Témoignages relatifs à kybun et interviews vidéo

Consultez ici tous les témoignages des clients à propos de nos produits. Vous avez ensuite le choix parmi plusieurs catégories.

(Reset)

kybun Témoignages

John Jacko de Malaisie

Depuis 2016, j'ai fait 11'606'690 pas sur la semelle élastique de la chaussure kybun. Avec chacune de mes chaussures, j'ai fait en moyenne 3,8 millions de pas.

John Jacko de Malaisie

Jiří Šedivý, docteur en médecine, responsable du service orthopédique de l’hôpital de Jihlava (République tchèque)

Les chaussures kybun allient trois facteurs importants pour marcher de manière saine et agréable dans des chaussures : la souplesse à chaque pas, le confort – grâce à la forme parfaite de la chaussure et l’espace qu’elle offre – et la sollicitation et l’entraînement des membres inférieurs – grâce au principe de la semelle instable. Faire travailler au maximum les muscles des membres inférieurs ainsi que le torse permet de les renforcer. Bouger tous les muscles en marchant régulièrement permet de stimuler fortement les performances de la « pompe musculaire » qui a une influence salutaire sur le système veineux et lymphatique des membres inférieurs. Marcher avec ces chaussures permet de soulager les douleurs dorsales et articulaires chroniques, a un effet bénéfique sur les tendons et les ligaments trop sollicités et peut réduire la tension et la pression dans les mollets. Selon moi, porter des chaussures kybun est particulièrement pertinent lorsque l’on marche sur des surfaces dures – quand on se rend au travail ou que l’on fait du tourisme urbain (visites, excursions, etc.). Mais elles vous apporteront également beaucoup de bienfaits sur des sols plus souples. Enfilez des chaussures kybun, vos pieds vous remercieront ! En plus, elles sont extrêmement confortables...

Jiří Šedivý, docteur en médecine, responsable du service orthopédique de l’hôpital de Jihlava (République tchèque)

Juhani Turunen (Finlande)

Après avoir couru 18 marathons et quelques semi-marathons, j’ai récemment dû arrêter la course à pied à cause de douleurs dans le bas du dos et aux jambes. Les médecins m’ont diagnostiqué une sténose lombaire. Mais je n’ai pas arrêté de bouger pour autant. Grâce aux chaussures kybun et au Pilates, je peux faire de longues randonnées et de l’escalade dans la magnifique nature finlandaise.

Juhani Turunen (Finlande)

Kathrin Müller-Hänny de Lenzburg, Suisse

La découverte des chaussures kybun a changé ma vie. Depuis ma naissance, je souffre d’un pied plat/étalé. Puisque que nous ne trouvions pas de chaussures adaptées à mon problème dans le commerce, mes parents faisaient faire de coûteuses chaussures sur mesure. Je n’en garde pas de bons souvenirs. Lorsque j’étais à l’école primaire, ma mère m’emmenait deux fois par an à Zurich dans un magasin spécialisé. Je me souviens des heures angoissantes passées dans cette boutique « surchauffée » et je revois cette vendeuse dévouée m’apporter une multitude de chaussures – sans grand succès. Le plus souvent, les randonnées en famille, les voyages scolaires et les vacances au ski étaient une vraie torture pour moi. En mai 2014, j’ai découvert les chaussures kybun, ce fut l’évènement de l’année ! Depuis, je peux marcher des heures sans ressentir de douleurs. Je marche sur des sols durs, p. ex. quand je vais faire mes courses en ville. Je ne me fatigue plus et mes pieds ne souffrent plus. Avant, presque chaque pas se répercutait violemment sur ma hanche qui n’était déjà plus très en forme. Aujourd’hui, mes hanches et mon dos se portent très bien. Dans mon logement, dont le sol est recouvert de carreaux en céramique, je porte avec bonheur des sandales kybun. Je passe des journées entières au musée Technorama et au zoo en compagnie de mes petits-enfants. Je fais la queue et reste des heures aux fourneaux. Désormais, je reste volontiers debout et je suis heureuse. C’est un plaisir de marcher en se tenant droite.

Kathrin Müller-Hänny de Lenzburg, Suisse

Client de la Suisse

Pendant presque deux ans, une hernie discale m’a empêché de marcher. Un jour, un ami m’a offert une paire de ces chaussures. C’est en me promenant avec régulièrement que j’ai pu reprendre la marche. Aujourd’hui, j’ai récupéré. Grâce à la chaussure kybun ? Oui, grâce à kybun et à la prière.

