Une journée de travail en toute légèreté

De nombreux bouchers souffrent de douleurs aux pieds, de contractures et de maux de dos.

Ces troubles résultent principalement des longues journées de travail en position debout, du port de lourdes charges et de la mise à contribution d'un seul côté du corps.

La chaussure kybun apporte le bien-être sur le lieu de travail. La semelle walk-on-air de la chaussure kybun garantit un amortissement optimal et soulage sensiblement le corps. Le coussin d'air souple et élastique permet de travailler en se sentant léger comme une plume.


La chaussure kybun satisfait entièrement aux exigences du secteur alimentaire. La semelle antiglisse résistante à l'usure procure une bonne stabilité et protège des accidents du travail. Le système climatique pour les pieds garantit une régulation optimale de l'humidité et de la température.

Ulrich Bernold, également connu sous le nom de « Grill Ueli », est conquis par la chaussure kybun. Grâce à la chaussure à coussin d'air, le propriétaire de la boucherie Gourmet du centre commercial Glattzentrum de Wallisellen est encore en forme le soir et ne ressent aucune fatigue dans les jambes.

La chaussure kybun satisfait aux exigences du secteur alimentaire. La semelle antiglisse résistante à l'usure et à l'eau protège des accidents du travail. Le système climatique pour les pieds garantit une régulation optimale de l'humidité et de la température. Vérifiez par vous-même le confort et la fonctionnalité de la chaussure kybun.


Avis/Témoignages des clients

Lydia Zurfluh de Uetendorf, Suisse

Lydia Zurfluh de Uetendorf, Suisse

Lorsque je travaille debout, je trouve automatiquement l’équilibre. Ces chaussures sont agréables, souples, élastiques... tout simplement formidables !

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Dora Huguenin, guide de musée au Locle, Suisse

Vu les différentes soirées, c’est super pour moi. Par exemple la soirée des amis du musée, ou la nuit du musée. On est alors debout jusqu’à minuit, et ceci après une journée de travail. C’est super pour moi, car je n’ai aucune douleur aux pieds ou aux genoux. Parfois, lorsque je vois mes collègues plus jeunes totalement épuisés - je suis la plus âgée du musée - c’est agréable d’affirmer: « Je n’ai vraiment aucun problème, et je vais bien. »

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Priska Hirt, en formation pour devenir physiothérapeute pour chevaux, Suisse

Je peux rester debout plus de trois heures, alors que les autres s’asseyent et se plaignent de jambes lourdes. Il y a six mois, j’étais comme eux. Aujourd’hui, je reste debout plus longtemps et je ne connais plus de jambes lourdes.