Témoignages relatifs à kybun et interviews vidéo

Consultez ici tous les témoignages des clients à propos de nos produits. Vous avez ensuite le choix parmi plusieurs catégories.

(Reset)

kybun Témoignages

Michael Knus, étudiant de la Suisse

Je trouve cela décontractant. Ça détend le dos et les coussins sont très confortables. C’est agréable de travailler comme ça.

Michael Knus, étudiant de la Suisse

Tobias Sturzenegger, Suisse

Il y a six mois environ, j’ai eu une épine calcanéenne. Ma mère m’a d’abord donné des crèmes apaisantes après les matchs, mais ça n’a rien changé. Pour m’amuser, j’ai enfilé les kyBoot de ma mère. J’ai porté ces chaussures pendant un match et après, ça allait tout de suite mieux.

Tobias Sturzenegger, Suisse

Haeme Ulrich, intervenant et formateur de la Suisse

C’est vrai que j’ai un modèle qui ne passe pas inaperçu, les chaussures de sport. Les jeunes, en particulier, viennent me dire que mes chaussures sont cool, sans savoir du tout ce qui se cache derrière.

Haeme Ulrich, intervenant et formateur de la Suisse

Anja Bissegger, fanfare d’Uttwil, Suisse

Au début, j’étais plutôt sceptique, je me disais : « je suis jeune, je n’ai pas besoin de chaussures comme ça ». Mais au final, j’en suis super contente.

Anja Bissegger, fanfare d’Uttwil, Suisse

Florian Bächler, fanfare d’Uttwil, Suisse

Même avec des tennis, on fini par avoir mal aux pieds, mais avec les kyBoot, et même avec mon instrument plutôt lourd, j’ai l’impression de marcher sur un tapis bien moelleux. Extrêmement confortable.

Florian Bächler, fanfare d’Uttwil, Suisse

Tobias Sturzenegger, Suisse

Par exemple quand on reste longtemps debout, on ne sent pas la chaleur dans les pieds. Je trouve ça génial, on a l’impression d’être sur un nuage.

Tobias Sturzenegger, Suisse

Oscar Scarione, footballeur argentin

Je porte toujours ces chaussons lorsque je suis chez moi ou lorsque je suis en déplacement avec mon équipe. Je porte des kyBoot aussi pendant mon temps libre. Depuis que je porte ces chaussures, j'ai beaucoup moins de douleurs au dos. 

Oscar Scarione, footballeur argentin

Leeroy Lo, Singapore:

J'avais fini par m'habituer à avoir mal quand je marchais. Je ressentais de fortes douleurs dans le bas du dos et au niveau des talons, et j'avais les pieds qui chauffaient beaucoup après de longues heures passées debout. Jusqu'à ce que je tombe en arrêt devant une petite publicité sur la kyBoot, avec ces trois mots qui m'ont sauté aux yeux : « Walk-on-air ». Après cela, tout a changé. Le même soir, j'ai lu sur Internet tout ce que j'avais besoin de savoir sur KyBun, et avant même de le réaliser, j'avais passé commande de ma première paire de KyBoot. Pour tout vous dire, j'adore marcher sur de l'air ! A partir du moment où j'ai chaussé mes toutes première kyboots, j'ai eu l'impression de réapprendre à marcher. Mais sans douleur cette fois ! Les premiers pas ont été surprenants : mes chevilles devaient se réadapter à la douceur. Une fois ce cap passé, la première chose que j'ai remarquée, c'est que la douleur dans le bas de mon dos avait disparu. J'ai réalisé qu'une grande partie de la pression initialement supportée par mon dos avait été éliminée, et que mon corps était plus détendu lorsque je marchais normalement. Par ailleurs, mes plantes de pied semblaient chauffer beaucoup moins vite. Aujourd'hui, la marche à pied est à nouveau un exercice sans douleur pour moi. Je remercie kybun pour m'avoir permis d'apprécier à nouveau la marche à pied. En plus d'être fière de ses chaussures, Kybun propose également une gamme de services exceptionnels et dédiés. Merci infiniment!

Leeroy Lo, Singapore:

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Le matin, à 5h15, je mets les chaussures d’écurie de kybun. Puis je mets la kyBoot de bureau, et à 16h30, je remets les chaussures d’écurie.

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Manuela Zeller, voix alto au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Au début, il faut s’y habituer, car on titube un peu. Étant donné que le mouvement est complété par un mouvement supplémentaire. C’est un réel soutien qui donne plus d’énergie.

Manuela Zeller, voix alto au sein du Gossau Gospel Choir, Suisse

Anna Eggenberger, assistante santé (en formation), Suisse

Elle est très confortable. Comme un coussin.

Anna Eggenberger, assistante santé (en formation), Suisse

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Au début, j’étais souvent fatigué et avais des courbatures. C’était sûrement parce que je portais la chaussure durant toute la journée. Je conseillerais aux personnes plus âgées de se lancer doucement. Une personne jeune peut porter la chaussure durant toute la journée. Les quelques courbatures sont minimes en comparaison avec les douleurs que j’avais.

Heidi Stäger, Société de nettoyage propriétaire, Gais, Suisse

Priska Hirt, habite à Bubikon ZH, Suisse

Quand le cheval tire vraiment, aucune chance, même avec une chaussure ordinaire. Pour un bon équilibre, c’est idéal, aucun problème sur des sentiers caillouteux et pentus. Je suis satisfaite.

Priska Hirt, habite à Bubikon ZH, Suisse

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse

Lorsqu’on est jeune, on a tendance à penser qu’une telle chaussure n’est pas nécessaire. Peut-être plus tard, lorsqu’on sera vieux. Maintenant, je suis content d’avoir acheté une kyBoot à la foire. Là, j’ai d’abord pu essayer la chaussure. Je ne regrette plus l’argent dépensé.

Marco Hanselmann, habite à Appenzell, Suisse