Définition

Polyneuropathie est un terme générique qui désigne différentes affections des nerfs situés dans le système nerveux périphérique. En fonction de la cause de la maladie d'origine, elle peut se traduire par une atteinte sensitive, motrice et/ou végétative, parfois en combinaison. La maladie peut toucher la gaine isolante des nerfs (la myéline) ou les fibres nerveuses qui constituent le prolongement des neurones (axones) elles-mêmes, mais aussi des membres éloignés du cerveau (forme distale) comme les mains ou les pieds, et beaucoup plus rarement, des zones proximales ; elle peut être symétrique ou asymétrique, et dans tous les cas , elle affecte plusieurs nerfs périphériques. Les symptômes varient énormément selon la région du corps ou le type de fibres nerveuses touchées.

Causes

Causes fréquentes :

  • Diabète sucré
  • Toxique : Intoxication par l'alcool, médicaments, autres substances toxiques
  • Idiopathique (sans cause identifiable)
  • Atteinte auto-immune (p. ex. syndrome de Guillain-Barré)
  • Maladies infectieuses (mononucléose, diphtérie, VIH, etc.)
  • Effet secondaire d'une chimiothérapie en cas de cancer
  • Héréditaire (rare)

Causes possibles :

  • Carence en vitamine B1
  • Carence en vitamine B12
  • Carence en vitamine E
  • Vascularite
  • Saturnisme (intoxication par le plomb)
  • Hydrargyrisme (intoxication par le mercure)
  • Autres

Conséquences

  • Les troubles sensitifs des polyneuropathies peuvent se manifester à différents endroits du corps. Dans de nombreux cas, la maladie commence par des sensations désagréables bilatérales au niveau des orteils. Par la suite, ces troubles sensitifs peuvent évoluer vers un déficit dit « en gants et en chaussettes ». Les sujets ressentent des fourmillements spontanés au niveau des zones touchées, des sensations désagréables voire très gênantes, telles qu' un engourdissement ou des douleurs évoquant une brûlure. Les troubles sensitifs peuvent également se traduire par des sensations de froid, de chaud ou de gonflement, comme l'impression d'être serré dans un étau.
  • La mauvaise transmission des messages nerveux via les articulations, la pression engendrée par les tensions musculaires et le degré de ces tensions peuvent être à l'origine d'une ataxie (troubles de la coordination) « liée à un déficit périphérique ». Pour ces patients, il devient impossible de rester debout ou de marcher les yeux fermés.
  • Paralysies périphériques, atrophiques et souvent symétriques
  • Lésions trophiques de la peau consécutives à l'atteinte des fibres nerveuses végétatives périphériques. Elles peuvent se traduire par la formation d'un ulcère, une baisse de la sudation, des troubles gastro-intestinaux et urinaires, des troubles érectiles, une tachycardie et des troubles de la motilité oculaire avec une dilatation anormale de la pupille (mydriase).

Traitement conventionnel

Le traitement est défini en fonction de la cause de la maladie fondamentale et/ou adapté aux symptômes. Un traitement ciblé n'est possible qu'à partir du moment où la cause de la polyneuropathie a été identifiée. Les options thérapeutiques qui dépendent de la cause sont notamment :

  • Une infection bactérienne : traitement par antibiotiques, par exemple en cas de borréliose
  • Alcoolisme chronique : sevrage, supplémentation en vitamine B1
  • Traitement symptomatique : médicaments analgésiques pour soulager la douleur
    Le traitement anti-douleur non médicamenteux repose sur la technique de la neurostimulation électrique transcutanée (TENS).

Le principe d'efficacité selon kybun : être proactif

En raison des différents degrés de gravité des symptômes que peuvent présenter les patients atteints de polyneuropathies, il est difficile d'énoncer des généralités.

La chaussure kybun est dotée d'une semelle instable qui améliore la coordination et renforce les muscles des pieds et du corps tout entier. En outre, la semelle permet de sentir les aspérités du sol, ce qui procure une sensation d'assurance lors de la marche et stimule la sensibilité des pieds.

Le port des chaussures kybun a donc un effet positif sur des symptômes tels que les vertiges ou les troubles de la marche, de la coordination et de l'équilibre. Les patients peuvent ainsi agir directement sur leurs symptômes en suivant un entraînement quotidien et adapté.

