Témoignages relatifs à kybun et interviews vidéo

Consultez ici tous les témoignages des clients à propos de nos produits. Vous avez ensuite le choix parmi plusieurs catégories.

(Reset)

kybun Témoignages

Stefan Burkhalter, lutteur de la suisse

Surtout pour marcher pendant mes longues journées de travail. Je les porte quand je dois marcher beaucoup ou rester longtemps debout. Ce sont pour moi les chaussures idéales, elles suppriment mes douleurs au dos et aux genoux. Les chaussures vertes et blanches me sont indispensables lorsque je vais assister à un match de football à Saint-Gall.

Stefan Burkhalter, lutteur de la suisse

Turi Reber accordéoniste de Suisse

J'étais employé à la poste. J’ai été postier pendant presque 50 ans et mes pieds en ont pas mal souffert. J’ai dû me faire opérer d’un pied et à partir de là, cela n’a fait qu’empirer. Aujourd’hui, grâce aux kyBoot, je peux à nouveau marcher sans douleurs.

Turi Reber accordéoniste de Suisse

Dominik Engeli, pharmacien de Weinfelden, Suisse

Cela fait six ans que je suis devenu un adepte de les chaussures kybun ! En tant que pharmacien, je suis contraint de rester debout derrière mon comptoir quasiment toute la journée. Avec la la chaussure kybun, heureusement, je n’ai plus du tout mal aux pieds ni les jambes lourdes après une longue journée. 

Dominik Engeli, pharmacien de Weinfelden, Suisse

Susanne Bogadely de l' Allemagne

Bonjour, je m’appelle Susanne Bogedaly. Je souffre depuis environ un an et demi d’une fasciite plantaire chronique des deux côtés et d’une épine calcanéenne au pied gauche. J’ai essayé d’innombrables méthodes pour m’en débarrasser. J’ai eu recours à toutes les thérapies conventionnelles. Les médecins disent qu’il n’y a plus aucune piste thérapeutique à explorer pour moi. J’ai essayé les semelles orthopédiques, les semelles sensorimotrices, les analgésiques ainsi que la thérapie par ondes de choc. Tout cela n’a eu aucun résultat, et les douleurs chroniques sont restées intenses. Dans ma détresse, j’ai voulu tenté encore autre chose. J’ai découvert les kyBoot sur Internet et je les ai essayées. Après quelques recherches, je me suis décidée pour ce modèle. J’en suis tout simplement ravie, d’autant plus qu’elles étaient mon dernier espoir. On ressent exactement la sensation décrite dans la publicité : celle de marcher sur un nuage. C’est formidable pour moi, car en tant qu’éducatrice, je dois marcher beaucoup chaque jour. Je reste debout pendant de longues heures, et je porte actuellement ces chaussures aussi bien au travail qu’à la maison, comme chaussons. J’ai déjà commandé le modèle suivant, les « Arosa ». Ce sont des bottines noires à lacets qui montent jusqu’en haut. Elles sont très chics. Je conseille ainsi à tous les désespérés qui partagent le même sort que moi d’essayer ces chaussures. Cela en vaut vraiment la peine. Je suis comblée, je peux de nouveau marcher normalement sans ressentir presque aucune douleur. Je ne lâche rien et garde le sourire. Je vous salue tous, et surtout ne baissez pas les bras !

Susanne Bogadely de l' Allemagne

Roger Christen de la Suisse

J’ai pu remarcher normalement dès le premier jour. En être capable à 100 %, c’est ce qui compte le plus pour moi. Je dois pouvoir me déplacer sans problème, et j’y suis arrivé dès le premier jour. J’ai ri, j’étais tellement heureux. Et depuis le premier jour, c’est ça mon programme.

Roger Christen de la Suisse

Ursi Rieder de la Suisse

Je trouve cette sensation très plaisante car j’ai l’habitude de rester souvent debout, je travaille d’ailleurs debout au bureau et j’apprécie de ne pas rester immobile. Pour travailler et de manière générale, cela me fait du bien de pouvoir rester mobile.