Client de la Suisse

Helen Hardegger de la Suisse

J’aime porter la chaussure kybun pour me promener en forêt. J’ai l’impression qu’elles amortissent bien les pas et qu’elles font le plus grand bien à mon dos.

Helen Hardegger de la Suisse

Hansruedi Poschung de Thun, Suisse

Je les mets au travail et à la maison, pour faire de la randonnée, de la marche nordique et du sport. En fait, je les porte en permanence.

Hansruedi Poschung de Thun, Suisse

Madame et Monsieur Mpalastos de Mantoudi Evoias, Grèce

Depuis début janvier 2015, à 77 ans, je ne pouvais plus marcher plus de 50 mètres à cause d’engourdissements et de douleurs aux jambes. On m’a diagnostiqué une sténose centrale du canal lombaire et de nombreux médecins m’ont dit que je devrais me faire opérer de la colonne vertébrale. Ma femme Stavroula (72 ans) a eu un problème similaire il y a un an. Elle ne pouvait plus marcher plus de 30 mètres à cause de douleurs dans la jambe gauche et on lui a diagnostiqué une sténose latérale.  Elle a surmonté ce problème après une intense kinésithérapie, de l’acuponcture, de l’exercice et en remarchant progressivement avec des chaussures kyBoot, recommandées par son kinésithérapeute. Après ce long traitement, elle pouvait marcher 2 km sans s’arrêter et m’a donc suggéré de faire de même. Après 4 mois de thérapie, je pouvais marcher jusqu’à près d’un kilomètre. J’ai hésité à acheter des kyBoot, même si elles m’avaient beaucoup plu lorsque je les ai essayées pendant une journée. Ma femme a essayé de me convaincre de les acheter, en disant que ce n’était pas des chaussures ordinaires, mais de l’équipement de grande valeur. J’ai surtout hésité à cause du prix qui représentait presque la moitié de ma pension.  Mais maintenant, après deux mois à porter ces merveilleuses chaussures, je suis ravi d’avoir pris la décision de les acheter. Je marche tous les jours avec ma femme pendant 75 minutes à un rythme soutenu. Nous faisons la course pour savoir lequel arrivera en premier. Notre but est de marcher 10 km par jour avec les kyBoot dans quelques années pour célébrer nos 50 ans de mariage. 

Madame et Monsieur Mpalastos de Mantoudi Evoias, Grèce

Janine Schmid de la Suisse

Mon mari avait la chaussure kybun et j’étais presque jalouse de leur confort, en particulier au niveau de la semelle. Aujourd’hui, je porte souvent la chaussure kybun. Ayant souffert de problèmes aux hanches, j’avais même de la peine à marcher jusqu’au supermarché situé à une centaine de mètres. Mais depuis que j’ai ces chaussures, je peux de nouveau aller me promener.

Janine Schmid de la Suisse

Paul Kammradt de Sollies-Toucas, France

A 66 ans, j’ai deux prothèses de  hanche, une au genou droit et j’ai subi deux graves opérations du dos. Dès que j’ai eu la chance de découvrir la kyBboot, mes genoux qui étaient toujours enflés, ont repris une taille normale en deux jours. Je marche maintenant  sans aucun boitement  et pendant de longues heures. J’ai vraiment l’impression de revivre.

Paul Kammradt de Sollies-Toucas, France

Roberto Rendo, dentiste de La Spezia, Italie

Je souffre depuis longtemps de lombalgies et de dorsalgies, car de par ma profession, je suis « enchaîné » au fauteuil dentaire pendant plus de huit heures par jour, penché sur les patients que je traite, et avec les muscles de la colonne vertébrale toujours en tension. Le tournant s’est produit à 60 ans, quand un ami médecin rééducateur m’a conseillé d’utiliser les chaussures kyBoot. Pour moi, ça a été la solution à presque tous mes problèmes posturaux. Faire une promenade à pied avec mes nouvelles chaussures kyBoot m’apporte plus de bénéfices qu’une séance chez l’ostéopathe ou une heure de Pilates ! Outre la très agréable sensation de marcher comme sur un nuage, ma posture se rééquilibre instantanément et les maux de dos disparaissent petit à petit. Je suis tellement satisfait que j’ai acheté un modèle pour l’hôpital où je travaille, un modèle pour le cabinet professionnel privé, un modèle printanier plus sportif et un modèle hivernal pour les jours de pluie. Je ne peux plus m’en passer. J’ai en outre voulu faire cadeau d’une paire à mon frère (officier des carabiniers), qui a subi plusieurs opérations de la colonne vertébrale suite à de fâcheuses hernies discales ; il est lui aussi très content et fort satisfait de cette nouvelle approche, après avoir essayé, en vain, nombre de thérapies alternatives. Cela dit, les mots valent peu de choses... Il faut en faire l’expérience pour comprendre le confort, la qualité et les propriétés thérapeutiques ! Il faut les essayer pour y croire ! Merci kybun. Je vous en serai reconnaissant à jamais. Je n’achèterai plus que des chaussures kybun ! 

