kybun, le partenaire de voyage le plus fiable

Que ce soit pour votre prochain voyage en Asie, un trekking en Amérique du Sud, une semaine de randonnée sur les chemins de pèlerinage en France ou encore une chasse aux aurores boréales en Norvège : la chaussure kybun est le compagnon de voyage idéal.


Adhérence exceptionnelle sur les sols les plus variés

Comme nous le confirment les passionnés de randonnée et de trekking, la chaussure kybun procure toujours une bonne stabilité. « Au printemps 2010, j'ai marché pendant huit semaines à travers le Guatemala et Cuba avec une paires de Caviar aux pieds », nous raconte Christoph Reichert.

« Durant les six dernières semaines, j'ai parcouru la Patagonie et la Terre de Feu en marchant à travers la pluie, la neige, la gadoue et quantité de pierres et éboulis. Ce sont les meilleures chaussures de trekking que j'ai jamais eues. Je n'ai eu aucune lésion de la peau, même après des randonnées de six à huit heures avec un sac à dos rempli. Un vrai bonheur...même sous la pluie ! »,
poursuit-il avec enthousiasme.

Effets et avantages :

  • Ménagement des articulations et décontraction des muscles du dos
  • Entraînement des muscles des pieds, des jambes et du tronc
  • Augmentation de la consommation de calories
  • Activation de la pompe veineuse des jambes
  • Stimulation des récepteurs des pieds en foulant le sol « à tâtons »

Informations sur nos produits

Chaussure kybun
Chaussure kybun 
Tapis kybun
Tapis kybun 
kybun Tapis roulant
kybun Tapis roulant 

Quelques anecdotes de clients

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

Pascal Wieser, directeur de Vögele Reisen AG, Suisse

Au début, j’ai explicitement rendu mes collègues de travail attentives à ma nouvelle chaussure sexy. C’était important pour moi qu’elles sachent que je ne privilégie pas l’esthétique. Maintenant, on plaisante. Depuis, un grand nombre a acheté la chaussure. La qualité l’a remporté. Les nouveaux modèles que j’ai vus sont visuellement de mieux en mieux. La chaussure noire est discrète. J’aimerais aussi acheter une chaussure pour le walking. Pour marcher sur le plat, j’en aimerais aussi une à l’avenir.

Kathrin Müller-Hänny de Lenzburg, Suisse

Kathrin Müller-Hänny de Lenzburg, Suisse

La découverte des chaussures kybun a changé ma vie. Depuis ma naissance, je souffre d’un pied plat/étalé. Puisque que nous ne trouvions pas de chaussures adaptées à mon problème dans le commerce, mes parents faisaient faire de coûteuses chaussures sur mesure. Je n’en garde pas de bons souvenirs. Lorsque j’étais à l’école primaire, ma mère m’emmenait deux fois par an à Zurich dans un magasin spécialisé. Je me souviens des heures angoissantes passées dans cette boutique « surchauffée » et je revois cette vendeuse dévouée m’apporter une multitude de chaussures – sans grand succès. Le plus souvent, les randonnées en famille, les voyages scolaires et les vacances au ski étaient une vraie torture pour moi. En mai 2014, j’ai découvert les chaussures kybun, ce fut l’évènement de l’année ! Depuis, je peux marcher des heures sans ressentir de douleurs. Je marche sur des sols durs, p. ex. quand je vais faire mes courses en ville. Je ne me fatigue plus et mes pieds ne souffrent plus. Avant, presque chaque pas se répercutait violemment sur ma hanche qui n’était déjà plus très en forme. Aujourd’hui, mes hanches et mon dos se portent très bien. Dans mon logement, dont le sol est recouvert de carreaux en céramique, je porte avec bonheur des sandales kybun. Je passe des journées entières au musée Technorama et au zoo en compagnie de mes petits-enfants. Je fais la queue et reste des heures aux fourneaux. Désormais, je reste volontiers debout et je suis heureuse. C’est un plaisir de marcher en se tenant droite.

Silvie Hugenschmidt, kinésithérapeute, Bâle, Suisse

Silvie Hugenschmidt, kinésithérapeute, Bâle, Suisse

Il y a une semaine, j’ai acheté mes deuxième et troisième paires de kyBoot et j’en suis très satisfaite. Les nouveaux modèles ont un look plus jeune, plus gai et moins vieillot que les premiers ;-) Et c’est un plaisir de les porter ! Je suis très contente qu’ils soient majoritairement produits en Suisse et j’espère que les gens qui les fabriquent sont correctement payés. Je ne roule pas sur l’or, mais je suis prête à mettre le prix dans des articles produits de manière décente et que l’on peut garder longtemps en en prenant soin. Je profite de l’occasion pour vous remercier pour cette géniale invention !