Ursi Rieder de la Suisse

Nina Zimmermann de l'Allemagne

J'aimerais beaucoup avoir ce type de chaussures. En tant que physiothérapeute, je fais beaucoup d'allées et venues. Comme je suis souvent debout, elles me seraient très utiles. Ce n'est pas comme si j'étais assise devant un ordinateur toute la journée. Je serais ravie d'en avoir une paire !

Nina Zimmermann de l'Allemagne

Lydia Zurfluh de Uetendorf, Suisse

Lorsque je travaille debout, je trouve automatiquement l’équilibre. Ces chaussures sont agréables, souples, élastiques... tout simplement formidables !

Lydia Zurfluh de Uetendorf, Suisse

Duc Huynh de Interlaken, Suisse

Au début, je portais les kyBoot surtout au travail, car je suis beaucoup debout. Désormais, chaque occasion est bonne pour porter des kyBoot. Je les porte même à la maison, comme chaussures d’intérieur, pendant mon temps libre et aussi comme baskets, ce qui est tout nouveau. En fait, cela dépasse largement le cadre de mon travail.

Duc Huynh de Interlaken, Suisse

Sherin E. Weitnauer, Maître-nageur de la Suisse

En tant que maître-nageur, je marche sur un sol carrelé huit heures par jour, c’est pourquoi ces chaussures sur coussin d’air sont pour moi la solution idéale. En outre, elles sont parfaites pour une utilisation privée.

Sherin E. Weitnauer, Maître-nageur de la Suisse

Eugen Jud, Droguiste de la Suisse

Je porte la chaussure kybun toute la journée. Dès que j’enfile des chaussures normales, j’ai l’impression que le sol est dur comme de la pierre. Je me tiens debout toute la journée, et pourtant je n’ai pas mal aux jambes ni aux pieds le soir, et je ne suis pas fatigué.

Eugen Jud, Droguiste de la Suisse

David Reichmuth, Droguiste de la Suisse

Je ne peux plus m’imaginer aller à un salon sans porter la chaussure kybun. Après une journée de travail, plutôt que d’avoir les jambes lourdes et des douleurs au dos, je me sens en forme et actif.

David Reichmuth, Droguiste de la Suisse

Roger Christen de la Suisse

Pour le prix, c’est donné. Bien sûr, cela reste un prix élevé. Mais en comparaison avec tout ce que j’ai pu payer à la caisse d’assurance maladie et en frais de santé... Franchement, je paye ce prix sans hésiter et j’en parle autour de moi. C’est vraiment une excellente affaire.

Roger Christen de la Suisse

Karen Maidra, habite à Canada

Ces chaussures sont exceptionnelles ! Mon travail m’oblige à rester debout toute la journée. Il y a deux ans, j’ai eu une fracture du métatarse. Au début, la douleur était insoutenable, mais j’ai pu reprendre le travail grâce à une orthèse que je porte en permanence depuis lors. Aujourd’hui, la douleur reprend et l’orthèse commence à me gêner. D’après mon physiothérapeute, les muscles de mon pied se sont probablement affaiblis à cause de l’orthèse : en effet, des exercices d’étirement permettent de soulager nettement la douleur. Je dois désormais porter des chaussures à semelles souples pour pouvoir tenir debout. Les kyBoot sont non seulement les chaussures les plus souples que j’ai jamais portées, mais elles vont également renforcer mes pieds ! Que rêver de mieux ? J’exerce mon métier depuis 32 ans et je devrais pouvoir bénéficier d’une retraite anticipée dans quelques années, mais je ne pensais pas être capable de tenir jusque-là. J’avais même commencé à chercher du travail dans un autre secteur, m’apprêtant à renoncer aux avantages liés à l’ancienneté auxquels j’ai droit actuellement, dont la retraite anticipée ! Je peux désormais abandonner mes recherches. Je suis vraiment ravie d’avoir trouvé ces chaussures. Elles sont extraordinaires, je ne connais rien de semblable ! Je voudrais juste ajouter ceci : cela fait maintenant deux semaines que je vais travailler avec ces chaussures, et j’ai eu moins mal aux pieds après les avoir portées pendant cinq jours qu’après deux jours de congé sans les avoir aux pieds !
J’ai hâte de pouvoir me payer une autre paire à porter chez moi... Désormais, je ne peux plus vivre sans elles ! 