Roberto Rendo, dentiste de La Spezia, Italie

Margaret d'Angleterre

Je suis une fervente adepte des kyBoots. Agée de 76 ans, je pratique la randonnée et la danse country depuis de nombreuses années. Pendant toutes ces années de pratique, j'ai essayé de nombreuses chaussures. Les kyBoots sont mes préférées : elles sont si confortables que je les porte tout le temps, que ce soit pour jardiner, marcher, danser la zumba, ou simplement faire le ménage chez moi.  Elles sont aussi confortables que des chaussons et suffisamment résistantes pour m'accompagner sur de grandes randonnées. Un de mes amis, qui est kiné, est très impressionné par leurs qualités d'absorption des chocs et leur soutien : ce sont des chaussures idéales pour les articulations fragiles.

Margaret d'Angleterre

René Meier de Suisse

Je porte ces chaussures tous les jours. Je les enfile notamment pour aller promener notre chien.

René Meier de Suisse

Ingrid S. de Lörrach, Allemagne

Vendredi : cinq heures à marcher dans Hambourg, thermomètre à 0º et des pieds au chaud après quelques minutes de marche.
Samedi : dix heures à marcher dans Hambourg, thermomètre à 0º, je n’en reviens pas d’avoir tenu aussi longtemps !
Jeudi : Promenade sur la plage à Amrum. La pluie avait formé d’immenses flaques d’eau sur le sable, je ne pouvais pas les contourner, je devais les traverser. J’ai retiré chaussures et chaussettes, il faisait environ 7º, au bout de quelques mètres, je ne sentais déjà plus mes pieds. Je n’avais rien pour m’essuyer, j’ai juste retiré le sable en frottant mes pieds avant de me rechausser ; il me restait toujours près de 30 minutes de marche dans le village. J’ai décidé de passer par mon appartement de vacances pour prendre un bain de pieds. Mais une fois dans le village, je me suis rendue compte que mes pieds étaient de nouveau bien au chaud ! MAGNIFIQUE !
Au travail, je ne porte plus que mes kyBoot et je les recommande à tous mes patients. Les meilleures chaussures que j’aie jamais portées ! Ma mère les porte chez elle et est enchantée par l’agréable tiédeur qu’elles procurent.

Ingrid S. de Lörrach, Allemagne

Imelda Angehrn, éleveuse de chiens originaire de Gossau, Suisse

La marche est souple, on se sent à l’aise toute la journée et ne ressent pas de fatigue. Elle a une bonne semelle et elle résiste aux promenades avec les chiens, sous la pluie et dans l’herbe mouillée. Je ne dois pas rentrer pour changer de chaussures. Elles supportent ça.

Imelda Angehrn, éleveuse de chiens originaire de Gossau, Suisse

Romy Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

J’utilise celle que je porte actuellement pour faire du vélo. Elle a de la gueule et va bien avec mon flyer. Tout doit bien aller ensemble. Je porte aussi des chaussures laquées noires avec lesquelles j’irais même à St. Moritz. Je pense que si je porte un beau pullover mohair, un pantalon noir et les chaussures noires laquées, c’est super. Je me sens vraiment bien. 

Romy Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

Gilles Tschudi, acteur, Zurich, Suisse

La kyBoot me rend accro. Avec cette chaussure, même ceux qui détestent marcher prennent plaisir à se promener. Cette chaussure est une vraie joie, un mélange de ouate et de bercement, tout en donnant un bon maintien. Depuis quelques mois, je la porte tous les jours et je ne voudrais plus m'en séparer. Avant je connaissais l'expression « le chien, le meilleur ami de l'homme », maintenant je connais aussi l'expression « la chaussure, la meilleure amie de l'homme ». Je lui confie en toute bonne conscience le rôle de médiateur entre mon pied et le sol.

Gilles Tschudi, acteur, Zurich, Suisse