goldberg, proppriétaire du 'Coffee Station' café, Ramat Gan, Israël

Le travail dans mon café est rude et mes jambes me faisaient mal. À la fin, j'avais l'impression que mes jambes allaient se casser. J'ai acheté une paire de kybun et la douleur a disparu après près d'une heure. J'ai senti plus d'assurance. Elles sont très confortables pour travailler et je les recommande vivement.

Josh Goldberg, proppriétaire du 'Coffee Station' café, Ramat Gan, Israël

Herman Kreples, automobile machanic, Rishon Lezion, Israël

Ces chaussures conviennent parfaitement pour mon problème: j'ai des pieds plats graves selon les médecins. Rien ne m'aidait. Puis j'ai trouvé les chaussures de kybun. À la clinique, je dois beaucoup bouger, rester assis, debout... Je ne peux pas les enlever. Je les porte toujours au travail, pour marcher. Même pendant mes voyages à l'étranger. J'apprécie ces journées sans douleurs aux jambes, et je suis très heureux.

Herman Kreples, automobile machanic, Rishon Lezion, Israël

Adi Porat, producteur de l'événement 'SimchaMaker', Rishpon, Israël

Je suis event manager et marche beaucoup au travail, des heures, du matin à l'après-midi. À 17 heures, j'enlève mes vêtements de travail et mets mes habits de soirée pour être élégant. J'ai trouvé des chaussures
confortables avec lesquelles je peux marcher jusqu'à 18 heures. Au début de la manifestation, j'avais déjà des douleurs aux genoux, au dos... Je prenais des analgésiques, des pommades, etc. J'étais déjà mal en point avant le début de la manifestation. Jusqu'à ce que je trouve les chaussures de kybun. Dès que je les ai mises,
je me suis senti autrement. Honnêtement. C'est une autre sensation du corps. J'avais moins de douleurs. Et après les avoir portées trois ou quatre fois, elles ont entièrement disparues. Je n'avais plus de douleurs. J'ai
commencé à être détendu au travail, sans analgésiques ni pommades. Je les recommande à tous. Elles aident
quelles que soient les douleurs.

Adi Porat, producteur de l'événement 'SimchaMaker', Rishpon, Israël

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Avant je sollicitais toujours plus le pied droit, car il est plus long. Tout mon poids reposait sur lui. Ce n’était pas équilibré. Avec la chaussure, l’équilibre s’est naturellement établi et ma posture est beaucoup plus droite. Même lorsque je suis assis, je remarque déjà, après une année, que ça va un moment, mais ça ne va pas d’un jour à l’autre. En position assise, je suis bien plus droit. Tout est différent. Toute la posture est différente. Partout.

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Roger Christen de la Suisse

La chaussure a un excellent maintien, cela m’a étonné. J’ai également porté les chaussures de randonnée kybun à la neige, c’était franchement génial. Et ici, c’est pareil, puisque je dois rester debout et statique. La semelle me maintient parfaitement.

Roger Christen de la Suisse

Vreni Heeb, aide-soignante, Suisse

On amortit et on est aérien. On ne peut pas être statique. On doit toujours être en mouvement.

Vreni Heeb, aide-soignante, Suisse

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

Le pneu de la voiture, c’est la chaussure chez l’homme. Ce sont les seuls à toucher le sol. Pour les pneus, l’importance est moindre. Les articulations de la voiture peuvent être remplacées. Chez l’homme, c’est également possible, mais problématique. D’où l’importance de porter de bonnes chaussures souples. J’ai aussi dû en faire l’expérience moi-même.

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

Rolf Hässig, directeur de RH Reifen Service AG, Suisse

Une bonne chaussure est indispensable. Lorsque les pieds sont sollicités toute la journée, il est nécessaire d’avoir une bonne chaussure. Je n’ai jamais économisé. J’ai acheté ce qui est bien.