Karen Maidra, habite à Canada

Randy Ang, directeur d’In Touch Systems Pte Ltd, Singapore

Porter des kyBoot, c’est comme marcher dans les airs. Je les porte quand je voyage, ce qui me permet d’être à l’aise lors des longs trajets. Les kyBoot m’ont surtout été d’une grande aide pendant toute la course de Formule 1 à Singapour. En tant que commissaire de terrain bénévole, je dois toujours être alerte, contraint de rester debout et de marcher chaque jour pendant 15 heures durant tout le week-end de la course. Les kyBoot m’ont permis de profiter pleinement de cette expérience car j’ai ressenti beaucoup moins de fatigue.

Randy Ang, directeur d’In Touch Systems Pte Ltd, Singapore

Ingrid S. de Lörrach, Allemagne

Vendredi : cinq heures à marcher dans Hambourg, thermomètre à 0º et des pieds au chaud après quelques minutes de marche.
Samedi : dix heures à marcher dans Hambourg, thermomètre à 0º, je n’en reviens pas d’avoir tenu aussi longtemps !
Jeudi : Promenade sur la plage à Amrum. La pluie avait formé d’immenses flaques d’eau sur le sable, je ne pouvais pas les contourner, je devais les traverser. J’ai retiré chaussures et chaussettes, il faisait environ 7º, au bout de quelques mètres, je ne sentais déjà plus mes pieds. Je n’avais rien pour m’essuyer, j’ai juste retiré le sable en frottant mes pieds avant de me rechausser ; il me restait toujours près de 30 minutes de marche dans le village. J’ai décidé de passer par mon appartement de vacances pour prendre un bain de pieds. Mais une fois dans le village, je me suis rendue compte que mes pieds étaient de nouveau bien au chaud ! MAGNIFIQUE !
Au travail, je ne porte plus que mes kyBoot et je les recommande à tous mes patients. Les meilleures chaussures que j’aie jamais portées ! Ma mère les porte chez elle et est enchantée par l’agréable tiédeur qu’elles procurent.

Ingrid S. de Lörrach, Allemagne

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Le matin, à 5h15, je mets les chaussures d’écurie de kybun. Puis je mets la kyBoot de bureau, et à 16h30, je remets les chaussures d’écurie.

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Erika Weiss, le kyBoot calme ma douleur, Suisse

Nos professions nous amènent à être toute la journée en déplacement. J’ai de l’arthrose au genou, et donc des douleurs permanentes. La kyBoot remplace l’amorti qui manque dans mon genou en raison de l’arthrose. Ce qui diminue la douleur.

Erika Weiss, le kyBoot calme ma douleur, Suisse

Jakob Wampfler, travaille en tant que facteur au Palais fédéral, Suisse

Depuis que je porte la kyBoot, je n’ai plus de douleurs aux pieds, même après avoir marché durant 10 heures à la poste. Mes pieds sont constamment comme dans un bain de mousse, car tout est amorti et équilibré.

Jakob Wampfler, travaille en tant que facteur au Palais fédéral, Suisse

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Étant donné que je vais et rentre du travail à pied, cela représente 50 minutes par trajet. Avec la kyBoot, c’est un grand soulagement. J’ai des chaussures de montagne et des chaussures d’été. Je les porte tout l’année.

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Vu les différentes soirées, c’est super pour moi. Par exemple la soirée des amis du musée, ou la nuit du musée. On est alors debout jusqu’à minuit, et ceci après une journée de travail. C’est super pour moi, car je n’ai aucune douleur aux pieds ou aux genoux. Parfois, lorsque je vois mes collègues plus jeunes totalement épuisés - je suis la plus âgée du musée - c’est agréable d’affirmer: « Je n’ai vraiment aucun problème, et je vais bien. »

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Santo Palamara, patron du restaurant Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Elle est légère, vraiment légère, et ne provoque aucune lourdeur dans les jambes. C’est le meilleur. 

