Témoignages relatifs à kybun et interviews vidéo

Consultez ici tous les témoignages des clients à propos de nos produits. Vous avez ensuite le choix parmi plusieurs catégories.

(Reset)

kybun Témoignages

Franz Heinzer, Champion du monde et entraîneur junior de ski suisse

Lorsque je reste longtemps debout ou que j’ai de longues journées, je les ai aux pieds. Je fais même de la course en montagne avec mes chaussures kybun. Elles sont adaptées aux activités sportives légères et j’en ai vraiment besoin pour faire du sport.

Franz Heinzer, Champion du monde et entraîneur junior de ski suisse

Christian Tobler de Suisse

Pourquoi portes-tu ces chaussures ? Elles sont spéciales. Ce sont des kyBoot. Sur coussin d’air, je les adore. En faisant une longue marche pieds nus sur la plage, je me suis fait une épine calcanéenne, une sorte d’excroissance au niveau du calcanéum. Je n’ai pas pu marcher normalement pendant des mois. Puis j’ai découvert les kyBoot et j’ai pu les tester. Et vous voyez, je remarche. Depuis, je porte des kyBoot, en randonnée et dans la vie de tous les jours.

Christian Tobler de Suisse

Nelly A. M. de Mönchaltorf, Suisse

Grâce à l’action de la chaussure kybun, je peux encore marcher en me tenant droite. Hier, je suis allée marcher avec mon beau-frère dans la vallée de Lenzerheide. Notre randonnée par monts et par vaux nous a menés de Rothorn-Mittelstation Scharmoin jusqu’à la cascade avant de nous faire redescendre sur Lenzerheide. Une sortie plutôt éreintante. Avec la chaussure kybun de randonnée (le modèle orange), j’étais parfaitement équipée. Elles amortissent vraiment les chocs à chaque pas. J’ai 72 ans et depuis 2011, j’ai multiplié les accidents graves, ce qui me rend doublement reconnaissante : vos chaussures sont extraordinaires, et en plus elles sont fabriquées en Suisse ! C’est quelque chose qui compte pour moi ! Restez fidèles à votre culture, quant à moi, je continuerai à recommander vos produits autour de moi.

Nelly A. M. de Mönchaltorf, Suisse

Elisabeth Bolleter de Cham, Suisse

J’ai un hallux aux deux pieds, ce qui provoque des douleurs intenses et m’oblige à porter des semelles dans mes chaussures depuis des années. Les douleurs étant revenues, j’ai voulu essayer les chaussures sur coussin d’air que j’ai découvertes dans une publicité. Et voilà, depuis que je porte les kyBoot, je peux à nouveau faire de courtes randonnées sans ressentir de douleurs, celles-ci étant presque inexistantes lors d’une longue randonnée. Je porte également ces chaussures aussi souvent que possible pendant la journée car mes pieds fatiguent moins. Je peux ainsi recommencer à porter des chaussures « normales » de temps à autre, notamment pour sortir, ce qui est assez important pour une femme. Je porte les kyBoot depuis déjà plusieurs années.

Elisabeth Bolleter de Cham, Suisse

Angie Papadimitriou de la Grèce

Se déplacer avec les meilleures chaussures sur le plus beau sentier. La récompense est incroyable.

Angie Papadimitriou de la Grèce

Hôtel invité Paladina Tessin, Suisse

Michele, tu portes de nouvelles chaussures, des kyBoot. De quel genre de problème souffrais-tu aux pieds ? Je parvenais difficilement à marcher tout au long de la journée. Cela me faisait très mal, mais grâce aux kyBoot je dois dire que je vis un véritable rêve. Je peux à nouveau me déplacer normalement, et même sauter. Bien sûr, cela nécessite un temps d’adaptation. Quel genre de problème avais-tu ? Un pied étalé. Depuis quand portes-tu ces chaussures ? Il y a bien trois mois que je les porte. Et je dois dire que c’est vraiment le top. Tes douleurs ont-elles disparu ? Dans la journée oui, je n’en ai plus. Mais quand je marche à nouveau pieds nus le soir, mon problème refait surface.