Rolf Hässig, directeur de RH Reifen Service AG, Suisse

Peter Rahm, Hallau, Suisse

Pour s'y habituer, il ne lui a fallu, à sa grande surprise, que trois jours. Au début, il ressentait un peu plus de fatigue dans les jambes et les hanches. Puis c'était super. Rien ne m'a manqué. Je me sens décontracté et j'ai un bon sentiment. Et je sais que je renforce la musculature du dos, et peut-être autre chose. Je le recommande à tous. Voir la vidéo

Peter Rahm, Hallau, Suisse

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Étant donné que les pieds doivent d’avantage se mouvoir, les peaux mortes disparaissent. Je n’ai plus de gerçures en hiver. J’avais toujours des gerçures profondes au Talon et pratiquement sur tout le pied. Je n’ai plus tout ça. Je dois encore mettre de la crème afin que la peau ne devienne pas sèche, mais ce n’est plus aussi grave qu’auparavant.

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Gopal RajGuru, Nyon, Suisse

En tant que formateur en vente, je travaille debout près de 8 à 10 heures par jour. Il y a quelques années, cela m'a posé de vrais problèmes : j'ai eu de violentes douleurs aux pieds. Cela a commencé par une douleur aiguë que je ressentais dès le premier pas en sortant du lit le matin et qui devenait plus forte au cours de la journée, à tel point qu'à midi je ne pouvais presque plus me concentrer sur mon travail. Mon médecin m'a dit que c'est une affectation dont sont fréquemment atteintes les personnes qui sont beaucoup debout ou qui marchent beaucoup : la fasciite plantaire. J'ai essayé toutes sortes de choses pendant des années. Chaussures plus souples, inserts réduisant les chocs au niveau du talon, rester assis pendant mes présentations, et même de l'acuponcture. Cela n'a servi à rien. J'ai dépensé des milliers pour ces soi-disant « cures » sans le moindre soulagement. Puis un jour, en marchand (avec mes douleurs) dans les rues d'Oakville, au Canada, je suis passé à côté d'un petit panneau publicitaire vantant l'énorme confort de marche de nouvelles chaussures suisses. À l'intérieur de la pharmacie, une très gentille dame m'a présenté la kyBoot. Wow ! J'ai porté la kyBoot pendant quelques heures seulement et les douleurs aux talons avaient déjà diminué. À mon retour en Suisse, j'ai immédiatement acheté une paire et j'ai commencé à les porter lors de mon travail quotidien. Après deux semaines, j'ai remarqué une chose extraordinaire : je ne sentais plus mes pieds au cours de la journée. Ils étaient tout simplement là, confortablement chaussés et heureux. Aucune douleur, même le soir après avoir enlevé mes chaussures. Aucune douleur le matin en sortant du lit. J'avais de la peine à le croire. Les douleurs aux pieds ont disparu et ma vie a changé. Les douleurs ne dominent plus mon quotidien, que ce soit debout ou en marchant. Pendant mes séminaires, je peux rester debout toute la journée dans un confort absolu. Je suis heureux d'avoir découvert cette incroyable invention. Ce sont les plus formidables chaussures. Et elles ont réellement changé ma vie !

Gopal RajGuru, Nyon, Suisse

Jürg Sieber, conseiller chez Nahrin, Widnau, Suisse

Son rembourrage aéré me convient parfaitement. Comme je suis debout toute la journée. Surtout lors de marchés ou de foires. Les pieds sont moins douloureux, voire presque plus du tout. Elles me font très plaisir. Même la semelle est bonne. Si on marche autant que moi, il faut changer de chaussures tous les six mois. Je possède mes chaussures depuis trois mois, mais les semelles sont comme neuves. C’est une chaussure confortable. Fantastique!

Jürg Sieber, conseiller chez Nahrin, Widnau, Suisse

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

J’ai travaillé deux mois en Allemagne et j’ai rendu visite à un ami à  St. Gall. En faisant les courses, ma femme a vu les chaussures. Après le repas, elle a dit: « Tu dois les essayer ! » Je les ai essayées et me suis promené toute la journée à St. Gall. C’était super. Ensuite je les ai protées pour aller travailler. Oui, c’est indescriptible. 

