Témoignages relatifs à kybun et interviews vidéo

Consultez ici tous les témoignages des clients à propos de nos produits. Vous avez ensuite le choix parmi plusieurs catégories.

Kategorien Auswahl (Reset)

kybun Témoignages

Roger Christen de la Suisse

J’ai pu remarcher normalement dès le premier jour. En être capable à 100 %, c’est ce qui compte le plus pour moi. Je dois pouvoir me déplacer sans problème, et j’y suis arrivé dès le premier jour. J’ai ri, j’étais tellement heureux. Et depuis le premier jour, c’est ça mon programme.

Roger Christen de la Suisse

Veikko Huovinen, propriétaire d’un restaurant à Suomussalmi, Finlande

Mes pieds ont souffert pendant des années, mais j’ai enfin trouvé des chaussures avec une semelle assez flexible pour ma situation. Dans mon travail, je dois souvent rester debout dans le restaurant et la cuisine, où l’eau et d’autres liquides peuvent rendre le sol glissant, mais je me sens en sécurité car mes kyBoot ne glissent pas du tout. Dans ces chaussures, mes pieds ne fatiguent pas comme dans des chaussures de travail normales, même après une longue journée.

Veikko Huovinen, propriétaire d’un restaurant à Suomussalmi, Finlande

Roger Christen de la Suisse

Pour le prix, c’est donné. Bien sûr, cela reste un prix élevé. Mais en comparaison avec tout ce que j’ai pu payer à la caisse d’assurance maladie et en frais de santé... Franchement, je paye ce prix sans hésiter et j’en parle autour de moi. C’est vraiment une excellente affaire.

Roger Christen de la Suisse

Aillyn Ang, directeur de 320 Below, Singapore

Les chaussures ont permis de soulager ma douleur au bas du dos. J’enfilerai des kyBoot à chaque fois que je prévoirai de beaucoup marcher. Lorsque j’enlève ces chaussures après une longue journée, j’ai du mal à marcher sur le sol dur car je suis nettement plus à l’aise avec les kyBoot aux pieds.

Aillyn Ang, directeur de 320 Below, Singapore

Leo Schranzer, chef de cuisine à Stütlihus, Grabs, Suisse

C’est déjà le confort de la marche qui empêche que le talon subisse un choc à chaque pas. C’est ce qui la rend particulière. On s’y sent bien et c’est très agréable dans la chaussure. Si je transpire des pieds, ils ne sont plus mouillés dans la chaussure. Lorsque je déroule mon pied, c’est harmonieux et équilibré.

Leo Schranzer, chef de cuisine à Stütlihus, Grabs, Suisse

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Lorsqu’on travaille beaucoup - je suis cuisinier et suis debout environ douze heures sans me mouvoir - on a en quelque sorte, oui, je ne veux pas dire des douleurs, mais on ressent des brûlures sous la plante des pieds. Avec ces chaussures, on ne ressent rien.

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Santo Palamara, patron du restaurant Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Elle est légère, vraiment légère, et ne provoque aucune lourdeur dans les jambes. C’est le meilleur. 

Santo Palamara, patron du restaurant Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Alida Palamara, hôtesse au Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Je travaille dans un restaurant et suis debout toute la journée. Cela a provoqué des douleurs au niveau du pied, mais avec ces chaussures, je n’ai plus de douleurs.

Alida Palamara, hôtesse au Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Maya Katsir, étuidant et serveuse, Tel-Aviv, Israël

J'avais des douleurs aux jambes et aux genoux. Je suis serveuse. Nous travaillons 8 heures. Je cherchais des chaussures pour tenir les 8 heures. Puis j'ai découvert kybun et j'ai acheté une paire. Je m'y suis vite habituée,
sans problème. J'aime les porter au travail. On marche comme sur un coussin... Depuis une année, je ne porte que celles-là. J'ai recommandé aux cuisiniers du restaurant d'acheter des kybun, car elles sont très confortables et on ne glisse pas en cuisine. C'est bien pour tous, les cuisiniers et les serveurs. Comme il le faut. Fantastique.

Maya Katsir, étuidant et serveuse, Tel-Aviv, Israël

Josh Goldberg, proppriétaire du 'Coffee Station' café, Ramat Gan, Israël

Le travail dans mon café est rude et mes jambes me faisaient mal. À la fin, j'avais l'impression que mes jambes allaient se casser. J'ai acheté une paire de kybun et la douleur a disparu après près d'une heure. J'ai senti plus d'assurance. Elles sont très confortables pour travailler et je les recommande vivement.