En cas de paralysies localisées, le patient ou le médecin traitant doivent déterminer dans quelle mesure utilisation de la chaussure kybun peut être bénéfique et apporter plus d'assurance à la marche ou au contraire si le sentiment d'instabilité induit par la chaussure kybun génère (provisoirement) une trop grande fatigue pour le patient. Tant que le patient se sent à l'aise dans les chaussures kybun, nous recommandons leur utilisation. En cas de risque accru de chute, nous déconseillons momentanément le port des chaussures kybun et préférons orienter les patients vers le tapis kybun, qui permet de mobiliser les muscles stabilisateurs du pied dans le cadre d'un entraînement statique.

Réactions initiales

Réactions initiales spécifiques en cas de polyneuropathie :

En cas de troubles marqués de la sensibilité et de la coordination, les premières utilisations des chaussures kybun peuvent provoquer une sensation d'instabilité trop perturbante et induire un risque de chute trop important.
Dans ce cas, l'utilisation du tapis kybun est particulièrement indiquée car le patient peut s'entraîner de manière statique et se tenir à quelque chose de fixe en cas de besoin.

 

Pour consulter les principales réactions initiales observées chez les nouveaux utilisateurs du tapis et des chaussures kybun, veuillez cliquer ici : Réactions initiales

Exercices kybun

Pour obtenir des informations sur les exercices spécifiques aux chaussures kybun et les exercices fondamentaux réalisés avec le tapis kybun, veuillez cliquer ici : exercices kybun

Les ajustements suivants dans la réalisation standard de la marche par intervalles sont importants en cas de polyneuropathie  :

  1. Mettre l'accent sur des exercices lents, car l'équilibre dépend ici de la perception sensorielle des pieds.
  2. En cas d'instabilité, commencer par se tenir à quelque chose de fixe
  3. Commencer un exercice lent à un rythme plus rapide et ralentir progressivement, jusqu'à trouver le seuil d'instabilité
    - effectuer l'exercice à cette vitesse

Conseils d'utilisation

  • Lorsque vous testez les chaussures ou le tapis kybun, prenez votre temps et laissez votre corps s'habituer aux sensations de la marche et de la station debout sur cette matière souple et élastique.
  • Que vous dit votre corps ? Comment vous sentez-vous ? Les chaussures et/ou le tapis kybun vous font-ils du bien ?
    En cas de fatigue ou de douleurs, n'hésitez pas à faire une brève pause.
  • Essayez d'intégrer le port des chaussures kybun ou l'utilisation du tapis kybun à votre routine quotidienne, aussi souvent que possible. Plus vous vous entraînerez régulièrement, plus votre corps en ressentira les bienfaits. Privilégiez les séances courtes plusieurs fois par jour.
  • Nous vous recommandons de faire les exercices kybun de temps à autre et de manière régulière afin de détendre vos muscles et de vous redresser. Cela aura également pour effet de soulager vos articulations. Les douleurs doivent ainsi diminuer après quelques heures ou quelques jours.
    Sélectionnez les exercices kybun qui vous soulagent ! Chaque patient étant unique, certains privilégieront les exercices doux, tandis que d'autres auront besoin d'un entraînement plus intensif.
  • Sélectionnez un modèle kybun de 2e génération, doté d'une semelle plus large. Celle-ci offre une meilleure stabilité au niveau de la zone médiane du pied ; demandez à votre distributeur kybun de vous présenter les modèles qui vous intéressent.
  • Si vous vous sentez trop instable dans les chaussures kybun ou si vous cherchez un appareil supplémentaire pour vous entraîner à la maison, le tapis kybun est la solution qu'il vous faut. La matière souple et élastique du tapis vous permet de renforcer les muscles des pieds, des jambes et du dos. Si vous manquez d'assurance, vous pouvez vous tenir à quelque chose de fixe. De plus, vous avez le choix entre plusieurs épaisseurs de tapis : plus il sera épais, plus l'entraînement sera intensif. Demandez conseil à votre distributeur kybun en boutique.
  • Pendant l'entraînement, veillez à vous tenir bien droit, évitez de faire de trop grands pas et fixez votre regard loin devant vous (et non sur le sol). Lorsque vous marchez avec des chaussures kybun aux pieds, maintenez une posture droite, c'est-à-dire corrigez un éventuel affaissement du pied vers l'intérieur ou l'extérieur !

Avis/Témoignages des clients

Pas d'article dans la liste.

Expériences/Questions supplémentaires sur les maladies neurologiques

No FAQ's found.

Vers le haut