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Peter Meier, fondateur de MP Garage à Au, Suisse

Lorsque j’ai porté la kyBoot toute la semaine au travail, je suis reposé pour le week-end. Avant, c’était le contraire. Lorsque je portais des chaussures rigides et que je marchais toute la semaine, j’étais épuisé durant le week-end. Mon corps n’en pouvait plus et était épuisé.

Peter Meier, fondateur de MP Garage à Au, Suisse

René Keusen, directeur logistique adjoint, tribunal cantonal de Zurich, Suisse

J’ai eu quelques courbatures, surtout au niveau des tibias. Des courbatures durant 5-6 jours, puis plus rien. La marche était encore un peu hésitante, mais elle s’est rapidement améliorée.

René Keusen, directeur logistique adjoint, tribunal cantonal de Zurich, Suisse

Andreas Prinzler chef de la Foire de Zurich, Suisse

En plus, depuis que j'ai ces chaussures, mes pieds sentent moins, car l'air usé est éjecté lorsqu'on marche et l'air frais entre. C'est très agréable.  Voir la vidéo

Andreas Prinzler chef de la Foire de Zurich, Suisse

André Jufer chef de SCOR Zurich, Zürich, Suisse

L'avantage est tout simplement qu'on a moins de souffrances aux pieds. Les pieds font moins mal et ils brûlent moins. On peut porter ces chaussures bien plus longtemps, sans problèmes. On n'a pas non plus de maux de dos, en tout cas moi.  Voir la vidéo

André Jufer chef de SCOR Zurich, Zürich, Suisse

Frank Jagalla, Restaurant Manager, Unilever SV, Schaffhausen, Suisse

Au début, on se sent un peu comme un kangourou, plus ou moins… car les vibrations durent. Au fil du temps, on s'y habitue très bien. C'est très agréable.Je le sens surtout après une longue journée de travail,  je récupère bien. Je n'ai pas les pieds lourds, et après le sport, c'est aussi plus agréable lorsqu'on marche.  Voir la vidéo

Frank Jagalla, Restaurant Manager, Unilever SV, Schaffhausen, Suisse

Oliver Bürgin, Adjointe aux opérations, SV, Dübendorf, Suisse

Surtout pour le genre de travail que je fais maintenant, comme je reste debout sur place, le travail est en tout cas plus confortable.  Voir la vidéo

Oliver Bürgin, Adjointe aux opérations, SV, Dübendorf, Suisse

Gabi Huwyler, infirmière, Davos, Suisse

D'une part, on ne sent pas la chaussure au pied. Elle est très légère, elle marche toute seule.  Voir la vidéo

Gabi Huwyler, infirmière, Davos, Suisse

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

Je marche comme sur un nuage. C’est ainsi que je me l’imagine. Je plane. C’est une sensation super et très agréable! L’amorti est parfait!

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

Felix Meier, professeur, Romanshorn, Suisse

En tant qu'enseignant, je suis souvent debout et je marche beaucoup. Dans la kyBoot, même cette partie de mon travail croyez-moi – me refait plaisir.  Voir la vidéo

Felix Meier, professeur, Romanshorn, Suisse

Andreas Lange, chef Medialog, Zezikon, Suisse

Je porte vraiment la kyBoot par conviction: Je le reconnais J'aime la sensation que l'on a en la portant. Je suis beaucoup debout, entre autres pour des présentations ou pour traiter des affaires. J'ai une place de travail debout et je ne travaille plus en position assise. Je dois dire qu'elle est vraiment optimale.  Voir la vidéo

Andreas Lange, chef Medialog, Zezikon, Suisse

Stephan Lehmann, une ancienne star du football et entraîneur des gardiens, Hergiswil,Suisse