Josh Goldberg, proppriétaire du 'Coffee Station' café, Ramat Gan, Israël

Roger Christen de la Suisse

La chaussure a un excellent maintien, cela m’a étonné. J’ai également porté les chaussures de randonnée kybun à la neige, c’était franchement génial. Et ici, c’est pareil, puisque je dois rester debout et statique. La semelle me maintient parfaitement.

Roger Christen de la Suisse

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

J’ai travaillé deux mois en Allemagne et j’ai rendu visite à un ami à  St. Gall. En faisant les courses, ma femme a vu les chaussures. Après le repas, elle a dit: « Tu dois les essayer ! » Je les ai essayées et me suis promené toute la journée à St. Gall. C’était super. Ensuite je les ai protées pour aller travailler. Oui, c’est indescriptible. 

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Andreas Prinzler chef de la Foire de Zurich, Suisse

En plus, depuis que j'ai ces chaussures, mes pieds sentent moins, car l'air usé est éjecté lorsqu'on marche et l'air frais entre. C'est très agréable.  Voir la vidéo

Andreas Prinzler chef de la Foire de Zurich, Suisse

André Jufer chef de SCOR Zurich, Zürich, Suisse

L'avantage est tout simplement qu'on a moins de souffrances aux pieds. Les pieds font moins mal et ils brûlent moins. On peut porter ces chaussures bien plus longtemps, sans problèmes. On n'a pas non plus de maux de dos, en tout cas moi.  Voir la vidéo

André Jufer chef de SCOR Zurich, Zürich, Suisse

Frank Jagalla, Restaurant Manager, Unilever SV, Schaffhausen, Suisse

Au début, on se sent un peu comme un kangourou, plus ou moins… car les vibrations durent. Au fil du temps, on s'y habitue très bien. C'est très agréable.Je le sens surtout après une longue journée de travail,  je récupère bien. Je n'ai pas les pieds lourds, et après le sport, c'est aussi plus agréable lorsqu'on marche.  Voir la vidéo

Frank Jagalla, Restaurant Manager, Unilever SV, Schaffhausen, Suisse

Oliver Bürgin, Adjointe aux opérations, SV, Dübendorf, Suisse

Surtout pour le genre de travail que je fais maintenant, comme je reste debout sur place, le travail est en tout cas plus confortable.  Voir la vidéo

Oliver Bürgin, Adjointe aux opérations, SV, Dübendorf, Suisse

Leo Schranzer, chef de cuisine à Stütlihus Grabs, Suisse

Elle est souple et confortable. Je porte même la chaussure de marche que j’essaie pour la première fois. Pendant 15 jours, j’ai pu essayer une chaussure de travail. Elle est bien pour marcher. Les pieds brûlaient d’abord légèrement, et j’avais encore une douleur provenant d’une inflammation. Ça n’a pas disparu. Pour marcher, elle est très agréable.

Leo Schranzer, chef de cuisine à Stütlihus Grabs, Suisse

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Lorsqu’on est debout et en mouvement toute la journée sans s’accorder de pause, des douleurs se font ressentir aux pieds, aux jambes et au dos. C’est dû à la surcharge de travail. Je n’avais pas de problèmes, cependant, avec la kyBoot, il est possible de travailler d’avantage. C’est très agréable.

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Lorsqu’on est debout toute la journée sans beaucoup bouger, des maux de dos apparaissent. Ce n’est plus le cas maintenant.

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

Santo Palamara, patron du restaurant Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

La semelle de la chaussure est la base. Avec elle, on peut très bien se mouvoir. Je me sens comme un enfant qui joue sur un matelas. C’est ce qui décrit au mieux cette sensation. La différence se ressent après une journée de travail, passée debout et à marcher. 

Santo Palamara, patron du restaurant Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse

J’ai déjà expliqué cela aux collègues en Hollande, mais je ne sais pas où la kyBoot s’achète en Hollande. Si je le savais, je conseillerais à tous de s’y rendre. Ici, en Suisse, mes collègues sont enchantés. La fille d’un collègue la porte au travail, à Bienne, et même le directeur pensait que ces chaussures pourraient lui convenir. La situation évolue!

Olivier van der Staal, cuisinier, Renan, Suisse