Hôtel invité Paladina Tessin, Suisse

Hôtel invité Paladina Tessin, Suisse

Je porte les kyBoot depuis seulement une semaine pour faire mon jogging et j’ai déjà constaté une amélioration. J’ai toujours eu des douleurs aux genoux qui m’obligeaient à les bander pour aller courir. En une semaine, j’ai remarqué que mes genoux ne sont plus douloureux pendant la course. C’est vraiment génial !

Hôtel invité Paladina Tessin, Suisse

René Meier de la Suisse

Le groupe de randonneurs nous a souvent approchés, mon épouse et moi, pour admirer les chaussures, surtout parce que la semelle s’adapte très bien au sol, et pour nous féliciter parce que nous marchions si bien. Ils avaient du mal à croire que j’avais eu une opération du genou en janvier.

René Meier de la Suisse

Hôtel invité Paladina Tessin, Suisse

Je suis fan de ces chaussures kybun. J’ai souffert pendant des années d’arthrose à la cheville droite. D’habitude, je suis toujours à la recherche de bonnes chaussures. Et depuis quatre ans, je porte des kyBoot et je ne peux plus m’en passer. Il y a peu, j’ai essayé les chaussures de marche. Depuis deux jours, je les ai aux pieds toute la journée. Je ne ressens aucune douleur et j’en suis très satisfaite. Je peux faire des randonnées dans des lieux magnifiques sans avoir mal. C’est le paradis !

Hôtel invité Paladina Tessin, Suisse

Hôtel invité Paladina Tessin, Suisse

C’est la première fois que je porte des kyBoot pour la randonnée. Celle que je viens de faire a duré 2 h 30. J’avais l’impression de marcher sur de la mousse, c’était génial. J’ai les jambes en forme de « X » et là, je n’ai eu aucun problème, même sans porter de semelles. Je suis ravie.

Hôtel invité Paladina Tessin, Suisse

Hansruedi Poschung de Thun, Suisse

Je les mets au travail et à la maison, pour faire de la randonnée, de la marche nordique et du sport. En fait, je les porte en permanence.

Hansruedi Poschung de Thun, Suisse

Uri Salzinger, ancien pilote originaire de Spolète, Italie

En octobre 1993, j’ai dû effectuer un atterrissage d’urgence dans le Nord d’Israël. Nous avons décollé et, après quelques minutes dans les airs, le moteur a lâché. Nous avons dû atterrir d’urgence dans une zone très difficile, où il y avait beaucoup de pierres et de rochers. Heureusement, le passager n’a pas été blessé, mais je me suis cassé la cheville droite.
Il a fallu attendre 18 mois et trois opérations avant que je puisse de nouveau marcher, et j’étais constamment accompagné de béquilles. J’ai tout essayé, mais jusqu’ici, je n’avais pas réussi à trouver des chaussures adaptées pour moi. Je ressentais toujours une sensation désagréable et des douleurs. Il y a deux mois, un ami m’a conseillé les kyBoot. J’en ai essayé une paire qui était très confortable ! Cela fait maintenant un mois et demi que je porte des kyBoot. Pour la première fois depuis mon accident, je peux de nouveau marcher sans boiter, sans douleur et sans sensation désagréable. Je peux même à nouveau faire des randonnées assez longues. Bref, je suis très heureux avec ces chaussures et je vais m’en acheter quelques paires supplémentaires en prévision de l’hiver prochain.

Uri Salzinger, ancien pilote originaire de Spolète, Italie

Margrith Sibold de la Suisse

Mes camarades de randonnée, une de mes voisines par exemple, ne jure que par les kyBoot et s’est même acheté plusieurs modèles pour toutes les occasions. Elle est aussi enthousiaste que moi.

Margrith Sibold de la Suisse

W. P. d’Unterseen, Suisse

J’ai longuement hésité avant d’acheter les chaussures sur coussin d’air kyBoot ; je suis plutôt chaussures en cuir élégantes. La sensation de légèreté dans les kyBoot est formidable. Je les porte même pour marcher en montagne pendant trois à quatre heures et je n’ai aucune douleur de dos, de hanche, de genou ou aux pieds. Des chaussures extraordinaires. Bravo!