Je n'ai plus 20 ans, donc je la porte tous les jours. En prenant de l'âge, on prend évidemment conscience que la santé est ce qu'il y a de plus important. Au dos et aux genoux - même après ma carrière qui était relativement longue - j'ai quelques dommages consécutifs ou tardifs. Elle est donc certainement un soutient de ce point de vue et m'aide à bien vieillir, encore davantage. Maintenant, j'ai vraiment fait l'expérience qu'elle me soulage, car on utilise et active toujours aussi les toutes petites parties de muscle. On active donc les fibres musculaires qui s'endorment autrement en peu. C'est probablement la clé du succès. Je ne veux pas devenir médical, je m'y connais trop peu. Mais je suis vraiment content d'avoir cette chaussure aux pieds.
 Voir la vidéo

Stephan Lehmann, une ancienne star du football et entraîneur des gardiens, Hergiswil,Suisse

Franz Heinzer, un ancien champion du monde de ski et entraîneur de suisse ski, Brunnen, Suisse

Je pense qu'il est toujours important de faire un bon entraînement de base, d'essayer d'accomplir de nombreuses séquences d'entraînement, de nature diverse. La kyBoot permet de le faire de manière plus spécifique etet de renforcer la musculature du pied - la musculature profonde - et cela me permet d'avoir un très bon effet préventif. Voir la vidéo

Franz Heinzer, un ancien champion du monde de ski et entraîneur de suisse ski, Brunnen, Suisse

Dr. med. Markus Müller, Facharzt für orthopädische Chirurgie, Luzern, Schweiz

kybun Schuhe fördern das Gleichgewicht und aktivieren die Muskulatur von den Zehen bis in den Rücken: Sie sind hilfreich in der Behandlung von Fersen- und Vorfussschmerzen und werden gerne zur unterstützenden Behandlung bei Achillessehnen- und Rückenschmerzen eingesetzt.

Dr. med. Markus Müller, Facharzt für orthopädische Chirurgie, Luzern, Schweiz

Dr. Konrad Birrer, médecin-chef FMH Chirurgie, Médecine sportive SSMS, Lucerne, Suisse

"La proprioception (perception des mouvements et de la position du corps dans l'espace) et l'entraînement proprioceptif sont très importants pour prévenir les blessures. La kyBoot est un moyen efficace pour cet d'entraînement, elle est extrêmement confortable et peut être portée tout le temps de sorte qu'elle permet une sorte d'entraînement permanent qui ne demande pas d'effort. J'ai pu constater son effet dans mon propre cas. Sans thérapie spécifique, en portant simplement la kyBoot, j'ai pu guérir mes tendons d'Achilles grâce à l'effet de la semelle instable, qui renforce les stabilisateurs de la cheville et détend la musculature fortement sollicitée. Je recommande la kyBoot aux patients ayant subi des blessures des extrémités inférieures, aux personnes travaillant debout, aux sportifs et aux personnes âgées (prévention des chutes)."

Dr. Konrad Birrer, médecin-chef FMH Chirurgie, Médecine sportive SSMS, Lucerne, Suisse

Erika Eggenberger, factrice, Nassen, Suisse

"Depuis juin 2009, je porte la kyBoot dans le mesure du possible au travail (je suis factrice à la poste) et pendant tout mon temps libre. Je n'ai pratiquement plus de maux de dos. Et mes problèmes de veines ont disparu comme par magie. Je suis ravie et je n'aime plus du tout marcher avec d'autres chaussures."

Erika Eggenberger, factrice, Nassen, Suisse

Simon Netzle, porte-parole à la Banque cantonale de St-Gall, St-Gall, Suisse

"La banque cantonale de St-Galle accorde une très grande importance à la gestion de la santé. Un personnel en bonne santé a l'avantage non seulement de se sentir plus à l'aise et en meilleure forme, mais aussi d'être plus motivé et plus performant. L'ergonomie des postes de travail est un élément très important de la protection de la santé à la Banque cantonale de St-Gall. Nous l'avons réalisée avec le kyBounder." 