Santo Palamara, patron du restaurant Friulana Osteria & Pizzeria, Munich, Allemagne

Adi Porat, producteur de l'événement 'SimchaMaker', Rishpon, Israël

Je suis event manager et marche beaucoup au travail, des heures, du matin à l'après-midi. À 17 heures, j'enlève mes vêtements de travail et mets mes habits de soirée pour être élégant. J'ai trouvé des chaussures
confortables avec lesquelles je peux marcher jusqu'à 18 heures. Au début de la manifestation, j'avais déjà des douleurs aux genoux, au dos... Je prenais des analgésiques, des pommades, etc. J'étais déjà mal en point avant le début de la manifestation. Jusqu'à ce que je trouve les chaussures de kybun. Dès que je les ai mises,
je me suis senti autrement. Honnêtement. C'est une autre sensation du corps. J'avais moins de douleurs. Et après les avoir portées trois ou quatre fois, elles ont entièrement disparues. Je n'avais plus de douleurs. J'ai
commencé à être détendu au travail, sans analgésiques ni pommades. Je les recommande à tous. Elles aident
quelles que soient les douleurs.

Adi Porat, producteur de l'événement 'SimchaMaker', Rishpon, Israël

Roger Christen de la Suisse

La chaussure a un excellent maintien, cela m’a étonné. J’ai également porté les chaussures de randonnée kybun à la neige, c’était franchement génial. Et ici, c’est pareil, puisque je dois rester debout et statique. La semelle me maintient parfaitement.

Roger Christen de la Suisse

Erika Eggenberger, factrice, Nassen, Suisse

"Depuis juin 2009, je porte la kyBoot dans le mesure du possible au travail (je suis factrice à la poste) et pendant tout mon temps libre. Je n'ai pratiquement plus de maux de dos. Et mes problèmes de veines ont disparu comme par magie. Je suis ravie et je n'aime plus du tout marcher avec d'autres chaussures."

Erika Eggenberger, factrice, Nassen, Suisse

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Je le redis partout. C’est un vrai top-modèle. Surtout dans notre domaine, dans lequel la santé est primordiale. En principe, nous avons appris à adopter une posture décontractée. Et toutes les tensions que nous avons se répercutent sur le cheval. Lorsque nos énergies ne circulent plus, aucun dialogue ne peut être établi avec le cheval. D’où l’importance d’une posture optimale pour tous les thérapeutes qui travaillent avec des chevaux ou des personnes.

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Rafaela Hayden, avait une mauvaise position des pieds, Suisse

Je porte la kyBoot tous les jours. Par contre, à la maison comme au travail, je porte souvent les semelles orthopédiques. Dès que je quitte la maison, je mets ma kyBoot. La kyBoot est la chaussure la plus confortable que je connaisse.

Rafaela Hayden, avait une mauvaise position des pieds, Suisse

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

En fait, je fais une formation de physiothérapeute pour chevaux. Et la kyBoot m’a redonné l’espoir de pouvoir tenir. Auparavant, je ne pouvais rester debout plus d’une heure. Depuis que je porte la kyBoot, je peux être debout et marcher 12 heures sans jambes lourdes, ni douleurs, ni crainte de ne pas pouvoir dormir durant la nuit. C’est la réalisation de ma profession de rêve grâce à la kyBoot. C’est pourquoi je suis si heureuse et je la conseille à tous.

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Je peux rester debout plus de trois heures, alors que les autres s’asseyent et se plaignent de jambes lourdes. Il y a six mois, j’étais comme eux. Aujourd’hui, je reste debout plus longtemps et je ne connais plus de jambes lourdes.

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Jakob Wampfler, travaille en tant que facteur au Palais fédéral, Suisse

Je me déplace toute la journée en kyBoot, car je dois beaucoup marcher. Je suis attentif à ce que mes pieds ne se fatiguent pas trop et que je n’aie pas de douleurs. La kyBoot est meilleure que tout et répond à mon besoin.

Jakob Wampfler, travaille en tant que facteur au Palais fédéral, Suisse