Témoignages relatifs à kybun et interviews vidéo

Consultez ici tous les témoignages des clients à propos de nos produits. Vous avez ensuite le choix parmi plusieurs catégories.

(Reset)

kybun Témoignages

Alexander Tschäppät (dec.), Conseil national suisse

Marcher avec des chaussures kybun demande un temps d’adaptation, mais une fois que l’on est habitué, c’est un vrai plaisir de les avoir aux pieds.

Alexander Tschäppät (dec.), Conseil national suisse

Hansruedi Widmer de Suisse

J’ai littéralement l’impression de marcher sur de la mousse. La kyBoot assure un déroulement souple du pied, confortable même lors de déplacements rapides. Initialement, j’avais peur que cela me gêne dans des exercices rapides. Au final, ce n’est pas du tout le cas.

Hansruedi Widmer de Suisse

Margrit Keller de Bassersdorf, Suisse

Après quelques pas dans les chaussures kybun, mon scepticisme s’est rapidement envolé. On a l’impression de marcher sur un sol couvert de mousse, comme en forêt. J’ai immédiatement compris que c’était le type de chaussures qu’il me fallait. Ç’a été le coup de foudre au premier regard, ou plutôt au premier pas.

Margrit Keller de Bassersdorf, Suisse

Anja Bissegger, fanfare d’Uttwil, Suisse

Au début, j’étais plutôt sceptique, je me disais : « je suis jeune, je n’ai pas besoin de chaussures comme ça ». Mais au final, j’en suis super contente.

Anja Bissegger, fanfare d’Uttwil, Suisse

René Keusen, directeur logistique adjoint, tribunal cantonal de Zurich, Suisse

J’ai déjà eu deux hernies discales. De surcroit, j’ai des problèmes de genoux. Mes rotules sont séparées, ce qui n’est à vrai dire pas inhabituel. Il y a beaucoup de personnes au monde avec ce problème. Mais ça a été pesant pour moi. Auparavant, j’avais un emploi dans un opéra, et c’était un travail physique. C’est pourquoi j‘étais obligé de donner mon congé afin de suivre une formation ou une réadaptation professionnelle dans mon métier antérieur. Depuis quelques mois, je suis sans douleurs. Ce qui signifie que je fais toujours du fitness. Je renforce ma musculature du ventre et du dos. Au début, j’étais un peu sceptique quant à la kyBoot, car elle ne me plaisait pas. Mais j’ai pensé que si elle me sert à quelque chose, je peux la tester. Maintenant, je ne veux plus m’en séparer. J’ai une démarche et un bien-être totalement différents.

René Keusen, directeur logistique adjoint, tribunal cantonal de Zurich, Suisse

Peter Meier, fondateur de MP Garage à Au, Suisse

Au début, les gens sont sceptiques et regardent tes pieds en se disant: « Quelle chaussure étrange! » Lorsque tu leur expliques que cette chaussure est agréable et qu’elle amortit les chocs, certains l’essayent et sont enchantés.

Peter Meier, fondateur de MP Garage à Au, Suisse

Rafaela Hayden, avait une mauvaise position des pieds, Suisse

Pendant l’essayage, j’ai senti pour la première fois que je portais une chaussure qui ne me serre pas. Je me suis décidé d’en acheter une. Mon orthopédiste était très sceptique lorsque je lui en ai parlé et il a affirmé que nombreux étaient ceux qui revenaient chez lui avec plus de douleurs et étaient déçus de la kyBoot. J’ai pris cet avertissement au sérieux et me suis demandé ce que ça pouvait cacher. Lorsqu’on va mieux, on a tendance à exagérer. Je pensais que c’était peut-être ça l’erreur. Porter des semelles orthopédiques durant un certain temps, ça affaibli les muscles des pieds. J’ai porté la kyBoot et les semelles en alternance et j’ai augmenté progressivement la charge. J’ai remarqué que tout mon corps travaille. Actuellement, je suis en déplacement un jour par semaine avec des chiens et peux marcher cinq heures et demi. C’est possible bien que je ne porte la kyBoot que depuis peu. À la fin de la journée, mes pieds sont douloureux, mais le lendemain, tout est en ordre.

Rafaela Hayden, avait une mauvaise position des pieds, Suisse

Armin Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse

Ma femme les a apportées à la maison. Elle les a d’abord achetées et m’a dit que je devais aussi les essayer. Au début, j’étais un peu sceptique, mais ensuite je les ai essayées. Par la suite, je les ai trouvées très bien et je les porte toujours. 

Armin Ziltener, Weesen am Walensee, Suisse