Simon Netzle, porte-parole à la Banque cantonale de St-Gall, St-Gall, Suisse

Sabine Bauer, employée blanchisserie, Suisse

Grâce à la semelle souple, être debout, c’est beaucoup plus agréable. Mes pieds sont soulagés. Au début, je n’avais pas une réelle tenue dans les chaussures. Avec le temps, ça a changé. J’ai l’impression que la chaussure s’est un peu durcie. Comme j’ai l’impression de ne pas avoir un bon appui dans la chaussure, on vérifie mon équilibre grâce à un appareil de mesure d’appui. 

Sabine Bauer, employée blanchisserie, Suisse

Dr Andreas Gösele-Koppenburg, chef du Swiss Olympic Medical Center et directeur médical de la Crossklinik de Bâle, Suisse

"À l'occasion de ma fonction de médecin sportif de l'équipe nationale de bob au Canada, j'ai pu tester à fond la kyBoot pour l'usage quotidien et les activités sportives légères. Le concept de la kyBoot m'a entièrement convaincu. Il est très agréable de marcher avec cette chaussure qui demande un engagement actif du corps. Elle amortit très bien et on sent les mouvements tridimensionnels de la semelle qui ne donne toutefois jamais un sentiment instable ou désagréable. Surtout moi qui ai un pied creux prononcé avec des pointes de pression en partie très nettes au niveau des têtes du métatarse, je suis une personne avec des pieds dits « à problèmes ». Dès le début, la chaussure a été parfaite pour ma forme de pieds et mes besoins et elle m'a permis, pour la première fois depuis des années, de porter des chaussures sans semelles orthopédiques."

Dr Andreas Gösele-Koppenburg, chef du Swiss Olympic Medical Center et directeur médical de la Crossklinik de Bâle, Suisse

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Je le redis partout. C’est un vrai top-modèle. Surtout dans notre domaine, dans lequel la santé est primordiale. En principe, nous avons appris à adopter une posture décontractée. Et toutes les tensions que nous avons se répercutent sur le cheval. Lorsque nos énergies ne circulent plus, aucun dialogue ne peut être établi avec le cheval. D’où l’importance d’une posture optimale pour tous les thérapeutes qui travaillent avec des chevaux ou des personnes.

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

Il y a deux trois ans, je suis allée dans une pharmacie, car j’avais d’importantes douleurs rhumatismales. Ils m’ont recommandé la kyBoot. Entre autres, car j’avais des douleurs extrêmes au tendon d’Achille. J’ai pu tester la kyBoot à la maison et j’étais enchantée. Les douleurs ont disparu. C’est pourquoi j’ai acheté cette chaussure. J'étais extrêmement contente.

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

À la télévision, je suis debout durant deux à trois heures. Vu sous cet angle, c’est sensationnel si je peux être sur un coussin d‘air. Je dois toujours un peu chercher l’équilibre, ce qui est beaucoup plus agréable.

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Je suis incroyablement heureux que cette chaussure existe. Je n’ai encore jamais vu quelque chose de mieux dans toute ma vie. La chaussure est géniale et super! Je remercie tous ceux qui ont contribué au développement de cette chaussure et qui travaillent chez kybun. Merci beaucoup !

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Rolf Hässig, directeur de RH Reifen Service AG, Suisse

Dans le magasin, je marche toute la journée. Comme mes pieds sont beaucoup sollicités, la kyBoot est bien pour moi.

Rolf Hässig, directeur de RH Reifen Service AG, Suisse

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

Je sens que mon pied se renforce énormément. Dans les talons hauts, j’ai un meilleur sentiment. Comme je porte la kyBoot quotidiennement, ma musculature du pied est plus entraînée.

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

Je pense que la fabrication de la kyBoot en Suisse est bien. Cela crée des emplois. Je paie volontiers davantage si je sais que c’est une bonne chaussure.

