Les produits kybun s’adressent aussi bien aux sportifs professionnels qu’au grand public

Entraînement efficace et régénération active

La chaussure, le tapis et le tapis roulant kybun sont là pour épauler aussi bien les sportifs professionnels lors de leur entrainement quotidien que l’ensemble des sportifs amateurs. Le tapis kybun souple et rebondissant permet d’améliorer considérablement sa condition et sa forme physiques en peu d’efforts. Sa structure flexible met le corps en mouvement. Les exercices réalisés avec les chaussures kybun ou sur le tapis kybun conviennent aux sportifs professionnels comme amateurs. Les petits mouvements sont amplifiés. Cela contribue à l’amélioration rapide du bien-être physique et mental. Les mouvements intenses des zones musculaires profondes relancent la circulation. Un agréable mélange d’endurance, de musculation et d’entraînement de la coordination.

La méthode kybun des micro-intervalles utilisée sur le tapis roulant kybun alterne sollicitation et récupération toutes les 15 secondes, dans la plupart des cas. Ces intervalles de courte durée empêchent l’acidification des muscles. Le lactate (acide lactique) nuisible pour l’entraînement ne s’accumule pas. La phase de régénération suit la phase de sollicitation pour une durée équivalente ou supérieure. Ces facteurs permettent au corps de ne pas se fatiguer, même s'il effectue une activité physique intense.


Les produits kybun s’adressent aussi bien aux sportifs professionnels qu’au grand public


kybun dans le sport de compétition

Pour se préparer au mieux à une compétition, les médecins sportifs recommandent de renforcer régulièrement la musculature profonde. Seul un muscle actif et renforcé peut empêcher les dommages aux ligaments, aux tendons et aux articulations. Souvent, seuls les grands groupes musculaires sont entraînés, sans tenir compte des segments fins. Cela augmente inutilement le risque de blessure.
Les sportifs de haut niveau suivent des entraînements intensifs qui, dans la plupart des cas, sont malheureusement axés sur une seule zone. Lorsqu’ils cessent d’être actifs, de nombreux sportifs souffrent de dommages irréparables en fonction du sport pratiqué. Cela est généralement dû à la sollicitation extrême et monotone de certaines parties du corps.

Heureusement, la prévention augmente et les physiothérapeutes veillent par exemple à ce que handballeurs, footballeurs et athlètes pratiquent des méthodes d’entraînement en douceur. En effet, outre l'endurance et la musculation, il est également important d'entraîner et de stabiliser les zones musculaires profondes. Le tapis kybun permet de pratiquer un entraînement intramusculaire en douceur, qui vient compléter parfaitement le programme d'entraînement du sport de haut niveau correspondant. La chaussure kybun et le tapis kybun offrent une récupération active après un entraînement intensif ou une compétition.

kybun ouvre des perspectives dans les domaines de l’amélioration des performances, la thérapie des blessures, la prévention et la régénération.

Effets et avantages :

  • Entraînement de la musculature
  • Amélioration des facultés de coordination
  • Activation de l'irrigation sanguine des muscles
  • Récupération active
  • Prévention des blessures

Swiss made Amorti au talon Elastique et résilient Répartition optimale de la pression
Matériau durable Effet trampoline et instabilité Housse lavable

Quelques anecdotes de clients

Hôtel invité Paladina Tessin, Suisse

Hôtel invité Paladina Tessin, Suisse

Je porte les kyBoot depuis seulement une semaine pour faire mon jogging et j’ai déjà constaté une amélioration. J’ai toujours eu des douleurs aux genoux qui m’obligeaient à les bander pour aller courir. En une semaine, j’ai remarqué que mes genoux ne sont plus douloureux pendant la course. C’est vraiment génial !

Stefan Burkhalter, lutteur de la suisse

Stefan Burkhalter, lutteur de la suisse

Ma cheville encaissait moins de chocs. Ces chaussures m'ont ménagé et ont amélioré ma guérison.