W. P. d’Unterseen, Suisse

F. T. de Jona, Suisse

J’ai acheté ma première paire de chaussures kyBoot à l’automne dernier, car je ressentais toujours des douleurs à la suite de l’accident (survenu en été 2013). Cette déchirure musculaire multiple du mollet droit semblait tenace. Elle m’a value six mois de physiothérapie, de traitement par ultrasons (pour un hématome de 15 cm entre les fibres), des radios et des IRM. Plus un cycle supplémentaire de physiothérapie avec ondes de choc. De l’acupuncture, des massages francs. À chaque fois, cela allait mieux pendant quelque temps, mais une guérison durable semblait hors d’atteinte. En me levant, je ressentais toujours des douleurs aigües dans le pied droit et les médecins n’en comprenaient pas la raison. Pourquoi des douleurs au pied si c’est le muscle du mollet qui a été touché ? En octobre 2014, j’ai décidé d’essayer la kyBoot. J’ai été très bien accueilli, on m’a donné de très bons conseils et je suis sorti du magasin avec la chaussure en question. Depuis ce moment, je la porte toute la journée. Au bureau comme en déplacement. J’ai même pu faire quelques promenades avec. Malgré les douleurs et contre l’avis de mon médecin traitant, j’ai continué à pratiquer mon sport préféré, la danse de salon (le disco swing, le jive... donc plutôt les genres où ça bouge). À côté de ça, j’ai fait des exercices de musculation, d’étirement, etc. Au printemps, mon médecin m’a encore fixé un rendez-vous à la Etzelklinik et m’a mis en contact avec un médecin du sport pour s’occuper spécialement de mon cas. J’ai obtenu un rendez-vous « relativement vite », pour le 22 janvier 2015. Mais les douleurs ont disparu progressivement, au point que je n’avais plus du tout mal lors du rendez-vous. Mon médecin m’a quand même conseillé d’y aller. Les médecins de la clinique ont été surpris. Des radios, des questions. Comment est-ce possible ? Il n’y a avait plus rien à voir. La seule chose qui mettait les deux spécialistes d’accord, c’est qu’on ne voyait plus rien. L’un des spécialistes se demandait si une semelle minimale ne pourrait pas agir contre ma légère « distorsion interne » (en quoi ?). Le médecin du sport était d’avis que j’avais tout fait comme il fallait. BOUGER ! Il invoqua le travail et le choix des procédés (thérapie unique par ondes de choc et acupuncture) de la dernière physiothérapie. Mais il pensait surtout que le fait d’avoir beaucoup bougé avait joué un rôle primordial pour faire disparaître les douleurs dans le pied. Je peux remercier la kyBoot pour cela. Son conseil : ne rien changer. kyBoot, le sport, la danse, etc. (Il était clairement contre les semelles spéciales !) En fait, les douleurs provenaient d’une position antalgique que j’avais adoptée à l’époque de l’accident puis repris quelque temps après. Sans que je m’en rende compte, le fait de pouvoir tout le temps bouger mon pied librement a permis de briser ce cercle vicieux. Voilà. Il ne me reste qu’une chose à dire : merci infiniment.

F. T. de Jona, Suisse

Madame Eisbach de Andernach, Allemagne

On peut dire que je suis emballée par ces chaussures. J’avais une épine calcanéenne et je ne compte plus les consultations que j’ai pu enchaîner pour me soigner. Ce qui, soit dit en passant, m’a coûté une vraie fortune. J’ai utilisé tous les moyens remboursés par ma caisse, et pour être honnête, je reconnais que depuis un an et demi, je traîne cette épine calcanéenne très douloureuse, sans plus savoir vers qui me tourner. Mon mari et moi adorons faire de la randonnée. J’ai du y renoncer et laisser mon mari partir seul, à mon grand regret. J’ai toujours pensé qu’il devait bien exister une solution et c’est alors que j’ai découvert ce magasin. Je me suis dit que j’allais jeter un œil et j’ai décidé de m’acheter les chaussures. Au début, j’ai eu quelques petits problèmes avec ces chaussures parce que mon pied était encore enflammé. J’ai du attendre que cela passe, mais cela n’a pas duré, quatre jours peut-être, puis mes douleurs ont disparu. Cela fait maintenant environ trois mois que je porte ces chaussures, et rien d’autre. Je ne peux que les conseiller tant j’en suis enchantée. Ce sont vraiment les chaussures idéales pour moi.