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

Rafaela Hayden, avait une mauvaise position des pieds, Suisse

Je porte la kyBoot tous les jours. Par contre, à la maison comme au travail, je porte souvent les semelles orthopédiques. Dès que je quitte la maison, je mets ma kyBoot. La kyBoot est la chaussure la plus confortable que je connaisse.

Rafaela Hayden, avait une mauvaise position des pieds, Suisse

Leo Schranzer, chef de cuisine à Stütlihus Grabs, Suisse

Elle est souple et confortable. Je porte même la chaussure de marche que j’essaie pour la première fois. Pendant 15 jours, j’ai pu essayer une chaussure de travail. Elle est bien pour marcher. Les pieds brûlaient d’abord légèrement, et j’avais encore une douleur provenant d’une inflammation. Ça n’a pas disparu. Pour marcher, elle est très agréable.

Leo Schranzer, chef de cuisine à Stütlihus Grabs, Suisse

Rene Leuppi, agent d’assurance diplômé, Suisse

De temps en temps, je porte un complet cravate, et c’est important d’avoir une chaussure qui se marie bien avec cette tenue. La chaussure que je porte remplit cette exigence. Je porte cette chaussure au travail, durant mes loisirs et sur l’eau. Même en Thaïlande, je porte la kyBoot.

Rene Leuppi, agent d’assurance diplômé, Suisse

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

C’était un essai. Je me sentais toujours bien après avoir porté ces chaussures durant deux heures. J’ai attendu 9 mois avant de m’acheter finalement cette chaussure. Ensuite, j’ai passé quatre jours à une foire de vacances. J’ai dû être debout durant deux jours et n’ai pas eu de maux de dos. Maintenant, je suis fan et convaincu de la kyBoot.

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

Ma posture s’est améliorée. Je marche avec le dos droit et n’ai plus de douleurs dans le haut du corps, surtout aux épaules. Le ventre, les jambes et le fessier se raffermissent. Je me sens bien dans mon corps!

Manuela Fellner, chanteuse et gagnante du Grand Prix suisse, Suisse

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

En fait, je fais une formation de physiothérapeute pour chevaux. Et la kyBoot m’a redonné l’espoir de pouvoir tenir. Auparavant, je ne pouvais rester debout plus d’une heure. Depuis que je porte la kyBoot, je peux être debout et marcher 12 heures sans jambes lourdes, ni douleurs, ni crainte de ne pas pouvoir dormir durant la nuit. C’est la réalisation de ma profession de rêve grâce à la kyBoot. C’est pourquoi je suis si heureuse et je la conseille à tous.

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Jürg Sieber, conseiller chez Nahrin, Widnau, Suisse

Certains affirment que c’est tellement spongieux, qu‘ils ne parviennent pas à monter les escaliers. Quant à moi, je n’ai eu aucun problème. C’est comme pour les lunettes, il est nécessaire de s’habituer aux verres progressifs. L’œil doit s’adapter à la vision de loin et de près. C’est identique pour tout. Il faut un petit temps d’adaptation. Maintenant c’est différent, si je ne porte pas de kyBoot, c’est comme si je devais marcher sur une planche. C’est le problème. Si je porte une autre chaussure, c’est souvent plus dur, ou parfois, j’ai l’impression de marcher pieds nus sur l’asphalte. C’est tout simplement la différence. C’est pourquoi je suis enchanté, et c’est vraiment bien.

Jürg Sieber, conseiller chez Nahrin, Widnau, Suisse

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

Au début, j’ai explicitement rendu mes collègues de travail attentives à ma nouvelle chaussure sexy. C’était important pour moi qu’elles sachent que je ne privilégie pas l’esthétique. Maintenant, on plaisante. Depuis, un grand nombre a acheté la chaussure. La qualité l’a remporté. Les nouveaux modèles que j’ai vus sont visuellement de mieux en mieux. La chaussure noire est discrète. J’aimerais aussi acheter une chaussure pour le walking. Pour marcher sur le plat, j’en aimerais aussi une à l’avenir.