F. T. de Jona, Suisse

F. T. de Jona, Suisse

J’ai acheté ma première paire de chaussures kyBoot à l’automne dernier, car je ressentais toujours des douleurs à la suite de l’accident (survenu en été 2013). Cette déchirure musculaire multiple du mollet droit semblait tenace. Elle m’a value six mois de physiothérapie, de traitement par ultrasons (pour un hématome de 15 cm entre les fibres), des radios et des IRM. Plus un cycle supplémentaire de physiothérapie avec ondes de choc. De l’acupuncture, des massages francs. À chaque fois, cela allait mieux pendant quelque temps, mais une guérison durable semblait hors d’atteinte. En me levant, je ressentais toujours des douleurs aigües dans le pied droit et les médecins n’en comprenaient pas la raison. Pourquoi des douleurs au pied si c’est le muscle du mollet qui a été touché ? En octobre 2014, j’ai décidé d’essayer la kyBoot. J’ai été très bien accueilli, on m’a donné de très bons conseils et je suis sorti du magasin avec la chaussure en question. Depuis ce moment, je la porte toute la journée. Au bureau comme en déplacement. J’ai même pu faire quelques promenades avec. Malgré les douleurs et contre l’avis de mon médecin traitant, j’ai continué à pratiquer mon sport préféré, la danse de salon (le disco swing, le jive... donc plutôt les genres où ça bouge). À côté de ça, j’ai fait des exercices de musculation, d’étirement, etc. Au printemps, mon médecin m’a encore fixé un rendez-vous à la Etzelklinik et m’a mis en contact avec un médecin du sport pour s’occuper spécialement de mon cas. J’ai obtenu un rendez-vous « relativement vite », pour le 22 janvier 2015. Mais les douleurs ont disparu progressivement, au point que je n’avais plus du tout mal lors du rendez-vous. Mon médecin m’a quand même conseillé d’y aller. Les médecins de la clinique ont été surpris. Des radios, des questions. Comment est-ce possible ? Il n’y a avait plus rien à voir. La seule chose qui mettait les deux spécialistes d’accord, c’est qu’on ne voyait plus rien. L’un des spécialistes se demandait si une semelle minimale ne pourrait pas agir contre ma légère « distorsion interne » (en quoi ?). Le médecin du sport était d’avis que j’avais tout fait comme il fallait. BOUGER ! Il invoqua le travail et le choix des procédés (thérapie unique par ondes de choc et acupuncture) de la dernière physiothérapie. Mais il pensait surtout que le fait d’avoir beaucoup bougé avait joué un rôle primordial pour faire disparaître les douleurs dans le pied. Je peux remercier la kyBoot pour cela. Son conseil : ne rien changer. kyBoot, le sport, la danse, etc. (Il était clairement contre les semelles spéciales !) En fait, les douleurs provenaient d’une position antalgique que j’avais adoptée à l’époque de l’accident puis repris quelque temps après. Sans que je m’en rende compte, le fait de pouvoir tout le temps bouger mon pied librement a permis de briser ce cercle vicieux. Voilà. Il ne me reste qu’une chose à dire : merci infiniment.


Articles de presse sur kybun dans le sport

jeudi 24. janvier 2019Les professionnels du football augmentent leurs capacités physiques avec kybun

Les professionnels du football augmentent leurs capacités physiques avec kybun

L'attaquant du FCSG et international suisse Cedric Itten est de retour sur le terrain après une longue pause due à une blessure. [En savoir plus]

jeudi 24. janvier 2019Après une faute brutale, Cedric Itten fait tout pour revenir sur le terrain de football

Après une faute brutale, Cedric Itten fait tout pour revenir sur le terrain de football

En septembre 2018, l’attaquant du FCSG Cedric Itten s’est déchiré le ligament croisé antérieur et le ligament intérieur du genou droit.[En savoir plus]

vendredi 27. avril 2018FC Saint-Gall : La rééducation de Lüchinger et Koch accélérée grâce à kybun

FC Saint-Gall : La rééducation de Lüchinger et Koch accélérée grâce à kybun

Nicolas Lüchinger et Philippe Koch, les deux défenseurs du FC Saint-Gall, ont dû subir une opération.[En savoir plus]

jeudi 29. septembre 2016Du tribunal cantonal à l’indépendance professionnelle

Du tribunal cantonal à l’indépendance professionnelle

Pendant 26 ans, Thomas van Haaften a travaillé au tribunal cantonal de Zurich. À 48 ans, il a décidé de changer de voie professionnelle et a osé se mettre à son compte.[En savoir plus]