Madame Eisbach de Andernach, Allemagne

Margaret d'Angleterre

Je suis une fervente adepte des kyBoots. Agée de 76 ans, je pratique la randonnée et la danse country depuis de nombreuses années. Pendant toutes ces années de pratique, j'ai essayé de nombreuses chaussures. Les kyBoots sont mes préférées : elles sont si confortables que je les porte tout le temps, que ce soit pour jardiner, marcher, danser la zumba, ou simplement faire le ménage chez moi.  Elles sont aussi confortables que des chaussons et suffisamment résistantes pour m'accompagner sur de grandes randonnées. Un de mes amis, qui est kiné, est très impressionné par leurs qualités d'absorption des chocs et leur soutien : ce sont des chaussures idéales pour les articulations fragiles.

Margaret d'Angleterre

René Meier de la Suisse

C’est un véritable amortisseur, qui absorbe tous les chocs touchant le genou. Aussi bien en montée qu’en descente, cela fait vraiment du bien à mon genou.

René Meier de la Suisse

Imelda Angehrn, éleveuse de chiens originaire de Gossau, Suisse

Je prévois d’acheter la chaussure de marche, car elle est montante. Moins pour le quotidien que pour les vacances. Pour une longue marche ou une randonnée. Elle est aussi extra, car on ne sent pas les cailloux. Je me promène avec les chiens sur des sentiers naturels. Alors c’est bien de ne pas sentir chaque caill

Imelda Angehrn, éleveuse de chiens originaire de Gossau, Suisse

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Étant donné que je vais et rentre du travail à pied, cela représente 50 minutes par trajet. Avec la kyBoot, c’est un grand soulagement. J’ai des chaussures de montagne et des chaussures d’été. Je les porte tout l’année.

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Pour l’instant, cinq personnes ont acheté la kyBoot pour moi. Cependant j’ai toujours continué. Je ne me suis plus contenté d’une paire de chaussures. Ensuite l’hiver est venu ici, à 1500 mètres. J’ai acheté la première botte d‘hiver. Puis il y a eu la chaussure de marche. Maintenant il existe une nouvelle belle botte d‘hiver. Et j’en possède également une pour l’été, et trois paires pour l’entre-saison.

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Jürg Sieber, conseiller chez Nahrin, Widnau, Suisse

J’avais la kyBoot lors du marché de Noël de Rorschach. J’avais mis des chaussettes de ski de fond et je n’ai pas eu froid aux pieds. Avant, je devais toujours mettre des chaussures de marche. Avec la kyBoot, c’était fantastique. J’ai déjà essayé cette méthode plusieurs fois. Au marché d'Arbon. J’ai beaucoup mieux supporté qu’avec des chaussures de marche. Porter une chaussure lourde toute une journée, ce n’est pas bon. Mais avec la kyBoot, c’était fantastique. 

Jürg Sieber, conseiller chez Nahrin, Widnau, Suisse

Peter Meier, fondateur de MP Garage à Au, Suisse

Durant les loisirs, je ne peux me passer de la kyBoot. Que ce soit pour la randonnée, le jogging ou les sorties le soir, c’est une chaussure agréable. On retrouve sa jeunesse.

Peter Meier, fondateur de MP Garage à Au, Suisse

Walter Keller, retraité, Bischofszell, Suisse

"J'ai 74 ans et je suis un pèlerin passionné. Lors de ma dernière randonnée de 400 km sur le chemin de pèlerinage français, j'ai porté la kyBoot. La sensation a été très agréable et mes douleurs aux genoux ont disparu comme par magie. Surtout sur les chemins goudronnés, j'ai été surpris à quel point la marche est souple et bienfaisante. J'ai senti que la kyBoot renforce les muscles de mes jambes et de mes pieds. Depuis je ne porte plus que la kyBoot, et mes sandales." 

Walter Keller, retraité, Bischofszell, Suisse