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Lorsqu’on est debout et en mouvement toute la journée sans s’accorder de pause, des douleurs se font ressentir aux pieds, aux jambes et au dos. C’est dû à la surcharge de travail. Je n’avais pas de problèmes, cependant, avec la kyBoot, il est possible de travailler d’avantage. C’est très agréable.

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Je porte la chaussure depuis une année et n’ai plus aucun problème. Plus de lumbago, rien. Tout a disparu.

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Gopal Rajguru, coach de vente, Suisse

J’ai découvert la kyBoot pendant des vacances au Canada. J’ai vu le panneau «Swiss Technology walking on air» et ma fille m’a conseillé d’essayer la chaussure. Auparavant, je portais la chaussure MBT. Le problème de la MBT était qu’elle convient pour marcher, mais pas pour rester debout. Je suis directeur des ventes et dirige les ateliers des techniques de vente. Je dois rester debout toute la journée. C’est très différent de la marche. La dynamique  est très différente. La kyBoot convient bien mieux pour être debout. Je trouve ça incroyable.

Gopal Rajguru, coach de vente, Suisse

Peter Meier, fondateur de MP Garage à Au, Suisse

La semelle est idéale, très résistante. Également au niveau produits chimiques. Aucun danger. La kyBoot est légèrement crantée, ce qui est un avantage chez nous, étant donné que la semelle est souple et s’adapte à tout terrain.

Peter Meier, fondateur de MP Garage à Au, Suisse

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Lorsqu’on est debout toute la journée sans beaucoup bouger, des maux de dos apparaissent. Ce n’est plus le cas maintenant.

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Pour moi et mon entreprise, la santé est primordiale. Tous ceux qui portent cette chaussure souffraient de maux auparavant. Maintenant ils n’ont plus de problèmes. C’est fou.

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Santo Palamara, patron du restaurant Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

La semelle de la chaussure est la base. Avec elle, on peut très bien se mouvoir. Je me sens comme un enfant qui joue sur un matelas. C’est ce qui décrit au mieux cette sensation. La différence se ressent après une journée de travail, passée debout et à marcher. 

Santo Palamara, patron du restaurant Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Je peux rester debout plus de trois heures, alors que les autres s’asseyent et se plaignent de jambes lourdes. Il y a six mois, j’étais comme eux. Aujourd’hui, je reste debout plus longtemps et je ne connais plus de jambes lourdes.

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

La kyBoot prend soin des articulations durant le travail. Le soir, j’ai beaucoup moins de douleurs aux genoux qu’avant. Je suis plus reposé et peux travailler d’avantage et plus longtemps.

Patrick Odermatt, chef d’atelier de MP Garage à Au, Suisse

Jakob Wampfler, travaille en tant que facteur au Palais fédéral, Suisse

Je me déplace toute la journée en kyBoot, car je dois beaucoup marcher. Je suis attentif à ce que mes pieds ne se fatiguent pas trop et que je n’aie pas de douleurs. La kyBoot est meilleure que tout et répond à mon besoin.

Jakob Wampfler, travaille en tant que facteur au Palais fédéral, Suisse

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Je ne porte pas la kyBoot lorsqu’elle n’est pas adéquate. Lorsque je dois par exemple arroser les fleurs ou travailler à l’extérieur par mauvais temps, je ne la porte pas. Sinon je la porte si possible toujours et partout.

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

J’ai déjà expliqué cela aux collègues en Hollande, mais je ne sais pas où la kyBoot s’achète en Hollande. Si je le savais, je conseillerais à tous de s’y rendre. Ici, en Suisse, mes collègues sont enchantés. La fille d’un collègue la porte au travail, à Bienne, et même le directeur pensait que ces chaussures pourraient lui convenir. La situation évolue!

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse